Bon à savoir

Carole Delga inaugure plusieurs projets structurants pour le port de Sète-Frontignan

 - Plan littoral 21 -Vendredi 20 juillet à partir de 16h30 à Sète

 OCCICapture

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et Jean-Claude Gayssot, président de l'EPR Sud de France, participeront vendredi à l'inauguration de plusieurs projets structurants pour le port de Sète-Frontignan, financés par la Région et l'EPR.

 Dans le cadre du Plan littoral 21, plusieurs projets seront inaugurés vendredi à Sète, ayant bénéficié d'un financement total de près de 15 M€ de la Région et de l'EPR.

 Entre 2008 et 2020, près de 400 M€ de ressources publiques et privés seront mobilisées pour le développement du port de Sète-Frontignan.

 

« La Région Occitanie, des Pyrénées à la Méditerranée est résolument tournée vers la mer et particulièrement attentive au développement de ses ports et notamment celui de Sète-Frontignan qui dispose d'un potentiel immense en terme d'attractivité. La mer est un atout majeur pour notre territoire, je me suis engagée à le développer au maximum. Les projets structurants que nous inaugurons aujourd'hui, avec Jean-Claude Gayssot, président de l'EPR Port Sud de France, incarnent cette volonté de faire grandir encore et encore ce port régional de premier plan », souligne Carole Delga.

 Programme prévisionnel : les déplacements se faisant par bateau, une demande d'accréditation par retour de mail est obligatoire afin de prévoir un nombre de places suffisant.

 16h30 : inauguration du quai Maillol (stationnement parking Paul Riquet)

16h45: visite en bateau du chantier du casier Zyfmar et présentation des nouveaux équipements du port : hangar à bétail, grue mobile 120 tonnes et portique 20 tonnes

17h45 : inauguration de la nouvelle capitainerie flottante. Discours de Carole Delga et Jean-Claude Gayssot

18h30 : retour en bateau vers le parking Paul Riquet

 La présidente de Région participera dès 18h30, au vernissage de la grande exposition d'été « Mademoiselle » du Centre régional d'art contemporain Occitanie / Pyrénées-Méditerranée (CRAC).

 

1er bilan du Plan Littoral 21

 

En Occitanie, le littoral méditerranéen constitue un formidable atout d'attractivité et de développement du territoire. 50 ans après la mission Racine, le Plan littoral 21, initié par la Région Occitanie, l'Etat et la Caisse des Dépôts, vise à accompagner et soutenir la modernisation et le développement équilibré du littoral méditerranéen.

 

Véritable levier d'innovation, le Plan littoral 21 développe entre autres, des projets ambitieux sur le réaménagement des ports de plaisance, l'éolien flottant en mer ou encore l'habitat flottant.

 

En 2017, 149 dossiers ont été engagés, en majorité portés par les collectivités, pour un investissement total de 246 M€, dont 55,6 M€ de la Région, 10,5 M€ de l'Etat et 21 M€ de la Caisse des Dépôts. Le Plan littoral 21 joue pleinement son rôle de levier, le complément étant investi par les collectivités et le secteur privé.

Le besoin d’explorer l’inconnu

 

Depuis la nuit des temps les hommes ont été attirés par l’inconnu. Sur Terre ils n’ont eu de cesse d’aller au delà de l’horizon, de découvrir de nouveaux continents et d’autres formes de civilisations. Leur curiosité les a amené à explorer le moindre recoin de la planète. Ce désir de connaître et de repousser les limites du monde connu a modifié le cours de l’histoire de l’humanité. Il a été la source de drames mais aussi de bénéfices et de progrès pour nos sociétés.

La conquête spatiale répond à ce même besoin d’explorer l’inconnu. Pour les hommes, fasciné depuis toujours par le ciel, l’exploration spatiale n’est pas qu’un exploit technique ou la recherche de nouvelles ressources minérales, elle contient une part de rêve. L’infiniment lointain s’adresse à notre imaginaire, il nous amène à réfléchir sur l’avenir de notre espèce et sur sa place dans l’univers. Qui ne s’est interrogé en levant les yeux vers le firmament étoilé ?

