ASSOCIATIONS & Partis

Toujours là pour nous secourir ! Les Sauveteurs en Mer - SNSM

Toujours là pour nous secourir !
Les Sauveteurs en Mer - SNSM
ont besoin de notre soutien 
Faites-un don à l'occasion de la Journée Nationale des Sauveteurs en Mer le 28 juinLa SNSM appelle aux dons à l’occasion de la Journée nationale des Sauveteurs en Mer le 28 juin 2020 | Les Sauveteurs en Mer
La Journée nationale des Sauveteurs en Mer – Mille SNSM - aura lieu le 28 juin prochain. La crise sanitaire actuelle ne permettant pas les rassemblements, cette 4e édition sera digitale.

Cette journée a pour objectif de mobiliser et sensibiliser le grand public, tout particulièrement les adeptes de loisirs nautiques et les estivants. Elle est l’occasion de rappeler, à l’approche de l’été, que les sauveteurs sont toujours prêts à intervenir de la plage au large, de jour comme de nuit et parfois au risque de leur vie, pour porter gratuitement secours à toute personne en difficulté. Ils comptent sur la générosité du public pour continuer à accomplir leur mission dans les meilleures conditions d’efficacité et de sécurité.

Tous les amoureux de la mer sont ainsi invités à soutenir les Sauveteurs en Mer en participant à l’événement sur le web et en faisant un don.      Association agréée de sécurité civile, la SNSM a d’ailleurs été mobilisée durant la période de COVID-19, répondant aux sollicitations des préfets, SAMU, EPHAD, du personnel soignant et des personnes les plus fragiles pour diverses missions : renforts dans les centres médicaux et hospitaliers, livraisons de médicaments et de nourriture, transports sanitaires île-continent, accompagnement des malades COVID-19 en TGV médicalisés, renfort dans les centrales d’appels etc..

Meeting de "Ensemble pour Sète" jeudi 25 juin 2020

L’image contient peut-être : 1 personne, foule, arbre et plein air

Véronique Calueba expose les 10 points essentiels qui seront mis en place une fois la liste élue. Cela concerne le soutien à l'économie locale, le pouvoir d'achat, la gratuité des transports en commun, le retour en maîtrise publique de l'eau, la création de maisons de santé, un audit financier de la mairie actuelle, la vegetalisation urbaine, etc. Plus d'informations dans la vidéo : https://www.facebook.com/ensemble.pour.sete.veronique.calueba/videos/2622977104612743

Retour sur une sortie de reconnaissance des chants d’oiseaux

Après les semaines de confinement, quel plaisir de se retrouver avec neuf des habitués du Groupe Local Haute Vallée de l'Orb à l'occasion d'une sortie d'observation et reconnaissance de chants d'oiseaux le mardi 2 juin. Certains étaient bien équipés en appareils photo : toutes les photos de l'article proviennent de la sortie ! Rendez-vous au village de Salasc, près du Salagou, et déjà sur place nous entendons chanter le Rougequeue à front blanc et la Tourterelle des bois, sans parler d'une grande quantité de Moineaux domestiques très présents en ce lieu.
 
"Un début de bon augure ! Marc Ettore, administrateur LPO Hérault, a proposé un nouveau site prometteur d'une belle variété d'espèces dans cette magnifique vallée du Salagou. Nous nous sommes donc rendus au lieu-dit « La Lieude » dominé par les ruines du château de Malavielle. Malgré une météo incertaine et un peu de vent, nous avons pu profiter d'une matinée ensoleillée dans ce lieu situé sous le hameau de Campillergues au paysage varié. 
Promesse tenue, nous avons eu le plaisir d'entendre ou d’observer 36 espèces au cours de cette passionnante matinée. Nous avons notamment pu observer Huppe fasciée,  Pie-grièche à tête rousse, Tarier pâtre, Bruant proyer, Loriot d'Europe ou encore des Hirondelles de rochers, que de belles rencontres !
Comme toujours en participant à une sortie animée par Marc, nous apprenons peu à peu à reconnaître les chants, mais aussi comment procéder et s’entraîner afin de se perfectionner en dehors des balades organisées en groupe. De plus, la bonne humeur est toujours au rendez-vous et c'est l'occasion de profiter de la profonde connaissance de l'avifaune des plus expérimentés du groupe. Un vrai plaisir, nous reviendrons... "
Marion Best, référente Groupe Local LPO Haute Vallée de l'Orb
 
 
 
 

Objectif zéro déchet Sète et deux autres associations environnementales organisent un nettoyage du Spot du Pont Levis

