agglo bassin de Thau

Les déchetteries de Sète Agglopôle méditerranée

Les encombrants, les végétaux ou les déchets potentiellement dangereux (batteries, peintures, …) doivent être amenés dans une des 7 déchetteries du territoire où ils seront triés et dirigés vers des filières adaptées.

 LES DECHETTERIES DU TERRITOIRE

Balaruc – le – Vieux (Route de la Rèche – 04 67 48 76 22) Ouverte du lundi au samedi : 8 h/12 h et 14 h/ 17h30. Dimanche : 8 h/12 h .

Bouzigues (Chemin de la Catonnière – 04 67 78 55 96 ) Ouverte lundi, mercredi, vendredi 8h30/12h. Mardi, jeudi samedi 13h30/17h. Dimanche 9h/12h .

Frontignan (Chemin des Près Saint Martin – 04 67 43 44 24) Ouverte du lundi au samedi : 8 h/12 h et 14 h/17h30. Dimanche : 8 h/12 h . 

Marseillan (Route d’Agde – 04 67 01 75 77) Ouverte du lundi au samedi : 8 h/12 h et 14 h/17h30. Dimanche : 8 h/12 h .

Mèze (35, route de Villeveyrac – 04 67 78 55 96 ) Ouverte d u lundi au samedi de 9h à 17h . Dimanche de 9h à 12h.

Montbazin ( Chemin du Pont de Vène – 06 12 13 25 46) Ouverte du lundi au samedi : 9h/17h. Dimanche : 9h/ 12h .

Sète (Zone Industrielle des Eaux – Blanches – 04 67 48 91 86) Ouverte du lundi au samedi : 8 h/12 h et 14 h/17h30. Dimanche : 8 h

LES DÉCHETS ACCEPTÉS dechCapture

La déchetterie mobile à Sète

Le système ancien des bennes à déchets verts tournantes a été supprimé au profit d’une véritable déchetterie mobile où les usagers peuvent déposer, outre leurs végétaux, leurs gros objets et leur bois. L’objectif est double, mieux trier et valoriser les déchets et répondre à la problématique des dépôts sauvages en rapprochant les conteneurs des habitants.

La déchetterie mobile est déployée sur 4 sites différents de manière à desservir tout l’Ouest de la Ville de Sète selon un planning établi à l’avance.TÉLÉCHARGEZ LE PLANNING EN COURS 

Le ramassage à domicile

Si vous avez des difficultés de transport pour vous rendre à la déchetterie, vous pouvez contacter directement le service Collecte de l’agglopôle (au 04 67 46 47 20) ou votre mairie pour connaître les possibilités de ramassage à domicile.

Le recyclage des meubles

Pour tous vos meubles démodés, endommagés, ou difficiles à vendre, adoptez le bon réflexe. Des conteneurs réservés ont été installés dans les déchetteries de Sète et Frontignan (celle de Marseillan sera bientôt équipée) et peuvent recevoir tous types de meubles…y compris la literie ou le mobilier de jardin.

On estime que chaque français jette l’équivalent de 26 kg de meubles par an. La récupération et le recyclage de ce mobilier permettent d’économiser des ressources naturelles et de réduire les coûts de traitement des ordures ménagères. Depuis 2014, près de 800 tonnes ont ainsi été collectées sans compter le mobilier déposé dans le conteneur « réemploi » au bénéfice d’ Emmaüs.

En savoir plus : http://www.agglopole.fr/preserverrecycler/trier-ses-dechets/les-dechetteries/

Extension de la piscine Fonquerne

En 2015, Sète Agglopôle méditerranée avait déclaré d'intérêt communautaire le centre sportif aquatique Raoul Fonquerne à Sète.Résultat de recherche d'images pour "piscine fonquerne sete"

 

Mais les équipements souffrent d'une inadaptation à certaines activités de haut niveau du fait des normes.

L'agglomération porte un projet d'extension de ce centre aquatique pour le mettre en conformité, pour renforcer sa vocation sportive et pour proposer de nouvelles fonctions récréatives à destination de tous.