Nous savons aujourd’hui que la terre n’est plus au centre de l’Univers, que l’homme n’est qu’une espèce parmi d’autres et qu’il n’est pas la finalité de la création. Nous comprenons que les atomes qui composent notre corps proviennent de la matière fabriquée par les étoiles comme toutes les autres formes de vie.

Aller plus loin : http://futuroscopie.org/index.php/technologie/espace/92-le-besoin-d-explorer-l-inconnu

18 Juillet : Journée internationale Nelson Mandela

Journée internationale Nelson MandelaElle est plus connue sous son nom anglais, Mandela day, et existe depuis 2010.

En novembre 2009, l’Assemblée générale des Nations Unies a déclaré que le 18 juillet serait une "Journée internationale Nelson Mandela" en l’honneur du travail effectué par l'ancien président sud-africain en faveur de la paix et de la liberté.

67 minutes...

Le 18 juillet de chaque année, jour de la naissance de Nelson Mandela, l’ONU se joint à la Fondation Nelson Mandela pour exhorter le monde à consacrer 67 minutes de son temps à aider les autres, afin de commémorer la Journée internationale qui lui est consacrée.

67 minutes de son temps à passer pour servir les autres et le bien public, en souvenir des 67 années de militantisme du vieux leader Sud Africain, aujourd'hui décédé.

Célebration post-mortem ?

De nombreux internautes se sont étonnés de trouver encore cette journée dans le site... bien que le vieux sage se soit aujourd'hui éteint, les Nations Unies la maintiennent effectivement toujours dans leur calendrier.

Le monde aime les anniversaires et les célébrations, laissons aujourd'hui le monde célébrer l'Afrique !

La Poste Rondelet Montpellier modernisée

Un double événement pour la métropole

La Poste de Montpellier Rondelet, entièrement modernisée, a été inaugurée le lundi 9 juillet 2018, par Michel Gardy, directeur de La Poste Réseau et Banque Languedoc Roussillon, Philippe Saurel, maire de Montpellier, président de Montpellier Méditerranée Métropole et Pierre Pouëssel, Préfet de l'Hérault.

Un carnet collector des lieux emblématiques du territoire

Pour marquer l'événement, l'occasion fut donnée de lancer un carnet collector de huit visuels, valorisant le patrimoine naturel et culturel des communes du territoire métropolitain, huit timbres autocollants à validité permanente au tarif de la lettre verte, pour des envois à destination de la France.

La Place de la Comédie, le château d'eau du Peyrou, le château de Castries, les flamants roses, la plage, la vigne, la bouvine, la cathédrale de Maguelone : le carnet collector « destination d'exception » réunit huit « cartes postales » aux couleurs du Sud, emblématiques des trésors de l'histoire, de la tradition, de l'art de vivre et des espaces naturels protégés.
En vente dans les bureaux de Poste des 31 communes de Montpellier Méditerranée Métropole.

Avec un investissement total de 780 000 euros sur le bureau de Montpellier Rondelet, La Poste témoigne de sa volonté de proposer une nouvelle offre de services, moderne et attractive. Objectif : simplifier la vie de tous les clients. Dans sa nouvelle configuration, la Poste de Montpellier Rondelet – la plus vaste de la Direction Réseau La Poste Languedoc Roussillon - offre un espace de services totalement réorganisé de 800 m² pour accueillir en moyenne chaque jour 900 visiteurs.


Chaque espace a une entrée dédiée : espace courrier, espace de vente et espace bancaire.

Monument dédié aux morts en opérations extérieures

Selon Chemins de Mémoire, désormais, la mémoire des Opex est fixée dans le temps avec son expression dans toutes les communes de France chaque 11 Novembre. Elle sera prochainement ancrée dans l'espace par l'intermédiaire du monument national, lorsque celui-ci sera inauguré.

S'il existe encore des débats et des contestations liés à la légitimité des Opex, à des questions économiques ou d'emplacement de l'édifice, ils semblent minoritaires à une époque où la guerre contre le terrorisme et la recherche d'une stabilité mondiale apparaissent comme des priorités pour l'État et pour la grande majorité des Français. Néanmoins, il sera intéressant de suivre l'évolution de cette mémoire dans les décennies à venir afin de cerner la place qu'elle tiendra aux côtés de celles des deux conflits mondiaux et des guerres de décolonisation. Il conviendrait de savoir si cette mémoire parviendra réellement à synthétiser toutes les Opex ou si certaines ne seront pas privilégiées par rapport à d'autres.

Un programme de construction d'un monument aux morts pour la France en OPEX devrait débuter à Paris, à l'automne.

LE mardi 17 juillet ce sera la Journée mondiale de la justice internationale

 Journée mondiale de la justice internationaleLe 17 juillet 1998, le statut de la Cour Pénale internationale était adopté à Rome. C'est pour marquer cet anniversaire fondateur que la journée du 17 a été décrétée "Journée de la Justice Internationale".

La Cour Pénale Internationale

Il s'agit en fait de la première cour pénale permanente créée pour combattre l'impunité des auteurs des crimes les plus graves qui touchent la communauté internationale.

Elle est une organisation internationale indépendante, qui n'appartient pas au système des Nations Unies ni, bien entendu, à aucun état. Elle siège est à La Haye, aux Pays Bas.

Son inspiration est déjà ancienne et correspond avec la découverte des génocides, crimes de guerre et crimes contre l'humanité perpétrés tout au long du XXème siècle. Les prmiers procès, comme Nuremberg (1945) et Tokyo (1946) ont jugé des auteurs de crimes de guerre, de crimes de guerre et contre l'humanité commis pendant la seconde guerre mondiale.

C'est ensuite dans les années 90, juste après la fin de la guerre froide, que des tribunaux internationaux se sont réunis pour juger des crimes de même nature comme pour l'ex-Yougoslavie ou encore le Rwanda.

Refus de l'impunité

Le refus de l'impunité, généralement partagé dans toute la communauté internationale faisait son oeuvre... Malheureusement, ces tribunaux n'étaient créés que pour une période et un conflit précis.

La nécessité d'une cour pénale indépendante et permanente est devenue une évidence et a fini par s'imposer. Le 17 juillet 1998, c'était chose faite et 120 États ont adopté le Statut de Rome, qui a posé les bases juridiques de la création de la CPI.

Le Statut de Rome est entré en vigueur 4 ans plus tard, le 1er juillet 2002, après sa ratification par 60 pays.

Un site à visiter : www.icc-cpi.int

Jack et Véro au Mas d'Aimé

Dimanche 15 juillet 2018 de 12h à 16h

Nous vous accueillons en musique ce dimanche
dans notre chai pour découvrir nos vins.

Au menu : 
Salade César
Assiette charcuteries et fromages
Fondant au chocolat, chantilly maison

 
Pour l'animation musicale :
Jack et Véro
guitare et chanson française

en savoir plusvero

Présentation du dispositif de prévention des feux de forêts

90 % des départs de feux de forêt ont pour origine les activités humaines et la moitié d’entre eux sont dus à des imprudences. Pour rappeler les bons gestes face au risque incendie de forêt, le Gouvernement lance cet été 2018 une campagne nationale de prévention.

La France est le quatrième pays européen le plus boisé avec 16,9 millions d’hectares de forêt sur son territoire métropolitain. L’importance de ses surfaces boisées la rend vulnérable au risque incendie de forêt, notamment en période estivale. Les régions du Sud-Ouest avec le massif aquitain (Nouvelle-Aquitaine) et du Sud-Est avec ses forêts méditerranéennes (Auvergne-Rhône-Alpes, Corse, Occitanie, Provence-Alpes-Côte d’Azur) sont les régions les plus exposées à ce risque.


Chaque année, c’est en moyenne 500 000 hectares de forêt qui sont détruits par les feux de forêt dans les régions européennes méditerranéennes. 90 % des départs de feux ont pour origine les activités humaines. La moitié d’entre eux sont dus à des imprudences et pourraient être évités en appliquant les bons gestes au quotidien. C'est la raison pour laquelle le Ministère de la Transition écologique et solidaire, le Ministère de l'Intérieur et le Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation entreprennent conjointement une campagne nationale de prévention pendant l'été 2018.

Infographie - Feux de forêt, les prévenir et s'en protéger
 

Une campagne nationale de prévention : connaître les bons comportements

La prévention du risque incendie de forêt passe avant tout par des comportements responsables. Des acteurs locaux très impliqués mènent des actions de prévention récurrentes, mais certains comportements méritent encore d’être diffusés.

C’est pourquoi, le Ministère de la Transition écologique et solidaire, en lien avec le Ministère de l’Intérieur et le Ministère de l’Agriculture, lance en juillet 2018 une campagne nationale de sensibilisation et de prévention du risque incendie. Le but de cette campagne est de diffuser les conseils à suivre face au risque incendie de forêt, tant pour veiller à ne pas être la cause d’un départ de feu que pour s’en protéger.

Elle vise ainsi 3 grands objectifs :

  • Réduire les départs de feux accidentels,
  • Agir pour limiter la propagation des feux,
  • Adopter les bons réflexes de sauvegarde.

Il s’agit d’une campagne nationale, ciblée sur les territoires les plus exposés dans le Sud de la France. Elle touchera ainsi 32 départements et 5 régions (Auvergne Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Aquitaine, Occitanie et Corse). La campagne sera déployée dans la presse quotidienne régionale au mois de juillet 2018 ainsi que sur les réseaux sociaux jusqu’au mois d'août 2018.

Une vigilance tout au long de l’année

Si ces gestes de prévention concernent l’été, qui représente une période à fort risque, la prévention des incendies doit se faire tout au long de l’année, avec notamment :

  • le débroussaillage de son habitation : un terrain débroussaillé permet au feu de passer sans provoquer de grands dommages et facilite le travail des sapeurs- pompiers ;
  • la préparation de sa maison : la conception d’un bâtiment, de par ses aménagements et son entretien, permet de le rendre moins vulnérable à l’incendie (avec des matériaux durables et étanches, le nettoyage des toitures et gouttières, l’éloignement - au moins 10 mètres - des matériaux dangereux et inflammables).

Règlementation applicable dans les zones exposées aux incendies de forêt et dans la bande des 200m

 

Calendrier annuel des périodes d'incinération de végétaux et d'emploi du feu 

Réglementation applicable à l'intérieur et à moins de 200 mètres des "zones exposées" qui comprennent les bois, forêts, plantations, reboisements, ainsi que les landes, garrigues et maquis.

Calendrier annuel des périodes d'incinération de végétaux et d'emploi du feu

Les dispositifs ci-dessus ne s'étendent toutefois pas aux habitations, à leurs dépendances, ainsi qu'aux chantiers, ateliers et usines sous réserve de l'observation des prescriptions édictées par l'autorité publique et des dispositions relatives aux obligations de débroussaillement.

Prenez garde !!

Seuls les propriétaires (ou leurs ayants-droit) ont le droit d'utiliser le feu !

rouge
Période d'interdiction d'utiliser le feu
jaune
Période dangereuse soumise à déclaration annuelle en mairie
orange
Période très dangereuse à dérogation préfectorale exceptionnelle
vert
Période non réglementée où l'on peut brûler

 Précautions :

Lorsque vous apercevez une fumée, ou lorsque vous croyez voir un incendie, rappelez-vous que certains feu peuvent être autorisés, surtout l'hiver ou au printemps, période propice aux feux agricoles traditionnels, qui sont des outils de gestion.

Ne dérangez pas les pompiers inutilement, vérifiez que ce que vous voyez est bien un incendie et nécessite l'intervention des secours.

Lorsque vous faites le 18 (ou le 112 avec un portable) donner le maximum de renseignements tels que l'importance et la couleur de la fumée, le type de végétation qui brûle, ainsi que la situation la plus précise possible de l'incendie.

A l'attention des usagers : touristes, promeneurs, randonneurs, chasseurs, etc.

Les grillades et les barbecues :

Il existe sur le territoire départemental des aires aménagées réservées et équipées pour cet usage.

Utilisez avec prudence et respectez les consignes affichées.

Ailleurs c'est interdit !

Feu interdit

LE FEU EST INTERDIT

Dans toutes les zones exposées aux incendies, ou pouvant communiquer le feu à la forêt.

Prenez garde : il est interdit de jeter des objet en ignition (allumettes, cigarettes ...)

La forêt vous remercie de votre coopération ! et de votre vigilance !

Pour plus de renseignements vous pouvez vous adresser :

  • aux mairies,
  • à la gendarmerie ou au poste de police le plus proche,
  • aux sapeurs pompiers,
  • aux services forestiers départementaux.

A l'intention des maires

A l'attention des Maires

 

L'emploi et l'utilisation du feu dans les zones exposées et à moins de 200 mètres de celles-ci sont réglementésmois par an pour les propriétaires ou leurs ayants-droit.

Pour les autres usagers, l'emploi du feu est interdit toute l'année sur ces terrains.

Période jaune du calendrier annuel

Déclaration : Les propriétaires (ou leurs ayants-droit) doivent faire viser à la mairie leur déclaration d'incinération de végétaux au moins 5 jours avant la réalisation.

Quand ?

Cette déclaration permet au propriétaire d'informer les services concernés (mairie, pompiers et forestiers) de son projet d'incinération au moins 5 jours avant sa réalisation. Elle est valable pour l'année civile.

Où ?

Le formulaire de déclaration recto verso accompagnant l'arrêté préfectoral doit être disponible en mairie.

Comment ?

Remplie avec soin et accompagnée des documents justificatifs, le maire doit :

  1. la viser pour en accuser réception ;
  2. en conserver une copie (valable pour l'année civile en cours) avec les originaux des pièces annexes ;
  3. rendre l'original visé au demandeur (document que ce dernier devra présenter à toute réquisition lors de la réalisation de l'incinération) ;
  4. en envoyer un mail au CODIS : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 
  5. en envoyer un mail à la DDTM 34 : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Cette déclaration n'a de validité que si le demandeur confirme par téléphone au CODIS le jour où il réalise l'incinération.

ATTENTION !

Le Préfet peut prendre des arrêtés temporaires en cas de risque d'incendie de forêt exceptionnel et étendre la période très dangereuse (période rouge) à d'autres périodes de l'année.

Les services municipaux doivent servir de relais à cette information auprès de la population concernée.

A l'intention des exploitants agricoles : viticulteurs, éleveurs, ...

Les bons principes : Je suis en droit de brûler (incinérer des végétaux)

Exploitants agricoles

Si :

  1. je suis propriétaire ;
  2. je suis ayant-droit d'un propriétaire : je dispose d'un contrat (fermage, convention ou commodat) ;
  3. j'ai l'autorisation expresse du propriétaire ;

ET

J'ai souscrit une assurance responsabilité civile qui couvre ce risque ;

ET

En période jaune (dangereuse) j'ai rempli ma déclaration pour l'année en cours et l'ai fait viser en mairie au moins 5 jours avant.