#oceaninitiatives | Nettoyage du spot du Pont Levis - Dimanche 28 Juin 2020 - 23 Chemin Château de Villeroy, 34200 Sète, France - Organisée par Matéo CorréaVenez les rejoindre dimanche, à 10h ! Après un ramassage de déchets (pensez aux gants, réutilisables de préférence, type de jardinage), ils observeront les déchets à la loupe. Plastique, fer, tissus... Que trouve-t-on sur les berges de l'étang ?
Ils échangeront aussi autour de leur stand sur la réduction des déchets à la source. Avant de profiter d'un apéro partagé zéro déchet (pensez à prendre votre verre). Alors, chiche ?
Dimanche 28 Juin 2020 10:00

23 Chemin Château de Villeroy, 34200 Sète, France, 34200 Sète, France

Organisée par Matéo Corréa

Les associations Sète Windsurf et Thau Kiteboard Club organisent aussi  le nettoyage annuel du spot du Pont Levis à Sète le dimanche 28 juin à 10 h suivi d'un apéritif et d'un barbecue !

Citoyen Sauveteur avec la Croix Rouge Française

 Chaque année, 4️⃣0️⃣ 0️⃣0️⃣0️⃣ personnes sont victimes d’un arrêt cardio-respiratoire : procéder à un massage cardiaque dès les premières minutes augmente considérablement les chances de survie.
Le parlement a adopté ce jeudi 25 juin la loi créant le statut de citoyen-sauveteur, luttant contre l’arrêt cardiaque et sensibilisant aux gestes qui sauvent.
Retrouvez très prochainement les formations #PremiersSecours : www.croix-rouge.fr/Je-me-forme

 

Agir Pour Frontignan LaPeyrade

Communiqué de Gérard Prato
Conseiller municipal

Réaction au communiqué de Pierre Bouldoire, maire de Frontignan

Pierre Bouldoire noie le poisson !

Alors qu’il annonçait par voie de presse qu’il relevait de ses fonctions d’adjointe aux Finances, Mireille Bertrand, soupçonnée de détournement de fonds du Neptune Olympique Frontignan (NOF) dont elle est trésorière, Pierre Bouldoire ment au frontignanais lorsqu’il annonce qu’il allait saisir la Chambre Régionale des Comptes (CRC) pour analyser les comptes de cette association.

En effet, le contrôle des associations ne rentre absolument pas dans le champ d’investigation des CRC. Ces dernières ne peuvent contrôler que les collectivités locales (communes, départements, régions), leurs établissements publics, mais nullement les associations régies par la loi du 01 juillet 1901. Les CRC peuvent contrôler également les Établissements Publics Nationaux (EPN) et enfin les Chambres d’agriculture.

Dans son communiqué, Pierre Bouldoire laisse également envisager qu’il effectuerait un audit « privé » de cette association sportive. Qui va payer cet audit ? je vous laisse deviner ! En outre soyons lucides, cet audit sera commandé par la majorité sortante, je vous laisse donc extrapoler les conclusions du rapport final de cet audit sur les comptes de cette association.

Un montant sera ainsi défini par l’auditeur payé par la majorité sortante, en fonction des éléments qui lui auront été communiqués par l’association et la mairie. Le Conseil municipal votera ainsi une subvention exceptionnelle pour combler le trou de ce détournement, et les contribuables frontignanais mettront une fois de plus la main à la poche.

Il n’y a donc pas d’autre alternative que de déposer plainte auprès du Procureur de la République près du Tribunal de Grande Instance de Montpellier, pour que justice soit réellement faite. Ainsi, une enquête sera effectuée par la brigade financière de la Police Judiciaire saisie par le Procureur. Cette brigade financière dispose de tous les moyens nécessaires pour contrôler les comptes de cette association et vérifier s’il y a eu, ou pas, détournements de fonds.

Sachant que l’article 314-1 du Code Pénal prévoit une peine de trois ans d’emprisonnement et de 375 000 euros d’amende pour ce genre de délit, la mairie préfère bien évidemment faire profil bas pour d’une part protéger son élue, mais d’autre part pour éviter que la Police Judiciaire ne mette trop son nez dans d’autres d’associations et demande trop de comptes au maire et lui pose la question suivante : comment la trésorière du NOF et adjointe aux Finances de la ville a-t-elle pu obtenir le quitus pour la tenue de ces comptes, sachant que normalement ces derniers doivent être rigoureusement contrôlés, la mairie ayant signé avec cette association un contrat d’objectifs sportifs !

Pierre Bouldoire ne veut donc pas déposer plainte, car il sait pertinemment qu’in fine c’est sa propre responsabilité qui risque d’être mis en jeu, ainsi que celle du Président du NOF.

Aussi, puisque le maire actuel ne souhaite pas déposer plainte pour toutes les raisons invoquées supra, je déposerai alors moi-même une plainte auprès du Procureur de la République en tant qu’élu de l’opposition de la ville de Frontignan, pour que justice soit faite, les frontignanais doivent être informés.