A priori il serait prévu :

L'extension de cet équipement augmentera sa superficie de 4 160 mètres carrés à 5 956 mètres carrés. Il devra être fort d'exemplarité et de novation, il proposera en base :
-  un réaménagement général intérieur du hall, des vestiaires, de l'administration,
-  la création de locaux associatifs, de locaux annexes,
-  la rénovation de la halle existante,
-  un bassin extérieur de 50x25 m couvrable,
-  les espaces extérieurs
-  les locaux techniques nécessaires au bon fonctionnement. Le centre aquatique Raoul-Fonquerne sera aussi le reflet des orientations techniques en matière de développement durable. L'équipement devra répondre aux exigences éco-énergie et s'intégrer harmonieusement dans son environnement proche.

Pour réaliser cette extension le conseil communautaire a décidé d'adopter les termes d'un protocole transactionnel  avec la SCI "Le mini Golf" pour le versement d'une indemnité de dépréciation du surplus à concurrence de quoi la SCI renonce à réclamer toute indemnité supplémentaire notamment au titre de dommage de travaux publics.....

Transition énergétique, lancement du PCEAT pour une période de 6 ans

Plan Climat Air Energie TerritorialClouds over forest.

Le Plan Climat-Air-Energie Territorial (PCAET) est une démarche de développement durable territoriale centrée sur la transition énergétique, obligatoire pour les EPCI de plus de 20 000 habitants. Les éléments de cadrage et les ressources présentés ci-dessous sont destinés à aider les territoires à s’engager dans la transition écologique et énergétique.

 

Le Plan climat air énergie territorial (PCAET) est un outil réglementaire permettant à la collectivité de mettre en place une politique d’atténuation et d’adaptation au changement climatique. Projet territorial de développement durable, il permet de définir les objectifs stratégiques et opérationnels afin d’atténuer le changement climatique, le combattre efficacement et s’y adapter, de développer les énergies renouvelables et de maîtriser la consommation d’énergie, en cohérence avec les engagements internationaux de la France, d’ intégrer les enjeux de qualité de l’air.

Le PCAET comprend un diagnostic, une stratégie territoriale, un plan d’actions et un dispositif de suivi et d’évaluation :


Le diagnostic doit être réalisé sur le territoire. Il porte sur :

  • les émissions territoriales de gaz à effet de serre et les émissions de polluants de l’air ;
  • les consommations énergétiques du territoire ;
  • les réseaux de distribution d’énergie ;
  • les énergies renouvelables sur le territoire ;
  • la vulnérabilité du territoire aux effets du changement climatique.

La stratégie identifie les priorités que retient la collectivité et les objectifs qu’elle se donne.

Le plan d’actions porte sur l’ensemble des secteurs d’activité et constitue l’outil opérationnel de coordination de la transition énergétique sur le territoire.

Le dispositif de suivi et d’évaluation porte sur la réalisation d’actions, la gouvernance et le pilotage adopté. Il décrit les indicateurs à suivre au regard des objectifs fixés.

Les objectifs et priorités doivent s’articuler avec le schéma régional climat-air-énergie ou le schéma régional d’aménagement, du développement durable et d’égalité des territoires ou avec la stratégie nationale bas carbone, et le cas échéant avec le plan de protection de l’atmosphère.

Le PCAET est mis en place pour une durée de 6 ans.L’ADEME a mis en place un centre de ressources et un observatoire national sur les PCET accessible en ligne à l’adresse www.pcet-ademe.fr./ www.territoires-climat.ademe.fr/

Sète Agglopôle méditerranée a décidé lors du dernier Conseil communautaire de décembre de lancer la démarche : l'agglomération est déjà engagée dans un PCET sur le périmètre de l'ex Thau-Agglo depuis 2012 et adopté en 2015.

Le Conseil communautaire a approuvé le lancement du PCEAT pour une période de 6 ans.

Pour son élaboration, il s'organisera en 4 parties principales :

-Mise à jour et complément du diagnostic PCET avec nouvelles thématiques réglementaires et nouveau périmètre.

-Elaboration de la stratégie Energie-Climat

-Réalisation d'un programme d'actions à tous les niveaux décliné par secteurs d'activité.

-Définition d'une méthodologie de suivi et d'évaluation.

Avec trois instances constituées : un comité de pilotage, un comité technique et un comité de coordination des révisions des différents documents de planification : PDU, PLH, SCOT, PCEAT.

Nuit de la lecture dans les médiathèques

Des bibliothèques et des librairies ouvriront leurs portes la nuit du samedi 20 janvier 2018.

lectCapture

Forte du succès rencontré par la première Nuit de la lecture en janvier 2017, cette deuxième édition constituera une nouvelle occasion de promouvoir le plaisir de la lecture et de réunir le public autour de programmations innovantes, ludiques et festives proposées par les bibliothèques et les librairies.

