Collecte des déchets : les nouvelles technologies pour concilier communication et maîtrise des coûts

 

A l'échelle d'un territoire aussi étendu que celui de Sète agglopole méditerranée, qui regroupe depuis le 1er janvier l'ensemble des habitants du pourtour de l'étang de Thau, soit 14 communes et plus de 125 000 habitants, l'organisation du ramassage des déchets peut paraître relativement complexe.

Pour connaître avec précision les jours de passage et bénéficier pleinement du service rendu, selon des modalités différentes mais de façon équivalente, à l'ensemble des habitants de la nouvelle agglomération, Sète agglopole méditerranée propose toute une gamme d'outils qui se veulent faciles d'accès et simples à utiliser.

Sur le site internet de la collectivité, on peut ainsi connaitre les jours de passage, mais aussi l'emplacement de la déchèterie ou des points tri les plus proches à partir de son adresse, grâce à la géolocalisation. Utilisable pour le moment sur les 8 communes littorales, cet outil sera prochainement accessible à l'ensemble des usagers, une fois achevé le long et complexe travail d'harmonisation et d'optimisation des  collectes entre le Sud et le Nord du territoire.

En attendant, les habitants des 6 communes formant la partie Nord du territoire (Bouzigues-Loupian-Montbazin-Mèze-Poussan et Villeveyrac) ont toujours  à leur disposition le traditionnel calendrier des collectes désormais directement accessible  sur le site de Sète agglopole méditerranée (www.agglopole.fr) ou envoyé sur simple demande auprès du service Déchets (04.67.46.47.20 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.). Pour les personnes ne disposant pas d'accès à Internet ou peu familières  avec les nouvelles technologies, des exemplaires papiers pourront être très prochainement retirés en mairie ou auprès des points d'information habituels. Les habitants concernés peuvent être rassurés, et ce d'autant plus que le changement de calendrier ne s'est pas accompagné de modifications importantes dans le planning des tournées, les journées de passage restant inchangés à de rares exceptions près.

Dans le cadre de l'harmonisation et du renouvellement du parc de conteneurs lancé dès la création de la nouvelle collectivité mais forcément progressif, les bacs de chaque habitant recevront également un autocollant qui précisera, outre les consignes de tri, les jours de ramassage, de quoi venir en aide les plus distraits d'entre nous ou de rassurer les plus inquiets....

En matière d'information sur la collecte  auprès des usagers comme plus globalement pour ce qui concerne la gestion des déchets, Sète agglopole méditerranée met ainsi à profit les nouvelles technologies,de plus en plus largement utilisées, pour concilier une  communication efficace et une maîtrise des coûts.

Si vous croisez un chien ou un chat errant, ne détournez pas le regard

CHIENCapture

"Alors la mort dans l’âme, sur les conseils du vétérinaire et en concertation avec la famille d’accueil, nous avons pris la décision d’abréger ses souffrances. Véronique et son fils Ange ont décidé que cette petite misère aurait quand même un nom, Glimm car « glimmer of hope » signifie lueur d'espoir… Alors voilà maintenant Glimm est au paradis des chiens.Mais que de souffrances. Cette petite chienne a été vue errante des semaines auparavant par des habitants du village, elle était à ce moment là sur ses 4 pattes, courant la campagne, mais personne ne s’en est inquiété. Un chien comme elle tout le monde s’en fout. Cela n’émeut et ne touche personne. Ce n’est qu’un chien de chasse. Personne ne lui a donné à boire, ni même de quoi manger. Glimm est morte lentement mais sûrement. Elle est morte de faim, de soif, de fatigue. Glimm est morte de notre indifférence à tous. Enfin presque tous...

» associations