Gérard Prato
#Prato2020
#AgirPourFrontignanLaPeyrade

Neptune Olympique Frontignan

Communiqué de Pierre Bouldoire, maire de Frontignan

 Le media d’extrême-droite Lengadoc-info a fait état dans son édition d’hier, mardi 23 juin 2020, de problèmes financiers au sein du club de natation de la ville, le Neptune Olympique Frontignan (NOF). Les dirigeants de ce club, dont la trésorière, qui se trouve être par ailleurs l’adjointe en charge des finances de la Ville de Frontignan, y sont accusés de mauvaise gestion et d’utilisation frauduleuse de fonds.
Même si à l’heure actuelle aucun fait avéré n’est à reprocher à quiconque et que la gestion de la Ville ne peut nullement être mise en cause, j’ai immédiatement relevé mon adjointe de toutes ses délégations et je lui ai demandé de démissionner de son mandat de conseillère municipale, ce qu’elle a immédiatement accepté afin de préparer au mieux la réponse qu’elle doit aux accusations dont elle est victime et les sortir d’un contexte électoral qui en favorise une exploitation malsaine.
J’ai également demandé au président du NOF de me fournir dans les plus brefs délais tous les éléments permettant de comprendre la situation, au regard de la responsabilité qui est la sienne dans le cadre du contrat d’objectifs signé avec la collectivité en 2019 pour une durée de 3 ans.
J’ai également saisi la Cour régionale des comptes pour qu’elle puisse se mandater d’un contrôle a posteriori de la comptabilité de cette association. A défaut, je demanderai à un cabinet indépendant de conduire cette opération comme me l’autorise l’article 22222-2 du code général des collectivités territoriales. En l’état et sur la base des éléments en ma possession, la saisine du procureur de la République serait une manœuvre dilatoire. Elle ne s’impose pas lorsqu’on est uniquement motivé comme moi par la seule défense de l’intérêt général et celle des adhérents, parents et bénévoles, d’un des clubs sportifs les plus anciens de la commune.
Je condamne par avance tout propos injurieux ou calomnieux ainsi que tout amalgame qui pourrait être utilisé par quiconque dans le cadre du débat politique en cours. Je m’étonne également du tempo dans lequel cette « information » est publiée et de la manière dont le candidat d’extrême-droite s’en saisit, alors même que depuis le début de la campagne électorale il n’a eu de cesse, faute d’autre projet, de jeter l’opprobre et de distiller le doute sur les élus et sur la Ville.

Communication de Florence Sanchez et de la liste "Poussan, un nouvel Art de vivre"

Message de Florence Sanchez, candidate à la Mairie de Poussan :

"Mesdames, Messieurs, je tenais à vous adresser un message personnel sur cette fin de campagne."

"Le 28 juin nous vous invitons à prendre part au changement de Poussan, en nous accordant votre confiance, en votant pour nous et en vous engageant à nos cotés dans la vie de la commune."


"Alors, le 28 juin, votez pour une équipe dynamique, à l’écoute, au regard neuf.
Votez pour des projets qui vous ressemblent, pour des projets qui nous rassemblent.
Votez pour un nouvel art de vivre, un subtil mélange de tradition et de modernité pour Poussan. "

 

 

Concernant le futur quartier de "Sainte Catherine"

PAge 1-2

Page 2-2

 

Communication d'André Lopez, et de la liste "Poussan Tout Simplement"

Communication d'André Lopez, et de la liste "Poussan tout simplement".

 

Poussanaises, Poussanais, chers amis,

Je m’adresse à vous pour la dernière fois avant le second tour des élections, la campagne se terminant officiellement ce soir à minuit.

Dimanche, vous aurez le choix entre deux listes et donc entre deux façons de voir. Ce que nous voulons à tout prix, de notre côté, c’est préserver l’avenir de notre commune.

Cela nous conduit logiquement à nous opposer au plus grand projet d’urbanisation que Poussan n’ait jamais connu : le projet de ZAC Sainte-Catherine (+ 600 logements, + 1800 habitants, + 30% de population !). Si elle était menée à son terme, cette opération démesurée changerait totalement la physionomie, le fonctionnement et la vie de notre commune, dans une direction que nous jugeons néfaste.

Ce que nous voulons, au contraire, c’est une ville à taille humaine, accueillante, chaleureuse, où il fait bon vivre, grandir et travailler ; une ville solidaire, écologique et sûre, qui saura faire face aux prochains crises qui ne manqueront pas de se présenter à nous ; une ville à la fois belle et fonctionnelle ; une ville dynamique et rayonnante, valorisant les initiatives et la créativité de chacun.e. Les mesures sur lesquelles nous nous sommes engagés auprès de vous vont dans ce sens. Ambitieuses, elles permettront de faire de Poussan une commune-modèle au sein de l’Agglomération et bien au-delà.

Nous avons reçu de nombreux soutiens au cours de cette campagne, allant de la liste « Poussan Autrement », avec laquelle nous avons eu de nombreux échanges constructifs, à l’association « Initiatives citoyennes », opposée à l’Hinterland du port de Sète et porteuse de projets alternatifs. Ces soutiens sont la manifestation à la fois d’une volonté de préserver l’avenir de notre commune et d’un désir de changement dans la gestion municipale, que ce soit dans les pratiques ou dans les idées.

Pour mettre en œuvre ce programme, vous pouvez compter sur une équipe de femmes et d’hommes à l’écoute, engagés, responsables, courageux, compétents. Des femmes et des hommes de dialogue et d’expérience.

Ensemble, nous travaillerons chaque jour à faire de Poussan un endroit où chacun.e pourra se sentir bien et s’épanouir ; un endroit où l’on redécouvrira l’intérêt et le bonheur de vivre ensemble.

Aidez-nous à faire de ce projet une réalité concrète. Votez et faites votez Poussan Tout Simplement.

André LOPEZ

 

 

lopez99Capturelopez88Capture

Jean-Claude DECHAPPE, nouveau Président du Rotary Club de Sète

 rotaIMG_1999

Le Rotary Club de Sète, le plus ancien Club Rotary du département de l’Hérault - le club a été créé en 1931 - s’est donné jeudi dernier un nouveau président Jean Claude Dechappe, rotarien depuis plus d’une quinzaine d’années. Un homme pour qui la notion de relations humaines et sociales a été au cœur de ses préoccupations pendant toute sa vie professionnelle. En charge, puis responsable des Ressources Humaines dans une compagnie maritime opérant sur le Transmanche, il a rejoint notre région en 2013, à l’heure de la retraite. Aujourd’hui, très investit dans le tissu local et au sein du Rotary il continue à faire siennes les valeurs qui lui ont permis de gérer au quotidien des dossiers très délicats : humanité, rigueur, initiative, écoute, soutien, engagement et partage. Et comme Jean- Claude Dechappe est à sa manière un bourreau de travail, il trouve le temps d’écrire malgré ses engagements associatifs. Il a ainsi publié depuis sa retraite trois livres dont un « Année 2116, mariage sur la planète de Mars » nous transporte dans le monde d’après-demain.

Jean-Claude DECHAPPE s’est dit très honoré de porter le collier de Président du Rotary Club de Sète, collier qui fait le lien avec les générations antérieures et dont les barrettes montrent qu’il a été porté par de très grands rotariens sétois.

Après avoir rappelé qu’une année de présidence ce n’était pas l’année d’un homme mais d’une équipe, Jean-Claude Dechappe a indiqué son intention de faire de son année une année d’actions, dans l’esprit de la devise du Rotary « Servir d’abord », en privilégiant le les actions locales et en s’attachant à maintenir amitié et convivialité au sein du club. Il a annoncé l’organisation au printemps 2021 d’une soirée de Gala exceptionnelle pour fêter les 90 ans du club.

Le Rotary Club de Sète compte une trentaine de membres, hommes et femmes de tous les âges qui se retrouvent chaque jeudi soir pour faire le point avec les responsables d’actions et partager un moment de convivialité.

rotazAu cours derniers mois le Rotary Club de Sète a :

  • organisé avec le soutien de l’association TOM une session de formation au massage cardiaque qui a permis d’apprendre les bons gestes à près de 80 personnes

  • fait don pendant la crise sanitaire liée à la COVID19 de 1000 masques de protection au CCAS et 500 masques à l’association des infirmières indépendantes de Sète et du Bassin de Thau

  • fait don au CCAS pendant la période de confinement de 40 kits d’hygiène du corps et d’hygiène de la maison pour un montant de près de 700€

  • participé à la collecte annuelle au profit de la Banque Alimentaire et des associations caritatives locales,

  • lancé une campagne de communication pour soutenir en sortie de confinement le commerce local « J’achète chez toi, J’achète sétois » et distribuer à cette occasion près de 6000 masques aux commerçants

  • apporté un soutien financier sous forme d’achat de matériel à des chercheurs de Montpellier dont les recherches portent sur le cerveau et les maladies du cerveau

  • apporté un soutien financier à l’association de sauvegarde de l’Abbaye St Félix de Monceau et à l’association Joel Forever

  • aidé des jeunes BTS du Lycée Joliot Curie à appréhender les techniques de l’entretien d’embauche

  • apporté son soutien à l’organisation de la « Dictée de la Mer 2019 ».