Organisée à l’initiative du ministère de la Culture, cet événement national a pour ambition de valoriser et de mieux faire connaître la richesse de ces lieux de culture qui jouent un rôle essentiel dans l’accès à la connaissance, à l'information mais aussi aux échanges et aux rencontres.

Les bibliothèques sont à la fois des lieux de culture et de savoir, mais aussi, et surtout, des lieux de vie. Elles constituent, en lien avec tous les acteurs de la lecture, le premier réseau d'équipements culturels de proximité.

Avec les librairies elles ont un rôle majeur à jouer dans le développement d’une société de dialogue éclairé aux valeurs partagées.

Le samedi 20 janvier 2018, tous les projets programmés à partir de 18h sont les bienvenus : lectures en pyjama, rencontres avec des auteurs, chasse au trésor, visites, performances...
La manifestation est l'occasion de mettre l'accent sur les démarches d'ouverture des bibliothèques sur des horaires étendus.

Cette deuxième édition organisée en collaboration avec les différents acteurs du livre et de la lecture, en particulier les bibliothèques et les librairies, mais aussi les auteurs, les éditeurs, les écoles, les associations locales, etc., est l'occasion de conforter les liens entre les acteurs du livre et de la lecture.

Les médiathèques Mitterrand et Montaigne participeront à la deuxième édition de la nuit de la lecture.
Au programme : jeux, ateliers musicaux et créatifs, lecture de nouvelles... le tout dans une ambiance conviviale.

Plus d'informations à l'accueil des médiathèques ou sur le site : https://nuitdelalecture.culturecommunication.gouv.fr/Progra…
Entrée libre

Mise en place du télétravail par Sète Agglopôle

键盘 2Le télétravail permet au salarié de travailler hors des locaux de l'entreprise, en utilisant les technologies de l’information et de la communication (TIC).

Le télétravail peut être mis en place, dans le respect de certaines règles, dès l'embauche du salarié ou par la suite.

Le salarié en télétravail bénéficie de garanties particulières.

Le télétravail est une forme d'organisation qui permet à un salarié de travailler ailleurs que dans les locaux de son employeur, de façon volontaire, grâce aux technologies de l'information et de la communication (TIC).

Le salarié peut donc travailler :

  • soit chez lui (dans ce cas, il bénéficie aussi du statut de travailleur à domicile),
  • soit dans un télécentre (par exemple s'il habite loin de son entreprise ou s'il a une profession nomade).

    L'accord collectif ou la charte élaborée par l'employeur précise :

    • les conditions de passage en télétravail et les conditions de retour à une exécution du contrat de travail sans télétravail,
    • les modalités d'acceptation par le salarié des conditions de mise en œuvre du télétravail,
    • les modalités de contrôle du temps de travail ou de régulation de la charge de travail,
    • la détermination des plages horaires durant lesquelles l'employeur peut habituellement contacter le salarié en télétravail.

      Refus de télétravail

      L'employeur qui refuse d'accorder le bénéfice du télétravail à un salarié qui occupe un poste éligible au télétravail (dans les conditions prévues par accord collectif ou par charte) doit motiver sa réponse.

      Matériel de travail

      L'employeur informe le salarié de toute restriction d'usage d'équipements ou outils informatiques ou de services de communication électronique et des sanctions en cas de non-respect de ces restrictions.

      Entretien annuel

      L'employeur doit organiser chaque année un entretien qui porte notamment sur les conditions d'activité du salarié et sa charge de travail.

      Droits généraux

      Le télétravailleur est un salarié de l'entreprise. Il bénéficie donc des mêmes droits individuels et collectifs que l'ensemble des salariés : accès à la formation, respect de la vie privée, santé et sécurité au travail, accès aux activités sociales de l'entreprise, aux informations syndicales, etc.

      Arrêt du télétravail

      Le télétravailleur est prioritaire pour occuper ou reprendre un poste sans télétravail qui correspond à ses qualifications et compétences professionnelles (son employeur est tenu et de porter à sa connaissance la disponibilité de tout poste de cette nature).

      Refus de télétravail

      Le refus d'accepter un poste de télétravailleur n'est pas un motif de rupture du contrat de travail.L'accident survenu sur le lieu où est exercé le télétravail pendant l'exercice de l'activité professionnelle du télétravailleur est présumé être un accident de travail.

      Code du travail : articles L1222-9 à L1222-11

      On ne connait pas avec certitude le pourcentage de télétravailleurs en France. Ce chiffre varie entre 8 % et 17,7% selon les sources. Le taux moyen en matière de télétravail affiché par l’Europe est d’environ 20% voire 30 à 35 % dans les pays du nord de l’Europe.

      Les collectivités territoriales sont de plus en plus nombreuses à soutenir  des actions en faveur du télétravail dans leurs territoires : aides aux entreprises, accompagnement logistique et financier des acteurs (entreprises, associations), construction de lieux d'acceuil. L'Etat et l'Europe acompagnent également ce mouvement, et c'est pourquoi  le gouvernement a choisi d'élaborer un  plan national de déploiement du télétravail, dont il a confié l'élaboration au CGET, en co-pilotage avec la Direction générale de l'administration et de la fonction publique et la Direction générale du travail.

      Dans ce sens, lors du dernier Conseil communautaire, à partir de 2018, Sète Agglopôle méditerranée a adopté la mise en place d'une expérimentation du télétravail sous certaines conditions, pour pouvoir effectuer ensuite un bilan ainsi que pour faire évoluer le dispositif, si nécessaire.

       

Les vélos et les trottinettes électriques : subventions

Dans le cadre de sa démarche « Plan Climat Énergie Territoire » de lutte contre le changement climatique et les gaz à effet de serre, « Sète agglopôle méditerranée » souhaite encourager les modes de déplacements doux sur son territoire.

Les habitants des 14 communes du territoire peuvent faire une demande de subvention pour l’achat d’un vélo électrique en ligne sur notre Site. Le montant de l’aide accordée est de 25 % de la valeur du vélo plafonnée à 200 €.

Actuellement, les aides 2017 sont closes. Vous pourrez faire une nouvelle demande sur le lien suivant à partir du lundi 8 janvier 2018, dès 9h.

CONNECTEZ-VOUS POUR VOUS INSCRIRE 

Vous pouvez aussi depuis le 1er mars 2017 (et ce jusqu’au 31 janvier 2018), solliciter une subvention des services de l’état dont vous trouverez toutes les modalités d’attributions en suivant le lien suivant :

http://www.asp-public.fr/bonus-velo

Attention, les deux aides ne sont pas cumulables.

Les questions les plus fréquemment posées sont recensées dans notre Foire aux Questions

Pour tout renseignement complémentaire ne figurant pas dans cette liste des questions les plus fréquentes, vous pouvez vous adresser à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">

Renseignez-vous, lors du dernier conseil communautaire il a été proposé que les trottinettes électriques fassent partie du dispositif.

Dernier conseil communautaire pour 2017 : 61 points à l'ordre du jour

 Conseil Communautaire de Sète Agglopôle méditerranée à la salle Georges Brassens ce mercredi 20 décembre

Sète Agglopôle méditerranée tenait ce mercredi 20 décembre son quatrième conseil communautaire avec en outre des sujets prêtant à discussions sur le budget par exemple et sur l'assainissement.

François Commeinhes revenait sur le rapport de la situation en matière d'égalité Femmes-hommes et le présentait. L'assemblée prenait acte après quelques échanges durant lesquels il était précisé qu'au niveau de Sète Agglopôle il y avait des choses à faire à ce sujet en essayant de tendre vers des améliorations à tous les niveaux, chez les élus avec le nombre d'hommes et de femmes, et pour le personnel par exemple au niveau des salaires.

Ci-dessous le résumé des points principaux et des décisions prises.cabtDSC_0004 (2)

Aide à la pierre : 23,3 M€ pour les parcs privés et public

Dans le cadre de sa compétence « Equilibre social de l’Habitat », Sète agglopôle méditerranée s’est engagée dans des actions de réhabilitation et d’amélioration des logements du parc privé dans le cadre de l’OPAH RU dans les quartiers anciens de Sète et du Projet d’Intérêt Général pour le reste du territoire. Afin de permettre sa mise en oeuvre Sète agglopôle méditerranée attribue des aides, sur ses fonds propres, destinées aux propriétaires occupants, aux propriétaires bailleurs et aux syndicats de copropriétés qui disposent d’un délai d’un an pour démarrer les travaux et de trois ans voire 5 ans (en cas de prorogation) pour les achever. Pour compléter son action en matière d’habitat, Sète agglopôle méditerranée exerce depuis 2014 la délégation de la gestion des aides à la pierre en lieu et place de l’Etat. Pour les années 2018 à 2026, les « subventions parc privé » s’élèveront à 8,9 M€ et celles du « parc public » à 14,4 M€.

