Jeux Olympiques 2024 : Mèze a son mot à dire !

Thierry Baëza et Jean-Luc Rougé

Thierry Baëza, conseiller municipal indépendant à Mèze nous communique :

"Les Jeux Olympiques 2024 : une opportunité pour Mèze ! Depuis maintenant plus d'un an, je travaille avec Sète Agglopole afin de préparer le cahier des charges pour les centres de préparations aux jeux Paris 2024. La ville de Mèze, par mon intermédiaire, s'est rapidement positionnée afin que le gymnase Bernard Jeu puisse faire partie des structures sportives de préparation pour les délégations étrangères ou nationales. Deux disciplines sportives ont été choisies : le judo et le tennis de table. En 1993, pour les jeux Méditerranéens, le Maire de l’époque, Yves Pietrasanta, avait profité de cette opportunité pour équiper Mèze d'installations sportives de qualité encore aujourd’hui très demandées par les ligues et fédérations.

Avec Bernard jeu et ses 1800 m2 de surface, la ville de Mèze possède un atout considérable mais aussi une structure d’accueil avec le village Thalassa, où, sans aucun besoin de transport, les athlètes peuvent se déplacer rapidement sur le lieu d’entraînement. Hébergement, restauration, entraînement, voilà de quoi proposer un vrai service aux délégations sportives.

Il y a un an, avec les responsables de Sète Agglopole nous avons rencontré le Président de la Fédération Française de Judo Jean Luc Rougé afin de prendre conseil. Jean Luc Rougé est également le Vice-président du Comité National Olympique Sportif Français. Il a laissé entendre qu'il était tout a fait possible de prétendre recevoir des délégations sur Mèze en incluant quelques travaux sur les structures d’accueil et sportives.

Si les collectivités ne souhaitent pas créer de nouvelles structures sportives pour les jeux, elles comptent financer des rénovations et des remises à niveau sur les structures choisies pour la préparation olympique.

Je pense qu'il est souhaitable que la ville de Mèze saisisse cette opportunité des jeux Paris 2024 pour faire de notre Bernard Jeu une base d’entraînement.

Thierry Baëza."