Bon à savoir

Le 24 mars ce sera la Journée Mondiale de lutte contre la tuberculose

La Journée mondiale de la tuberculose rend hommage à cette armée internationale de travailleurs sociaux qui luttent contre la tuberculose avec le DOTS. Sans eux, les résultats obtenus au cours de ces 10 dernières années n’auraient pas été possibles ; sans eux, nul espoir de progrès futurs.Vaccination, Test À La Tuberculine

Les héros ordinaires de la lutte contre la tuberculose

Malgré la formidable réussite du partenariat "Halte à la tuberculose", il reste beaucoup à faire. Chaque année, près de 9 millions de personnes développent une tuberculose active et pas moins de 2 millions succombent à la maladie. Selon les statistiques établies en 2003 par l’Organisation Mondiale de la Santé, le dépistage des cas s’élève à 44 % et le taux de guérison à 81 %, chiffres largement inférieurs aux objectifs pour 2005, respectivement fixés à 70 % et 85 %.

Pour continuer à soutenir et soigner les malades, surmonter les difficultés posées par l’épidémie de VIH et aider chaque pays à réaliser les Objectifs du Millénaire pour le Développement, qui visent à réduire de moitié par rapport aux chiffres de 1990 la pauvreté ainsi que la prévalence de la tuberculose et le taux de mortalité imputable à cette maladie d’ici 2015, le monde doit pouvoir s’appuyer sur l’ensemble des personnels de santé. Or dans de nombreux pays, les services de santé publique sont sérieusement menacés par la " fuite " de leurs personnels formés vers des pays plus riches et par la réduction des budgets de santé publique.

Entre autres suggestions concernant l’organisation de manifestations à l’occasion de la Journée mondiale de la tuberculose, vous pouvez :

  • adresser un manifeste à vos autorités locales, les invitant à reconnaître et à commémorer la Journée mondiale de la tuberculose
  • expliquer à la presse locale l’impact de la tuberculose sur votre communauté et décrire l’action des services locaux pour la combattre
  • organiser une conférence de presse et convier des représentants des personnels infirmiers à venir parler de leur travail et des difficultés qu’ils rencontrent au quotidien dans la lutte contre la tuberculose
  • organiser pour la presse et les autorités locales une visite de votre centre antituberculeux
  • organiser une exposition de photographies à partir des nombreux clichés de personnels infirmiers et professions apparentées archivés dans la bibliothèque d’images du programme Halte à la tuberculose

Un site à visiter : www.stoptb.org

TPE/PME : les aides pour faire face à la hausse des prix de l’énergie

 

Votre entreprise est une TPE ou une PME ? Vous pouvez bénéficier d’aides pour faire face à la hausse de vos dépenses de gaz et d’électricité. Retrouvez toutes les informations pratiques pour le paiement de vos factures d’énergie.

Quelles sont les aides pour vos factures 2022 ?

TPE, vous avez le droit au bouclier tarifaire

Bouclier tarifaire : de quoi s’agit-il ?

Le bouclier tarifaire est un dispositif qui permet de contenir à 4 % la hausse des prix de l’électricité en 2022.

Bouclier tarifaire : votre entreprise est-elle éligible ?

Pour bénéficier du bouclier tarifaire sur vos factures d’énergie en 2022, votre entreprise doit avoir :

  • Moins de 10 salariés.
  • Un chiffre d’affaires inférieur à deux millions d’euros.
  • Un compteur électrique d’une puissance inférieure à 36 kVA.

Bouclier tarifaire : comment pouvez-vous obtenir cette aide ?

Pour en bénéficier, vous devez vous rapprocher de votre fournisseur d’énergie.

TPE/PME : demandez le guichet d’aide au paiement des factures de gaz et d’électricité pour vos factures 2022

Guichet d’aide au paiement des factures de gaz et d’électricité : de quoi s’agit-il ?

Il s’agit d’une aide dont l’objectif est de pallier les effets de la crise énergétique, de soutenir la compétitivité des entreprises et d’éviter les arrêts de production des sites les plus consommateurs de gaz et d’électricité, notamment ceux assurant des productions essentielles.

