agglo bassin de Thau

Engouement pour la page Facebook de Thau agglo

24 000 personnes lisent chaque semaine les publications  de la page Facebook de Thau agglo

Depuis sa mise en ligne au mois de juin, l’audience de la page Facebook de la Communauté d’agglomération du bassin de Thau ne cesse de progresser. Ainsi, sur le mois de janvier, 24 000 personnes lisaient chaque semaine les informations concernant la CABT. Si la moitié réside sur le continent, en France, la part des étrangers est de plus en plus importante. Au-delà des visiteurs espagnols, belges, allemands, italiens ou américains, la page Facebook a enregistré un visiteur du Sri Lanka, un visiteur de la République Démocratique du Congo, 2 de Thaïlande, 2 de République Dominicaine, 2 de Finlande, 4 du Japon. Pour les DOM-TOM, 4 internautes se sont connectés depuis la Polynésie Française et 5 de Nouvelle-Calédonie.

Vœux de Thau agglo : travailler ensemble

 Ce lundi soir 19 janvier, François Commeinhes, Président de Thau agglo, entouré des maires des 8 communes de l'agglo et des élus communautaires avait convié la population à la cérémonie des vœux au Chai des Moulins, une première dans ce lieu « symbolique de notre volonté d’une coopération nouvelle sur le territoire » affirmera François Commeinhes. Pour faciliter les choses, l’agglo avait mis en place des navettes gratuites entre le parking du Mas Coulet (où les voitures pouvaient stationner gratuitement) et le Chai des Moulins. Outre les élus des communes et les conseillers communautaires, on notait la présence des députés, du président de la CCI, des représentants de la Région et du conseil général ainsi que plusieurs élus de "l'agglo du nord" (CCNBT) venus en voisins et amis. Malgré un temps très maussade, plus d'un millier de personnes s'étaient déplacées. 

 

 la volonté farouche 
de faire durer nos valeurs.

Lors de la cérémonie des vœux de Thau agglo, François Commeinhes est revenu sur le drame des assassinats de Paris, dès les premiers mots de son discours :

« Tout est pardonné » : c’est le message qu’ont voulu nous adresser les survivants de Charlie Hebdo. Oui, il faut vivre, il faut continuer à vivre après une tragédie qui a vu des fanatiques assassiner des journalistes, des policiers, des Français juifs, des salariés. Pour autant dans ces attentats, rien ne peut être légitimé, rien ne peut être accepté !

Et rien ne peut être et ne doit être oublié ! Rien ne doit être oublié, parce que la menace terroriste reste forte ! Elle nous oblige à la vigilance. Mais surtout rien ne doit être oublié parce que, dans notre pays, nous sommes libres de nous exprimer. Sans la liberté d’expression, pas de liberté de penser, pas de liberté du tout !

Par millions, nous nous sommes levés, pour affirmer et défendre cette liberté d’expression, qui est le cœur de nos convictions, de nos valeurs, de nos idéaux ! C’est elle qui irrigue notre belle et grande démocratie !
C’est pourquoi, ce soir, ici, nous vous accueillons et nous célébrons notre liberté d’expression, à travers des dessins de presse qui ont illustré notre vie politique locale.
C’est notre refus d’accepter, notre refus d’oublier, qui nous ont conduits à nous rassembler, à afficher une unité de peuple libre, de peuple républicain, face à la barbarie terroriste.

Nous avons puisé dans cette unité, dans cet élan commun, une énergie porteuse, une raison de rester confiants dans notre avenir. Cette confiance, que j’ai ressentie il y a quelques jours alors que nous marchions tous ensemble, je l’éprouve aussi ce soir dans la présence déterminée et chaleureuse de ce grand corps que nous formons tous ensemble.

Non, je n’oublierai pas ! Non nous n’oublierons pas ! Vendredi dernier, l’écrivain Jean-Marie Gustave Le Clézio dont le Monde publiait une lettre à sa fille lançait : « j’espère que de ce jour, tous ceux et celles qui étaient avec toi continuerons de marcher dans leur tête, dans leur esprit, et qu’après eux leurs enfants et leurs petits-enfants continueront cette marche. »

Ce soir, nous continuons à marcher, à éprouver aussi ce que nous avons éprouvé par notre réponse collective. Le plaisir d’être ensemble, la volonté farouche de faire durer nos valeurs. La nécessité de réunir nos forces, de coopérer pour écrire notre avenir. Notre marche ne s’arrêtera pas.

» lire le discours intégral

   

Se réunir

« Se réunir est un début, rester ensemble un progrès, travailler ensemble une nécessité »Cette belle citation d'Henry Ford, inscrite sur les cartons d’invitation, allait servir de fil rouge au discours du Président de l'agglo. "Cette formule, dit-il, devient désormais un programme impérieux, elle nous incite à la réflexion et l’action. Elle a valeur de vérité pour chaque individu. Elle a valeur de vérité aussi pour nos cités."

François Commeinhes a aussi expliqué l'importance du choix du lieu pour cette soirée, un lieu symbolique, mis à disposition par M. Christian Gaffinel : "Ce chai magnifique est une trace architecturale du passé vinicole de Sète... Ce lieu a aussi un magnétisme inscrit dans l’espace. Il fait comme un trait d’union avec les communes de Sète et de Frontignan la Peyrade.... Ce chai des Moulins jette un pont vers les six autres communes dont l’identité a été façonnée par la vigne et par le vin. Il marque le lieu où Sète se relie au territoire de Thau et l’inverse est aussi vrai. Ce chai est le lieu, à la fois réel et symbolique, où toutes les communes de Thau agglo croisent leur destin économique et culturel. Ici, sous un certain angle, se déposent et continuent de mûrir le travail de nos pères, la richesse de leur culture et de leurs pratiques. Mais ici, s’annonce également un autre destin, un avenir que nous construisons. Le toit et les murs de ce chai abriteront sans doute un jour un pôle culturel d’agglomération. Et cette perspective aussi, est révélatrice de la mutation de Thau agglo."

Réussir la mutation territoriale

Les compétences de agglos et des communes ont été redéfinies par la loi qui impose une plus grande cohérence et unité d'action des communes qui la composent. "Adepte depuis toujours du pragmatisme, je préfère, pour définir Thau agglo, affirme François Commeinhes, dire que c’est un outil de coopération des communes. Co-opérer veut dire agir, travailler ensemble dans un projet commun.
La plupart de nos communes sont en souffrance financière. Mais le budget 2015 de Thau agglo, qui s’élève à 130M€, nous donne une ample marge de manœuvre. L’investissement de la collectivité reste à 41M€. Comment utiliser au mieux cette ressource ? La répartir avec justice et justesse ? Nous avons dégagé trois leviers essentiels :

  • la mutualisation des services
  • l’extension des compétences
  • la répartition des fonds de concours

Au-delà de Thau agglo, François Commeinhes a aussi rappelé que des liens solides se tissent déjà avec la CCNBT, l'agglo du nord de l'étang, à travers le Syndicat mixte ou l’Entente et que la coopération avec la communauté d'aglomération d'Agde était naturelle tout comme celle qui devra prévaloir MMM (Montpellier Méditerranée Métropole).

 Après le discours et une vibrante Marseillaise chantée par tous les élus et l'assistance, place à la convivialité : les invités avaient le choix entre 8 buffets pourvus par les huit communes membres de leurs spécialités gastronomiques. Pour finir la musique gitane réchauffait l'atmosphère, rappelant  l’immense Manitas de Plata, le musicien gitan qui est né et a vécu les premières années de sa vie à quelques dizaines de mètres de ce chai. 

 

Et si on essayait en 2015?

"La raison ne suffit pas à comprendre l’autre. Il faut aussi le cœur mais encore, l’intérêt commun, l’attention, le désir. Je crois que c’est le défi que nous lance le terrorisme. Il échouera si nous continuons à opposer à la division qu’il recherche, l’unité et le rassemblement que la coopération permet et réalise.
Et si on essayait en 2015 ? De sortir de nos individus, de nos égoïsmes, de nos préjugés personnels ? De faire cité, de faire monde ? Pas dans de grandes envolées, des argumentations ridicules, des débats secondaires, mais dans la compréhension de l’autre, dans la coopération avec lui ? C’est cette invitation humaniste à la coopération que je lance pour 2015.
Poursuivons et amplifions le mouvement que nous avons lancé à l’échelle du territoire !
Employons-nous à rapprocher nos communes dans leur combat pour le redressement économique et l’emploi !
Aidons tous nos concitoyens, quelle que soit leur origine, leur confession, leur sexe et leur âge à vivre leur idéal de paix et de liberté ! Conjuguons nos énergies et nos talents pour vivre des moments de rassemblement et de fête !
Voilà ce que je vous souhaite à toutes et à tous, Balarucois, Gigeannais, Sétois, Vicois, Frontignanais, Mirevalais ou Marseillanais ! Votre bonheur personnel, que je souhaite immense passe par cette coopération." - » lire le discours intégral

 

 

Des aides de l’agglo en augmentation pour la rénovation des commerces

Le Conseil communautaire augmente les taux et le plafond des aides directes aux commerçants qui souhaitent moderniser leur local.

Vous êtes une entreprise commerciale, artisanale ou de service, implantée dans le centre-ville d’une des communes de Thau agglo ? Vous pouvez certainement bénéficier d’une aide financière pour la modernisation de votre espace d’activité.

Si auparavant ces aides directes oscillaient de 31 à 37 % selon les communes de l’agglo et entre 3500 € et 7500 € par commerçant, les élus, réunis en Conseil communautaire le 20 novembre, ont décidé à l’unanimité de porter le soutien de l’agglo pour toutes les communes, à hauteur de 50 % du montant des travaux (jusqu’à 75% pour les travaux de mise en accessibilité), et de fixer le plafond de l’aide à 8500 € par commerce. L’enveloppe globale de ces subventions restant la même, le nombre de dossiers subventionnés sera donc mathématiquement limité.

Pour pouvoir bénéficier de la subvention, votre projet d’aménagement doit toujours respecter un certain nombre de conditions :

  • Votre local doit être aux normes de sécurité.
  • Votre projet doit respecter le règlement s’appliquant aux Etablissements Recevant du Public pour l’accessibilité des personnes à mobilité réduite qui entrera en vigueur à compter de 2015. Dans le cas d’une impossibilité de mettre en accessibilité le commerce (concernant le seuil notamment), l’entreprise devra fournir une attestation d’impossibilité de mise en accessibilité du commerce, établi par la commission d’accessibilité (voir les contacts utiles).
  • L’aménagement intérieur seul ne peut être subventionné si la devanture est dégradée. La devanture doit bien s’intégrer dans la façade de l’immeuble sur laquelle elle est implantée.
  • Vos travaux doivent être autorisés par la Mairie. 


Il convient de rappeler que l’enveloppe globale de ces subventions reste la même et que par conséquent, le nombre de dossiers subventionnés sera mathématiquement limité.

Pour tous renseignements, vous pouvez contacter Thau agglo au 04 67 46 47 82 afin de recevoir votre fiche individuelle de préconisation d’aménagement et de prendre rendez-vous gratuitement avec l’architecte conseil de Thau agglo.

Si vous avez un projet d’aménagement de vitrine à Sète, prenez contact avec le service urbanisme de la ville de Sète qui bénéficie de son propre architecte conseil (au 04 99 04 71 17 de 8h30 à 12h et de 14h à 17h45).

Une appli de Thau agglo en finale !

L’application mobile « Vignobles et découvertes en pays de Thau » vient d’être retenue pour la finale nationale du label des territoires innovants, qui aura lieu lors du Forum des interconnectés. Cette manifestation se déroulera à Lyon les 11 et 12 décembre prochains.
Cette application tourisme propose en quelques clics une carte interactive qui permet d’accéder à toutes les informations utilises pour réussir son séjour en pays de Thau.
Cet été, pour sa première saison, 61 000 connexions ont été enregistrées sur l’application.
Cette sélection conforte la stratégie numérique mise en place par Thau agglo depuis le mois de juin dernier. Ainsi, les derniers statistiques témoignent du maintien de la montée en puissance du site internet de l’agglomération. En octobre, 46 400 visites ont été enregistrées, soit 37% de plus qu’en octobre 2013. L’application transports « Flash me » enregistre 4 122 téléchargements depuis son lancement le 1er juillet.

