Bon à savoir

Parents : en été, redoublez de vigilance !

 

 
 Les enfants sont particulièrement vulnérables aux affections liées à la chaleur (déshydratation, hyperthermie, coup de chaleur). En période estivale, il est donc essentiel de les prévenir, les reconnaître et les traiter.

Comment protéger son enfant du soleil ?

Les enfants de moins d’un an ne doivent pas être exposés au soleil.

Un enfant ne doit pas être exposé au soleil entre 12 heures et 16 heures. Une exposition prolongée au soleil ou à une atmosphère surchauffée multiplie le risque d’insolation ou de coup de chaleur. D’une manière générale, veillez à limiter les durées d’exposition.

Quels que soient l’heure et le lieu d’exposition, protégez le de la chaleur en veillant à ce qu’il porte un t-shirt, un chapeau et des lunettes de soleil. Toutes les parties non couvertes de vêtements (visage et corps) exposées au soleil doivent être crémées (indice 50) toutes les deux heures et après chaque baignade.

Cette double protection, combinée à une hydratation régulière, est la meilleure alliée contre les rayonnements ultraviolets.

Boire régulièrement pour éviter la déshydratation

Il est recommandé de faire boire régulièrement les jeunes enfants, même s’ils n’en font pas la demande.

Les enfants se déshydratent lorsqu’ils perdent plus de liquide en transpirant ou en urinant qu’ils n’en consomment.

Chez l’enfant de moins de 6 mois, la perte d’eau peut être très rapide. Ameli Santé rappelle que le corps du nourrisson est riche en eau ; sa fragilité est donc maximale : « l’eau représente 75 % à 80 % du poids d’un nouveau-né, 65 % de celui du nourrisson de plus d’1 an. »

De plus, une déshydratation augmente les risques d’affections liées à la chaleur.

Une perte de poids anormale, des urines moins abondantes et plus foncées peuvent être les signes d’une déshydratation.

Pour aller plus loin :

L’impact des fortes chaleurs, des symptômes faciles à détecter

Ces symptômes, qui peuvent être nombreux ou limités à quelques-uns, sont rapidement décelables chez les enfants :

  • forte fièvre : chaleur interne pouvant atteindre plus de 40 degrés ;
  • bouche sèche ;
  • pouls rapide ;
  • somnolence anormale ;
  • hyperexcitabilité ;
  • yeux creux et pupilles dilatées ;
  • nausées et vomissements ;
  • perte de conscience.

Devant de tels symptômes, placez votre enfant à l’ombre, déshabillez et rafraîchissez le, faites le boire et mouillez sa peau.
Il faut intervenir rapidement, car un coup de chaleur non soigné peut entraîner un coma et des séquelles irréversibles. Si les symptômes sont sévères et si la situation dure depuis un certain moment, appelez le 15 (ou le 112).

En voiture, des niveaux de température mortels

Selon l’association prévention routière, même avec une température extérieure assez fraîche (15°C-20°C), la température à l’intérieur d’un véhicule peut grimper au-delà des 45°C. L’augmentation peut être fulgurante, de l’ordre de 10°C en seulement 10 minutes !
Il ne faut donc jamais laisser un enfant seul dans une voiture immobilisée au soleil.
En cas de trajet en voiture par forte chaleur, il faut prévoir des vêtements amples pour l’enfant, en coton et de couleur claire et penser à le faire boire et à le rafraîchir régulièrement. Avec un brumisateur par exemple.

Pour aller plus loin :

Fenêtre ouverte = danger

Les grosses chaleurs estivales nous poussent tout naturellement à ouvrir les fenêtres. Pourtant, ce geste, aussi banal soit-il, peut constituer un véritable danger pour les enfants.

Un enfant ne doit jamais être laissé seul près d’un balcon ou d’une fenêtre ouverte. Il ne faut laisser sur un balcon ou près d’une fenêtre aucun meuble sur lequel l’enfant pourrait grimper. Le risque est que l’enfant perde l’équilibre et chute gravement.

Chaque année, des dizaines de défenestrations d’enfants de moins de 15 ans ont lieu. Ces chutes accidentelles touchent particulièrement les enfants de moins de 6 ans (62 %).

