ASSOCIATIONS & Partis

Fertilité masculine et puberté précoce

Les perturbateurs endocriniens pointés du doigt

Perturbateurs endocriniens et troubles de la santé reproductive : la diminution de la qualité du sperme et l’augmentation des cas de puberté précoce mises en avant par l’Agence nationale de santé publique.

Le dernier Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de Santé publique France[1] présente des travaux portant notamment sur le trouble du développement des testicules et sur la puberté précoce.

Les perturbateurs endocriniens, ces composés chimiques présents dans notre quotidien, qui interférent directement avec notre système hormonal, sont soupçonnés d’avoir une incidence sur le développement de l’appareil génital de l’homme et sur la qualité du sperme. D’après les études publiées, « les résultats reflètent une altération globale de la santé reproductive masculine en France ». Nous apprenons notamment qu’entre 1989 et 2005, « une baisse significative et continue de 32,2% de la concentration spermatique a été observée ».

Le nombre de cas de puberté précoce est lui aussi en augmentation pour les deux sexes, et touche plus particulièrement les filles. Les cas identifiés dans une étude menée en France métropolitaine durant deux années « étaient 10 fois plus fréquents chez les filles que chez les garçons ».

L’augmentation des diverses pathologies et troubles de la reproduction, en France comme dans de nombreux autres pays, ont de toute évidence une cause multifactorielle. Pour autant, les perturbateurs endocriniens jouent un rôle indiscutable qu’il convient de mettre en évidence à l’aide de travaux tels que ceux publiés par Santé publique France.

Générations Futures, aux côtés d’autres associations, a participé aux différents groupes de travail consacrés à l’élaboration de la stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens. Son Directeur et porte-parole, François Veillerette attend de la stratégie, dont la présentation est prévue le 24 juillet, « qu’elle soit à la hauteur des enjeux de santé publique mis au jour par cette nouvelle étude ».

 

Domitys à l'heure du Tour de France pour Astrid

Ce samedi 7 juillet à l'occasion du départ du Tour de France 2018, la résidence Seniors Le Ruban d'Azur avait organisé une journée particulière avec un challenge un peu sportif adapté aux résidents et aux visiteurs.

Il s'agissait de pratiquer du Vélo d'appartement dans le hall de la résidence durant la journée et pour tous les kilomètres virtuels réalisés, Le Ruban d'Azur allait reverser une somme proportionnelle à la distance parcourue,  à l'association Astrid.

https://www.facebook.com/olivier.oddi/videos/10216253225460686/

Tout le Monde s'y est mis même les plus âgés dont l'âge dépassait les 90 ans.

L'association "Astrid - Maladies Rares Cardio-Pulmonaires Infantiles" a pour objet d'organiser des manifestations en vue de favoriser la recherche, le soutien aux familles des enfants malades et d'informer le public sur les maladies rares cardio-pulmonaires infantiles.

domitysP1080999
Les actions ont pour but de récolter des fonds et/ou des dons destinés à financer des projets en rapport avec les maladies rares cardio-pulmonaires infantiles.

L'association a pour but d'intervenir dans les domaines de l'humanitaire et de lutter contre les maladies rares cardio-pulmonaires infantiles.

Les moyens d'actions de l'association sont l'organisation de manifestations, la récolte de dons et de fonds.
Elle organise notamment, sans but lucratif, la manifestation "Sète en baskets - un souffle d'espoir"

Plus de 206 kms au compteur en fin de journée. Félicitations.

Le Secours Populaire Français durant l’été

ext222Capture

Le Secours Populaire Français, Comité de Gigean sera fermé du lundi 6 août 2018 au mercredi 29 août 2018 inclus.

Les distributions alimentaires de notre épicerie sociale reprendront le vendredi 31 août pour les familles de Gigean.

exteCapture

« Indiens d’Amazonie, peuples traditionnels : aubes incertaines », à Genève avec le montbazinois Christian PUECH

Un plaidoyer contre la disparition forcée des peuples autochtones et pour le respect de leurs droits fondamentaux reconnus par Convention Internationale.
Un combat pour la vie, la planète et les générations futures.

