Délinquance/radicalisation : l’agglopôle œuvre pour la prévention

Créé en décembre 2017, le CISPDR (Conseil Intercommunal de Prévention de la Délinquance et Radicalisation) s’est réuni en plénière le 7 juin dernier dans nos locaux. Un point d’étape a été fait sur les actions menées depuis 6 mois et une feuille de route a été proposée à tous les partenaires pour 2018/2019.

Le dispositif * réunit les représentants d’institutions et les acteurs locaux de la sécurité et de la prévention qui étudient ensemble les situations préoccupantes et cherchent des solutions collectives. Objectif : améliorer la sécurité et la tranquillité de tous les citoyens en élaborant une stratégie globale à l’échelle du territoire. Des décisions significatives ont été prises lors de cette séance.

rgtrgtCaptureParmi elles :

Sécurité

  • Évaluation par les référents (désignés par les maires) des moyens de chaque commune et réalisation d’un diagnostic intercommunal

Prévention délinquance

  • Mise en œuvre d’une permanence de l’équipe du Service pénitentiaire d’insertion et de probation (SPIP) à Sète, pour prévenir la récidive
  • Lancement d’une plateforme proposant des formations courtes (3 à 6 mois) aux non-diplômés, aux jeunes susceptibles de glisser vers la délinquance, aux femmes et aux décrocheurs
  • Redynamisation du Centre de Loisirs Jeunes de la police Nationale

Prévention radicalisation

  • Formation dès l’automne d’élus mais aussi de référents (par structures culturelles et sportives, par établissements scolaires…)
  • Opération de sensibilisation auprès des écoliers, collégiens et lycéens du territoire (violences, toxicomanie, dangers d’Internet…)

Lutte contre les violences faites aux femmes,  aux enfants,  intrafamiliales

  • Chantier d’insertion au commissariat de Sète pour créer des zones de confidentialité utiles lors des auditions des victimes
  • Création d’un poste d’intervenant social au commissariat de Sète (zone Sète-Frontignan)
  • Formation des agents de police Nationale pour améliorer l’accueil des victimes

* Le Conseil comprend le Préfet de département et les deux procureurs de la République (Montpellier et Béziers), les maires du territoire, le Président du Conseil départemental, des représentants de la Police Nationale, des polices municipales, des gendarmeries, des représentants d’associations, établissements ou organismes œuvrant notamment dans les domaines de la prévention, de la sécurité, de l’aide aux victimes, du logement, des transports collectifs, de l’action sociale ou des activités économiques…

Avec l'APAVH, la douce Molly est à l'adoption

CHIENimage5C’est une drôle d’histoire que celle de Molly… Sa maîtresse est décédée il y a quelques semaines et elle n’avait rien prévu pour ses animaux : 4 chiens et 2 chats. Sa voisine, qui a adopté un chien à l’association, nous a contactés pour la prise en charge de tous ces poilus ! Elle ne voulait pas que les 2 Yorks, l’autre femelle Labrador de couleur sable et Molly, partent en fourrière. A la veile de l’été, 4 chiens d’un coup c’était beaucoup, sans compter que nous étions déjà engagés pour d’autres chiens en détresse. Nous avons fait appel à Catherine du refuge des 4 pattes qui a accepté de prendre les York mais aussi à Valérie de JSMC qui a choisi la labrador sable. Restait Molly. Ces 4 chiens ont toujours vécu en compagnie de leur maîtresse, dans une maison avec un jardin dont ils ne sont jamais sortis, ne côtoyant que  très peu de monde… Si tous les 4 sont un peu craintifs, Molly est de loin la plus mal à l’aise avec les personnes qu’elle ne connaît pas. Nous avons eu du mal à la faire monter dans la voiture, puis à l’en faire descendre une fois arrivés!...

» associations