agglo bassin de Thau

L'Oursinade de Thau, c'est le plaisir du ventre et des yeux mais pas seulement... les oreilles aussi c'est important !

Peut être une image de 2 personnes, personnes debout et texteCe vendredi 25 soir c’est le coup d’envoi de l’Oursinade de Thau, dès 18h, dans le centre-ville sétois.
Et sur la Place du « Pouffre » (ou Léon Blum, pour les non-initiés), ce vendredi matin les préparations allaient bon train, pour vous accueillir dans les meilleures dispositions (les exposants seront également présents dans les rues de Strasbourg, Alsace-Lorraine et Gambetta) !
Un temps redevenu clément, une belle ambiance musicale, de magnifiques oursins (mais pas que…), soyez nombreux. Toutes les infos sur https://bit.ly/3D7HEp3
Après deux ans d’absence, elle était très attendue. L’Oursinade de Thau est enfin de retour, à Sète, pour le plus grand bonheur des gourmands ! 
 
Initialement prévue les 11 & 12 mars, la 6ème édition de la manifestation a été reportée en raison des mauvaises conditions météo annoncées. ELLE AURA FINALEMENT LIEU LES VENDREDI 25 MARS (de18h à 23h) ET SAMEDI 26 MARS 2022 (de 11h à 23h) sur la Place Léon Blum et dans les rues de Strasbourg, Alsace-Lorraine et Gambetta !
 
Cette année, ce ne sont pas moins d’une trentaine d’exposants qui vous accueilleront tout au long de la manifestation, dans une belle ambiance musicale.
 
Outre les oursins, stars de ces deux journées, plateaux de fruits de mers, brasucades de moules, tielles, beignets d’huitres, fritures de poisson à la plancha et autres spécialités locales, raviront vos papilles. 
 
Pour faciliter les achats de tickets, deux points de caisse aux couleurs de Sète agglopôle méditerranée seront disposés aux entrées de la manifestation : 6 € donneront droit à 3 tickets de « dégustation » de vins et 2,50 € à un ticket, parmi les nombreux producteurs viticoles du bassin de Thau, tous labellisés « Vignobles et Découvertes» (le verre sera offert). Les plateaux d’oursins, de coquillages et toutes les autres spécialités seront vendus directement sur les stands.
 
Peut être une image de plein air et monument

Sète agglopôle méditerranée a aménagé 3 circuits de randonnée pédestre sur le massif de la Gardiole

Les beaux jours arrivent !
Sète agglopôle méditerranée a aménagé 3 circuits de randonnée pédestre sur le massif de la Gardiole : « Les balcons de Thau » au départ du motocross de Frontignan, « Saint Félix en Gardiole » et « Autour de l’abbaye », au départ de l’abbaye Saint Félix de Montceau à Gigean  https://bit.ly/3Lf64jb
4 tables de lecture du paysage, viennent d’être installées le long de ces sentiers : une au-dessus de l’abbaye, une côté méditerranée, 2 en direction de l’étang de Thau.
A vous de les retrouver au cours d’une balade printanière…Peut être une image de arbre et nature

L’espace don de la déchetterie des Eaux-Blanches

L’espace don de la déchetterie des Eaux-Blanches, a reçu ce mardi, en présence de Patrick Réamot, Directeur Environnement à Sète agglopôle méditerranée, la visite des travailleurs sociaux du Centre Communal d’Action Sociale de Sète.
Un partenariat a en effet, été mis en place, pour que ces derniers puissent proposer à leurs bénéficiaires, des objets déposés dans cet espace. Notamment pour compléter un aménagement ou renouveler des articles abîmés ou cassés comme de la vaisselle, des articles de déco ou encore de l’électroménager.
Pour rappel, vous pouvez venir y déposer les objets dont vous n’avez plus besoin du mardi au samedi, de 8h à 12h. Moins de déchets, plus de tri, plus de recyclage et de réutilisation… c’est à la portée de tout un chacun. Et ça peut rendre de grands services à des personnes dans le besoin. Pensez-y !
 
 
Peut être une image de 5 personnes, personnes debout et plein air

Projet PSE : des animations pour le grand public

 

aaaabnbCapture

  

Dans le cadre du projet expérimental de Paiements pour services environnementaux (PSE), Sète agglopôle accompagne un groupe de 36 agriculteurs qui se sont engagés sur 5 ans pour valoriser la biodiversité, améliorer la qualité de l’eau et encourager le changement de pratiques.

Parallèlement, Sète agglopôle méditerranée a missionné le CPIE Bassin de Thau pour proposer un programme d’animations à destination du grand public sur les communes et chez les agriculteurs concernés pour valoriser le projet et l’implication des agriculteurs du territoire dans ces démarches agroenvironnementales.

Cette année, la toute première animation aura lieu samedi 26 mars, de 14h à 17h30, à Loupian, chez M. Nicolas Charbonnier, coopérateur à la cave coopérative Les Vignerons Montagnac-Domitienne, sur la thématique « De la vigne à la vignette, viens dessiner la biodiversité des champs !». Mettez-vous dans la peau d’un animal des milieux agricoles et découvrez le lien entre biodiversité et agriculture pour mieux comprendre comment avoir un impact positif en tant que consommateur(trice).

La médiathèque Andrée Chedid

Samedi 19 mars, en présence d'un nombreux public, d'élus locaux et territoriaux a eu lieu le "baptême" officiel de la médiathèque locale. C'est ainsi qu'avant son prochain transfert du côté de l'ancienne cave coopérative, "notre" petit nid culturel local s'est vu dénommé "Médiathèque Andrée Chedid". La belle initiative, longtemps "mijotée" a duré toute la journée, avec, en point d'orgue, le discours officiel du premier magistrat de la ville de Mèze suivi des paroles explicatives et précises des divers responsables. Marion, Danièle, Vérane et François nous ont aimablement guidé à travers l'univers éblouissant de leur lieu de vie et de celui de nombreuses et nombreux visiteurs. S'en est suivie la découverte de la fresque réalisée par les jeunes de l'Espace éponyme et fortement applaudie. Jean-Pierre Gondelle, historien local, nous a délivré les secrets de l'ancienne caserne puis hospice qui abrite la médiathèque. L'après-midi s'est prolongée par l'intervention des élèves flûtistes du Conservatoire (mise en musique des poèmes d'Andrée Chedid), la lecture des œuvres de cette dernière, la rencontre avec Maurice Petit, acteur et créateur de l'exposition de la poétesse. La projection, au cinéma le Taurus, de "Le sixième jour" de Youssef Chahine (roman d'Andrée Chedid) a clos une journée bien spéciale, entièrement vouée à la culture.

Nous reviendrons plus longuement sur la place de "notre" médiathèque qui a rejoint ainsi le réseau des 5 autres du bassin de Thau : Balaruc-Les-Bains, Frontignan (Montaigne), Sète-Île de Thau (Malraux), Marseillan (La Fabrique), Sète-C. Ville (Mitterand).


Horaires de la médiathèque Andrée Chedid : mardis (14h à 18h), jeudis (9h à 12h30), mercredis et vendredis (9h à 12h30 et 14h à 18h), samedis (9h à 12h30 et 14h à 17h). 1, place de l'ancien Hospice - 04 67 43 71 84

Cliquez sur une image pour l'agrandir.

La première pierre pour l'extension de la station d’épuration des eaux usées de Villeveyrac et reprise du réseau de transfert

François COMMEINHES, Président de Sète agglopôle méditerranée, Christophe MORGO, Maire de Villeveyrac, le Vice-président délégué au grand et petit cycle de l’eau, Yves Michel,  Maire de Marseillan, ainsi que plusieurs  vice-Présidents et Des Élus communautaires, étaient présents à Villeveyrac, entourés par les représentants des entreprises et des structures associées au projet,  pour la pose de la première pierre de l’extension de la Station d’épuration des eaux usées de la ville ainsi que de son réseau de transfert ce jeudi 17 mars 2022 à la station d’épuration de Villeveyrac du Chemin Les Pouzets

 En effet, les eaux usées de la commune de Villeveyrac sont actuellement collectées par un réseau d’assainissement séparatif et épurées sur la station d'épuration existante de capacité 3.500 EH construite en 2005.

 Cette station assure le service avec une conformité des rejets vis-à-vis de l’arrêté en vigueur. Néanmoins, la station arrive à saturation et son extension est devenu nécessaire compte tenu de l’évolution de la population raccordée et du classement en zone sensible du milieu récepteur nécessitant d’améliorer la performance épuratoire.

Les vidéos sont en cours de téléchargement.

Sète agglopôle méditerranée, maître d'ouvrage, qui a la compétence assainissement s’est engagée à renouveler cet équipement pour augmenter sa capacité à 5.500 EH avec une réserve foncière permettant d’atteindre 8.000 EH à terme. La performance épuratoire est améliorée avec le désormais le traitement de l’Azote et du Phosphore permettant de respecter le classement en zone sensible du milieu récepteur. La collecte des eaux brutes sera sécurisée par un réseau gravitaire refait à neuf sur l’intégralité du Chemin des Pouzets avec des travaux de confortement des berges du ruisseau.

La filière de traitement des eaux est une filière éprouvée de type boues activées avec un bassin d’aération aéré par turbines suivi d’un clarificateur et d’un traitement tertiaire avec désinfection UV pour l’abattement bactériologique. La filière boues est similaire à celle mise en œuvre à Mèze avec des lits plantés de roseaux implantés dans la lagune 3 réaménagée.

Enfin, dans un souci de valorisation énergétique, l’aire à boues couverte existante sera équipée d’environ 80 m² de panneaux photovoltaïques permettant de couvrir environ 25% de la consommation électrique de la station d’épuration (usage en autoconsommation).

Les études ont débuté en septembre 2021 pour un chantier qui a commencé en janvier 2022 et une station projetée d’être réceptionnée en avril 2023.

 

aaaabavillev888Capture aaaabavillevCaptureaaaabavillev22Captureaaaabavillev9999Capture

 François Commeinhes a tenu à préciser à ce sujet au moment de poser la première pierre de la future structure :

"Engager la modernisation de cette station d’épuration était devenu nécessaire. La station actuelle, construite en 2005, ne correspond plus en effet tant aux besoins du territoire, qu’aux objectifs d’excellence que nous poursuivons en matière de préservation de notre environnement. Notre attractivité augmente années après années, et c’est une fierté que nous partageons collectivement. Mais cela a pour conséquence de devoir doter notre territoire d’équipements structurants, capables de supporter un accroissement de population temporaire ou pérenne. Nous passerons ainsi, avec cette future step, d’une capacité de traitement de 3.500 équivalent habitants à 5.500 équivalent habitants. Et nous nous projetons déjà vers l’avenir, puisque l’extension à 8.000 équivalent habitants est anticipée par les services.

Cela a un coût : quasiment 3 millions d’euros ! Mais le bénéfice escompté est infiniment plus précieux : investir, avec volontarisme et détermination, en faveur de la protection de nos ressources naturelles. Le classement du milieu récepteur en zone sensible, couplé au rejet en milieu naturel et à la proximité avec l’Etang de Thau qui concentre l’activité conchylicole, nous contraignent à une innovation environnementale permanente.

 Nous aurons donc à cœur d’y concourir avec cet équipement, puisque nous obtiendrons, après sa mise en service en avril 2023, une eau traitée de très grande qualité, avec des seuils microbiologiques bien inférieurs aux taux maximum autorisés par les normes actuelles. Nous engagerons également une démarche globale de réduction de l’énergie nécessaire au bon fonctionnement de cet outil : en favorisant l’autoconsommation électrique par les panneaux photovoltaïques, et en installant des variateurs de fréquence adaptés aux flux entrants et sortants.

 S’adapter à son temps et à son environnement, c’est toute l’ambition que nous portons collectivement pour cette step de Villeveyrac, dont nous posons aujourd’hui, symboliquement, la première pierre."