Philippe déclare "l'urgence" pour "l'acte II du quinquennat"

 AFP

Fiscalité, écologie, immigration, social mais aussi PMA... Édouard Philippe a obtenu mercredi une large confiance de l'Assemblée sur son programme pour "l'acte II du quinquennat" qu'il a placé sous le signe de "l'urgence". Du "réchauffé" pour les oppositions.

Le Premier ministre a récolté 363 votes pour, soit un recul de seulement sept voix par rapport à 2017. Mais les votes contre ont plus que doublé, à 163 voix, gauche et droite faisant quasi le plein, et 47 députés se sont abstenus (contre 129).

"Voilà deux ans maintenant que nous gouvernons et il y a toujours urgence", a reconnu le chef du gouvernement dans sa deuxième déclaration de politique générale.

Après sept mois marqués par l'enchaînement de la crise des "gilets jaunes", du grand débat national et des élections européennes, il a fixé "trois enjeux prioritaires": "l'écologie, la justice sociale et un fonctionnement démocratique (...) beaucoup plus clair", citant la décentralisation.

Il a aussi promis "un profond changement de méthode" et "un changement de ton".

Aller plus loin : https://www.afp.com/fr/infos/334/