 606 000 € de subvention pour 61 logements sociaux

Sète agglopôle méditerranée a attribué à Thau Habitat Sète une subvention globale de 606 000 € pour soutenir les trois opérations suivantes :

- « Les balcons de la gardiole », à Gigean (327 000 €), pour la construction de 33 logements sociaux.

- « la Gloriette », à Villeveyrac (69 000 €), pour la construction de 7 logements sociaux.

- « Melody », à Sète (210 000 €), pour l’acquisition en Vente en l’Etat Futur d’Achèvement de 21 logements locatifs sociaux.

 Rénovation de l’habitat : un nouveau programme 2018/2023

Conformément aux orientations fixées dans le Programme Local de l’Habitat 2012/2017, l’agglomération mène une action forte en faveur de l’amélioration des parcs anciens privés. A cet effet, deux programmes ont été initiés en 2011 : une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (OPAH RU) lutte contre l’habitat indigne et très dégradé et lutte contre la précarité énergétique volet copropriétés dégradées sur le centre ancien de Sète et le Programme d’Intérêt Général (PIG) lutte contre l’habitat indigne et très dégradé et lutte contre la précarité énergétique sur le reste du territoire. Une évaluation qualitative et quantitative a permis de confirmer

l’efficacité des deux programmes et la nécessité de leur reconduction. L’OPAH RU 2017/2021 du centre ancien de Sète a été reconduite pour une durée de 5 ans. Le PIG a été prorogé sur les huit communes de l’ex Thau agglo pour l’année 2017 uniquement, car à l’issue de la fusion, les élus communautaires ont souhaité qu’un dispositif de réhabilitation des parcs anciens privés soit dès 2018 initié sur l’ensemble du périmètre de la nouvelle entité, dénommée Sète agglopôle Méditerranée (sauf écusson de Sète, déjà couvert par l’OPAH RU).http://blog.ville-poussan.fr/wp-content/uploads/2017/12/cabtDSC_0009-11.jpg


Un réseau des médiathèques élargi à 5 établissements

A partir du 1er janvier, le réseau des médiathèques s'étend à tous les habitants du territoire et compte désormais 5 établissements : les 2 médiathèques Malraux et Mitterrand à Sète, la médiathèque Montaigne à Frontignan, la médiathèque La Fabrique à Marseillan et la bibliothèque de Balaruc-les-Bains. Un document emprunté dans l'une peut être ramené dans l'autre, ou commandé de l'une à l'autre. La mutualisation de ces médiathèques permet l'accès de plus de services à tous les abonnés. Pour ce faire, les tarifs ont été harmonisés : 13€ pour les adultes et gratuit pour les - de 18 ans, les étudiants ou les bénéficiaires de minimas sociaux. Les curistes et vacanciers peuvent également s’abonner pour 3 mois au tarif de 6,5 €. Les abonnés médiathèques auront également un tarif d’entrée réduit dans les établissements patrimoniaux de l’agglo (voir ci-dessous).

 Harmonisation des établissements patrimoniaux

La tarification du JAM à Balaruc-les-Bains, du Musée Villa à Loupian et du Musée de l’étang de Thau à Bouzigues, a également été harmonisée : 5€ pour les adultes, 7 € pour une visite avec un audio-guide, gratuit pour les enfants de – de 7 ans, 3,5 € pour les enfants de 7 à 15 ans, les seniors + de 65 ans, les étudiants et les demandeurs d’emploi, les personnes en situation d’handicap ou les abonnés médiathèques. Tous les tarifs sur www.agglopole.fr.

Une aide pour s’équiper de vélo ou trottinette électriques

Afin de lutter contre les émissions de CO2 mais aussi pour lutter contre l’engorgement de la circulation et encourager les modes de déplacements doux, Sète agglopôle méditerranée a adopté depuis 2015, un dispositif d’aide à l’achat de vélos à assistance électriques (VAE) à destination des habitants du territoire. En raison de l’émergence de nouveaux moyens de locomotion fiables, économiques, polyvalents et sans émissions directes de gaz à effet de serre lors de leur utilisation, il est proposé de faire évoluer quelque peu, dès 2018, le dispositif d’aide à l’achat. Ainsi, ce dernier s’étend à 150 foyers du territoire qui souhaitent s’équiper d’un vélo électrique mais aussi d’une trottinette électrique (certifiées CE et dotée d’un moteur de 350 watts minimum). Le montant de la subvention équivaut à 25 % de la valeur du véhicule  (hors accessoires: éclairage, antivol, casques...) avec un plafond maximum de 200€. Pour en bénéficier, la demande d’inscription se fait sur le site de Sète agglopôle Méditerranée: http://www.thau-agglo.fr/thau-agglo-vous-aide-pour-lachat-dun-velo-electrique/.

 L’agglo incite ses agents à la mobilité durable

Engagée dans un Plan de Déplacement Administration (PDA), Sète agglopôle Méditerranée souhaite proposer des actions permettant à l’ensemble des agents de la collectivité de se déplacer de manière plus éco-responsable et propose des aides à la mobilité.

- Tout abonnement de transport en commun annuel, mensuel ou hebdomadaire délivré par : Thau agglo Transport, Hérault Transport, la SNCF, ainsi que par les entreprises de transport public, ou les abonnements à un service public de location de vélo sera pris en charge à 100% (au lieu de 50%). Etant précisé que, conformément au décret en vigueur, cette prise en charge ne pourra excéder 83,60 €/mois ;

- 100% de prise en charge également pour les frais d’abonnement des parkings à vocation intermodale à la condition que l’agent présente également un abonnement de transport en commun. Etant précisé qu’à ce jour, un seul parking payant est identifié sur le territoire comme répondant à ce critère : Le parking du midi situé à proximité de la gare de Sète (22€/mois) ;

- Il sera également proposé une Indemnité Kilométrique Vélo (IKV) dont le montant annuel maximum est plafonné à 200€. Cette aide a vocation à compenser les coûts liés au changement de résidence familiale ou à l'allongement de la distance domicile-travail, suite à la réorganisation territoriale corrélée à la fusion des deux agglos de Thau.

 Transport de personnes à mobilité réduite

Sète agglopôle Méditerranée attribuera en 2018 une subvention prévisionnelle de 200 000 € au Groupement pour l’insertion des personnes Handicapés Physiques Languedoc Roussillon (GiHP-LR) qui assure le transport adapté des personnes à mobilité réduite.cabtDSC_0001 (3)

 

Un pacte financier et fiscal de solidarité

La signature d'un contrat de ville passé entre l'état et la communauté d'agglomération impose à la communauté et aux communes d'élaborer un pacte financier et fiscal de solidarité entre communes et communauté visant à réduire les disparités de charges et de recettes entre ces dernières. Il s’agit d’un outil de gestion des territoires, qui prend son origine dans les relations financières qui se tissent entre les communes et la communauté d’agglomération. Ce pacte permet d’entériner les relations financières existantes entre la communauté d’agglomération et ses communes membres, de partager les bonnes pratiques de gestion pour garantir la santé financière du territoire, de s’engager dans un processus d’amélioration continue, en s’appuyant sur les groupes de travail de techniciens et d’élus dans la réflexion et la proposition de dispositifs performants pour le développement du territoire. Pour autant, le pacte financier et fiscal n’a pas pour objectif d’encadrer étroitement les marges de manœuvre des élus dans leurs choix fiscaux. De ce point de vue, les dispositions du pacte préservent la liberté de vote des conseils municipaux en matière de fiscalité locale.

 Des actions pour les jeunes

* En 2018, Sète agglopôle Méditerranée» soutiendra la MJC à hauteur de 140 000 € dans le cadre d’un partenariat qui s’inscrit dans le Contrat de ville 2015-2020 en faveur des jeunes des quartiers prioritaires de la politique de la ville. La MJC conduit des actions visant l’insertion et l’accès vers l’autonomie des jeunes des quartiers prioritaires. Elles s’articulent avec le développement de l’économie et de l’emploi, mais aussi la cohésion sociale comme cela est défini dans le contrat de ville. En 2018, la MJC développera un objectif complémentaire visant à gérer et animer un projet global d'Accueil Jeunes Sans Hébergement (AJSH) pour les jeunes de 14 à 17 ans.