Fiest'A Sète : programme 1 et 2 août au Théâtre de la Mer

 
 
 
18 JOURS . 10 LIEUX . 23 CONCERTS . 200 ARTISTES DE 25 PAYS . EXPOSITIONS . CINEMA . TCHATCHES MUSICALES . ATELIERS ENFANTS & ADOS . BEFORE SUR LA  PLAGE ...
 
Après le succès des concerts de cette première semaine haute en couleur, c'est l'heure de l'apothéose de Fiest'A Sète et ses 7 soirées thématiques au Théâtre de la Mer.
 
 
 
Jeudi 2 août . 21h . 20 ans d'Ethiopiques
Théâtre de la Mer, promenade du Maréchal Leclerc 34200 Sète
 
GILI YALO

Ethiopie - Comme de nombreux jeunes Noirs grandis dans une société blanche, Gili Yalo s'est choisi comme héros Snoop Dogg et Marley. Mais même dans la très cool et hédoniste Tel-Aviv, l'intégration des Beta Israël, communauté qui est la sienne de juifs éthiopiens, ne va pas toujours de soi. Ce constat pousse le musicien à se réapproprier son patrimoine culturel : la musique qu'écoutaient ses parents avant l'exil. L'éthio-jazz a le vent en poupe, le surdoué Yalo en deviendra donc un nouvel ambassadeur. On a toutes les raisons de le croire, à l'écoute de ses chansons groovy et de ses interprétations sensibles, habitées, au son résolument moderne.
+ d'infos et vidéos
 
MAHMOUD AHMED, ETENESH WASSIE,
GIRMA BEYENE & AKALE WUBE


Ethiopie - France - Au-delà de la joie des retrouvailles avec le James Brown d'Addis Abeba, le flamboyant Mahmoud Ahmed, cette célébration est aussi l'occasion de découvrir un autre pionnier de l'éthio-jazz, le pianiste et chanteur Girma Bèyènè, ainsi qu'une bouleversante héritière de la tradition azmari, Éténèsh Wassié. L'occasion aussi de mesurer la portée universelle de cette musique miraculée (merci Francis Falceto) qui continue de chavirer les cœurs des musiciens d'ici et d'ailleurs, comme les excellents Parisiens de Akalé Wubé, accompagnateurs haut de gamme pour tout ce beau monde...
+ d'infos et vidéos
 
Et aussi :
30/07 > 03/08 . Ateliers enfants et ados
MIAM 23 Quai Maréchal de Lattre de Tassigny 34200 Sète
En partenariat avec la Petite épicerie du MIAM

Du lundi au vendredi, participez à ces ateliers au son de la musique du festival, inventez des instruments, découvrez les affiches du festival, et bien plus avec les enseignantes de l'école des beaux-arts Claire Giordano et Sylvette Ardoino.
> Inscriptions :  04 99 04 76 44 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
+ d'infos
01/08 > 07/08 . Before
Plage de la Ola 201 Promenade Du Lido 34200 Sète
En partenariat avec la Ola

> Avant les concerts au Théâtre de la Mer, rendez-vous plage de la Ola pour des apéros musicaux.
1, 2, 3 et 4 août : DJ set . Radio Nova crew
5, 6 et 7 août : DJ set . Sirk
+ d'infos
Expositions
POP COLLECTION . Art populaire contemporain . outsider art par la Pop Galerie
MELODIES DE FEMMES . Photos de Bill Akwa Betote
PARIS 80 "PULSATIONS". Photos de Bill Akwa Betote
EXPOCHETTES
+ d'infos

La sécurité sur les plages, conseils de la Gendarmerie

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises, plein air et eau

C’est l’été ! C’est l’occasion de profiter de la plage pendant les vacances. Pendant cette détente bien méritée, n’oubliez pas de rester vigilants.

- Ne laissez pas des objets de valeur apparents sur vos serviettes, fermez vos sacs.
- En groupe, organisez une veille permanente de vos affaires. N’hésitez pas à demander à vos voisins de plages de garder un œil lorsque vous vous baignez.
- A la plage emportez juste le nécessaire à la baignade et à la détente.

Bonne vacances à tous !

Portes ouvertes Sète ULM


Baptême de l'air
Aire de loisirs du Pont-Levis - 10, 11 et 12 août
Infos et réservations : 06 11 51 14 99 / 06 60 04 37 68

L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

Le 1er août ce sera la Journée internationale de la frite belge

Journée internationale de la frite belgeLes belges revendiquent l'invention de la frite et entendent la célébrer comme elle le mérite. C'est certainement pour cela qu'ils ont instauré une journée "internationale" de la frite "belge".

French patatoes

Quelle est donc l'origine de cette journée ? Il semblerait bien que l'histoire commence par une réponse à une injustice latente ressentie par tous les Belges en visite à l'étranger. Pour commander des frites, ils sont contraints de demander des "french patatoes"... Terrible humiliation pour les inventeurs de la frite !

Et le 13 juillet ?

On se perd en conjectures, d'autres sites mentionnent la date du 13 juillet comme étant le "French Fries Day". En passant, les frites belges sont devenues françaises... passons donc sur l'origine (controversée) de l'invention de la frite et réjouissons-nous avec tous ceux qui préparent de vraies frites maison (à base de vraies pommes de terre...) et savourons !

Au fait, aujourd'hui, c'est aussi la journée mondiale de la bière. Beau clin d'oeil...

Semaine Mondiale de l'allaitement maternel

Semaine Mondiale de l'allaitement maternel

Chaque année, la Semaine Mondiale de l'Allaitement Maternel est l'occasion pour des organisations, des associations, des hommes et des femmes dans le monde entier, de soutenir, d'encourager et de protéger l'allaitement maternel. L'OMS en fixe traditionnellement la date durant la première semaine du mois d'août. En France, la SMAM a lieu durant la troisième semaine du mois d'octobre...

D'où vient cette initiative ?

C'est à l'hôpital Innocenti (Florence, Italie), en août 1990, qu'a eu lieu une réunion internationale consacrée à l'allaitement maternel rassemblant des représentants de 30 gouvernements, de nombreuses organisations des Nations-Unies et d'organisations non gouvernementales (ONG). A la suite de cette réunion, en février 1991, les organisations et personnes souhaitant protéger, soutenir et encourager l'allaitement maternel créèrent un réseau mondial dénommé WABA (World Alliance for Breastfeeding Action, en français Alliance Mondiale pour l'allaitement maternel), avec le soutien de l'UNICEF.

L'une des actions principales de ce réseau est l'organisation d'une semaine mondiale annuelle consacrée à l'allaitement maternel, dans le but de donner une visibilité à l'allaitement, et de permettre à chacun dans le monde d'exprimer son soutien à ce qui est aujourd'hui une préoccupation internationale de santé publique.

Un site à visiter : www.coordination-allaitement.org

31 juillet : Journée internationale de la femme africaine

Journée internationale de la femme africaine

On en parle peu, mais son intuition première remonte pourtant à il y a un peu plus de cinquante ans...

Le 31 juillet a été consacré "Journée de la femme africaine" à l’occasion du premier congrès de l’Organisation Panafricaine des Femmes (PAWO en anglais) qui s'était tenu à Dakar, au Sénégal, le 31 juillet 1974.

La date historique de 1962 souvent retenue pour cette journée est le 31 juillet 1962. Ce jour là, à Dar es Salaam (Tanzanie), des femmes de tout le continent africain s'étaient réunies pour la première fois et avaient créé la première organisation de femmes, la "Conférence des Femmes Africaines" (CFA).

Un rôle de pionnières

Le rôle historique joué par les femmes en Afrique témoigne de leur capacité de réaliser et conduire les changements sur le continent. Souvenons-nous que les peuples africains se libéraient alors peu à peu de la tutelle des pays colonisateurs.

La libération totale du continent africain, l'élimination de l'apartheid et l'instauration d'une justice commune qui défende les droits de l'Homme en tant qu'être humain, devenaient alors les objectifs prioritaires du mouvement.

Du chemin a été parcouru, du chemin reste à parcourir !

Un site à visiter : www.journeefemmeafricaine.com

Bagage perdu ou endommagé... La compagnie aérienne vous doit des comptes

Perdu, retardé ou endommagé... Votre bagage n'est pas à l'aéroport d'arrivée ? La compagnie aérienne est tenue de dédommager les passagers jusqu’à un certain plafond. Dans quelle mesure et comment ? Le détail de ce à quoi vous avez droit.

Retard de bagages : vos droits

Un bagage est considéré comme retardé lorsqu’il n’est pas présent à votre descente de l’avion mais qu’il vous est livré ultérieurement. Si pendant la période d’absence de votre bagage, vous avez dû acheter des produits de première nécessité (produits d’hygiène, sous-vêtements, etc.), vous pouvez en demander le remboursement à la compagnie aérienne sur présentation des factures.

Vous avez 21 jours à compter de la date de mise à disposition du bagage, pour vous plaindre par écrit au transporteur. A défaut de réclamation écrite dans ce délai, toute action contre la compagnie est irrecevable.

Si vous constatez que votre bagage n’est pas là à votre arrivée, signalez-le immédiatement au guichet de la compagnie qui a effectué le dernier vol afin qu’elle puisse enregistrer votre réclamation et le cas échéant lancer la recherche de votre bagage.

S’il n’y a pas de guichet, contactez le plus rapidement possible la compagnie aérienne pour signaler l’absence de votre bagage et obtenir un numéro de dossier. Si vous êtes en vacances, n’attendez pas d’être rentré chez vous.

Perte de bagages : vos droits

Si le transporteur admet la perte de vos bagages enregistrés ou si vos bagages ne sont pas arrivés à destination dans les 21 jours qui suivent la date à laquelle ils auraient dû arriver, ils sont considérés comme perdus. Vous êtes alors en droit de réclamer le remboursement de vos biens et de votre valise perdus.

Vous pourrez obtenir un dédommagement dans la limite d'un plafond de 1330 € environ. Sachez toutefois qu’en cas de perte des bagages, les compagnies aériennes ne remboursent pas les effets personnels perdus sur la base de leur valeur neuve mais appliquent souvent une décote.

Vous devez adresser une demande écrite à la compagnie aérienne en joignant les factures d’achat des biens perdus. Si vous ne disposez pas de justificatifs, un dédommagement au poids peut vous être proposé (environ 20€ par kg).

En cas d’absence de bagage, la compagnie peut parfois vous fournir un kit de première nécessité ou vous donner un avoir pour couvrir vos premières dépenses dues à l’absence de votre valise, mais ce n’est pas une obligation.

Dommages aux bagages : vos droits

Si vous constatez à la réception de votre bagage que celui-ci a été abîmé ou détruit pendant le transport, vous pouvez demander le remboursement du prix de votre valise et des biens détériorés au transporteur.

Vous devez pour cela écrire à la compagnie dans un délai de 7 jours suivant la réception de votre valise en fournissant un maximum d’éléments concernant les biens endommagés pendant le transport (photographies des biens endommagés, factures d’achat…).

Lire aussi : Refus d'embarquement pour cause de surbooking : quels sont vos droits ?

Bagages perdus ou endommagés : les indemnités dues par la compagnie aérienne

Les textes internationaux applicables en cas de détérioration ou de perte de bagages sont la convention de Varsovie [PDF - 37,34 Ko] et la convention de Montréal

La convention de Montréal [PDF - 29,88 Ko] s'applique :

  • à un vol entre 2 États qui l'ont ratifiée ;
  • à tous les vols des compagnies de l'Union européenne (quelle que soit leur destination).

La convention de Varsovie [PDF - 95,05 Ko] s'applique quelle que soit la nationalité de la compagnie :

  • à un vol entre 2 États qui n'ont pas ratifié la convention de Montréal ;
  • à un vol entre 2 États dont l'un seulement à ratifié la convention de Montréal.

Les plafonds de responsabilité sont fixés en unités de compte du Fonds monétaire international (FMI) dites DTS (Droits de Tirage Spéciaux) variant en fonction des fluctuations monétaires. Ils peuvent s'élever à :

  • 1000 DTS (environ 1 330€)par passager pour la convention de Montréal ;
  • 17 DTS par kg de bagage, soit environ 20€ par kg, pour la convention de Varsovie.

Si votre préjudice est inférieur à ces plafonds, vous ne pourrez prétendre qu’au remboursement du montant de votre dommage.

Si le montant de votre dommage prouvé est supérieur au plafond de responsabilité, vous ne pourrez prétendre qu’à une indemnisation égale à ce plafond.

Lire aussi : Séjour à l'hôtel : comprendre vos droits en 5 questions

Bagages perdus ou endommagés : Que faire en cas de litige ?

En cas de refus d’indemnisation par votre compagnie, vous pouvez déposer une réclamation en ligne auprès de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) ou saisir le Médiateur Tourisme Voyage (MTV) afin de trouver une solution amiable.

Si vos démarches amiables n'aboutissent pas, vous pouvez saisir la justice et demander des dommages et intérêts pour le préjudice subi (remplacements des objets, perte ou détérioration des bagages). La juridiction compétente dépend des sommes en jeu dans les litiges :

Vous avez 2 ans pour engager un recours en responsabilité à l’encontre de la compagnie ou auprès des tribunaux.

Lire aussi : Tous nos conseils pour des vacances d'été réussies

A noter : avant la fête, en guise de prélude

Mercredi 1er août, dès 19h, sur la place de la Promenade, rendez-vous estival mensuel du comité des fêtes, « Le Premier, c’est le Rosé ». Dégustation de rosé, tapas et animation musicale avec Franck Bosca et Estéban Pelegrin. Renseignements : tel. 06 03 13 07 18.

Jeudi 2 août, à partir de 19h30 : soirée dégustation à la cave coopérative « Le Rosé de Bessan ». Un verre sérigraphié est offert à l’entrée. Dégustation des vins de la cave, restauration possible sur place, et animation musicale par Dj Seb. Renseignements et réservations au caveau, tel : 04 67 09 02 63.

Vendredi 3 août, à partir de 20h, place de la Promenade : repas du comité des fêtes avec jambon à la broche. Soirée animée par Duo Sylvie Maubert, et élection de Mister Bessan. Renseignements complémentaires et inscriptions au 06 03 13 07 18.

Une prime pour l'achat d'un vélo à assistance électrique (VAE)

Vous pouvez bénéficier d'une aide de l'État pour l'achat d'un vélo à assistance électrique. Quelles sont les conditions de cette aide ? Quel est son montant ? Quelles démarches devez-vous suivre pour l'obtenir ? En savoir plus.

Vélo électrique : les conditions de l'aide

L’État accorde une aide pour l’acquisition d’un vélo électrique neuf n’utilisant pas de batterie au plomb.

L’article D251-2 du code de l’énergie modifié par le décret n°2017-1851 du 29 décembre 2017- art 1 fixe les conditions d’attribution de l’aide de l’État :

« Une aide, dite bonus vélo à assistance électrique, est attribuée à toute personne physique majeure justifiant d'un domicile en France, dont la cotisation d'impôt sur le revenu de l'année précédant l'acquisition du cycle est nulle, qui acquiert un cycle à pédalage assisté, au sens de l'article R. 311-1 du code de la route, neuf, qui n'utilise pas de batterie au plomb et n'est pas cédé par l'acquéreur dans l'année suivant son acquisition.

Cette aide ne peut être attribuée que si une aide ayant le même objet a été attribuée par une collectivité locale. Une personne physique ne peut en bénéficier qu'une fois. »

Lire aussi : Véhicules électriques : trouvez un point de recharge près de chez vous

Le montant de la prime à l'achat d'un vélo électrique

Le montant de l’aide sera plafonné en fonction des critères suivants :

  • le montant de l’aide d’État ne peut excéder le montant de l’aide accordée par la collectivité locale ;
  • le montant des 2 aides cumulées ne peut être supérieur à 20 % du coût d’acquisition ou 200 €.

Lire aussi : Tout savoir sur le crédit d’impôt transition énergétique (CITE)

La démarche pour obtenir l'aide à l'achat d'un vélo électrique

La demande d’aide doit être effectuée via un formulaire accessible le site internet de l’agence de services et de paiement. Ce téléservice dédié est en ligne, depuis le 1er mars 2017.

>> Accéder au téléservice

Le formulaire renseigné doit être transmis à la direction régionale de l’Agence de services et de paiement (ASP) concernée, accompagné des pièces justificatives suivantes : justificatif de moins de trois mois établissant l’existence d’un domicile ou d’un établissement en France ; justificatif d’identité ; facture du cycle acheté.

Lire aussi : Des conseils pour réduire sa facture d’électricité

 

L'ASP

Établissement public interministériel, l’Agence de services et de paiement (ASP) contribue à la mise en œuvre de politiques publiques.

www.asp-public.fr/bonus-velo

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations