Ce 4 octobre, le Conseil de Développement était en Assemblée

Le Conseil de Développement de Sète Agglopôle méditerranée est une Instance de propositions qui a pour objectif de promouvoir le bien-être des habitants du bassin de Thau.

Ses membres étaient réunis ce jeudi 4 octobre, à 18 h, aux nouveaux thermes de Balaruc les Bains, en assemblée plénière. Les 102 membres, issus de la société civile et bénévoles, étaient invités à travailler sur l'élaboration du projet de territoire qui concernera les 14 communes du Territoire et à franchir une nouvelle étape.

Jean-Guy Majourel, le président du Conseil de Développement, et le bureau du conseil ont précisé : " Le projet du territoire vise à déterminer une stratégie territoriale à horizon 2040 , il est un guide pour l'action publique  dans un cadre pluriannuel et partagé . Le Président de Sète Agglopôle Méditerranée a souhaité associer étroitement le conseil de développement à la démarche d'établissement de ce projet de territoire. Cette assemblée plénière a pour objectif  d'échanger et à partir des avancées sur le projet de se recentrer sur des axes et des orientations pour y travailler en 2018/2019, et pour répondre présent à cette opportunité de co-construction du projet de territoire avec les élus désignés.

http://blog.ville-poussan.fr/wp-content/uploads/2018/08/cdsaP1140668.jpg

Il rajoutait que si François Commeinhes s'excusait pour son absence, il souhaitait avec les élus de Sète Agglopôle Méditerranée garder cette entité qui avec les 3 autres permettaient des échanges fructueux qui rajoutent des contributions. Le Conseil de développement (CD) a acquis une légitimité auprès des élus du SAM et de son Président,  et a toute sa place pour prêter main forte à la préparation du projet de territoire..

Eliane Rosay, Vice-Présidente du SAM, Déléguée à la politique du tourisme, rayonnement et attractivité du territoire, relations avec le Conseil de développement, remerciait tous les membres pour leur travail efficace en leur précisant que nous avions la chance de vivre sur un territoire particulier avec de nombreux points forts mais aussi avec des faiblesses dont il faut tenir compte.

Pour travailler, les principes proposés sont de poursuivre les travaux déjà engagés, de donner des avis (saisines) : PDU, PLH, Rapport développement durable, Plan énergie climat, de proposer des contributions (auto-saisines) : Eco-nautisme, navettes maritimes, mobilité, base-arrière J.O., sport/santé, Festival de l’éco-mobiité, les massifs Gardiole et collines de la Mourre …
 
Pour cela il faut se mettre en phase avec le projet de territoire, en redéfinissant le contenu des 3 groupes de travail et en recomposant les équipes d’animation.

L'ambition  pour le territoire c'est de

« Innover, partager et préserver un territoire exceptionnel de terres et d’eaux »

3 axes ont donc été retenus :

 « Innover / Développer »

« Se rencontrer / Partager »

« Valoriser / Rayonner »

Avec des orientations qui seront des thèmes abordés par les membres de certains groupes ou hors groupes par des volontaires.samCapture


Orientation 1 – Initier un mode de gouvernance communautaire conduisant l’agglo à être reconnue comme acteur structurant du territoire par : l’application de pratiques innovantes  associant les habitants, la société civile et les administrations
la création d’une instance de suivi paritaire du projet de territoire (élus/société civile)
l’anticipation des évolutions institutionnelles (Département, communes …)

Orientation 2  - Créer un Campus de la mer à vocation internationale spécialisé dans l’écologie, la biologie, la pêche, les énergies renouvelables, l’urbanisme durable…. pour :
- développer les filières de formations (université maritime…) et de  recherches liées aux atouts du territoire
- favoriser l’installation d’entreprises innovantes dans ces secteurs d’activités
Se positionner comme  premier partenaire maritime de la Région Occitanie et créer une filière nautique (déconstruction, entretien, maintenance…)
Aider  les métiers traditionnels (viticulture, conchyliculture, maraîchage…)  à adapter leur savoir faire aux nouvelles technologies, au changement climatique et s’ouvrir  aux métiers du futur (Fab lab…) en lien avec Montpellier et Toulouse

Orientation 3 « Développer l’économie circulaire et la croissance verte » »
Concrétiser un territoire à énergie positive, durable  et créer un  pôle d’observation du  changement climatique, incluant l’évolution du trait de côte sur l’habitat, l’économie et la mobilité
S’orienter vers un territoire à haute qualité environnementale :  
- Prioriser les activités  non polluantes
- Gérer de façon optimale la dépollution des friches industrielles, des déchets, de la qualité de l’air
- Réussir la transition énergétique
Innover dans la gestion de la ressource en eau potable
Reconquérir et préserver les terres agricoles au bénéfice d’une agriculture raisonnée en circuits courtsDossiers en cours à rattacher à l’axe « A » - Innover / Développer

Orientation 4 – Repenser la mobilité durable  sur notre territoire
Relier les habitants et les activités  par des temps de trajets optimisés (intermodalité….) :
- Utiliser l’eau comme support de mobilité
- Fluidifier la circulation en repositionnant la voiture dans l’espace public et anticiper les évolutions (véhicules autonomes et partagés….)
- Explorer de nouveaux modes de déplacements
ex. : téléphériques, escaliers roulants, ascenseurs …

Faciliter les échanges avec les territoires voisins (parking serviciel, covoiturage,  véhicules partagés, « Thauval »….)

cdsaP1140678

Orientation 5 – Créer  les « villes et villages de rencontres » de demain
Se réapproprier l’espace public au bénéfice de la convivialité : marchable, cyclable et apaisée
 Maîtriser et orienter le modèle de «smart city» au service des habitants
 Redessiner les lieux de vie en :
- Concentrant nos efforts sur les cœurs de villes et centres bourgs face à l’étalement urbain et commercial
- Passant de zones pavillonnaires sans âme à des quartiers animés
- Sortant  certains quartiers de leur isolement
 Privilégier l’harmonie architecturale par de l’habitat durable, méditerranéen
 
 Faire de nos espaces naturels protégés un atout de respiration  et de communion avec la nature et la biodiversité. Avec des dossiers en cours à rattacher à l’axe « B » - Se rencontrer / Partager. Comme (le Festival de l’éco-mobilité, Avis P.D.U (à finaliser d’ici fin octobre 2018),  Avis P.L.H ( à finaliser d’ici fin octobre 2018, Aménagement en lien avec l’école d’architecture de Montpellier (mobilité douce lien Frontignan / Sète) – année scolaire 2018/2019) et autres...

cdsaP1140675

Orientation 6- Evoluer vers un territoire « expérientiel »
S’affirmer comme  un territoire innovant  sport/santé/bien-être, grâce notamment au thermalisme :
- en s’appuyant sur un schéma directeur touristique (sports nautiques et de pleine nature grâce à notre cadre de terres et d’eaux)
-  en  soutenant les formations  dans les secteurs du sport/santé/bien-être / tourisme/gastronomie
Se doter de  structures de qualité, polyvalentes et modulables à la hauteur des ambitions  du projet de territoire (palais des congrès, hôtellerie…)

Orientation 7 – Valoriser le territoire par des marqueurs caractéristiques
  Engager une démarche de labellisation du territoire (Grand site de France, Unesco, « Destination pour tous »…)
Valoriser  les lieux emblématiques de l’agglo et créer de nouveaux  espaces d’identification  (entrées de territoire, maisons du terroir, loisirs et nature, circuits touristiques, patrimoine…)
Structurer et promouvoir notre patrimoine culturel, artistique et gastronomique à l’échelle de l’agglomération Dossiers en cours à rattacher à l’axe « C » - Valoriser / Rayonner
Le sport / santé/ bien-être / gastronomie
Base arrière J.O. 2024
Garrigues et collines de La Mourre
Classement Grands sites de France
Avec Avis et contributions déjà réalisés...

D'autres pistes de travail étaient abordées comme,  organiser des conférences thématiques avec des experts, travailler avec les Conseils de développement voisins et partenaires, tenir certaines réunions dans les 14 communes, en lien avec l’élu référent du groupe projet de territoire et renforcer la convivialité et la participation des membres au sein du Conseil de développement.

Quelques échanges permettaient d'approfondir les différents sujets abordés avant qu'Eliane Rosay et Jean-Guy Majourel n'invitent les membres présents à terminer par un moment de convivialité.

Mais auparavant JG Maajourel tenait à préciser que Conseil de développement de Sète agglopôle Méditerranée avait été sélectionné parmi 50 Conseils de développement répartis sur l’échelle nationale, pour accueillir et co-organiser la 12e édition des Rencontres nationales des Conseils de développement.

Les Conseils de développement sont des instances de démocratie participative uniques en leur genre. La loi NOTRe et la loi MAPAM les ont confortés en 2014 et 2015. Ces assemblées sont constituées de bénévoles issus de la société civile, elles sont des instances de consultations, de propositions sur les orientations majeures des politiques publiques locales.

Durant 2 jours, plus de 200 personnes, venues de 10 régions de France, échangeront sur les apports des conseils de développement à la construction des politiques publiques et au projet de société. La valeur ajoutée des Conseils de développement sur leurs territoires et leur contribution au développement des nouvelles solidarités entre territoires seront au cœur des échanges.

Jeudi 11 octobre, Mme Jacqueline Gourault, Ministre auprès du Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur, sera présente.

Les membres du Conseil de Développement de Sète Agglopôle étaient invités à participer aux échanges.

 

 devalCapture