ASSOCIATIONS & Partis

Quand une Vicoise choisit l’humanitaire (suite)

Nous vous avons déjà présenté Garance cette jeune vicoise au grand cœur engagée dans l'action humanitaire en Gironde (» voir ici). Nous recevons à présent de bien mauvaises nouvellles concernant le Collectif "Sherby" qu'elle anime avec d'autres, voir ci-dessous.

 

l y a un an naissait le Sherby à Blanquefort en Gironde. Un abri pour les familles à la rue. Un travail colossal fait par des bénévoles d'associations : les Enfants de Coluche, Mille COeurs d'enfants, Féminité sans abri, Education sans frontière, les resto du coeur, et bien d'autres
hier, mardi 20 septembre 2016, le Sherby mourrait assassiné par la nation reconnaissante. Les familles vont retourner vivre à la rue avec les enfants merci les politiques. Ces quelques photos vous diront l'inconcevable, l'inadmissible mais la réalité.

» lire l'article complet de Bernadette Boissié-Dubus

dernières infos :
  Malgré leur expulsion, les bénévoles continuent leur distribution de nourriture .
Pour les familles, 3 nuits d'hôtel et retour à la rue, Promesses du Préfet non tenues... Le 24 septembre, réoccupation au 21 rue de l'ancienne poste à Blanquefort. Nous appelons à la mobilisation... Venez nous rejoindre et si vous pouvez pas.... merci de partager en masse le message Le Collectif du Sherby Nous apprenons qu’aujourd’hui une partie les bénévoles qui occupe l’ancienne poste est encerclée par la police et ne peut pas être ravitaillée..."

 

 Continuons à nous mobiliser pour elles : cliquez ici.

 

Peña Pa'Salsear

 
Prendre soin de soi, danser, apprendre, dans une bonne ambiance.
Les équipes de la Peña pa'salsear et des Orteils de Violettes vous accueillent dans une toute nouvelle salle de danse, salle Lay des Lys située 83 bd Camille Blanc à Sète (sur le parking d'ASC Immobilier).
Nous vous proposons de nombreuses disciplines à destination des enfants comme des adultes.
- Salsa cubaine les lundis
- Moving avec stepdance, tonicdance, raffermissements et assouplissements les mardis et mercredis.
- Théâtre et salsa, (adultes-enfants) les mercredis.
- Danse moderne les jeudis.

Pamela, enseignante et danseuse dynamique et professionnelle, vous enseigne la salsa & moving dans une ambiance conviviale.
Déjà implantés sur Montpellier et sa région, Heike, Sylvie et Violette ont à cœur de transmettre la passion de leur art grâce à une pédagogie réfléchie et adaptée, sur les pieds comme sur les mains !
Contact Pamela: 06.95.234.534  - Contact Violette: 06.77.11.67.09
facebook: Pamela Peña pa'salsear - Les orteils de violette - email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La Roue Libre de Thau

Notre prochaine balade mensuelle se déroulera le dimanche 2 octobre 2016.
Nous irons à la rencontre de l’association VéloCité de Montpellier (http://www.velocite-montpellier.fr) et nous nous retrouverons à mi-chemin entre Sète et Montpellier pour un pique-nique partagé aux Aresquiers.
Depuis Sète, le parcours, quasi exclusivement sur pistes cyclables, est de 17,5 km (aller) soit un temps de parcours de 1 h 30 environ. Le rendez-vous est fixé à 10 h 30 place Aristide Briand. N’oubliez pas votre gilet fluo et votre pique-nique.
Venez nombreux pour ce moment convivial (musique et bonne humeur sont au programme) et d’échanges militants avec nos voisins montpelliérains. » La Roue Libre de Thau

Quand une Vicoise choisit l’humanitaire :

Le collectif du Sherby, un foyer qui est devenu le sien, un combat qui est le sien

 




 

Garance 23 ans, a passé toute son enfance ou presque dans le village de Vic la Gardiole et gardé précieusement ses amies d’enfance de l’école « Bernard Malgloire » qui fut aussi son professeur en CM2. Après un bac littéraire section théâtre, elle se cherche. C’est une passionnée de liberté qui défend toutes les causes altruistes avec un acharnement sans faille. Impossible de rentrer dans le moule de l’université : elle a besoin de se battre pour les autres. Elle rencontre les Indignés en 2012, fait le tour de France à pieds, croise les oubliés de la vie et de la société, ceux qui vivent dans la rue, surtout femmes et enfants. Emue par tant de misère, sa décision est prise sans même avoir besoin d’y réfléchir : sa vie, ce sera l’humanitaire.

 « C’est au cours d’une marche en montant vers Paris pour la COP21 que j’ai été accueillie avec des amis à Blanquefort au collectif du Sherby. J’ai eu le coup de foudre pour cet endroit et le projet de nos hôtes. Au retour de la COP21, j’ai décidé d’y vivre » dit-elle.

Le Sherby a vu le jour le 8 Octobre 2015, à l'initiative citoyenne de deux mamans. Leur but : dénoncer les carences de l’état face à cette grande précarité. Ces deux mamans ont investi les lieux avec en tête un projet déjà bien ficelé : ce sera un logement social pour accueillir des familles avec des enfants.

Cette grande maison de 800 mètres carrés avec ses 4 hectares de terrain est un bâtiment public alors inoccupé depuis plusieurs années. Aujourd’hui, le manque de logement sociaux se fait ressentir dans les rues de Bordeaux où des hommes, des femmes, mais aussi énormément d'enfants errent sans logement et sans solution. Des familles étrangères obligées de quitter leurs pays, mais aussi de nombreuses familles françaises vivant sous le seuil de pauvreté.

Dès Octobre 2015, le Sherby accueille sa première famille : Kristina, son mari et sa petite fille de 11 mois Ajla. C'est une famille albanaise. La petite Ajla est née avec une maladie congénitale (un pied bau) et Kristina se rend très vite compte qu'il lui sera impossible de la faire soigner dans son pays. Arrivés en France il passe 6 mois à la rue. Entre trottoir, cage d'escalier, caravane, ils ne savent pas quand viendra la fin de ce cauchemar. Heureusement une association commence à s'intéresser à eux et les dirige vers cette maison "Le Sherby". Ajla est prise en charge par l’hôpital Pellegrin et suivie par un chirurgien orthopédiste et un kiné. Au début il est difficile de reprendre confiance en soi, Ajla est réservée, elle a le visage fermé, durci par les mois passés, mais très vite la famille prend ses repères. Une maison, c'est un tremplin pour se relever. Peu à peu la maison évolue, le collectif s’agrandit, de nouvelles perspectives voient le jour notamment celle de devenir un lieu de domiciliation pour des associations caritatives. La première association à bénéficier de cette adresse est « mille cœurs d’enfants » dont le but est de récolter du matériel scolaire pour les écoles et les enfants dans le besoin et s’occuper de leur scolarisation. Des nouvelles familles, de nouveau enfants viennent repeupler la vielle bâtisse autrefois vide. Une équipe administrative voit le jour, un toit c'est la première étape, maintenant il faut voir plus loin, c'est à dire être une aide plus concrète pour ces familles dans le besoin. L'objectif : que les familles puissent quitter le Sherby avec une vision d'avenir, un nouveau logement, des papiers à jours, du courage et de la force pour la suite. « Cet hiver nous avons eu jusqu’à une dizaine de familles et douze enfants » Les mois passent, et le collectif décide de créer une nouvelle association « Les Enfants de Coluches ». Sa priorité : récupérer de la nourriture et la redistribuer, monter des partenariats avec des producteurs et aller directement vers les gens dans le besoin. « Nos deux associations fusionnent et les choses prennent de l'ampleur, le Sherby fait parler de lui en montant plusieurs évènements. De nombreuses associations nous viennent en aide, « médecins du monde », « Les restos du cœur », « Emmaûs », et le « 115 ». Ils nous envoient aussi de plus en plus de familles dans le besoin, le téléphone ne s'arrête pas de sonner. Pendant la période hivernal chaque jours nous avons des appel de familles avec enfants à la rue. »

Pendant tout ce temps Kristina et Ajla sont toujours là, sans le père d'Ajla qui a été renvoyé en Albanie. Ajla grandit, elle rêve d'aller à l'école quand elle voit les autres enfants partir le matin avec leur cartable. Pour Kristina ces derniers mois sont encore un long combat. Une OQTF ( Obligation de quitter le territoire français) sous 45 jours. Tout le monde à la maison se mobilise, Kristina et Ajla ne partiront pas. « Ajla est devenu bien trop chère à nos yeux, c'est une petite fille épanouie, elle est chez elle, c'est la seule maison qu'elle connaît et dont elle se souvient. Aujourd'hui elle ne parle que le français ». dit Garance en colère. Kristina quand à elle ne baisse pas les bras, elle s’est investie depuis le début dans cette maison qui est devenu la sienne. Elle ne peut pas encore travailler, elle n'a pas ses papiers, et Ajla est encore trop petite pour aller à l'école. Mais elle veut s'investir pour les autres, qui comme elle avant n'ont pas la chance d'avoir un cadre de vie décent. Elle fait partie du collectif, elle gère la partie administrative, elle parle parfaitement le français, souhaite même s'investir d'avantage et travaille bénévolement pour les resto du cœur. L’avocat, aussi investi que tout les membres du collectif, fait tout pour l'aider. La priorité de Kristina ? Sa fille. Elle sera soignée, elle aura une belle vie, pas la vie que lui propose l'Albanie. Quelques semaines après, première victoire. La procédure est relancée, Kristina et Ayla disposent de plus de temps, Ajla pourra être suivie jusqu'au bout pour ses soins.

La vie continue au Sherby. « De plus en plus de citoyens suivent notre démarche ». Les bénévoles du Sherby créent un jardin potager bio, un poulailler, des jeux pour les enfants, font la récupération de nourriture, s’occupent du travail administratif, des relations avec les organismes publics.

Aujourd’hui, c'est la nouvelle rentrée scolaire, Ajla va à l'école. « Cela fait deux mois qu'elle n'a que ce mot à la bouche: « l'école ». Elle enfile son cartable, fière, et heureuse». Cela fait quelques mois que Kristina attend la réponse pour ses papiers ceux qui lui promettront la tranquillité, pour Ajla. C'est la rentrée mais, très peu de jours après, le collectif du Sherby reçoit une lettre de la préfecture. Une bonne nouvelle ? Non pas vraiment, Kristina et Ajla se retrouvent de nouveau avec une Obligation de quitter le territoire sous 30 jours cette fois-ci. C'est très court, et c'est une gros coup dur pour tout le monde. Kristina, Ajla, en Albanie ? Impossible, inadmissible. Motif invoqué par la préfecture pour lui refuser les papiers ? Qu’elle ne s’est pas montrée assez investie sur le sol français !

Cela fait 2 ans que Kristina est en France et elle n'a jamais fait un faux pas. Elle a appelé tout les jours le 115 pour la demande d'un logement. Tout les jours la réponse est : "nous n'avons pas de place". Elle n'a manqué aucune démarche administrative et à toujours voulu prouver au maximum qu'elle voulait s'intégrer. Cours de français, bénévolat, recherche de travail. Elle souhaite même s'inscrire à l'Université pour faire une formation DELFE qui consiste à une remise à niveau sur la langue française. Mais la préfecture ne l'entends pas de cette oreille et souhaite renvoyer cette maman et sa fille dans un pays qu’Ajla ne connaît plus. Aujourd'hui elle a 3 ans et ne connaît que la culture française qui est la sienne. Ajla marche à présent grâce aux médecins français. Mais il y a encore du chemin à faire car elle doit être suivie.

Garance résume le sentiment de chaque habitant du Sherby :

« Nous avons à l'heure actuelle 22 jours pour aider Kristina et Ajla et nous nous battrons corps et âmes pour y parvenir. Nous faisons appel à toute forme de soutien, nous n'arrêtons pas de parler d'elle sur les réseaux sociaux. Nous n'arrêterons pas la mobilisation, nous n'abandonnerons pas. L'école d'Ajla a aussi choisi de s'investir et de monter un comité de soutien avec les parents d'élèves pour leurs venir en aide. Nous avons aussi monté une pétition à l'intention du Préfet qui depuis sa mise en ligne ne fait que grimper et nous invitons toutes les personnes sensibilisées à la signer.
Pour Ajla, pour Kristina mais aussi pour toute les familles victimes de la précarité en France, victimes de la rue. Mobilisons-nous ! »

Et elle rajoute : « Nous ne les laisserons pas partir, quitte à faire un rempart de nos corps. Ils ne les prendront pas ».

Vous voulez les aider ? Vous pouvez le faire. Il suffit de votre signature sur la pétition qui sera adressée à la préfecture. Mais le temps presse. Le compte à rebours a commencé. Dans vingt eux jours il sera trop tard. Qui sait ce que deviendront ces deux femmes dont l’une n’a que trois ans ?

SIGNER la pétition pour la préfecture de la Gironde
En savoir plus : www.facebook.com/collectifdesoutienausherby/?hc_ref=PAGES_TIMELINE
Le collectif du Sherby ! 79 rue de Linas 33290 Blanquefort tel 09 82 56 00 26 - Courriel Sherby.collectifbox.fr

Comité des usagers du bassin de Thau du cycle de l'eau

Le 16 juin 2016 le « Comité des Usagers du Bassin de Thau du Cycle de l’Eau » a été créé à Frontignan sous forme associative (loi 1901). Cette création est l’aboutissement d’une longue campagne citoyenne qui a réuni plus de 2000 citoyennes et citoyens au cours de nombreuses initiatives sur le Bassin de Thau, réunions publiques et débats, projection à Sète du film en février 2016 « Vague Citoyenne », rencontres avec des élus, des professionnels du cycle de l’eau et l’appui de l’Association Eau Bien Commun Rhône Alpes.
L’eau bien universel au même titre que l’air que nous respirons n’est pas une marchandise et tout être humain doit y avoir accès.
Face à la dérive mercantile de son exploitation en France par les grands groupes du secteur de l’eau, nous opposons la régie publique à autonomie financière et possédant la personnalité morale de droit public permettant aux usagers et aux salariés de la régie de siéger au Conseil d’Administration. Notre approche de la problématique de l’eau de sa captation jusqu’à son traitement (le cycle de l’eau) ouvre largement le débat.
Nous nous intéressons plus particulièrement à la ressource en eau potable et à son exploitation locale mais aussi départementale et nationale et lions nos actions à l’échelle planétaire car l’eau sera l’enjeu mondial du XXIème siècle.
Notre objectif est la création d’une régie publique de l’eau potable et de l’assainissement du Bassin de Thau qui fédérera toutes les énergies du cycle de l’eau dans le respect de l’équité en dehors de démarches purement commerciales.
Mais, nous constatons que les décisions prises par une majorité des élus communautaires (Thau Agglo) qui persistent dans le choix de la gestion privée pour la construction et l’exploitation de la station d’épuration des eaux blanches de Sète et pour les réseaux des eaux usées ne sont pas soutenables pour les usagers avec des hausses importantes de la tarification dans les prochains mois.
Il en est de même des décisions des élus majoritaires Sétois qui ont décidé la création d’une société d’économie mixte à opération unique (SEMOP) pour l’exploitation du service d’eau potable dont le capital sera détenu par un opérateur privé à hauteur de 60% et par la commune pour 40% sous forme de concession d’une durée de 10 ans malgré un audit sévère sur la gestion privée en cours d’exécution.
Nous contestons ces choix et nous apporterons publiquement des éléments nouveaux aussi bien pour la station des eaux usées des eaux blanches que pour la SEMOP de Sète afin que les citoyennes et citoyens puissent mesurer l’impact des décisions prises par les élus majoritaires au sein de ces assemblées. Notre association forte en quelques semaines de plus de 150 adhérents mettra tout en œuvre pour débattre et agir avec la population dans le cadre de l’intérêt général.

Le Président
Henri LOISON

Cours d’italien tous niveaux avec la Dante Alighieri de Sète

A Sète, l’Italie est toujours un peu à l’honneur.
Si vous voulez approfondir votre connaissance de la langue et de la culture italiennes ou tout simplement les découvrir, l’association Dante Alighieri de Sète vous propose, cette année encore, des cours d’italien tous niveaux, des débutants jusqu’aux plus avancés, ainsi que de nombreuses activités et manifestations à la fois conviviales et culturelles : art, musique, cinéma, littérature, rencontres, voyages et conférences.
Pour tout renseignement et pour les inscriptions aux cours, des permanences d’accueil seront tenues du Lundi 26 Septembre au vendredi 30 Septembre 2016 au bureau de l’association, Espace Victor Hugo, 20 avenue Victor Hugo, tous les soirs de 17 h à 19 h.
Contacts : 06 08 89 32 44 ou 06 14 36 75 38. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Inscription possible sur le site de l’association : www.dantesete.fr

Dante Alighieri de Sète

Reprise des activités

Cette année encore l’association proposera aux amoureux de la langue italienne et de l’Italie des cours de langue tous niveaux, un atelier de langue et civilisation pour le niveau avancé, mais également des conférences, du cinéma, un voyage, des moments de convivialité, des rencontres et des découvertes : un programme que nous souhaitons riche, passionnant et plein de belles surprises.
En raison du tournage d'un film début Octobre dans les locaux de l'Espace Victor Hugo, les cours de langue ne reprendront que le lundi 10 Octobre 2016, et non le 3 Octobre comme annoncé précédemment . Vous trouverez ci-joint la fiche contenant toutes les informations pratiques concernant les inscriptions et l’organisation des cours.
Pour tout renseignement et pour les inscriptions aux cours, des permanences d’accueil seront tenues du Lundi 26 Septembre au vendredi 30 Septembre 2016 au bureau de l’association, Espace Victor Hugo, 20 avenue Victor Hugo, tous les soirs de 17 h à 19 h. Pour ceux qui le souhaitent, l'adhésion et l’inscription aux cours peuvent être effectuées directement sur notre site : www.dantesete.fr ou bien par courrier. Il convient simplement de retourner à la trésorière, la fiche ci-jointe complétée et accompagnée du (ou des) chèque (s), à l’adresse suivante :
Claudine DARRIGADE
36 Allée Jules Valéry, La Corniche 34200 SETE
TEL :04-67-53-43-30
Le paiement peut se faire en 2 ou 3 fois. Dans ce cas, merci de joindre les 2 ou 3 chèques dont l’encaissement sera étalé. Les anciens adhérents sont priés de se munir de leur carte pour y apposer le timbre de l'année. Dans l’attente et au plaisir de vous revoir très bientôt ! Cordiali saluti !