Mais où donc notre compatriote, photographe-explorateur, qui côtoie les dangers de la jungle Huaorani, se garde des milices qui assassinent les Guarani Kaiowa, et traite avec humour les jeux de dupes de nos sociétés, puise-t-il sa foi dans l’homme et son courage ? Rien d’étonnant que de plus en plus de décideurs s’intéressent à son travail, à ses recherches anthropologiques, et que de nombreux visiteurs souhaitent rencontrer l’homme. Certes, les Indiens sont loin de nos préoccupations journalières, mais quelque part très proches quand on voit la tournure du monde. En décembre dernier il exposait à la Mairie de Montpellier, en mai à Sète, demain il sera à Genève.

amazonieCapture

 

C’est justement dans son exposition sur l’Ile singulière que je l’ai retrouvé, écoutez plus tôt : « Dépouillés de la plus grande partie de leur terres, les derniers indiens assistent impuissants dans les neuf pays qui se partagent l’Amazonie, aux destructions de leur environnement vital engendrées par la déforestation, l’extraction (pétrole, minerais, or) les pratiques agroalimentaires ou d’élevages intensifs. Généralement ils sont victimes de la dureté des rapports entre blancs, métis et indiens, accentués par la globalisation forcenée du mode de vie et les conséquences du réchauffement climatique, entre autres.  Il n’y a aucune raison qui puisse justifier ces crimes qui se perpétuent comme une tare de génération en génération. Tocqueville constatait qu’en 1832 en Amérique du nord : » Il n’y a aucun droit de l’Indien que le blanc se doive de respecter ». Tout était dit.

 

Or, de ces peuples et cultures millénaires nous n’avons pas su retenir grand-chose. Pour avoir vécu avec certaines de ces communautés parfois sans écriture, j’ai été touché par leur joie de vivre, leur générosité, l’intelligence de leur rapport durable à la biodiversité, à l’environnement, comme par la richesse de leurs connaissances. Et j’ai appris d’eux. Mais pour combien de temps encore ? Sans tomber dans un romantisme exotique, je suis convaincu que la survivance de ces peuples pourrait être bénéfique à l’environnement vital en grand danger et constituer un apport pour l’Occident en crise, avant qu’il ne soit en mesure de se livrer enfin à un travail sur lui-même. Déjà, ne faudrait-il pas sanctuariser l’Amazonie, renforcer l’efficacité des Organisations Internationales et des tribunaux internationaux ?

 

La disparition forcée des peuples traditionnels serait donc une perte considérable pour l’humanité, une honte pour les démocraties. Dès lors, qui pourrait encore croire en nos valeurs ? D’ailleurs, cette disparition signerait probablement la décadence de notre civilisation. Elle scellerait aussi la fin de la liberté de mode de vie et de penser déjà en grand danger, d’après moi, partout dans le monde ». Pendant que j’écoutais l’explorateur, certains visiteurs laissaient des commentaires sur le livre d’or. Je l’ouvris au hasard, il était écrit : « Il faut qu’il y ait des fous passionnés pour croire encore en une humanité diverse et sublime… Vous nous obligez à nous interroger et à ne pas baisser les bras devant le lent mouvement de destruction de notre planète auquel nous risquons de participer… ». Philippe P… Paris.

« Taire les choses, c’est augmenter la misère du monde » écrivait Camus. M.D

Un beau concours de châteaux de sable organisé par les Bons Samaritains

Grand concours de châteaux de sable organisé par les Bons Samaritains ce mercredi 4 Juillet 2018 sur la plage du Lazaret à Sète.

Les enfants ont réalisé de beaux châteaux qui ont fait l'objet d'un vote en fin d'activité.

Trois lots ont été gagnés : le premier a reçu un bateau gonflable,le deuxième un matelas gonflable et le troisième une grosse bouée. Merci aux enfants de s'être prêté au jeu et aux bénévoles pour leur dévouement.

