En savoir plus sur les Fake news

Les fake news (ou fausses nouvelles au Québec) sont des informations délibérément fausses ou truquées  émanant en général d'un ou de plusieurs médias, d'un organisme ou d'un individu.

Fake News - Fake Newspaper

Elles participent à des tentatives de désinformation, que ce soit via les médias traditionnels ou via les médias sociaux, avec l'intention d'induire en erreur dans le but d'obtenir un avantage financier ou politique.

Les articles de fake news emploient souvent des titres accrocheurs ou des informations entièrement fabriquées en vue d'augmenter le nombre de lecteurs et de partages en ligne. Les fils d'actualité de Facebook ont été impliqués dans la propagation de fausses nouvelles. Le fait que les rédacteurs soient anonymes rend difficile la poursuite des sources pour calomnie.

D'après Wikipédia, "la lutte contre les fake news provoque des oppositions. Les GAFAM, des journaux et des gouvernements sont favorables à la lutte contre les fake news. À l'opposé, des mouvements politiques et des intellectuels jugent la lutte contre les fake news liberticide et dangereuse. Selon eux, ni les groupes informatiques (GAFAM) ni les gouvernements n'ont de légitimité à déterminer ce qui est vrai et ce qui est faux, d'autant plus qu'ils diffusent eux-même des fake news".

Pour en savoir plus : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fake_news

https://francais.rt.com/france/47855-loi-sur-fake-news-que-nous-reserve-la-loi

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations