ASSOCIATIONS & Partis

Générosité à Sète pour les Nécessiteux

Le vendredi 13 Juillet avait lieu la collecte des Bons Samaritains, de produits d’hygiène pour les plus démunis et pour les migrants.

JEric Ragot précise : " Je tiens à remercier tout particulièrement Serge qui est resté une journée entière à mes cotés pour cette collecte ainsi que Hayet, une nouvelle bénévole qui nous a aidé la matinée et Frank qui lui est venu l’après-midi. Nous avons eu également l'agréable surprise de voir Joël et Véro deux autres bénévoles qui à défaut de participer à la collecte sont venu nous offrir des produits."

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes souriantes, personnes debout et intérieur

"Mais surtout un grand merci appuyé aux clients du Carrefour Market de Sète pour leur très grande générosité, allant au delà de nos espérances."

"L'entraide et la solidarité étaient bien au R.D.V hier à Sète et cela démontre une fois encore que si tout le monde apporte sa petite contribution nous pouvons faire des merveilles et ainsi partager avec les plus nécessiteux. BRAVO"

La Catfarm, une communauté qui continue à faire parler d’elle.

cat21125559_528928994167060_8756785255056159650_o-1

Après quelques années d’organisation et de travail intense, les résidents de la Catfarm ont accueilli leur premier événement, « Share your story », qui s'alignait dans une vision d’innovation sociale et d’éducation alternative. 

 
catfarm

Du 8 au 17 juin et en partenariat avec le programme Erasmus + de la Commission Européenne, une vingtaine de personnes (venant d’Egypte, de Lettonie, d’Ukraine, de France et des Pays-bas) participaient à cette formation dont l’approche alternative permet de rassembler des personnes de pays et cultures différentes pour vivre une expérience humaine tout en apprenant l’expression de soi en groupe. 

Les animateurs ont réalisé un environnement de partage sécurisé où les histoires derrière chaque culture, personne, tradition, objet ont été
partagées. Ils ont appris à connaître, comprendre et utiliser des outils et méthodes de narration, de théâtre et d’art pour s’exprimer.

Ce projet visait à améliorer la conscience culturelle et les compétences d’expression, accroître l'engagement social et civique, éveiller à la sensibilisation du patrimoine culturel, favoriser la confiance et encourage l'engagement de ces jeunes dans leurs communautés, et renforcer la coopération entre les participants des différents pays.  8 jours intenses où chaque personne a été le héros de sa propre histoire.

Retrouvez Catfarm sur Facebook

La Catfarm lance un appel

Localisée à Poussan, notre communauté habituellement indépendante en eau et en énergie, appelée la CatFarm (www.catfarm.net) a du dire adieu à sa pompe à eau et s'approvisionne maintenant en eau en remplissant des tonneaux de 60L ramenés à la ferme dans le coffre de notre vieille Kangoo, voiture qui souffre de vieil âge. Notre communauté cherche donc à puiser dans vos connaissances.

 
Les "cats", comme nous nous appelons amicalement entre habitants, sont des volontaires venant du monde entier qui se rassemblent à Poussan, petit village près de Sète et de Montpellier, avant de se diriger vers la Catfarm. Ils y restent quelques jours ou quelques mois, participent à des projets artistiques, s'expriment à travers des constructions allant du tipi au four à pain, s'occupent d'un jardin, de chats et de poules et travaillent avec des designers graphiques pour développer des vidéos, logos et site web.
 
Alors que se déroulait sur les lieux un projet de la commission européenne "Erasmus Plus", où plus de vingt-cinq jeunes participaient à un partage d'histoires et à la création d'une mosaïque, la pompe qui nous alimente en eau a arrêté de fonctionner. Tandis que les voyages au  village pour l'eau devenaient routiniers, le programme a pu se terminer sans plus d'encombres. 
 
Nous avons eu la chance de pouvoir collaborer avec les poussannais et lancé une collecte de fond qui va bientôt nous permettre d'installer une nouvelle pompe. En attendant, nous comptons sur la voiture, qui malheureusement montre des signes inquiétants. Nous dépendons d'être véhiculés pour pouvoir continuer à vivre sur ces lieux magnifiques où s'invente jours après jours la vie d'une autre manière.
 
La catfarm est un lieu ouvert et qui aime accueillir des visiteurs. Nous somme très heureux de voir que la ville voisine est si accueillante en retour.
 
Si vous connaissez quelqu'un qui vend une voiture/un petit van à donner, sponsoriser, vendre à un prix raisonnable ou qui serait prêt à un échange qui bénéficierait aux deux parties faites passer le mot. Nous sommes extrêmement reconnaissants de la gentillesse rencontrée jusqu'à maintenant.

 Catfarm, site internet

La Roue Libre à Mèze pour le Festival de Thau

 L’association La Roue Libre organise une convergence cycliste de Sète à Mèze vendredi 20 juillet, à l’occasion du Festival de Thau.

Inscription avec réduction de 3 € sur le spectacle et navette maritime pour le retour.

Inscriptions à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou par SMS au 06 12 12 42 23.le vendredi 20 juillet 2018.

Balade festive et conviviale ouverte à toutes et à tous !

La distance de Sète à Mèze est de 19 kilomètres soit 1 heure 30 de vélo à un rythme paisible (moyenne de 12 km/h) majoritairement sur des voies protégées.

Départ de Sète à 17 heures place Aristide Briand (kiosque). Plusieurs points de ralliement sont proposés (voir ICI) le long du parcours afin que les cyclistes des autres communes du bassin de Thau puissent rejoindre la convergence.

Inscrivez-vous à la convergence ! 

En cliquant sur ce lien : https://www.larouelibredethau.org/nous-contacter/

en adressant un mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou un SMS au 06 12 12 42 23

Cela vous permettra, si vous êtes inscrits, de bénéficier de 3 euros de réduction sur le spectacle du soir et  de revenir en navette maritime de Mèze à Sète à la fin des spectacles.

ou

Journée nationale de lutte contre les CRA – marche à Sète le 14 juillet

Samedi 14 juillet,  Marche contre les Centres de Rétention Administrative – Ensemble, dénonçons ces prisons pour innocent-e-s !

ExCRAdition Générale organise une Marche le 14 juillet vers le CRA de Sète.

Programme :

  • A partir de 11h, Place Aristide Briand à Sète – Atelier « création de banderoles »  sous le kiosque suivi d’un pique-nique
  • 12h30 début de la marche, poésies de rue, fanfares, apéro devant le CRA

http://collectifmigrant-e-sbienvenue34.org/wp-content/uploads/2018/07/Communiqué-Marche-du-14-Juillet-contre-les-CRA-.pdf

Des restaurareurs aident le Secours populaire

rehSi vous voyez cette affiche  chez un restaurateur c'est que celui-ci est un "Restaurateur Solidaire", c'est-à-dire qu'il fait un don de 1 € par repas pris dans son établissement.

En 2018 cela se passe le 14 juillet, dans tout l'Hérault et pour nous à Sète et Balaruc les Bains.

Si des restaurateurs désirent encore participer : Tel Fédération de l’Hérault du Secours populaire (04 99 04 98 37 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)

Merci à tous de participer à cette action.

Les collectes de l'Association Les Bons Samaritains

 
 
 
 Entraide et Solidarité, régie par la Loi 1901, a créée en Août 2014, à Sète, dans l’Hérault, après avoir constaté que de plus en plus de personnes se retrouvent seules.  


Son but est de les réunir pour éviter la solitude et leur offrir des activités, des ateliers, des sorties… et a pour mission de porter secours et assistance aux personnes en difficulté!

"Nous comptons sur votre générosité et votre geste de partage".

L’association les Bons Samaritains, sensible à la cause des migrants, a rejoint cet été les associations de Briançon pour leur apporter une aide logistique. Afin de mener à bien ces missions (maraudes en montagne, accueil, premiers soins...), l’association a besoin de produits de première urgence ainsi que d’hygiène.
Merci pour votre générosité et votre geste de partage.

Aucun texte alternatif disponible.

L’image contient peut-être : texte

Deux points de collecte :

N°1 : Magasin LASSALE 1175 Bd de Verdun à Sète du mardi au samedi de 9h00 A 12h00 et de 17h00 A 19h00

N°2 : SELECT PRESSING 1116 Bd de Verdun à Sète du lundi au vendredi de 8h00 A 12h00 et de 14h00 A 19h00....

L’Union Nationale des Combattants salue une décision du gouvernement

Quelques mots d’explication de Guy Ivanès, président de l’UNC pour Vias et Bessan :

« L’UNC du département de l’Hérault se félicite de la décision prise par le gouvernement d’attribuer aux militaires français présents sur le territoire algérien entre les mois de juillet 1962 et juillet 1964 la carte du combattant, dans le cadre du projet de loi de finances pour 2019. Pendant plus de 30 ans, l’UNC a été la seule association du monde combattant à se démener pour remédier à cette injustice qui consistait à refuser le statut de combattant à ceux qui servaient sur le territoire algérien pendant cette période, mais qui reconnaissait que ceux qui avaient été tués (plus de 500 entre 1962 et 1964) étaient morts pour la France. Ces derniers mois, l’UNC avait cependant constaté avec satisfaction le ralliement d’autres associations à sa position, même celles qui persistent à croire que la guerre d’Algérie s’est terminée le 19 mars 1962 ».

L’UNC Vias-Bessan invite les intéressés à la contacter dès à présent, et se propose à les aider dans la constitution de leur dossier.

Pour Vias, contacter Guy Ivanès, au 04 67 21 54 17 ; pour Bessan, contacter Claude Mercouris, au 04 67 11 92 03.

L’association BEE GEES POUSSAN dissoute

shoot22CaptureSur

Facebook, mode de communication des Bee Gees, ceux-ci précisent :

« Après 3 belles et fructueuses années, la décision a été prise de dissoudre l’association BEE GEES POUSSAN. »

« Dissoudre » est un mot qui peut faire peur, inquiéter, être synonyme d’échec … dans notre cas, il n’en est RIEN !

Faute d’un bureau suffisamment fourni, un manque de bras manifeste lors des montages et démontages de chaque projet, la sage décision d’en rester là était donc logique.

Nous ne retiendrons que le meilleur car c’est réellement ce qui domine notre bilan…

Plus de 15400€ reversés à des causes toutes aussi légitimes les unes que les autres…

Une quarantaine de sponsors chaque année dont le soutien fut vital…

Des centaines de personnes qui répondaient présentes à chacun de nos projets…

Voilà ce qu’une bande de copains essentiellement bâtie autour du carnaval est arrivée à faire en 3 ans d’activité.

Un immense merci à tous ceux qui nous ont suivis dans cette aventure folle.
Rendez-vous au prochain carnaval ! »

Avec l'APAVH, les belles LALIE et DIARRA sont à l'adoption

pepit2229683346_1645563212187152_5084249881548282965_n pepit29792417_1645563745520432_2583403888573915336_n

 Thau-Infos.fr en partenariat avec l'association APAVH vous propose régulièrement un chien ou un chat pour une adoption qui doit toutefois être un engagement réfléchi :

L’association APAVH se bat au quotidien afin d’aider les animaux en détresse, pour leur trouver de bons maîtres et leur offrir une seconde chance. Tous les jours, nous sommes appelés pour des situations d' urgence : soins, abandon, maltraitance, négligence…Nous sauvons les animaux grâce à des familles d'accueil qui s'occupent bénévolement de nos petits protégés, le temps de leur trouver une famille d'adoption définitive.

>Tous nos animaux sont vus par un vétérinaire, nous les faisons identifier, vacciner et stériliser. Ils sont ensuite proposés à l'adoption."apavhCapture Toutes ces actions coûtent cher, et l'association ne reçoit aucune subvention et fonctionne uniquement grâce aux dons et à la solidarité. Ceci n’est possible que grâce à vous, c’est pourquoi nous faisons appel à votre générosité pour des dons financiers ou matériels (croquettes, litière, colliers/laisses, jouets, médicaments…), et humain pour du bénévolat !

Grâce à votre soutien nous pouvons continuer nos actions." Retrouvez nous sur notre site www.apavh.com ou bien sur facebook".

Cette semaine, les belles LALIE et DIARRA sont à l'adoption.

"Comme vous pouvez le constater, nous sommes un peu les déesses de la beauté ! De type "Chartreuse" et "Ecaille bleue" au pelage arlequin, nous faisons des ravages alors nous espérons grâce à nos magnifiques bouilles faire fondre le coeur de futurs adoptants...."
 pepit29571372_1645563708853769_1155069375934100749_n

"Si le physique est à prendre en considération , on imagine que ce qui compte le plus ce sont nos caractères... A propos de Lalie, la jolie grisette : "j'ai un caractère calme. J'apprécie passer du temps couchée dans le salon de jardin de ma famille d'accueil. Je suis demandeuse de jeux et de câlins."

 
Pour Diarra, l'arlequine : "je suis un peu plus speed, j'aime chasser, eh oui suis une chipie , j'embête les petits animaux. Je suis curieuse, j'explore tout ce que je peux, intérieur comme extérieur. J'aime aussi les câlins et parfois même, lorsque je l'ai décidé, je monte sur les genoux" .
 
 pepit2229597845_1645563555520451_7475322616004911346_n

"Nous avons toutes deux impérativement besoin d'un extérieur, nous sommes certes des minettes faites par avoir une vraie vie de famille mais aussi des minettes de la nature. Nous en priver serait très difficile pour nous. Pour nos adoptions, on vous demandera le remboursement de nos frais d'identification et de stérilisation.

ll suffit d'un mot à Sophie pour changer nos vies, mais aussi la vôtre en faisant une rencontre exceptionnelle ! Minettes de 2 ans Tatouées et stérilisées Visibles sur Montpellier

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.apavh.com


La fraternité, un principe constitutionnel.

Ce vendredi, le Conseil Constitutionnel a consacré la valeur constitutionnelle du principe de fraternité dans l'aide aux migrants.
Le délit de solidarité comme on l'appelle, nous autres en fait, on s'en est toujours moqué. Même pas peur!
On connaissait la loi bien sûr, qui pouvait sanctionner de 5 ans d'emprisonnement et de 30 000 euros d'amende ceux qui aident les étrangers qui n'ont pas de papiers.
Pourtant rien ni personne n'avait jamais réussi à nous persuader qu'héberger, nourrir, transporter, accompagner ou aider des hommes et des femmes qui en ont besoin serait considéré comme un délit et pourrait occasionner de gros ennuis avec la Justice à ceux qui s'y risquaient. On n'y pensait simplement pas. Pourquoi?
Mais parce que des générations d'instituteurs nous avaient façonnés comme ça. De la leçon de morale jadis inscrite au tableau noir au conseil d'élèves débattant ensuite du "vivre ensemble" à l'école, on nous avait appris que pour être libres et égaux ils nous fallait d'abord être fraternels.
Ce 6 Juillet 2018, le Conseil Constitutionnel est venu confirmer que nos maîtres d'école n'avaient pas voué leur vie à une chimère et que l'attachement aux valeurs fondatrices de la République qui était le leur et qu'ils nous avaient inculqués n'était pas voué à l'obsolescence.
Alors si nous avons tout lieu de nous réjouir aujourd'hui de cette décision, ce n'est pas tant par soulagement de la disparition des peines encourues par les "solidaires" car elle ne changera pas fondamentalement nos pratiques.
Non, c'est avant tout parce que cette résolution contribue à rendre aux migrants leur juste place: en consacrant la valeur constitutionnelle du principe de fraternité avec les étrangers sans papiers, elle signe la reconnaissance de leur statut premier de victime avant celui de contrevenant à la loi.
Et c'est ce changement de focale qui en est la vraie victoire.

Janine Léger
Accueil Migrants Sète
La Cimade

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations