Le plan gouvernemental pour transformer l’offre de soins en France

Édouard Philippe, Premier ministre, et Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, ont présenté mardi 13 février 2018, le plan gouvernemental pour transformer l’offre de soins en France. Celui s’articule autour de cinq grands chantiers.

Message d'Edouard Philippe :
 
"Notre système de santé permet aux Français de bénéficier d’une des meilleures espérances de vie au monde, et grâce à l’assurance maladie, d’un haut niveau de prise en charge des dépenses par la solidarité nationale. Les Français y sont légitimement très attachés.
Pourtant, la santé est aussi l’une de leurs préoccupations principales. Car notre système présente aussi des points à améliorer :
  • Un investissement insuffisant dans la prévention : dès sa nomination, le Gouvernement a montré sa détermination à agir, en prenant des décisions fortes sur deux sujets : les vaccins et le tabac. Cette voie sera poursuivie.
  • La difficulté d’accès aux soins dans certains territoires : le plan pour un égal accès aux soins dans les territoires, annoncé le 13 octobre dernier, doit permettre de répondre à cette problématique.
  • La complexité et le cloisonnement de notre système, qui laisse le patient souvent coordonner lui-même les différents professionnels."

"Ce dernier point relève de l’organisation du système lui-même. Cette complexité, les professionnels la ressentent tous les jours : c’est elle qui pèse sur leur quotidien, elle qui contraint les finances, alors même que la Nation consacre chaque année près de 200 milliards d’euros à la santé, somme en constante augmentation. Les réformes à entreprendre pour pallier ces difficultés ne peuvent s’envisager que dans une approche globale incluant la ville, l’hôpital, le médico-social : en somme, l’ensemble des professionnels. Cette transformation doit viser l’amélioration de l’ensemble des sujets : l’accès aux soins, la prévention, la qualité des soins, la régulation des dépenses de l’assurance maladie mais aussi l’articulation ville-hôpital-médico-social, la transformation de l’hôpital et la modernisation de la "médecine de ville". C’est le système de santé dans son entier qui doit être interrogé pour faire face aux défis d’aujourd’hui et préparer le système de santé de demain."

"Pour ce faire, il faut un cap : ce sera le patient, qui doit plus que jamais être au centre des réflexions et des évolutions à venir. À partir de ce cap, s’ouvre aujourd’hui une période de réflexion et de concertation de trois mois sur cinq grands chantiers structurants :"
 
  • La qualité et la pertinence
  • Le financement et les rémunérations
  • Le numérique en santé
  • Les ressources humaines
  • L’organisation territoriale

Avec l'APAVH, Joe, la fripouille , est à l'adoption

joeIMG_0437Après avoir alerté les vétérinaires, les dianes de chasse les plus proches, mis des annonces, il a bien fallu se rendre à l’évidence personne ne recherchait notre poilu ! Avec sa bouille de chien abandonné et son air de rien, on l’a tout d’abord appelé « Le Chien Marcel », et puis c’était un peu long alors ce fut « Plumeau » finalement 3 jours plus tard c’est Joe qui s’est imposé ! Et ça lui va super bien. Quand Joe est arrivé en famille d’accueil, il n’en menait pas large…les 8 autres chiens l’ont niflé, reniflé. Il était tout kiki à côté. Joe est typé Bleu de Gascogne, mais plutôt version mini! Le Bleu qui n’a pas grandi. Allez savoir pourquoi, il s’est pris d’affection pour le grand Roch qui fait environ 3 fois son poids ! Seulement les premiers temps Roch appréciait très moyennement ce zébulon qui le suivait partout alors il le lui a fait savoir avec force claquements de mâchoires et grognements…nous avons laissé faire. Encore une fois grogner est un mode de communication, même si nous avions peur que le gros nous le coupe en deux… Roch regardait Joe comme si c’était un insecte, un ouistiti qui l’agaçait...

» associations