* L’agglo soutient également la MLIJ du Bassin de Thau qui œuvre pour l’insertion des jeunes 18/25ans des 14 communes du territoire de l’agglomération. Ce partenariat s’inscrit également dans le cadre du contrat de ville en faveur des jeunes des quartiers prioritaires de la politique de la ville. La convention d’objectifs passée avec la MLIJ définit ses missions et objectifs pour une durée de trois ans de 2016 à 2018. Visant l’insertion socio professionnelle et l’accès vers l’autonomie des jeunes, ces actions s’articulent avec le développement de l’économie et de l’emploi, la cohésion sociale, la santé et le logement. Elles ciblent également les publics des quartiers prioritaires de la politique de la ville. Le montant de la subvention pour l’année 2018 s’élève à 560 000 €.

 Sécurité, prévention de la délinquance et de la radicalité

Face au constat partagé également par l’ensemble des organismes concernés sur le territoire communautaire, la mise en oeuvre d’une politique de prévention globale se révèle nécessaire. Les conseillers communautaires ont approuvé la création d’un Conseil Intercommunal de Sécurité de Prévention Délinquance et Radicalité (CISPDR) de Sète agglopôle Méditerranée. Celui-ci constituera une instance pivot de la coordination entre les acteurs du territoire communautaire. Il sera un lieu privilégié d’échanges, de concertation et de coopération entre les partenaires concernant la prévention sécurité, la prédélinquance et la radicalité.

 cabDSC_0011 (1)

Assainissement : des tarifs lissés d’ici 2021

Ces 6 dernières années, l’ex Thau agglo avait harmonisé les tarifs de l’assainissement concernant les 8 communes de son territoire, jusqu’ici très variés. Suite à la fusion avec la CCNBT, Sète agglopôle méditerranée va faire de même avec les communes « du Nord » du nouveau territoire. Ce lissage s’effectuera progressivement sur les 4 prochaines années afin d’aligner les 14 communes sur le tarif de 2,08 € HT en 2021.

 Plan Climat Air Energie Territorial : la démarche est lancée

L’agglolance un Plan Climat Air Energie pour une période de 6 ans, qui viendra se substituer, après approbation définitive, au Plan Climat Energie Territorial actuel. Le Préfet de Région et le Président du Conseil Régional disposeront d’un délai de deux mois pour adresser à Sète agglopôle méditerranée les informations qu’ils estiment utiles dans l’élaboration de ce Plan Climat Air Energie Territorial. Seront concertés les maires des communes concernées, les autorités concédantes de la distribution publique d’électricité et de gaz du territoire, les présidents des organismes consulaires compétentes sur son territoire, les gestionnaires de réseaux d’énergie présent sur son territoire, ainsi que le Conseil de développement et les habitants des communes du territoire. Ce PCEAT sera mis en place d’ici au 31 décembre 2018.


Un plan de gestion pour la Grande Palude

Dans le cadre de l’exercice de la compétence espaces naturels, les conseillers communautaires ont adopté le plan de gestion du marais de la Grande Palude, situé sur la commune de Vic-la-Gardiole. Ce plan de gestion définit les enjeux de protection, les programmes d’entretien, les travaux de réhabilitation à engager ainsi que les modalités de mise en oeuvre. Etabli pour cinq ans, (de 2017 à 2021), ce plan de gestion pourra être si besoin (actions inadéquates, changement des usages ou évolution naturelle) réactualisé afin de correspondre au mieux à la réalité du site. Dans le cadre de la protection et de l’aménagement durable du lido de Sète à Marseillan géré par Sète agglopôle Méditerranée, un ouvrage atténuateur de houle sur le lido de Sète à Marseillan.

 cabtDSC_0003 (3)

Déploiement de l’atténuateur de houle sur le lido de Sète à Marseillan

De 2007 à 2012, Sète agglopôle Méditerranée a conduit les aménagements sur le lido de Sète à Marseillan, visant à lutter contre l’érosion du littoral. Des dispositifs de protection maritime complémentaires aux aménagements terrestres ont été nécessaires dans la partie Est du lido très soumise à l’érosion afin de reconstituer ici la largeur de plage que le recul de la route seul n’a pas permis. Dans le même temps, deux techniques novatrices, durables et réversibles ont été expérimentées : ouvrage atténuateur de houles et système Ecoplage, associées à un rechargement massif de 350 000 m3 de sable. Trois années d’observations et d’analyse des données issues des suivis caméra et de la topobathymétrie ont permis de dresser un bilan positif du dispositif atténuateur de houle. En concertation avec les différents partenaires techniques et financiers, l’agglo a décidé de déployer l’ouvrage atténuateur de houle sur un linéaire supplémentaire de 1 400 mètres.

Permanences des programmes Habitat

  Pour le Programme d'intérêt général (PIG) :

Pour les projets en cours, en cas d'urgence, vous pouvez contacter le service habitat de Sète agglopôle Méditerranée au 04-67-46-47-82. Concernant l'Opération Programmée de l'Amélioration de l'Habitat (OPAH ru), le bureau d'études IN SITU sera fermé du 25 décembre 2017 au 1er janvier 2018.

Commission Locale de l’eau du bassin de Thau : François Commeinhes élu à la présidence

Réunie à Frontignan ce mardi 12 décembre, la Commission Locale de l’Eau a élu François Commeinhes, maire de Sète, président de Sète agglopôle Méditerranée et vice-président du SMBT à la présidence.

La Commission Locale de l’Eau du bassin de Thau réunie pour la première fois depuis la création de la nouvelle entité Sète agglopôle Méditerranée a élu François Commeinhes à sa présidence. Elle a également permis d’acter les observations émises au cours de l’enquête publique du SAGE en vue de sa validation prochaine.

Elaboré par la Commission Locale de l’Eau avec l’appui technique du SMBT, ce Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux fixe pour les 15 prochaines années les grandes orientations pour la gestion raisonnée des ressources en eau ainsi que les pratiques et les usages qui lui sont liés sur les bassins versants des lagunes de Thau et d’Ingril, soit 25 communes de Sète agglopôle Méditerranée, Hérault Méditerranée et Montpellier Méditérranée Métropole.

Dans son discours, François Commeinhes a salué la qualité du travail réalisé sous la présidence d’Yves Piétransanta avec l’appui de son Vice-président Olivier Archimbault pour l’élaboration de ce document stratégique pour le territoire.

« Une nouvelle page va s’ouvrir », a déclaré François Commeinhes en évoquant la validation prochaine de ce document. Rappelant les nombreux enjeux, il a précisé : « Nous disposons d’importants leviers d’action : cette CLE, formidable outil de concertation mais aussi d’action, l’entrée en vigueur de la GEMAPI qui va éviter l’éparpillement des rôles et conférer à nos collectivités de nouveaux moyens d’action, la validation prochaine du SAGE et bien sûr la labellisation prochaine du SMBT en Etablissement Public Territorial de Bassin». Autant d’éléments qui simplifieront la mise en œuvre des dispositions du SAGE.

La prochaine Commission Locale de l’Eau devrait se réunir en janvier pour valider ce Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux.

 

En savoir plus : Enquête publique du SAGE

Le programme hivernal des médiathèques de Sète

Aucun texte alternatif disponible.

 

Découvrez le programme "hivernal" de nos médiathèques !

http://bit.ly/2CiFzGM

 "L’hiver, nous y sommes entrés de plein fouet. C’est une période où il est appréciable de pouvoir se réfugier, se poser à l’intérieur au chaud, seul ou en famille, après l’école, le travail ou une promenade. Tout au long de la journée, les médiathèques du réseau et leurs équipes vous accueillent. Pour les uns, c’est un livre, une musique, un film, Internet, pour d’autres, une activité, une rencontre, un débat, un accompagnement ou un simple renseignement. Cette fin et ce début d’année sont de bon augure pour le public des médiathèques de Sète Agglopôle Méditerranée. En effet, un peu moins d’un an après leur intégration au réseau, les médiathèques de Balaruc-les-Bains et de Marseillan ont été ré-informatisées. Les usagers ont ainsi accès à l’ensemble des collections des cinq établissements y compris au secteur multimédia (CD, DVD et les collections numériques). "

"Ils ont aussi la possibilité de retourner les documents dans n’importe quel établissement du réseau. Les tarifs, quant à eux, ont été harmonisés et adaptés et les abonnés disposent maintenant d’une carte unique valable sur l’ensemble du réseau. Sur simple présentation, cette même carte permet, aux abonnés de bénéficier d’un tarif préférentiel, à partir de 2018, au Musée de site Villa Loupian, au Musée de l’étang de Thau à Bouzigues et au Jardin Antique Méditerranéen à Balaruc-les-Bains. Ainsi, il nous tient à cœur de vous faire découvrir le riche patrimoine de l’Archipel de Thau. Vous souhaitant de belles fêtes et un bon début d’année."

François Commeinhes Président de Sète agglopôle méditerranée

Christophe Durand Vice-Président délégué à la politique culturelle de lecture publique et d’enseignement musical