Boutique des Producteurs - Entre Terre et Mer

 

À la sortie de Mèze, sur la D 613, direction Pézenas, au grand carrefour des "4 chemins", face à la Z.A. de Garric, s'est ouverte il y a un an environ la Boutique des Producteurs, entre terre et mer. Nous avons poussé la porte de cet établissement. Chacun des 12 producteurs membres assure un jour de permanence pour s'occuper de la vente et promouvoir les produits.

L'esprit de l'entreprise est de mutualiser un outil de vente avec des produits issus de l'agriculture traditionnelle. Pas question de lutter avec d'autres établissements : "On ne joue pas dans la même catégorie. Ce que nous proposons est différent. Pas question également de faire des bénéfices : les producteurs doivent être rémunérés au maximum. Ces derniers acceptent d'allouer un pourcentage de leurs ventes au fonctionnement de la "boutique", pourcentage qui baissera dès que les investissements de départ seront équilibrés.

Nous offrons de la qualité et du frais. Les légumes ou fruits sont cueillis du jour et prêts à la consommation. Les invendus sont transformés immédiatement."


Culture Conventionnelle et Bio

 

Boutique des Producteurs
Entre terre et mer

Mas de Joumes - Les 4 chemins
34140 MEZE

Tél.: 04 67 24 64 96

Page Facebook

 

 

 

publi-rédactionnel Boutique des Producteurs - Entre Terre et Mer (Mas de Jaumes - Mèze)/Thau-info

La cocotte-minute va-t-elle bientôt siffler ?

Depuis des siècles, partout en Europe, les causes profondes des révoltes sont toujours les mêmes : un État avec des caisses vides, un endettement abyssal, une fiscalité écrasante, des inégalités et une insécurité croissantes. Dans un tel contexte c’est le plus souvent la jeunesse, sans perspective d’avenir, qui déclenche le processus insurrectionnel.
Selon l’INSEE, la France compte près de 9 millions de personnes vivant en deçà du seuil de pauvreté. La moitié d’entre elles sont des jeunes de moins de 30 ans, chômeurs, stagiaires, précaires allant de petits boulots en petits boulots. La situation dans le Midi est plus dégradée encore que dans le reste du pays et dans certaines villes de l’Hérault le chômage des jeunes dépasse même les 50%. .Dans ce contexte, un sondage indique que les deux tiers des 18-34 ans sont prêts à un mouvement de révolte de grande ampleur...

» suite de l'édito