Créé en 2022, le guichet d’aide au paiement des factures d’électricité et de gaz est prolongé jusqu’à fin 2023.

Guichet d’aide : votre entreprise est-elle éligible ?

Toutes les entreprises peuvent bénéficier de l’aide au paiement des factures d’électricité et de gaz jusqu’à 4 millions d’euros. Cette aide est accessible sur le site impots.gouv.fr.

Pour bénéficier de cette aide, votre entreprise doit respecter plusieurs critères :

  • Le prix de l’énergie pendant la période pour laquelle vous demandez cette aide doit avoir augmenté de 50 % par rapport au prix moyen payé en 2021.
  • Vos dépenses d’énergie pendant la période de demande d’aide doivent représenter plus de 3 % de votre chiffre d’affaires en 2021. Par exemple, si vous demandez une aide pour la période septembre/octobre 2022, vos dépenses d’énergie sur cette période doivent représenter plus de 3 % de votre chiffre d’affaires de septembre/octobre 2021.

Guichet d’aide : quand pouvez-vous le demander ?

Pour vos factures d’énergie des mois de septembre et octobre 2022, vous pouvez demander l’aide depuis le 19 novembre.

Le guichet pour les factures de la période allant de novembre à décembre 2022 est disponible depuis le 16 janvier 2023.

Guichet d’aide : comment pouvez-vous l’obtenir ?

Pour demander cette aide, vous devez remplir un dossier simplifié comprenant :

  • vos factures d’énergie pour la période concernée et vos de factures 2021
  • les coordonnées bancaires de votre entreprise (RIB)
  • le fichier de calcul de l’aide mis à votre disposition sur le site des impôts
  • une déclaration sur l'honneur attestant que votre entreprise remplit les conditions et l'exactitude des informations déclarées.

 

Guichet d’aide : vous pouvez être accompagné

Le site impot.gouv.fr propose un ensemble de services (foire aux questions, simulateur de calcul des aides, pas à pas, modèles de documents, etc.) qui vous permettent de vous informer sur le dispositif et de trouver des renseignements précis en fonction de votre situation.

Un numéro de téléphone est mis à votre disposition afin de répondre à toutes les questions d’ordre général sur le dispositif d'aide Gaz et Électricité ou relatives aux modalités pratiques de dépôt d'une demande d'aide : 0806 000 245 (service gratuit + prix de l’appel).

Pour des questions plus spécifiques, la DGFiP vous propose via la messagerie sécurisée de votre espace professionnel de sélectionner « je pose une autre question / j’ai une autre demande ». Ce message devra débuter par « Aide Gaz Électricité » pour en permettre un traitement rapide.

Quelles sont les aides pour vos factures 2023 ?

TPE, vous avez le droit à un prix de l'électricité limité à 280 € / MWh

Le 6 janvier, Bruno Le Maire a annoncé que les fournisseurs avaient accepté de garantir à toutes les TPE qu'elles ne paieraient pas plus de 280 €/ MWh en moyenne d'électricité en 2023.

Quelles sont les entreprises éligibles ?

Cette aide est accessible aux TPE qui ont renouvelé leur contrat de fourniture d'électricité au second semestre 2022 et qui ne bénéficient pas du tarif de vente réglementé.

Comment bénéficier de cette mesure ?

Pour bénéficier de ce tarif vous devez remplir une attestation indiquant que vous souhaitez une renégociation de votre contrat d'électricité.

Ce formulaire devra ensuite être renvoyé à votre fournisseur d'électricité.

Téléchargez l'attestation à transmettre à votre fournisseur [PDF – 420 Ko]

À partir de quand cette mesure est-elle applicable ?

Ce tarif garanti, est applicable dès la facture de janvier 2023.

TPE, vous avez le droit au bouclier tarifaire

Bouclier tarifaire : de quoi s’agit-il ?

Le bouclier tarifaire est un dispositif qui permet de contenir la hausse des prix de l’électricité à 15 % à partir du 1er février 2023. Ce plafond permet d’éviter une augmentation de 120 % des factures d’énergie des entreprises.

Bouclier tarifaire : votre entreprise est-elle éligible ?

Pour bénéficier du bouclier tarifaire sur vos factures d’énergie en 2023, votre entreprise doit avoir :

  • Moins de 10 salariés.
  • Un de chiffre d’affaires inférieur à deux  millions d’euros.
  • Un compteur électrique d’une puissance inférieure à 36 kVA.

Bouclier tarifaire : comment pouvez-vous obtenir cette aide ?

Pour en bénéficier, vous devez vous rapprocher de votre fournisseur d’énergie et lui transmettre une attestation sur l’honneur d’éligibilité.

Téléchargez l’attestation sur l’honneur à transmettre à votre fournisseur [PDF – 420 Ko]

TPE et PME : bénéficiez de l’amortisseur électricité

Amortisseur électricité : de quoi s’agit-il ?

L’amortisseur électricité est entré en vigueur le 1er janvier 2023. Il permet de vous protéger, si votre entreprise a signé des contrats d’énergie plus élevés, avec un plafond d’aide unitaire renforcé. Ce plafond est défini par un indicateur présent sur vos factures et devis appliqués par les fournisseurs d’énergie.

Si vous avez un un prix unitaire de la part énergie de 350 euros/MWh (0,35 euros/kWh), l’amortisseur électricité permet de prendre en charge environ 20 % de votre facture totale d’électricité.

Amortisseur électricité : votre entreprise est-elle éligible ?

Votre entreprise est éligible selon certaines conditions :

  • si vous êtes une TPE ou d’une PME de moins de 250 salariés
  • si votre entreprise n’est pas éligible au bouclier tarifaire
  • et si votre compteur électrique est à une puissance supérieure à 36 kVA.

Amortisseur électricité : comment pouvez-vous obtenir cette aide ?

L'unique démarche à faire pour que votre entreprise bénéficie de cette aide, est de compléter et transmettre à votre fournisseur d'électricité, une attestation d'éligibilité au dispositif.

Téléchargez l’attestation sur l’honneur à transmettre à votre fournisseur [PDF – 420 Ko]

L’aide est ensuite intégrée directement dans votre facture d’électricité.

L'amortisseur électricité doit rester en vigueur pour un an jusqu’au 31 décembre 2023.

TPE/PME : demandez le guichet d’aide au paiement des factures de gaz et d’électricité pour vos factures 2023

Guichet d’aide : de quoi s’agit-il ?

Il s’agit d’une aide dont l’objectif est de pallier les effets de la crise énergétique, de soutenir la compétitivité des entreprises et d’éviter les arrêts de production des sites les plus consommateurs de gaz et d’électricité, notamment ceux assurant des productions essentielles.

Guichet d’aide : votre entreprise est-elle éligible ?

Depuis le 1er janvier 2023, si votre entreprise est une TPE ou une PME éligible au dispositif de l’amortisseur électricité et qui remplirait toujours, après prise en compte du bénéfice de l’amortisseur électricité, les critères d’éligibilité au guichet d’aide au paiement des factures d’électricité et de gaz, vous pouvez déposer une demande d’aide.

Votre entreprise est éligible à ce guichet si :

  • les dépenses d’énergie représentent 3 % du chiffre d’affaires de votre entreprise, de la période correspondante en 2021, après prise en compte de l’amortisseur. Par exemple, si votre entreprise demande une aide pour la période septembre/octobre 2022, ses dépenses d’énergie sur cette période doivent représenter plus de 3 % de son chiffre d’affaires de septembre/octobre 2021.
  • votre facture d’électricité, avant réduction perçue via l’amortisseur électricité, doit avoir connu une hausse de plus de 50 % par rapport au prix moyen payé en 2021. Il est possible de cumuler ces deux aides, amortisseur électricité et guichet d’aide au paiement.

De nouveaux bénéficiaires :

  • le guichet d’aide est également ouvert à votre entreprise si celle-ci a subi des évènements de nature exceptionnelle en 2021, celle-ci ne pouvant jusqu’ici pas bénéficier de l’aide en raison de la faiblesse ou de l’absence de consommations énergétiques en 2021.
  • l’aide est aussi étendue aux personnes morales de droit public exerçant une activité économique et dont les ressources publiques sont inférieures à 50 % des recettes totales, ainsi qu’à celles employant moins de 250 salariés et ayant moins de 50 millions d’euros de recettes annuelles.

Guichet d’aide : quand pouvez-vous demander l’aide ?

  • Pour vos factures d’énergie des mois de septembre et octobre 2022, vous pouvez demander l’aide depuis le 19 novembre ;
  • Pour vos factures d’énergie des mois de novembre et décembre 2022, la demande est à déposer entre le 16 janvier 2023 et le 31 mars 2023 ;
  • Pour vos factures d’énergie des mois de janvier et février 2023, la demande est à déposer entre le 20 mars 2023 et le 31 mai 2023 ;
  • Pour vos factures d’énergie des mois de mars et d'avril 2023, la demande est à déposer entre le 17 mai 2023 et le 31 juillet 2023 ;
  • Pour vos factures d’énergie des mois de mai et juin 2023, la demande est à déposer entre le 17 juillet 2023 et le 30 septembre 2023 ;
  • Pour vos factures d’énergie des mois de juillet et août 2023, la demande est à déposer entre le 18 septembre 2023 et le 30 novembre 2023 ;
  • Pour vos factures d’énergie des mois de septembre et octobre 2023, la demande est à déposer entre le 20 novembre 2023 et le 31 janvier 2024 ;
  • Pour vos factures d’énergie des mois de novembre et décembre 2023, la demande est à déposer entre le 17 janvier 2024 et le 31 mars 2024.

Guichet d’aide : comment pouvez-vous l’obtenir ?

Pour demander cette aide, vous devez remplir un dossier simplifié comprenant :

  • vos factures d’énergie pour la période concernée et vos de factures 2021
  • les coordonnées bancaires de votre entreprise (RIB)
  • le fichier de calcul de l’aide mis à votre disposition sur le site des impôts
  • une déclaration sur l'honneur attestant que votre entreprise remplit les conditions et l'exactitude des informations déclarées.

 

Guichet d’aide : vous pouvez être accompagné

Le site impot.gouv.fr propose un ensemble de services (foire aux questions, simulateur de calcul des aides, pas à pas, modèles de documents, etc.) qui vous permettent de vous informer sur le dispositif et de trouver des renseignements précis en fonction de votre situation.

Un numéro de téléphone est mis à votre disposition afin de répondre à toutes les questions d’ordre général sur le dispositif d'aide Gaz et Électricité ou relatives aux modalités pratiques de dépôt d'une demande d'aide : 0806 000 245 (service gratuit + prix de l’appel).

Pour des questions plus spécifiques, la DGFiP vous propose via la messagerie sécurisée de votre espace professionnel de sélectionner « je pose une autre question / j’ai une autre demande ». Ce message devra débuter par « Aide Gaz Électricité » pour en permettre un traitement rapide.

TPE/PME : demandez l'étalement de vos factures d'énergie

Les fournisseurs d’énergie ont accepté de proposer des facilités de paiement aux TPE et PME qui auraient des difficultés de trésorerie. Les énergéticiens peuvent proposer un étalement des factures liées aux premiers mois de l'année sur plusieurs mois.

Cette mesure est pour le moment possible jusqu’à l’été.

Pour en bénéficier, votre entreprise doit se rapprocher de son fournisseur d’énergie.

TPE/PME : demandez le report du paiement de vos impôts et cotisations sociales

Suite aux annonces de la Première ministre, Elisabeth Borne, le 4 janvier, il a été a indiqué que les TPE et PME pourraient demander le report du paiement de leurs impôts et cotisations sociales pour soulager leur trésorerie. Cette mesure ponctuelle est envisageable à la demande des entreprises.

Ces reports ne s'appliquent pas à la TVA, aux taxes annexes et au reversement de prélèvement à la source.

Concernant les cotisations sociales, vous pouvez demander un délai de paiement à l'Urssaf. Celle-ci peut porter sur les cotisations courantes et sur un rééchelonnement du plan d'apurement Covid en cours.

TPE/PME : bénéficiez de cautionnements partiellement garantis par l’État pour vos contrats de fourniture d’énergie

Cautionnement des contrats de fourniture d’énergie : de quoi s’agit-il ?

Un fonds de garantie publique est mis en place depuis le 1er mars 2023. Si votre entreprise est fortement consommatrice de gaz ou d’électricité, ce fonds vous permet de demander à des banques, des entreprises d’assurance ou des sociétés de financement de bénéficier de cautionnements partiellement garantis par l’État pour votre contrat de fourniture d’énergie.

Ce cautionnement intervient en remplacement des collatéraux demandés par les fournisseurs d’énergie lors de la signature ou du renouvellement de contrats de fourniture d’électricité et de gaz.

Les entreprises bénéficiant de ce cautionnement garanti par le fonds public ne pourront plus faire l’objet de demande de collatéral complémentaire par leur fournisseur d’électricité ou de gaz.

Cautionnement des contrats de fourniture d’énergie : votre entreprise est-elle éligible ?

Aucune condition sur la taille de votre entreprise ou son chiffre d’affaires n’est prévue pour accéder au dispositif.

Pour être éligible, votre entreprise doit bénéficier d’une garantie remplissant les conditions suivantes :

  • Elle doit être souscrite à la demande d’un fournisseur dans le cadre d’un contrat de fourniture d’électricité ou de gaz conclu après le 31 août 2022 et dont le terme peut être ultérieur à 2023, mais ne devant pas excéder le 31 décembre 2024. Elle doit nécessairement porter en tout ou partie sur l’année 2023
  • Elle doit être limitée à un montant inférieur ou égal aux sommes dues au titre de trois mois de fourniture de gaz ou d’électricité, définies par le contrat de fourniture de gaz ou d’électricité
  • Elle doit être souscrite auprès d’une banque, d’un assureur ou d’une société de financement ayant signé une convention de mise en œuvre avec la Caisse centrale de réassurance, en charge du déploiement de ce dispositif pour le compte de l’État
  • Votre entreprise doit être immatriculée en France
  • Votre contrat d’énergie doit représenter un volume supérieur à 1 GWh par an pour l’électricité ou 2 GWh par an pour le gaz.

Cautionnement des contrats de fourniture d’énergie : comment pouvez-vous l’obtenir ?

Pour bénéficier de cette aide votre entreprise doit solliciter une banque, une société de financement ou une entreprise d’assurance ayant signé une convention avec le fonds de garantie, géré par la Caisse centrale de réassurance (CCR) pour le compte de l’État.

Consultez la FAQ sur le fonds de garantie pour les contrats d’électricité et de gaz [PDF - 948 Ko]

THAU-INFOS LES GRANDES CHANSONS FRANÇAISES

Le temps des cerises par Cora Vaucaire.

Née le 22 juillet 1918 à Marseille, Geneviève Collin, dite Cora Vaucaire fait ses débuts en interprétant sur scène les poètes Jacques Prévert et Louis Aragon. Considérée comme la créatrice du classique « Les Feuilles mortes » qu'elle dit avoir interprétée avant Yves Montand, elle défend le répertoire d'une jeune artiste inconnue nommée Barbara, dont elle chante « Dis quand reviendras-tu »  et  que ma joie revienne », et l'incite à se produire elle-même. Dans les années cinquante, Cora Vaucaire se fait aussi l'interprète de Léo Ferré avec « Le Pont Mirabeau », d'après le poème de Guillaume Apollinaire, ou « Les Forains ».

Le répertoire de Cora Vaucaire, mariée au parolier Michel Vaucaire, s'étend bien au-delà de ses contemporains. La chanteuse surnommée « La Dame Blanche de Saint-Germain des Prés » interprète aussi bien des airs du Moyen-Âge que des vaudevilles de Fragson (« Je ne peux pas ») ou Yvette Guilbert (« Quand on vous aime comme ça »). En 1955, elle chante « La Complainte de la butte » dans le film French Cancan de Jean Renoir, et en 1961, obtient son plus grand succès avec  « Trois petites notes de musique », extrait du film Une aussi longue absence d'Henri Colpi.

Cora Vaucaire est aussi connue pour son engagement en chansons à travers son interprétation de l'hymne « Le Temps des cerises » et de « L'Internationale » devant les usines en grève lors des manifestations de Mai 1968. Représentante d'une chanson française de qualité qu'elle exporte jusqu'au Japon (sa tournée nipponne dans les années 1980), Cora Vaucaire se produit sur scène jusqu'à un âge avancé, comme en témoignent ses tours de chant au Théâtre Dejazet en 1992, à la Comédie des Champs-Élysées en 1997 et aux Bouffes du Nord en 1999. Atteinte d'ostéoporose depuis plusieurs années, Cora Vaucaire décède à Paris le 17 septembre 2011, à l'âge de 93 ans.

 Antoine-Aimé Renard, né le 15 février 1825 à Lille (Nord), décédé le 9 mai 1872 à Paris, est un ténor d'opéra français, connu surtout pour avoir composé la musique du "Temps des cerises", la célèbre chanson de Jean-Baptiste Clément. 

Il est des airs ou des chansons qui, historiquement, s’identifient à des événements qu’ils ont en général accompagnés. Pour certains (« La Marseillaise », « Le chant des partisans »), le doute est impossible, mais ils s’en trouvent d’autres qui s’avèrent être des légendes construites après coup et que l’examen historique débusque. L’un des exemples les plus emblématiques est le lien établi apostériori entre « Le temps des cerises » et la Commune de Paris, pour la raison très simple que cette jolie romance a été composée cinq ans avant les tragiques événements parisiens et qu’il faut beaucoup d’imagination pour trouver une relation entre ses paroles et les massacres de mai 1871.

Comment concevoir en effet que « les belles [aient eu] la folie en tête et les amoureux le soleil au cœur » sur les barricades de la Semaine sanglante, tandis que « rossignol et merle moqueur » se seraient sentis « tous en fête« ? Et était-ce vraiment le moment « où l’on s’en va deux cueillir en rêvant des pendants d’oreilles« ? Qu’importe, de subtils décodeurs ont lu entre les lignes : ils ont découvert que les cerises sont comparées à des « gouttes de sang » et qu’il est recommandé « d’éviter les belles« , formulation qui dissimule en fait « éviter les balles »… » Le temps des cerises » est un texte crypté ! D’ailleurs, l’auteur ne garde-t-il pas au cœur, « de ce temps-là (…) une plaie ouverte« ?

Et si la réalité était plus simple ? " Le temps des cerises" écrit par le chansonnier Jean-Baptiste Clément en 1866, dans une auberge de l’Oise, alors qu’il partait pour la Belgique, s’inscrit dans un genre très français renouvelé de siècle en siècle : la romance exprimant en termes poétiques un chagrin d’amour. On l’a souvent rapproché d’un autre grand succès composé quatre-vingts ans plus tôt par Jean-Pierre Claris de Florian, " Plaisir d’amour " . Dans les deux cas, l’auteur se plaint de l’inconstance d’une belle, suggérée chez Clément, nommée chez Florian (« l’ingrate Sylvie« ). Et la « plaie ouverte » du « Temps des cerises » est bien clairement désignée comme peine d’amour. Il n’y a pas trace de politique là-dedans.

D’ailleurs, quand l’éconduit du « Temps des cerises » envisage ce qui serait susceptible de calmer sa douleur, il suppose que « dame Fortune » pourrait lui être offerte, ce qui ne semble guère compatible avec une attitude révolutionnaire. « Le temps des cerises » est une jolie et mélancolique chanson d’amour qui connut en son temps un réel succès et qui demeure d’ailleurs, un siècle et demi plus tard, la seule composition qui ait échappé à l’oubli d’un auteur par ailleurs assez prolixe.

