L'avenir de Philippe à Matignon en question

Face à la crise des "gilets jaunes",

Paris - Envoyé en première ligne par Emmanuel Macron cette semaine, Édouard Philippe voit son avenir à Matignon remis en question par une crise des "gilets jaunes" qui déstabilise comme jamais l'exécutif et le chef de l'État.

Malgré un désaveu de l'Élysée en plein débat à l'Assemblée nationale mercredi, le Premier ministre peut encore espérer une survie politique, soulignent toutefois des sources dans la majorité. Notamment parce que la fronde vise principalement le président et que ce dernier ne veut pas pour l'heure d'un changement de cap majeur sur sa politique.

Mercredi, 15H00, devant les députés: Édouard Philippe annonce que la hausse de la taxe carbone ne figurera dans le budget 2019. Mais il laisse la porte ouverte à un retour, en cas d'hypothétique accord lors de la concertation de trois mois prévue par l'exécutif, "dans le projet de loi de finances rectificative prévu de longue date au printemps".

En savoir plus : https://www.romandie.com/news/