 Je peux brûler (incinérer des végétaux) si :

  1. j'ai vérifié les bonnes conditions météo : temps calme, de jour et que la fumée ne gênera pas les tiers (route, habitations ...).
  2. j'ai respecté les conditions de sécurité afin de toujours rester maître de la situation.Pour les végétaux sur pied, la superficie à incinérer sera cloisonnée en parcelles de moins de 10 hectares par des obstacles naturels ou par une bande de sécurité de 5 mètres de largeur et l'incinération sera surveillée à raison d'un ouvrier par tranche de 2 hectares ; si je dispose sur les lieux de l'incinération d'une lance d'arrosage alimentée par un réservoir d'au moins 200 litres d'eau, l'effectif pourra être réduit de moitié.
  3. j'ai téléphoné au CODIS (sapeurs-pompiers) pour les informer ou confirmer ma déclaration (18 ou 112 avec un portable) en précisant mon nom, le lieu-dit et la commune du brûlage afin d'éviter toute intervention inopinée des pompiers.
  4. je reste près du feu et je le surveille jusqu'à son extinction.
  5. en période dangereuse (jaune) je suis porteur de ma déclaration qui est valable pour l'année civile.

Je ne dois pas brûler

si je ne suis pas chez moi,

Ni par vent fort,

Ni en période dangereuse (orange et rouge).

Au moindre doute, je m'informe ou je reporte mon brûlage (le Préfet peut avoir temporairement interdit le brûlage, je me renseigne en mairie).

Les bonnes pratiques

Le brûlage est un des outils de gestion du milieu : réouverture, entretien ...
Il doit être utilisé de façon raisonnée.

Si vous souhaitez vous informer, vous former sur les différentes techniques de brûlage, participer à un réseau d'entraide, vous pouvez contacter les organismes ci-dessous. 

Contacts

  • Chambre d'agriculture de l'Hérault
    Maison des agriculteurs A
    Mas de Saporta
    Filière montagne élevage forêt
    34 875 LATTES cedex
    04.67.20.88.00
    04.67.88.95
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Service inter-chambres montagne élevage
    Service pastoralisme environnement
    Maison des agriculteurs B Mas de Saporta
    34 875 LATTES cedex
    04.67.06.23.50
    04.67.06.23.78
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Cellule de brûlage dirigé : Service Départemental d'Incendie et de Secours de l'Hérault
    Service DFCI Parc Bel Air
    150 rue Super Nova
    34 570 VAILHAUQUES 
    04.34.46.60.00
    04.34.46.61.00 
    Contact : Commandant CONTRERAS Eric
    Tel : 04 67 10 34 18
    Portable 06 72 51 81 54
    Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les travaux en forêt ou à proximité représentent une part importante des causes connues d'incendies de forêt !

CONTRAT

Rédigé entre le propriétaire et l'entrepreneur, il doit spécifier les limites physiques des travaux prévus et les différentes possibilités d'incinération.

ASSURANCE

La personne qui réalise l'incinération doit avoir une assurance responsabilité civile et un mandat écrit du propriétaire ou de son ayant-droit l'autorisant à incinérer.

Les imprimés relatifs aux déclarations sont disponibles en mairies.

Je peux brûler (incinérer des végétaux) si :

  1. j'ai vérifié les bonnes conditions météo : temps calme, de jour et que la fumée ne gênera pas les tiers (route, habitations ...) ;
  2. j'ai respecté les conditions de sécurité afin de toujours rester maître de la situation ;Pour les végétaux sur pied, la superficie à incinérer sera cloisonnée en parcelles de moins de 10 hectares par des obstacles naturels ou par une bande de sécurité de 5 mètres de largeur.
    L'incinération sera surveillée à raison d'un ouvrier par tranche de 2 hectares.
    Si je dispose sur les lieux de l'incinération d'une lance d'arrosage alimentée par un réservoir d'au moins 200 litres d'eau, l'effectif pourra être réduit de moitié.
  3. j'ai téléphoner au CODIS (sapeurs pompiers) pour les informer ou confirmer pour les informer ou confirmer ma déclaration (18 ou 112 avec un portable) en précisant mon nom, le lieu-dit et la commune du brûlage afin d'éviter toute intervention inopinée des pompiers ;
  4. je reste près du feu et je le surveille jusqu'à son extinction ;
  5. en période dangereuse (jaune) je suis porteur de ma déclaration qui est valable pour l'année civile.
Le milieu dans lequel vous travaillez
est fragile !
Feu interdit
Tout feu doit être éteint avant de quitter le chantier.
L'utilisation des moteurs thermiques et de matériel de broyage peut être à l'origine de départ de feu. Respectez la réglementation
en vigueur !

La réglementation

L'emploi et l'utilisation du feu dans les zones exposées et à moins de 200 mètres de celles-ci sont réglementés è mois par an pour les propriétaires et leurs ayants-droit.

Pour les autres usagers, l'emploi du feu est interdit toute l'année sur ces terrains.

Il n'y a pas de règlementation spécifique en fonction de l'activité. 

ATTENTION !

Le Préfet peut prendre des arrêtés temporaires en cas de risque d'incendie de forêt exceptionnel et étendre la période très dangereuse (période rouge) à d'autres périodes de l'année.

Renseignez vous en mairie ! ! !

Service Accueil International Étudiants/Chercheurs

Inauguration des nouveaux locaux du service Accueil International Étudiants/Chercheurs ce 11 juillet

 CAMPCapture

 

 L'opération de relogement du service Accueil International Étudiants/Chercheurs a été conduite et financée par l'Opération Campus suivant un planning et un budget contraint financé sur intérêts intermédiaires de la dotation État et complété par les fonds propres de la ComUE.

Les travaux de réhabilitation entrepris au sein du bâtiment historique de l’École de Chimie ont débutés en avril 2018 et se sont déroulés sur 10 semaines. Le maître d’œuvre de l'opération est David Gaillard de l'agence Studiograph' Architectes. Le coût total des travaux hors taxes est établi à 285.000 Euros.

L’Inauguration des nouveaux locaux du service Accueil International Étudiants/Chercheurs et la Signature de la convention conduisant à la délivrance d’un titre de séjour pour les étudiants et chercheurs internationaux se sont déroulées ce mercredi 11 juillet 2018 à 11h à la ComUE LR-Universités.

Pierre POUËSSEL, Préfet de l’Hérault, Gilles HALBOUT, Président de la ComUE LR-Universités, Béatrice GILLE, Rectrice de la Région Académique Occitanie, Rectrice de l’Académie de Montpellier, Chancelière des Universités et Chantal MARION, Vice-Présidente de Montpellier Méditerranée Métropole en charge du Développement économique, de l’enseignement supérieur et de la recherche, de l’innovation et de l’artisanat ont présidé l'inauguration qui s'est tenue en présence des Membres, Pôles et services de la ComUE.

Télécharger le communiqué de presse

 

L'opération de relogement du service Accueil International Étudiants/Chercheurs a été conduite et financée par l'Opération Campus suivant un planning et un budget contraint financé sur intérêts intermédiaires de la dotation État et complété par les fonds propres de la ComUE.
Les travaux de réhabilitation entrepris au sein du bâtiment historique de l’École de Chimie ont débutés en avril 2018 et se sont déroulés sur 10 semaines. Le maître d’œuvre de l'opération est David Gaillard de l'agence Studiograph' Architectes. Le coût total des travaux hors taxes est établi à 285.000 Euros.

L’Inauguration des nouveaux locaux du service Accueil International Étudiants/Chercheurs et la Signature de la convention conduisant à la délivrance d’un titre de séjour pour les étudiants et chercheurs internationaux se sont déroulées ce mercredi 11 juillet 2018 à 11h à la ComUE LR-Universités.

Pierre POUËSSEL, Préfet de l’Hérault, Gilles HALBOUT, Président de la ComUE LR-Universités, Béatrice GILLE, Rectrice de la Région Académique Occitanie, Rectrice de l’Académie de Montpellier, Chancelière des Universités et Chantal MARION, Vice-Présidente de Montpellier Méditerranée Métropole en charge du Développement économique, de l’enseignement supérieur et de la recherche, de l’innovation et de l’artisanat ont présidé l'inauguration qui s'est tenue en présence des Membres, Pôles et services de la ComUE.

Télécharger le communiqué

Les Romains chassaient-ils la baleine en Méditerranée ?

 

 

© D. Bernal-Casasola, University of Cadiz. Des archéologues en train de travailler sur les ruines de Baelo Claudia.

Cette ancienne ville romaine (proche de Tarifa, dans l’Andalousie, Espagne) avait une des plus grandes usines de transformation de poissons de la région, avec une capacité totale de 475 m3. Cette étude suggère que ces usines auraient pu aussi servir à transformer des baleines.


© NOAA - Une baleine franche de l’Atlantique Nord (Eubalaena glacialis) et son baleineau.

Cette espèce a quasiment disparu suite à des siècles de chasse. Aujourd’hui, seulement une petite population persiste au large des côtes de l’Amérique du Nord. Cette étude révèle que cette espèce entrait dans la mer Méditerranéenne pour se reproduire.

   

La chasse commerciale à la baleine, jusqu’ici considérée comme ayant commencé avec les baleiniers basques vers 1 000 après J.-C., a entrainé la disparition des baleines franches (Eubalaena glacialis) et des baleines grises (Eschrichtius robustus) dans l'Atlantique Nord-Est.

Une équipe internationale, impliquant des chercheuses du CNRS et de l’université de Montpellier (1), a utilisé de nouvelles techniques d’analyses moléculaires pour étudier des os de baleines provenant de sites archéologiques d’usines romaines de salage de poisson dans le détroit de Gibraltar. L’équipe a montré qu'il y a 2 000 ans, des baleines grises et des baleines franches étaient présentes en Méditerranée, probablement pour s’y reproduire.

Cette découverte, publiée le 11 juillet 2018 dans Proceedings of the Royal Society of London B, élargit considérablement l'aire de répartition historique connue de ces deux populations de baleines et soulève la possibilité qu'une industrie baleinière romaine oubliée ait contribué à leur disparition.

 

(1) Au Centre d’écologie fonctionnelle et évolutive (CNRS/Université de Montpellier/Université Paul Valéry Montpellier/EPHE) et au laboratoire Archéologie des sociétés méditerranéennes (CNRS/Ministère de la culture/Université Paul Valéry Montpellier).

____________________________________

Réfeérence :
Forgotten Mediterranean calving grounds of gray and North Atlantic right whales: evidence from Roman archaeological records. Ana S. L. Rodrigues, Anne Charpentier, Darío Bernal-Casasola, Armelle Gardeisen, Carlos Nores, José Antonio Pis Millán, Krista McGrath, Camilla F. Speller. Proceedings of the Royal Society of London B, le 11 juillet 2018. DOI : 10.1098/rspb.2018.0961

Avec l'APAVH, la douce Molly est à l'adoption

CHIENimage5C’est une drôle d’histoire que celle de Molly… Sa maîtresse est décédée il y a quelques semaines et elle n’avait rien prévu pour ses animaux : 4 chiens et 2 chats. Sa voisine, qui a adopté un chien à l’association, nous a contactés pour la prise en charge de tous ces poilus ! Elle ne voulait pas que les 2 Yorks, l’autre femelle Labrador de couleur sable et Molly, partent en fourrière. A la veile de l’été, 4 chiens d’un coup c’était beaucoup, sans compter que nous étions déjà engagés pour d’autres chiens en détresse. Nous avons fait appel à Catherine du refuge des 4 pattes qui a accepté de prendre les York mais aussi à Valérie de JSMC qui a choisi la labrador sable. Restait Molly. Ces 4 chiens ont toujours vécu en compagnie de leur maîtresse, dans une maison avec un jardin dont ils ne sont jamais sortis, ne côtoyant que  très peu de monde… Si tous les 4 sont un peu craintifs, Molly est de loin la plus mal à l’aise avec les personnes qu’elle ne connaît pas. Nous avons eu du mal à la faire monter dans la voiture, puis à l’en faire descendre une fois arrivés!...

» associations