Raymonde Commune

Dia-Log34

Association  des familles des jeunes diabétiques de l'Hérault
Journée
accrobrancheà la base de Bessilles à Montagnac le dimanche 18 septembre 2016

 Programme

  • 11 h : accueil des familles à l’espace Barbecue
  • 12 h : repas
    Chaque famille apporte 1 ou 2 plats salés/sucrés à partager avec les autres de manière à ce que le pique-nique soit plus convivial et dans une ambiance de partage.
  • Vers 13h30 : activités selon formule

Formule Lilliputien de 3 à 6 ans ou (selon capacité de l’enfant) :
Accès à 2 parcours accrobranche dont 1 avec ligne de vie continue  (25 ateliers dont tyroliennes)
4.50 euros/personne à votre charge

 Formule Découverte à partir de 6 ans :
2 parcours douce découverte, découverte (30 ateliers avec tyroliennes) avec son toboggan géant
6 euros/personne à votre charge

 Formule Panoramique à partir de 10 ans :
Accès à 2 parcours : panoramique 45 ateliers (tyroliennes géantes inclus) + découverte (30 ateliers + accès toboggan géant)
8 euros/personne à votre charge

Sentier Pieds Nus :
Sentier de découverte sensoriel sur 5 thèmes : Forêt, vigne, littoral, montagne et garrigue, (durée 1h/1h30)
GRATUIT

Le club des familles prend à sa charge 50% du tarif
Mise à disposition du matériel de sécurité : baudrier, longes de sécurité, mousquetons automatiques,   poulie double.
L’équipement, la formation des élèves à l’usage du matériel de sécurité.  L’encadrement et la surveillance du parcours, de ses acrobates par des moniteurs diplômés.

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
- 07 84 16 36 65 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ah Bon ?

Ah Bon - École de Théâtre - Ateliers - Improvisations

C'est la 10ème rentrée de l'Association de théâtre Ah Bon ?
Spécialisée dans l'Improvisation Théâtrale (mais pas que) depuis 2006, cette école de théâtre associative donne des cours aux enfants (dès 5 ans), aux ados et aux adultes à Sète mais aussi à Frontignan et à Balaruc Le Vieux et nouveau cette année : Villeveyrac !
Pour connaître les dates, lieux, heures de rentrée, n'hésitez pas à contacter Thomas Andro au 06 20 46 28 63 ou par mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. à visiter le blog : ahbontheatres.blogspot.fr ou à retrouver Ah bon? sur Facebook !

Avec l'APAVH, Joe, la fripouille , est à l'adoption

joeIMG_0437Après avoir alerté les vétérinaires, les dianes de chasse les plus proches, mis des annonces, il a bien fallu se rendre à l’évidence personne ne recherchait notre poilu ! Avec sa bouille de chien abandonné et son air de rien, on l’a tout d’abord appelé « Le Chien Marcel », et puis c’était un peu long alors ce fut « Plumeau » finalement 3 jours plus tard c’est Joe qui s’est imposé ! Et ça lui va super bien. Quand Joe est arrivé en famille d’accueil, il n’en menait pas large…les 8 autres chiens l’ont niflé, reniflé. Il était tout kiki à côté. Joe est typé Bleu de Gascogne, mais plutôt version mini! Le Bleu qui n’a pas grandi. Allez savoir pourquoi, il s’est pris d’affection pour le grand Roch qui fait environ 3 fois son poids ! Seulement les premiers temps Roch appréciait très moyennement ce zébulon qui le suivait partout alors il le lui a fait savoir avec force claquements de mâchoires et grognements…nous avons laissé faire. Encore une fois grogner est un mode de communication, même si nous avions peur que le gros nous le coupe en deux… Roch regardait Joe comme si c’était un insecte, un ouistiti qui l’agaçait...

» associations