Saveurs d'ailleurs, dans le cadre de l'exposition : EVASIONS, l'art sans liberté

Dimanche 17 juin à partir de 12h00 au Bar le Pub
Rue Lazare Carnot - Sète

 
Le CADA Esperan'Thau, le MIAM et le bar le PUB s'associent pour vous proposer un temps culinaire, convivial et festif et vous permettre de déguster ici des mets venus d'ailleurs.
 
Le CADA, c'est quoi ? C'est le Centre d'Accueil pour les Demandeurs d'Asile qui est installé à Sète depuis août 2017.
Quatre résidents du CADA cuisineront une spécialité de leur pays d'origine avec Stéphanie Danjou, la chef cuistot du bar le Pub.

 
Quatre plats vous seront donc proposés :
- Pastilla au poulet (Maroc),
- Poisson salé aux crevettes (Gabon),
- Palau Kabouli (Afghanistan),
- Goulash (Macédoine).
 
Une participation de 10 euros (en prévente), 12 euros (sur place) par plat vous sera demandée. Les bénéfices seront reversés à l'association RESF Sète-Bassin de Thau (Réseau Education Sans Frontière).
 
Préventes :
CADA 26 avenue Victor Hugo -Tel : 04 99 02 59 56
Bar le Pub rue Lazare Carnot-Tel : 09 86 52 08 86

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations