ASSOCIATIONS & Partis

La Fédération des Malades et Handicapés a ouvert une nouvelle antenne à Sète

La Fédération des Malades et Handicapés (F.M.H.) est une association qui soutient, depuis 1945, les personnes malades et handicapées et qui agit pour la connaissance et le respect de leurs droits.  Son siège est situé à Argenteuil dans le Val-d'Oise.

http://blog.ville-poussan.fr/wp-content/uploads/2018/03/Capture50.jpg Afin d'assurer un service de proximité dans l'Hérault, la F.M.H. a ouvert une nouvelle antenne à Sète.

Des permanences sont assurées, chaque jeudi, de 09H30 à 12H, par la présidente Annie JORDI.

Ojectif ? Renseigner les handicapés et malades sur les aides administratives en leur faveur, et apporter un soutien moral  pour lutter contre leurs exclusions, leurs éventuelles recherches d'emplois ou de financements pour aménager leurs logements.
 
L'antenne de Sète a, aujourd'hui, besoin de visibilité et de trouver de nouveaux adhérents pour soutenir ses actions. Contactez-nous et découvrez notre association !

http://fmh-association.org

Madame Annie JORDI, Présidente de l'Union départemntale de l'Hérault

18 bis quai d'Alger 34200

Sète

06.64.79.55.54 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 

    Les services :
 Conseil juridique
  Aide administrative (MDPH, CPAM, dossier retraite…)
  Soutien à la démarche de recherche d’emploi
  Ateliers thématiques
  Conseil en accessibilité et en aménagement du logement
  Visite à domicile (en cas de nécessité)
 Aide à la recherche de financements divers (achat de fauteuil, aménagements divers…)
 Prêt, don et collecte de matériel…
 
Contactez votre Union Départementale ou Locale FMH pour savoir quels services vous y sont proposés.

Nettoyage de la Lagune de Listel par les Gardiens de Thau

Le samedi 28 octobre l'association "Les Gardiens de Thau ses Ports sa Lagune" organisait son dernier nettoyage de l'année sur la lagune de Listel.gar

Rendez-vous était pris à partir de 8 h 30 devant la benne, à Listel, autour d'un café.

Beau temps, sympathiques participants, endroit magnifique, que demander de mieux pour prendre soin de cette beauté au sein de notre lagune ? 16 personnes dont 5 jeunes qui ont pu connaître et se sensibiliser à la vraie vie, la nature.

"Hélas, même à 4 km de Sète les inciviques sont passés pour déposer leurs déchets."

"Le nettoyage fut rude tant les détritus étaient enfoncés dans la vase ou cachés par des algues."

Et Catherine CHAUZIT, Présidente de l'association, nous précise :  "pour la lagune nous avons récolté, à notre habitude, tout ce qui peut tomber des péniches ou des voiliers qui passent sur l'étang, des pécheurs peu précautionneux et des poubelles pas vidées des villages qui entourent le bassin de Thau."

"Nos découvertes sont toujours surprenantes casques de moto, selle, youyou et une tonne de filets ou casiers de pêches sans compter les cordages qui s'emmêlent sur les bouts de bois....bref il y a du boulot pour faire comprendre aux citoyens, même professionnels qu'il y a des gestes à ne plus faire ou bien changer ses habitudes de travail pour éviter que les caisses de polystyrène soient emportées par le vent."

"Malgré une tâche difficile, la matinée s'est finie à 11h30, fourbus par la marche afin de ramener à la benne nos sacs ou poubelles, nous nous sommes retrouvés autour de la table pour manger, à l'abri du vent, notre pique nique bien mérité dans l'humour et la convivialité. Notre action a été récompensée par la venue de Xavier, de Montpellier, qui est  venu récupérer 6 sacs triés de déchets plastiques afin de trouver un moyen de les recycler pour créer de nouveaux objets."

"Voilà des initiatives à encourager. Les critiqueurs vont dire que la benne n'était pas pleine à ras bord mais tout ce que nous avons ramassé a soulagé la faune qui est contaminée régulièrement par des personnes peu scrupuleuses. Nous sommes fiers de notre travail. Merci à toute l'équipe BENEVOLE toujours aussi combattante à chaque nettoyage pour son environnement sétois."

http://lesgardiensdethausesportsetsalagune.blogs.midilibre.com/

L'’eau bien commun de l’humanité par Initiatives Citoyennes

Le 20 octobre 2017, à la salle Jean-Théron de Poussan, près de 80 personnes remplissaient la Salle Jean THERON à l’invitation « d’Initiatives Citoyennes » de Poussan pour une conférence ayant pour thème « l’eau bien commun de l’humanité ».

Capture

Ainsi, étaient invités l’Observatoire du Pays de Thau représenté par Agnès GIZARD-CARLIN -Présidente et Henri LOISON, Président du Comité des Usagers du Bassin de Thau du Cycle de l’Eau.

Agnès GIZARD-CARLIN a présenté les ressources en eau du Bassin de Thau dont la principale est constituée par la nappe Astienne qui s’étend sur 450 Km² et 20 communes du département de l’Hérault représentant 100 000 habitants permanents et 500 000 saisonniers en particulier sur le littoral.

De Florensac à Agde, l’eau de la nappe sous pression sort de nombreux forages dits artesiens.

Cette eau est utilisée par la plupart des communes du Bassin de Thau ce qui la rend de plus en plus vulnérable et fragile.

Comme toutes les ressources en eau potable, elle est soumise aux variations climatiques en particulier dans les périodes de longues sécheresses.

L’eau de bonne qualité mérite une attention particulière et une exploitation raisonnée.

Henri LOISON est intervenu plus précisément sur la présentation du Comité des Usagers du Bassin de Thau créé en juin 2016 après une longue campagne citoyenne réunissant des milliers d’usagers de l’eau potable, comité qui couvre de nombreuses communes de Portiragnes à Fabrègues.

Le Comité rassembleur a ainsi dénoncé la gestion privée de l’eau potable par les majors du secteur VEOLIA, SUEZ, SAUR à des fins financières.

"Malgré les décisions d’élus locaux qui ont préféré préserver les intérêts privés aussi bien à Sète avec la création de la Société d’Economie Mixte à Opération Unique (SEMOP) détenue à 60% par SUEZ et le Syndicat d’Adduction d’Eau Potable de Frontignan qui va reconduire une gestion privée pour 10 ans, la situation reste ouverte à l’approche du transfert de la compétence de l’eau potable en 2020 à l’agglomération du Bassin de Thau."

"La raison principale est l’enjeu de l’eau potable pour le développement du bassin de vie au moment où la ressource se fait rare et que le Syndicat d’ Adduction d’Eau Potable du Bas Languedoc (SAEBL) dont les services sont affermés jusqu’en 2022 à SUEZ ne pourra pas à l’horizon 2030 faire face à la demande en fonction des ressources du fleuve Hérault. L’eau en tant que bien universel prendra rapidement le pas sur l’aspect financier qui exclura de fait la gestion privée où l’argent coule dans les poches d’actionnaires sans aucune retenue et réel contrôle par les collectivités locales."

"Ainsi, VEOLIA a soutiré impunément en moyenne 934 000 € aux usagers Sétois sans raison apparente (rapport Chambre Régionale des Comptes et audit du cabinet ESPELIA) avant d’être remercié par la municipalité Sétoise au profit de SUEZ. Le SAEP de Frontignan n’est pas épargné avec un contrat datant du début du XXème siècle (1928) et des performances « minables »."

"Les élus locaux porteront une lourde responsabilité dans ce qui se passera dans les prochaines années et face à une situation hydrique très tendue."

"Dans ces conditions la régie publique s’imposera pour répondre à l’intérêt général et surtout pour connaître le réel cheminement de l’argent versé par les usagers."

"Aussi, une réelle politique nationale de l’eau est obligatoire en donnant de réels moyens humains et financiers aux agences de l’eau et en arrêtant de les étrangler financièrement pour rétablir les comptes publics (735 millions d’euro prélevés de 2014 à 2017 par l’Etat et l’agence française pour la biodiversité)."

"Cette politique nationale doit acter le droit à l’accès à l’eau pour tous et mettre fin aux privatisations des services de l’eau potable et de l’assainissement par une révision de la constitution."

"En définitive, l’eau bien commun de l’humanité est la propriété des peuples et doit se partager dans l’intérêt général et collectif sous peine de devenir source de conflits nationaux et internationaux."

 

Philatelie

L’Union Philatélique Sétoise organise sa 13ème Bourse Multicollections, le dimanche 22 octobre 2017 de 9h à 17h30 à la salle Georges Brassens (rue Jean Jaurès, au dessus des Halles) à Sète. 


Les visiteurs et collectionneurs trouveront leur bonheur parmi les timbres, lettres, cartes postales, monnaies, vieux papiers, livres anciens, jouets, capsules, fèves (etc…) présentés par les exposants.

Venez nombreux !

Entrée gratuite. Buvette. Contact : Julie Péréa, secrétaire, 06 15 49 44 84.

Sète Agglopôle Méditerranée : Retrait des dossiers pour le contrat de ville

 Dans le cadre du contrat de ville 2015-2020, les associations peuvent retirer sur le site de Sète agglopôle méditerranée : www.agglopole.fr, les dossiers de demande de subvention 2018 ainsi que la note de cadrage fixant les orientations 2018.

Pour rappel ces subventions sont exclusivement dédiées aux actions réalisées au bénéfice des habitants des quartiers prioritaires de la Politique de la Ville tels que définis par l'Etat.

Une réunion d'information aura lieu en présence des financeurs du contrat de ville, le 7 novembre à 17h30 au cinéma Le Palace à Sète.

Groupe Victor Hugo des Libres Penseurs de L’Hérault

A l'initiative du Groupe Victor Hugo des Libres Penseurs de L’Hérault conformément au mandat de son Assemblée départementale une rencontre laïque unitaire a eu lieu le 18 Octobre pour exiger que le Préfet fasse respecter la Loi de 1905 par les élu(e)s de la République.


La rencontre s'est tenue à la Maison des syndicats de Montpellier avec la participation du secrétaire général de l' UD-FO-34, du secrétaire académique de la FERC-CGT, de la FNEC-FP-FO-34, du secrétaire de l'UD-DDEN-34, du SE-UNSA-34, des représentantes de la FCPE-34, un délégué de la LDH, et une délégation du GroupeV. Hugo des LP-Hlt.

Une lettre a été adoptée demandant audience au Préfet pour qu'il fasse respecter la Loi de séparation de l'Etat et des églises et que cessent les violations de la Loi laïque par les élu(e)s de la République (participation d'élus es-qualité à des offices religieux, crèches dans les Mairies, subventions publiques à des associations cultuelles pour des cérémonies confessionnelles, notamment). La Loi de 1905 stipule dans l'article 2 : " La République ne reconnait, ne salarie ni ne subventionne aucun culte . "

Les organisations participant à la rencontre laïque ont décidé de demander que l'audience soit le 9 décembre date anniversaire de la promulgation de la Loi de 1905. La délégation représentative formée le jour de l'audience en préfecture sera appuyée par un rassemblement unitaire à l'appel des associations laiques et démocratiques du mouvement laïque .

Groupe Victor Hugo des Libres Penseurs de L’Hérault.
http://groupevictorhugo.over-blog.com

Front national : "C'est open bar pour Voix Vives"

Le festival Voix vives semble toujours bénéficier d'un statut privilégié auprès de la majorité municipale emmenée par François Commeinhes. Le dernier conseil municipal en est la preuve avec la longue successions des décisions du maire concernant cette manifestation.
Visiblement les 200 000 euros versés par la Ville ne suffisent pas pour couvrir les dépenses de ce rendez-vous. Au mois de juillet dernier, il a fallu rallonger plusieurs dizaines de milliers d'euros pour respecter les contrats passés avec les intervenants , assumer les frais de traduction d'un poème évidemment de premier ordre ou faire manger tout ce petit monde (25 000 euros pour un traiteur installé à Montpellier). Tout cela par le biais de conventions passés par la Ville. Voix vives est-elle une manifestation gérée avec légèreté ? A ce sujet, j'espère que la participation à l'organisation de cette manifestation du personnel municipal affecté au musée est strictement encadrée sur le plan légal. Au passage on notera que l'aménageur GGL verse 70 000 euros au titre du mécénat... Surveillons les panneaux de chantiers...

Myriam Roques
Conseillère Régionale Front National Occitanie. Responsable du Front National de Sète.

Des animaux heureux avec Animal Protect 34

Par hasard, car ils désiraient s’installer dans le Midi, Chris et Rick sont arrivés il y a trois ans sur Poussan après avoir découvert une annonce qui convenait exactement à ce qu’ils souhaitaient.

proDSC_0020 (6)

Ils sont donc devenus locataires du Domaine de Madame, après les Roques, sur le chemin de Loupian. Des écuries, un grand espace, tout ce qu’il fallait pour réaliser un projet qui leur tenait à cœur, aider les animaux en détresse. Chris travaille avec Rick dans le spectacle mais il aurait aussi souhaiter devenir vétérinaire.

S’ils continuent à exercer pour vivre et s’occuper des animaux c’est la passion qui les guide. Ils ont donc fondé en 2014, Animal Protect 34, qui a pour objectif de récupérer des animaux en détresse dont on ne veut plus pour des raisons diverses. Dans la mesure de leurs possibilités ils s’en occuperont pour leur donner une seconde chance ou leur permettre de vieillir tranquillement : oiseaux, daims, moutons, chevaux, chiens y semblent très heureux comme bien d’autres.DSC_0025 (6) Plus de 250 animaux, avec des furets et des ânes…

Contact : https://www.facebook.com/Animalprotect34/

Animal Protect 34 est reconnu d’utilité publique. Pour pouvoir poursuivre, s’ils font appel aux aides financières il espèrent pouvoir créer une ferme pédagogique à plus long terme.

En attendant, ils ouvrent leur site à ceux qui désirent en profiter ou les aider : centres de loisirs, assistantes maternelles, scouts… « Ceux qui partagent notre passion sont les bienvenus pour continuer à sauver autant que faire se peut, des animaux qui le nécessitent. » Au niveau sanitaire, un vétérinaire surveille l’évolution du site et des animaux.

proDSC_0015 (7)

Pour certains il y a même des séances de toilettage. Sachant que le travail est quotidien, matin et soir, outre les aides financières, ils font appel aux dons que ce soit pour du matériel ou de la nourriture qui convient aux animaux, sachant qu’actuellement ils auraient besoin d’une bétaillère, pour 24 h, pour transporter une vache. (Penser que certains dons sont déductibles des impôts). Mais pour les passionnés qui ont du temps, il est possible d’aider Chris et Rick en leur téléphonant ou en leur rendant visite, pour s’occuper des animaux...

Un endroit paisible qui sent la sérénité. Celle qu’apprécie des animaux heureux de partager de bons moments avec d’autres.

PCF : Veut-on faire de Sète le nouveau St. Tropez ?

Appel à la mobilisation citoyenne contre les méga-yachts du quai d’Alger

Une première réunion a eu lieu ce mardi pour impulser la création d’un collectif citoyen contre le projet de la marina de luxe pour méga-yachts sur le quai d’Alger à Sète.
Tout d’abord nous sommes abasourdis d’apprendre cette nouvelle à travers la presse alors que l’appel d’offre a déjà été pourvu pendant l’été. En effet, les travaux devraient commencer avant la fin de l’année, sans que les citoyens n’en soient informés.
Devant le silence total et le manque d’informations de la part de la région, plusieurs questions se posent sur les multiples enjeux de ce projet : – L’emploi : On nous dit que le projet va créer des emplois, mais de quels emplois parle-t-on ?
Dans les informations communiquées, on ne parle ni de cale sèche, ni de pôle de mécanique pour l’entretien de ces mégas bateaux qui ne stationneront que l’hiver à Sète. De quoi s’interroger sur la portée réelle de ce projet dans la création de nouveaux emplois…
– L’enjeu social : Quels impacts sur le coût des logements ? Les habitants pourront-ils toujours se loger dans le quartier ? On imagine que ce projet s’accompagnera d’une flambée des taxes foncières et d’habitation, et donc du prix des logements. Les habitants seront-ils contraints de quitter le quartier ?
– L’impact sur le cadre de vie : Dans l’appel d’offre publié sur internet, la qualité environnementale et esthétique du projet n’apparaît pas du tout comme une priorité. Quels impacts environnementaux peut-on prévoir ? Les riverains sont-ils prêts à accepter les nuisances sonores liées aux bruits des bateaux et aux hélicoptères pour lesquels une piste d’atterrissage semble prévue ? Sont-ils prêts à accepter au quotidien ce nouveau paysage urbain composé de bateaux luxueux et des aménagements pour les accueillir ?
Le quai est actuellement soumis à l’espace Schengen, donc accessible à tous les habitants quand il n’y a pas de navires de croisière. Une fois le projet abouti, cet espace sera-t-il privatisé avec l’aide des fonds public ?
A-t-on demandé aux sétois s’ils n’auraient pas d’autres projets pour cet espace ? Les habitants du quartier et de l’ensemble de la ville sont pourtant les plus à même de proposer d’autres aménagements et d’autres usages de cet espace, qui répondraient davantage à leurs besoins et leurs envies, en tant qu’usagers, habitants et citoyens.

PCF  Sète

 

Dernier nettoyage de l'année sur la lagune de Listel

Le samedi 28 octobre l'association "Les Gardiens de Thau ses Ports sa Lagune" organise son dernier nettoyage de l'année sur la lagune de Listel. 

Rendez-vous à partir de 8 h 30 devant la benne ou un café vous attendra.

Pour y aller venant de Sète, direction Listel.

Il faut passer le passage à niveau ainsi que l'entrée de Listel et aller tout droit sur le chemin de terre, large mais bosselé. Il faut compter environ 800m pour arriver à la benne.

Capture

Venir avec bottes, gants épais, bouteille d'eau et un pique-nique tiré du sac. Un covoiturage peut être organisé.

Pour cela, s'inscrire à l'avance par téléphone au 06.09.93.63.31.

Inscription pour évaluer le matériel par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Du poisson pour les samaritains I

nvitée par le club « Chasse et plongée » de Sète au quai du Moulin, l'association « Les Bons Samaritains » a bénéficié d'une généreuse distribution de poissons. En effet, ce samedi 30 septembre, le club de plongée organisé une compétition de chasse sous-marine. A l'issu de cette manifestation, une pesée et présentation des poissons ainsi qu'une remise de trophées étaient organisées. Les enfants de notre association ont pu assister à cet événement et se sont vus remettre de beaux poissons fraichement chassés. Un temps bien automnal qui n'a pas découragés une vingtaine d'enfants et de bénévoles. Notre association remercie vivement le club « Chasse et plongée » pour son invitation et pour avoir offert un moment de bonheur et de partage à des enfants issus de familles modestes du Bassin de Thau. Si vous souhaitez vous aussi contribuer à ces temps de joie et de solidarité, alors n'hésitez pas à rejoindre notre équipe de bénévoles en nous contactant au « 07 89 75 79 19 » ou au « Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. » ; vous pouvez également nous retrouver via notre site Internet à « www.lesbonssamaritains.fr » ou Facebook « Bons Samaritains Entraide Solidarité