Thau Agglo sera le partenaire principal de la démarche de demande d’IGP pour la tielle sétoise

Hier matin, Carole Delga, secrétaire d’état au commerce, s’est déplacée sur le territoire de la communauté d’agglomération. A cette occasion, elle est venue visiter le nouveau site sur lequel la maison Dassé, spécialiste dans la réalisation de Tielles, a installé une unité de fabrication et de vente, à l’entrée de Balaruc-les-Bains.

La secrétaire d’état s’est ensuite dirigée vers la CCI de Sète où, Christian Dassé lui a exposé les avantages et les défis majeurs qui sont incarnés par l’obtention d’un IGP (indication géographique protégée) pour la tielle de Sète. « Nous serons le partenaire principal de cette initiative. Nous financerons à minima à 33 % du budget nécessaire à cette démarche. Il en va de la préservation d’un savoir-faire local et du développement de l’emploi », a précisé Yves Michel, vice-président de l’agglomération délégué à l’économie, lors de cette visite.

Thau agglo à la page…

Ces six derniers mois (du 1er mai au 31 octobre), le site Internet de Thau agglo (www.thau-agglo.fr) a comptabilisé 352 000 visiteurs. Soit une moyenne de 59 000 visites mensuellesEn comparant avec la même période pour l’année 2013, on obtient une augmentation de fréquentation de plus de 64 %. Les actualités, ainsi que la compétence « Transports », représentent à elles deux plus de 55% des connexions.

Depuis son lancement mi-juin, la page Facebook de Thau agglo compte aujourd’hui plus de 1000 fans... 172 informations y ont été publiées.
Les comptes Twitter et Google+ ont pour leur part publié environ 200 informations. 

Une appli transports pour Thau agglo

 

Tous les bus de l’agglo dans votre poche !

Thau agglo a lancé depuis le 1er juillet une toute nouvelle appli mobile.
Disponible sur App Store et Play Store (en tapant les mots clés "Thau" ou "TAT"), celle-ci permet aux usagers du réseau "Thau agglo Transport" d’obtenir les horaires de bus, mais également, selon leur géolocalisation, de connaître les lignes de bus alentours et les horaires de passage imminents.
Le QR code (voir ci-dessous) circule actuellement sur les flancs de bus et les points d’arrêts du réseau… Chacun peut télécharger cette appli directement sur son téléphone portable...

» Les lignes et horaires

 

» Le site de Thau-agglo

 Thau agglo

Avec l'APAVH, la douce Molly est à l'adoption

CHIENimage5C’est une drôle d’histoire que celle de Molly… Sa maîtresse est décédée il y a quelques semaines et elle n’avait rien prévu pour ses animaux : 4 chiens et 2 chats. Sa voisine, qui a adopté un chien à l’association, nous a contactés pour la prise en charge de tous ces poilus ! Elle ne voulait pas que les 2 Yorks, l’autre femelle Labrador de couleur sable et Molly, partent en fourrière. A la veile de l’été, 4 chiens d’un coup c’était beaucoup, sans compter que nous étions déjà engagés pour d’autres chiens en détresse. Nous avons fait appel à Catherine du refuge des 4 pattes qui a accepté de prendre les York mais aussi à Valérie de JSMC qui a choisi la labrador sable. Restait Molly. Ces 4 chiens ont toujours vécu en compagnie de leur maîtresse, dans une maison avec un jardin dont ils ne sont jamais sortis, ne côtoyant que  très peu de monde… Si tous les 4 sont un peu craintifs, Molly est de loin la plus mal à l’aise avec les personnes qu’elle ne connaît pas. Nous avons eu du mal à la faire monter dans la voiture, puis à l’en faire descendre une fois arrivés!...

» associations