 D’abord, d’où vient-elle, cette légende? Jean-Baptiste Clément était indiscutablement un homme engagé et il participa effectivement à la Commune de 1871. En 1882, par sympathie (et peut-être parce qu’il en avait été fugitivement amoureux), il dédicaça son grand succès à une infirmière inconnue rencontrée pendant les combats et nommée Louise. De là à faire du « Temps des cerises » un hymne révolutionnaire, il y a de la distance. Elle a été franchie au XX° siècle et a sans doute assuré la survie de la romance, chantée par tous les artistes se déclarant de gauche et littéralement réactualisée lors de l’élection de François Mitterrand en 1981. Qu’importe s’il faut se livrer à des contorsions compliquées pour trouver un sens politique au ton élégiaque des paroles, « le temps des cerises » est devenu un chant de ralliement. 

C’est d’autant plus étonnant que, précisément, Jean-Baptiste Clément avait tiré de son expérience de communard une autre chanson, réellement engagée, celle-là : « la semaine sanglante« . Les paroles sont d’une autre portée que la bluette du « temps des cerises« . « On traque, on enchaîne, on fusille« , dénoncent-elles. « Sans pain, sans travail et sans armes / Nous allons être gouvernés / Par des mouchards et des gendarmes / Des sabres-peuple et des curés« . Et le refrain sonne comme un appel : »Et gare à la revanche / Les mauvais jours finiront / Quand tous les pauvres s’y mettront« ! 

Bizarrement, plus personne, hormis  les historiens, ne connaît ce brûlot révolutionnaire, mais on persiste à croire que les soupirs d’un amant déçu qui avait vécu de si doux moments à cueillir des cerises avec sa belle sont un appel à l’insurrection.

Peut-être cela convient-il mieux à nos sociétés apaisées, où même les émeutes s’apparentent à des jeux de rôle. Ne nous en plaignons pas : aujourd’hui, un mort lors d’une manifestation est une affaire d’État. Il y a 150 ans, la Commune de Paris en avait compté plus de 20.000 en une semaine…

Philippe Raybaud.

Sète agglopôle propose une subvention d’équipement pour l'achat d'un vélo électrique ou d'une trottinette électrique

Sète agglopôle propose une subvention d’équipement pour l'achat d'un vélo ou d'une trottinette électriques, aux habitants domiciliés sur le territoire. Le montant de l’aide accordée est de 25 % de la valeur du vélo ou de la trottinette (plafonnée à 200 euros)....avec bonus possible.
Il suffit de s’inscrire sur http://extranet.agglopole.fr/velos/ pour recevoir un dossier. Tous les renseignements sur https://bit.ly/3WCrLzrVélo Électrique, E Bike, Vélo, Cyclisme

Jeudi 23, dès 11h45, suivez les débats et les votes de vos élus régionaux

Jeudi 23, dès 11h45, suivez les débats et les votes de vos élus régionaux :
 Plan jeunesses Occitanie pour répondre à leurs préoccupations du quotidien
 Nouvelle convention de transports pour les voyageurs du réseau liO Train
 Soutien à l'agriculture avec le nouveau plan BiO
 Aides aux populations turques et syriennes touchées par le séismePeut être une image de texte qui dit ’ASSEMBLEE PLÉNIÈRE jeudi 23 à partir de 11h45 à suivre en direct: @occitanie www.laregion.fr 2s WI× H’
...
_

Marine Le Pen acerbe : Élisabeth Borne "pulvérisée", Emmanuel Macron "insulte les Français"

Selon Orange.fr :

Marine Le Pen a fustigé, lors d’une conférence de presse retransmise en direct depuis l'Assemblée nationale, la prise de parole du chef de l'État, ce mercredi 22 mars, dénonçant notamment la "colère" qu'il a "en lui". Elle s'en est également prise à la Première ministre.

Alors que son gouvernement est en pleine tempête politique, après avoir dégainé le 49.3 pour faire passer en force la réforme des retraites, Emmanuel Macron est sorti du silence, mercredi 22 mars, aux journaux télévisés de 13 Heures de TF1 et de France 2.

Mais l'intervention du président de la République a été sévèrement critiquée par Marine Le Pen, cet après-midi, lors d'une conférence de presse à l'Assemblée nationale.

Marine Le Pen: "Il y a de grandes chances que le président de la République procède à un remaniement d'ici quelques semaines"par BFMTV

Retraites : l’interview d’Emmanuel Macron déclenche la furie des syndicats

Selon Orange.fr : Après l’interview donnée par le président de la République à France 2 et TF1, mercredi 22 mars, Laurent Berger, leader de la CFDT, et Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, ont fustigé le "mépris" et les "mensonges" d’Emmanuel Macron.

Les mots du président de la République ne passent pas auprès des syndicats. À la suite de son intervention, mercredi 22 mars aux journaux télévisés de 13 Heures de TF1 et France 2, les représentants syndicaux ont largement critiqué le discours présidentiel.

 
Sur Twitter, la réponse de Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, ne s’est pas fait attendre, accusant le président de “mensonge” sur la position du syndicat vis-à-vis du dossier brûlant des retraites. “La CFDT a un projet de réforme des retraites. Macron 2019 l’avait compris, il avait repris notre ambition d’un système universel”, a-t-il lancé. Laurent Berger a poursuivi en arguant qu’Emmanuel Macron mentait “sur la CFDT pour masquer son incapacité à trouver une majorité pour voter sa réforme injuste”........ Aller plus loin : https://actu.orange.fr/politique/retraites-l-interview-d-emmanuel-macron-declenche-la-furie-des-syndicats-magic-CNT0000021pbml.html

A quelques heures de son escale sétoise inédite, le Götheborg of Sweden a été accueilli par l'Abeille Méditerranée

A quelques heures de son escale sétoise inédite, le Götheborg of Sweden a été accueilli cet après midi, à son arrivée en France au large des côtes catalanes, par l'Abeille Méditerranée .
 
Rendez-vous demain matin pour la parade en mer du Götheborg devant le Mont Saint-Clair entre 9h et 10h...
...Puis une entrée dans le port entre midi et 14h , au son des coups de canons du 3 mats suédois, des fusils des trabucaires de Banyuls et des hautbois-tambours de joutes.

« La Grande lessive » à Sète : la manifestation reportée en mai, en définitive

« La Grande lessive » à Sète : la manifestation reportée en mai, en définitive

 belisCapture d’écran 2023-03-22 151750

En raison du mouvement social annoncé pour ce jeudi 23 mars, l’opération « La Grande Lessive® », initialement programmée ce même jour, sur la place Léon-Blum, à Sète, est reportée à une date ultérieure, en mai.

Créée en 2006 par la plasticienne Joëlle Gonthier, « La Grande Lessive® » propose à chacun de venir apporter ses réalisations (dessins, peintures, photographies, images numériques, collages, poésies visuelles, etc.), obligatoirement sur une feuille A4, suspendues ensuite à l’aide de pinces à linge à des fils tendus en extérieur, dans des espaces publics. Une œuvre d’art à ciel ouvert, en quelque sorte, organisé le même jour en des milliers de lieux situés dans 121 pays sur 5 continents.

A Sète, le projet, porté par le Pôle enfance de l’Institut médico-éducatif de la Corniche, en partenariat avec le CCAS de la Ville, devait se dérouler toute la journée de ce jeudi 23 mars et proposait un programme varié, en présence de nombreux partenaires pour l’organisation d’ateliers créatifs. Les enfants de l’IME et les seniors du foyer du Vallon, notamment, préparaient activement la nouvelle édition de cet événement culturel, festif, intergénérationnel.

Les organisateurs ont obtenu une réponse favorable à leur demande de report de cette manifestation déclinée au niveau national, leur permettant d’en conserver le nom. La date, en mai, sera précisée ultérieurement.