Une belle journée de bonheur et de partage pour les grands et les petits.

L’image contient peut-être : plante, ciel, plein air et nature

Soirée en faveur de SOS Méditerranée

 

Le SECOURS POPULAIRE FRANÇAIS soutient SOS Méditerranée

Samedi 7 juillet au Parc Sans Souci de Pézenas, une soirée pour le sauvetage en mer des migrants

Depuis quatre ans, plus de 16 000 femmes, hommes et enfants ont trouvé la mort en tentant de rejoindre l’Europe au départ des côtes d’Afrique. Le franchissement de la Méditerranée est l’axe migratoire le plus dangereux du monde. Ces drames qui se déroulent à nos portes, sont insupportables. Sauver des vies ne se discute pas, c’est un impératif. Sauver des vies, c’est sauver nos consciences, sauver l’Europe du naufrage humanitaire.

Devant l’inaction des états, grâce à une puissante mobilisation citoyenne, SOS MEDITERRANEE, a mis un navire sur les lieux des drames. Depuis février 2016, l’AQUARIUS et son équipage de marins sauveteurs, ont porté assistance à près de 30 000 personnes au large des côtes de Libye où sévissent des réseaux de passeurs ultra-violents. Toutes fuyaient le chaos qui règne dans ce pays où les migrants sont traités comme des esclaves.

Fidèle à son éthique et à ses valeurs, le comité de Pézenas du SECOURS POPULAIRE FRANÇAIS a décidé d’organiser une soirée de soutien à SOS MEDITERRANEE. Elle aura lieu SAMEDI 7 JUILLET à partir de 17h au Parc Sans SOUCI en centre-ville.

Deux moments forts sont au programme : A 18h30, échanges sur les sauvetage en mer avec : les animateurs héraultais de SOS MEDITERRANEE, les représentants de la toute nouvelle ONG, PILOTES VOLONTAIRES qui fait du repérage aérien des naufrages au large des côtes libyennes, les représentants de la CIMADE Occitanie, du Réseau Education Sans Frontières (RESF Sète-Bassin de Thau) , un photographe voyageur .. et le public

Suivront des lectures de témoignages de rescapés. Des artistes solidaires des migrants ont donné des oeuvres au Secours Populaire qui seront tirées au sort en soutien à SOS Méditerranée. A 21h45, dans le cadre de Cinétoiles, projection : du documentaire « Boza » (Konbini) réalisé à bord de l’Aquarius ; du film de Robert Guédiguian « La Villa ». Ticket à 2€, gratuit pour les enfants de moins de 12 ans Possibilité de se restaurer sur place au « buffet cosmopolite ».

Soutenez SOS MEDITERRANEE Chaque jour en mer coûte 11 000 euros afin de financer la location du navire, son équipage, le fuel et l’ensemble des équipements nécessaires pour secourir et prendre soin des réfugiés.

L’association lance un appel à soutien et à mobilisation auprès de tous les acteurs de la société civile : particuliers, ONG, fondations, mécènes, entreprises et pouvoirs publics, pour lui donner les moyens de poursuivre ses opérations, plus de 90% de son budget étant couvert par des dons privés.

Faites un don ! @SOSMedFrance

http://www.sosmediterranee.fr

Contact Presse Monique Salvayre, Secours Populaire Français, comité de Pézenas +33 6 20 44 37 64 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Jean-Pierre Lacan, référent antenne Hérault et administrateur, SOS MEDITERRANEE (Sète) +33 6 07 58 07 23 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Assemblée Générale Extraodrinaire de l'Age d'Or

L'Association « l'Age d'Or » de Balaruc-les-Bains informe ses adhérentes et ses adhérents qu’elle tiendra une Assemblée Générale Extraordinaire le jeudi 19 juillet 2018 à 10 h. à la salle Montgolfier à Balaruc-les-Bains.

Ordre du jour : - Constitution d’un nouveau conseil d’administration suite à la démission de l’ensemble de l’ancien conseil. - Réception des candidatures pour le nouveau conseil d’administration. - Election d’un nouveau conseil d’administration. Une présence nombreuse des adhérentes et adhérents est vivement souhaitée afin de pouvoir continuer les activités de l’association. Merci par avance.

Pour TogoMilPartages, vous avez participé.

 togoCapture

Ils l'ont fait !!!

Vous l'avez fait !!! Toutes nos félicitations et d'énormes mercis au nom des enfants togolais.

Pour TogoMilPartages,

Joëlle ROBIN
 P.S. la cagnotte est encore active, n'hésitez pas à participer ...

Collecte des Bons samaritains

L'association les Bons Samaritains, sensible à la cause des migrants rejoint cet été les associations sur Briançon pour leur apporter une aide logistique. Pour mener à bien nos missions (maraudes en montagne, accueil dans les hébergements et réalisation des premiers soins) nous avons besoin de produits de première urgence voir la liste ci-jointe. Afin d'offrir aux migrants un minimum d'hygiène et de dignité nous vous joignons également une liste de produits de base. Il ne suffit pas de dénoncer une situation pour régler le problème et par la même se donner bonne conscience. Maintenant le temps est venu d'agir et si chacun met sa pierre à l'édifice suivant l'adage « les petites rivières font les grands fleuves » nous contribuerons à notre petit niveau à redonner un peu d'humanité à nos frères africains. Pour se faire vous pouvez déposer vos dons sur les deux points de collecte ci-dessous : N°1 : Magasin LASSALE 1175 Bd de Verdun à Sète du mardi au samedi de 9h00 A 12h00 et de 17h00 A 19h00 N°2 : SELECT PRESSING 1116 Bd de Verdun à Sète du lundi au vendredi de 8h00 A 12h00 et de 14h00 A 19h00. Vous pouvez également nous joindre par téléphone au 0680213097 par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Vous pouvez également nous faire un don par numéraire sur notre site www.lesbonssamaritains.fr (via notre compte PayPal sécurisé) ou encore nous envoyer un chèque à l'adresse : association les Bons Samaritains 8 Allée du grand pavois 34200 Sète. Merci pour votre générosité et votre geste de partage. De votre générosité dépend notre réussite.

10 juillet : inauguration de Terrain Vague à Sète

L’image contient peut-être : texte

 

Organisé par BAZR

mardi 10 juillet à 18:00

117 Chemin Château de Villeroy, 34200 Sète, France

C'est quoi ?
TERRAIN VAGUE est un tout nouveau lieu en extérieur, à Sète, dans le quartier du Pont Levis. C'est à la fois un jardin, une guinguette bar/restauration, un espace de résidence d'artistes, d'architectes, de jardiniers ou de cuisiniers, et un lieu de programmation d'ateliers, de performances, de projections...

Inauguration
Pour cette inauguration, on vous offre des choses à déguster, on trinque, on découvre l'espace, on plante quelques graines dans la terre et on danse même tous ensemble. C'est en entrée libre bien-entendu.

("Remerciements chaleureux à la Ville de Sète.")

Et après ?
Après l'inauguration, TERRAIN VAGUE sera ouvert tous les dimanches de l'été, pour bruncher, jardiner, bricoler, assister à une performance. Peut-être d'autres jours si nous sommes motivés ou inspirés. Puis on continuera à faire évoluer le lieu avec vous cet automne et le printemps suivant. Pour participer à ces événements, vous pourrez adhérer à l'association TERRAIN VAGUE pendant l'inauguration.

 Comment venir?
L'idéal est de venir en voiture ou en vélo. Vous pouvez proposer des places dans vos voitures pour ceux qui ne sont pas véhiculés, sétois, montpelliérains ou autres. Pour ceux qui veulent aller voir Seu Jorge au Théâtre de la mer ce soir là, c'est compatible : vous pouvez venir à TERRAIN VAGUE avant et après...

Plus d'infos sur ce projet : https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/terrain-vague-le-jardin-cultive

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations