Bon à savoir

Lancement de la Politique de sécurité au quotidien

Lancement de la Politique de sécurité au quotidien

 
 
Pour le Gouvernement :
Lancement de la Politique de sécurité au quotidien
 

Ce dispositif a pour objectifs la lutte contre le sentiment d’insécurité au quotidien des français, l’évolution des missions sur le terrain de la Police et de la Gendarmerie afin d’assurer la tranquillité publique.
 Grâce à une très large concertation au niveau local et national auprès des organisations syndicales de la police nationale et municipale, du conseil de la fonction militaire de la Gendarmerie, des organisations représentant les professionnels de la sécurité privée, des entreprises de transport collectif, de chercheurs et des élus depuis le mois d’octobre 2017, 5 axes prioritaires ont pu être définis pour accompagner cette réforme.

  • Une Police sur mesure adaptée aux besoins locaux car les enjeux sont différents sur les territoires urbains ou ruraux par exemple,
  • Une Police mieux équipée : augmentation de 50 millions d’euros du budget national alloué à la Police pour renouveler les véhicules, l’armement...et renforcement des effectifs des deux forces (10 000 postes supplémentaires d’ici 2022)
  • Une Police plus connectée : équipement des forces de Police et de Gendarmerie en tablettes NEO pour la consultation directe des fichiers et éviter les appels radios- poursuite de l’équipement en vidéo-protection des communes et des réseaux de transports
  • Une Police partenariale : plus de dialogue entre les différents intervenants (associations, élus…)
  • Une Police plus efficace : libérer les forces de l’ordre du formalisme administratif et travailler en collaboration avec les services judiciaires pour procéder à une réforme de la procédure pénale - mise en place de moyens de sanctions immédiats par des amendes forfaitaires (harcèlement, incivilités…)

Lancement de la politique de sécurité au quotidien - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 3,11 Mb

Plus d'informations ici

11 février : Journée européenne du 112

 Le 11 février, on célèbre aussi le 112... il suffisait d'y penser.

Plus sérieusement, il s'agit de sensibiliser le grand public à l'usage de ce numéro d'appel international.

On estime que seul un français sur quatre connaît l'usage de ce numéro d'appel des premiers secours. Et ce n'est guère plus brillant chez nos voisins européens... L'occasion était trop belle de créer une journée de sensibilisation. C'est fait depuis 2009 et plus de 25 états membres célèbrent le 11 février la Journée Européenne du 112.

Il existe même une 112 Academy et plus de 150 associations partenaires qui organisent de nombreuses sessions d'information dans les écoles, les entreprises et dans de nombreux autres lieux publics. Un numéro universel Le 112 est le numéro d'appel d'urgence utilisé dans tous les pays de l'Union Européenne.

En France, il redirige automatiquement sur les numéros d'appels anciens comme le 15, le 17, le 18. Le 112 mobile est prioritaire sur tous les autres appels. Il est donc théoriquement possible de l'appeler même lorsque le réseau est saturé. Comme les autres numéros d'appel d'urgence, il est gratuit 7 jours sur 7, 24 heures /24.

Qui décide d'ouvrir ou de fermer des classes ?

Les parents d'élèves participent-ils aux décisions d'ouvrir ou de fermer des classes ?

Accessoires d'écolier

Chaque année, le Conseil Départemental de l'Éducation Nationale (C.D.E.N.) est consulté à propos des propositions d'ouvertures et de fermetures de classes.

Le C.D.E.N. est composé du Préfet, des élus, des représentants des personnels et des usagers (notamment des parents d'élèves). Une ouverture ou une fermeture de classe est une mesure dite de « carte scolaire ».

La carte scolaire repose sur une analyse des effectifs des élèves, à partir de laquelle sont répartis les postes d'enseignant.

Dans l'Hérault : Le Comité Technique Académique a eu lieu ce lundi 22 janvier, la répartition de la dotation proposée aboutirait à 72 postes en plus pour l’Hérault à la rentrée 2018. Mais il devrait y avoir des fermetures de classe et selon le snuipp34 : "L’Hérault aurait besoin de 130 postes rien que pour les dédoublements en REP/REP+ (au moins 80 pour les nouveaux dédoublements + 50 pour les dédoublements déjà effectués cette année avec des remplaçants et PMQC) . L’Hérault accueillera 653 élèves supplémentaires à la rentrée d’après l’administration, nécessitant au moins 26 postes supplémentaires (653/25). Et à cela s’ajoutent les ouvertures nécessaires là les effectifs des classes débordent déjà, la reconstitution des RASED etc..."

 (http://34.snuipp.fr/spip.php?rubrique4)

Qui décide ? Écoles maternelles et élémentaires publiques

Les mesures de carte scolaire du premier degré consistent à ouvrir ou fermer des écoles et des classes, ou encore à regrouper des écoles. Il s'agit d'une compétence partagée entre l'État et les communes.

La création et l'implantation d'une école (choix de la localisation, construction, aménagement de locaux), ainsi que la suppression d'une école, relèvent d'une décision du conseil municipal. Par ailleurs, l'affectation du ou des emplois d'enseignants correspondant relève du directeur académique des services de l'éducation nationale.

L'ouverture et la fermeture d'une classe, dès lors qu'elles n'entraînent pas la création ni la suppression d'une école, ne nécessitent pas de décision du conseil municipal. La décision d'ouvrir ou de fermer une classe, donc d'ajouter ou de retirer un poste d'enseignant, relève du directeur académique des services de l'éducation nationale.

Collèges et lycées publics

Les mesures de carte scolaire du second degré consistent à ouvrir ou fermer des collèges, des lycées, ou des classes dans les collèges et lycées. Il s'agit d'une compétence partagée entre l'État et les départements, pour les collèges, et entre l'État et les régions, pour les lycées et les établissements d'éducation spéciale.

La création et l'implantation d'un collège, ou sa suppression, est une compétence du département. Dans le cas d'un lycée ou d'un établissement d'éducation spéciale, il s'agit d'une compétence de la région.

L'ouverture et la fermeture de classes dans les collèges et lycées, dès lors qu'elles n'entraînent pas la création ni la suppression d'un établissement, relèvent du Recteur de l'académie.

Comment la carte scolaire est-elle élaborée  : en savoir plus sur : http://www.education.gouv.fr/cid72/qui-decide-d-ouvrir-ou-de-fermer-des-classes.html/

Les produits biocides

Qu’ils soient utilisés par le grand public ou les professionnels, les produits biocides font partie intégrante de notre quotidien.

Produits désinfectants, insecticides, produits de lutte contres les rongeurs, contre les pigeons, produits de protection du bois ou encore peintures anti-salissures pour bateaux, les exemples de la grande variété des produits biocides ne manquent pas.


Ces produits peuvent, par méconnaissance ou via une mauvaise utilisation, porter préjudice à la santé ou à l’environnement.

C’est la raison pour laquelle ils font l’objet d’un encadrement réglementaire strict, aux plans européen et national. La réglementation vise à ce que chaque produit biocide mis sur le marché soit véritablement efficace et que les risques qu’il présente soient acceptables.

Pour en savoir plus : https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/produits-biocides

Listes de produits pesticides susceptibles de contenir des substances perturbatrices endocriniennes

En juillet 2017, Nicolas Hulot et Stéphane Travert ont rendu publiques les listes de produits pesticides susceptibles de contenir des substances perturbatrices endocriniennes

"Conformément aux engagements des ministres de la transition écologique et solidaire, de la santé et des solidarités et de l'agriculture et de l'alimentation dans leur communiqué du 4 juillet 2017, vous trouverez sur cette page la liste des produits pesticides autorisés susceptibles de contenir des substances perturbatrices endocriniennes."

ATTENTION : si les critères ont été approuvés par les États membres, les agences scientifiques n'ont pas encore mené le travail détaillé, substance par substance, de vérification de leur caractère perturbateur endocrinien. Les produits listés ci-dessous sont les produits contenant une ou plusieurs substances actives figurant dans l'étude d'impact de la Commission européenne comme pouvant relever de la définition telle qu'elle était proposée par la Commission européenne. La définition adoptée est plus large, en incluant les perturbateurs endocriniens présumés, et les substances pour lesquelles une action perturbatrice endocrinienne est "plausible". La Commission a établi cette liste sur la base d'une analyse rapide par le Centre Commun de Recherche de la Commission européenne. Des substances sont donc susceptibles de ne plus figurer dans cette liste après analyse détaillée par les agences sanitaires européennes. A l'inverse, d'autres substances non identifiées à ce jour peuvent y être intégrées ultérieurement.

Les produits listés ci-dessous sont autorisés à ce jour à être mis sur le marché.

Assises de la Pêche

Le port de Sète est accueille cette année les Assises de la Pêche et des Produits de la Mer, rendez-vous des décideurs de la filière.

Organisée depuis 2010, les Assises de la Pêche et des Produits de la Mer sont devenus le principal rendez vous annuel des déciderus publics et privés de la filière (production, transformation et distribution). Pendant deux jours, des centaines de décideurs issus des secteurs public et privé se retrouvent afin d’aborder les enjeux qui les concernent, partager leurs expériences et apporter leur vision.

Retrouver plus d'informations sur le site web des Assises en cliquant ICI (link is external).

11 février : Journée mondiale des malades

La maladie et la souffrance peuvent parfois bouleverser nos vies ou celles de nos proches :

h1n1 virus

pour nous encourager à donner de notre temps, soutenir les malades, être attentif à leurs besoins, une journée mondiale des malades, créée en 1992 par le Pape Jean-Paul II, est célébrée chaque année, le 11 février, jour de la fête de Notre-Dame de Lourdes.

Avoir le souci des malades Les malades se sentent très rapidement mis à part de la vie des bien portants, c'est pourquoi les liens de solidarité, et tout ce qui permet aux personnes atteintes de maladie de se sentir écoutées, reconnues est extrêmement important.

Bien que cette journée ait un sens tout particulier pour les Chrétiens, il n'est pas nécessaire d'avoir des convictions religieuses pour apporter son aide et sa compassion à des personnes souffrantes, un petit geste suffit !

Visite de Gérard Collomb à Montpellier

Déplacement de Gérard Collomb, ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, Jeudi 9 février 2018 dans le cadre du lancement expérimental "la Police de Sécurité au Quotidien" .

Le quartier de La Paillade-La Mosson fait partie des 30 quartiers de reconquête républicaine, retenus par le Ministre de l'Intérieur pour bénéficier de moyens de sécurité supplémentaires et réputés les plus difficiles de France parmi les 15 grandes villes où les faits de délinquance se sont multipliés. Le maire de Montpellier, Philippe Saurel, qui s'était exprimé en ces termes depuis 2014 a reçu  le ministre d'Etat Gérard Collomb à l'Hôtel de ville dès 11h30 ce matin.

"A ce titre et afin de renforcer la sécurité de nos concitoyens, j'avais proposé, en octobre dernier, à Gérard Collomb la candidature de Montpellier pour expérimenter la Police de Sécurité au Quotidien au regard des besoins de notre territoire mais aussi de la collaboration déjà existante entre notre police municipale, sixième de France, et les services de la DDSP 34.", a déclaré Philippe Saurel.

Gérard COLLOMB, ministre d’État, ministre de l’Intérieur lance, jeudi 8 février 2018, la Police de Sécurité du Quotidien.

Avec la Police de Sécurité du Quotidien, le gouvernement s’est engagé dans une évolution des missions de la police et de la gendarmerie pour répondre à la priorité des Français : la sécurité.

Cet après-midi, le ministre se rendra à pied jusqu’au bureau de la Police Nationale de la Mosson - zone de sécurité prioritaire -  où il rencontrera les fonctionnaires de la Sécurité publique. De plus, il lui sera présenté le projet du pôle psychosocial et l'optimisation de l’accueil des victimes. A ce jour, le quartier La Mosson La Paillade connaît une augmentation de 50% de dégradations par incendie tandis que le trafic de stupéfiants, les incivilités sont en nette hausse.

Un site pour les EIP, les enfants intellectuellement précoces

Un enfant intellectuellement précoce est avant tout un enfant qui a un fonctionnement intellectuel différent dont les tests de QI mettent en évidence un potentiel hors normes. Cet enfant présente un rythme de développement intellectuel supérieur à la norme définie pour les enfants du même âge.

 Mais ses développements affectif, relationnel et psychomoteur sont habituellement plus en rapport avec son âge biologique. Cet écart de rythme de croissance, ou « dyssynchronie », entre les composantes de sa personnalité différencie fortement l’enfant intellectuellement précoce des autres enfants et nécessite des réponses éducatives adaptées.

 L'enfant intellectuellement précoce identifié et reconnu par tous parce qu'en réussite est apparemment sûr de lui, avec un aplomb déconcertant, une logique implacable. Il dispose de capacités de compréhension et d'apprentissage plus rapides que celle des enfants de son âge et par conséquent peut se retrouver en avance sur le plan scolaire. Curieux insatiable, il peut se réfugier dans les livres et s'éloigner ainsi d'un monde qui ne lui ressemble pas… Même identifié, il peut désirer se fondre dans la masse ; timide, solitaire, incompris, il dissimule sa souffrance intérieure et ses immenses capacités. Tout en restant « très bon élève » pendant un certain temps…

 L'enfant intellectuellement précoce non identifié peut être en échec scolaire, se montrer provocateur ou perturbateur, distrait, brouillon, ne faisant que ce qui l'intéresse. Néanmoins hypersensible, il est de nature anxieuse et commence à présenter des difficultés de comportement et de scolarité. Il peut être curieux, montrer certaines facilités, ce qui déroute les parents et les enseignants qui ne comprennent pas ces paradoxes.

BanniereALaUne Facebook 2015

Un site pour les enfants intellectuellement précoces : http://www.anpeip.org/

La police de sécurité du quotidien

Selon la préfecture de l'Hérault : "Gérard Collomb, ministre d’État, ministre de l’Intérieur a lancé ce jeudi 8 février la police de sécurité du quotidien."

Il est précisé : "Ce dispositif a pour objectifs la lutte contre le sentiment d’insécurité au quotidien des français, l’évolution des missions sur le terrain de la Police et de la Gendarmerie afin d’assurer la tranquillité publique. Grâce à une très large concertation au niveau local et national auprès des organisations syndicales de la police nationale et municipale, du conseil de la fonction militaire de la Gendarmerie, des organisations représentant les professionnels de la sécurité privée, des entreprises de transport collectif, de chercheurs et des élus depuis le mois d’octobre 2017, 5 axes prioritaires ont pu être définis pour accompagner cette réforme."

Et le Ministère de l'intérieur rajoute :

"- Une Police sur mesure adaptée aux besoins locaux car les enjeux sont différents sur les territoires urbains ou ruraux par exemple,
- Une Police mieux équipée : augmentation de 50 millions d’euros du budget national alloué à la Police pour renouveler les véhicules, l’armement...et renforcement des effectifs des deux forces (10 000 postes supplémentaires d’ici 2022)
- Une Police plus connectée : équipement des forces de Police et de Gendarmerie en tablettes NEO pour la consultation directe des fichiers et éviter les appels radios- poursuite de l’équipement en vidéo-protection des communes et des réseaux de transports
- Une Police partenariale : plus de dialogue entre les différents intervenants (associations, élus…)
- Une Police plus efficace : libérer les forces de l’ordre du formalisme administratif et travailler en collaboration avec les services judiciaires pour procéder à une réforme de la procédure pénale - mise en place de moyens de sanctions immédiats par des amendes forfaitaires (harcèlement, incivilités…)"Aucun texte alternatif disponible.

Retrouvez l'ensemble des mesures prises par le gouvernement sur notre site internet : http://www.herault.gouv.fr/…/Lancement-de-la-Politique-de-s…

Punaises de lit, comment s'en prémunir, comment lutter lorsqu'elles sont là ?

Depuis les années 1990, on observe une recrudescence mondiale des infestations de punaises de lit. Chambres d'hôtel, auberges de jeunesse, gîtes de montagne, logements collectifs, habitats particuliers, foyers d'hébergement, maisons de retraites, prisons, hôpitaux, trains de nuit, bateaux de croisière... et aucune grande ville ne semble épargnée.

Résultat de recherche d'images pour "punaise de lit photo"

Les punaises de lit se nourrissent la nuit de sang humain. Elles sont attirées par les vibrations, la chaleur, les odeurs et le gaz carbonique dégagés par les individus. On les trouve surtout dans les chambres à coucher (matelas, sommiers et cadres de lit) mais elles vivent aussi dans d'autres endroits sombres et calmes (canapés de salon, fissures des murs et du plancher, arrière des tableaux, rideaux). Elles peuvent également investir la machine à laver si elles y ont été apportées par du linge contaminé et si le lavage est toujours effectué à l'eau tiède.

Comment les identifier ?

Ces insectes sont visibles à l'œil nu, ils mesurent de 4 à 7 mm à l'âge adulte. Leur corps est plat, de forme ovale (tel un pépin de pomme) et de couleur brune (rougeâtre après un repas). Ils sont dépourvus d'ailes et ne sautent pas mais se déplacent très rapidement.

Comment détecter l'infestation ?

La contamination se constate principalement par la présence :

  • de lésions sur la peau dues aux piqûres, prenant la forme de taches rouges en relief de 5 mm à 2 cm avec, en leur centre, un point rouge hémorragique ou une vésicule de liquide clair. Elles sont responsables de démangeaisons plus marquées le matin que le soir. Elles se situent généralement sur les parties du corps découvertes pendant la nuit : bras, jambes, dos, cou ;
  • de petites taches noires de 1 à 3 mm sur les draps, le matelas, le sommier et/ou les murs de la pièce correspondant aux déjections des insectes ;
  • de traînées de sang sur les draps consécutives à l'écrasement des punaises pendant le sommeil de la personne.

Que faire en cas de piqûres ?

Les punaises de lit ne présentent aucun risque de transmission d'agent infectieux (virus, bactérie, parasite...). La personne atteinte peut se laver normalement mais elle doit éviter de se gratter. Les piqûres peuvent disparaître spontanément au bout de 10 jours. Cependant, elles causent parfois des atteintes dermatologiques ou allergiques nécessitant une consultation médicale.

Comment s'en débarrasser ?

  • si la contamination a eu lieu lors d'un voyage, déposez vos bagages sur une surface dure loin des endroits où les punaises pourraient nicher ;
  • lavez à au moins 60o vos vêtements immédiatement. Lavez également la valise à la même température ;
  • mettez les objets non lavables dans le sèche-linge et faites un cycle d'au moins 30 minutes à la plus forte température possible ;
  • lorsque cela est possible, mettez les objets au congélateur à -20o au minimum pendant 48 heures ;
  • ne jetez pas, sans qu'ils aient été traités, vos meubles infestés (matelas, fauteuil...) car ils pourraient contaminer d'autres personnes ;
  • passez l'embout fin de votre aspirateur sur votre matelas, votre lit et les objets environnants (table de nuit, rideaux, livres, etc.). Emballez le sac de l'appareil hermétiquement et jetez-le dans une poubelle extérieure, puis nettoyez votre aspirateur ;
  • pour traiter les recoins et tissus d'ameublement, ayez recours au nettoyage à la vapeur à 120o qui détruit les insectes ;
  • bouchez les fentes et les fissures sur les murs, derrière les plinthes et sur les cadres de lit en bois ;
  • enlevez ou recollez le papier peint qui se décolle ;
  • refixez si besoin les plaques des interrupteurs.

N'hésitez pas à contacter un spécialiste de la lutte antiparasitaire ou les services d'hygiène de votre mairie.

  Attention :

Évitez d'improviser un traitement chimique qui pourrait disperser les punaises, aggraver le problème et favoriser l'apparition d'une résistance des parasites au traitement.

Comment éviter l'infestation ?

Soyez vigilants lors d'un voyage, d'un déménagement, de l'introduction dans votre domicile de vieux meubles, de livres ou d'objets d'occasion. Contrôlez régulièrement les endroits où les insectes seraient susceptibles de s'installer.

  À savoir :

Pourquoi cette recrudescence ?

Ces insectes vivaient déjà aux côtés des hommes il y a plusieurs milliers d'années avant de disparaître de notre vie quotidienne dans les années 1950. La recrudescence serait liée notamment à l'arrêt de l'utilisation systématique d'insecticides toxiques (DDT) employés après-guerre contre les nuisibles. De nos jours, ces produits dangereux sont interdits dans la lutte contre les insectes. Cette situation est également liée à l'accroissement du commerce international et des voyages.