Soupçons de fraudes dans des centres ophtalmologiques

 Selon les informations récoltées par Le Parisien, plusieurs centres d'ophtalmologie proposent des avantages aux clients mais se retrouvent finalement à produire des factures suspectes qui alertent la Caisse nationale d'assurance maladie.

Un concept novateur mais illégal ? Le Parisien se penche sur le business florissant des centres d'ophtalmologie.

Ces établissements proposent des avantages non négligeables : aucun frais à dépenser pour les patients, pas de dépassement d'honoraire et surtout un rendez-vous sous 24 heures, là où le temps d'attente chez un ophtalmologue est supérieur à 60 jours. Un cadre idyllique qui pourrait finalement cacher certaines irrégularités.Le tiers payant intégral y est pratiqué, cela suppose donc que la patientièle n'a certes pas de reste à charge mais elle ne sait pas ce qui est facturé à son nom à la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam). Ce sont ces remboursements qui ont fait naître les premiers soupçons. « Pour une patientèle passée de 400 000 personnes en 2015 à 800 000 en 2019 (+100%), le coût des remboursements s'est envolé de 245%, à 69 millions d'euros (+245%) », est-il inscrit dans un rapport.

Parmi les autres éléments qui intriguent la Cnam : https://actu.orange.fr/france/soupcons-de-fraudes-dans-des-centres-opthalmologiques-magic-