agglo bassin de Thau

L’Agglopôle œuvre pour la rénovation des logements

 Maisons, La Propriété, Immobilier, Real

Sète agglopôle méditerranée mène deux Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (OPAH) : l’OPAH communautaire sur l’ensemble des 14 communes membres et l’OPAH RU ciblé sur le centre ancien de Sète.

 Les publics éligibles sont :

- Les propriétaires occupants souhaitant rénover ou adapter leur logement

- Les propriétaires bailleurs souhaitant conventionner leur logement avec ou sans financement de travaux,

- Les copropriétés énergivores fragiles et/ou dégradées,

Les champs d’intervention sont les suivants : la lutte contre la précarité énergétique, la lutte contre l’habitat indigne et très dégradé, le maintien à domicile des personnes âgées ou handicapées, la mise sur le marché de logements à loyers maîtrisés, la rénovation thermique, des copropriétés fragiles et/ou en difficultés.

Une équipe d’animation est mise à disposition des propriétaires pour fournir gratuitement des conseils sur les travaux à entreprendre, monter le dossier administratif de demande de subvention, réaliser le diagnostic énergétique et/ou de maintien à domicile et informer sur les éventuelles aides financières et fiscales afin de mener à bien les projets.

Sous réserve de respecter les conditions d’octroi, ce programme permet aux propriétaires de bénéficier de subventions exceptionnelles de l’Anah et de Sète agglopôle méditerranée pour financer les travaux de rénovation.


N’hésitez pas à contacter :

Pour l’OPAH RU : In situ au 04 67 74 16 19 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pour l’OPAH communautaire : 04 67 78 11 97 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.- et 04.99.52.97.92

SAM : la requalification des Zones d’Activités Économiques

Depuis le transfert des Zones d’Activités Économiques (ZAE) à l’agglomération (29 à ce jour représentant 800 entreprises et près de 6 000 emplois), la collectivité a décidé d’investir dans leur requalification (14 millions d’euros d’ici 2020).reeqCapture

En préambule à cet ambitieux programme, certains travaux de sécurisation et de jalonnement ont été réalisés. Panneaux départementaux, totems, relais Info Service avec carte, noms de rues, de restaurants et d’hôtels à bonne hauteur pour les automobilistes, numéros des entreprises…devraient permettre aux usagers de mieux s’orienter dans le dédale des ZAE.

Les nombreuses réunions menées avec les entreprises de ces Zones ont permis de déterminer les priorités en fonction de critères d’emplois et de taille des entreprises.

5 de ces parcs d’activités sont concernés (les travaux vont s’échelonner jusqu’en 2019) :

  • Massilia à Marseillan (37 entreprises et 249 emplois) → démarrage fin août 2017 / livraison fin juin 2018
  • La Clau à Gigean (43 entreprises et 460 emplois) → démarrage fin août 2017 / livraison fin juin 2018
  • La Peyrade à Frontignan (34 entreprises et 322 emplois) → Date de début des travaux à définir
  • Les Eaux Blanches à Sète (69 entreprises et 713 emplois) → de juin 2018 à juillet 2019
  • Le Parc Aquatechnique à Sète (124 entreprises et 658 emplois) → démarrage février 2018 / date de livraison à définir

Globalement, les travaux consistent à refaire les bitumes des rues et avenues, l’éclairage public, les réseaux d’assainissement ou encore l’aménagement d’espaces verts. En parallèle du programme de requalification, l’agglopôle intervient sur le déploiement d’une nouvelle signalétique à l’intérieur des 18 ZAE que gérait l’ex Thau agglo (après la fusion avec l’ex CCNBT au 1er janvier 2017, 11 ZAE supplémentaires sont venues compléter le nombre de zones sous gestion communautaire). Un travail de diagnostic sur ces ZAE est actuellement en cours.

Médiathèques : demandez le programme !

Les médiathèques, au cœur de notre hiver très printanier, font leur cirque. En effet cet art populaire est à l’honneur dans le réseau « livre et lecture » de Sète agglopôle méditerranée. Çà et là, dans la chaleur accueillante de nos établissements, vous seront proposées des interventions, des représentations, des rencontres, une découverte de collections sur le thème du cirque et bien d’autres surprises encore.mediaCapture

Depuis le 1er janvier nous accueillons la bibliothèque de Mèze dans notre réseau, poursuivant ainsi l’équilibre et le maillage du territoire dans le domaine du livre et de la lecture, pour vous, habitants de l’archipel de Thau. Nous souhaitons ainsi vous garantir une qualité et une équité de service toujours plus proches. Pour rappel l’intégration au réseau, c’est une carte d’adhérent unique, valable dans tous les établissements*, l’accès à l’ensemble des collections des cinq établissements y compris le secteur multimédia (CD, DVD et les collections numériques), la possibilité d’emprunter et de retourner les documents dans n’importe quel établissement du réseau.

Bienvenue donc, dans le réseau des médiathèques, à l’équipe de la bibliothèque de Mèze et surtout aux lectrices et lecteurs de cette commune.

TÉLÉCHARGEZ LE PROGRAMME DE MARS - AVRIL - MAI 2019 

 

Jardin Antique Méditerranéen : il est ouvert, profitez-en

majCaptureAménagé et géré par Sète agglopôle, ce lieu remarquable est devenu l’un des pôles d’attraction touristique du Bassin de Thau. A la fois vitrine des essences méditerranéennes et initiation à l’archéologie botanique, le JAM propose un voyage dans le temps, à la découverte des subtils usages que les grecs et les gallo-romains faisaient de la nature et des plantes…

Sur près de deux hectares, face à l’étang de Thau et dominant la colline du Puech d’Ay, ce jardin vous invite à l’exploration de nombreuses espèces de plantes à travers le concept original de 7 jardins thématiques. Pergolas, tonnelles, fontaines, salle d’exposition ornée d’une fresque inspirée de la Villa de Livia à Rome et amphithéâtre de 200 places, complètent ce jardin à nul autre pareil.

TOUT SAVOIR SUR LE JAM  CYCLE DE CONFÉRENCES 2019 PATRIMOINE / ARCHÉOLOGIE 

réouverture du Jardin Antique Méditerranéen à Balaruc-les-Bains

Le temps fort printanier, incite à la balade...et vendredi, premier jour de mars, sonne déjà l’heure de la réouverture du Jardin Antique Méditerranéen à Balaruc-les-Bains. Quelle belle coïncidence non ?

https://patrimoine.agglopole.fr/jardin-antique-mediterrane…/

LE JARDIN ANTIQUE MÉDITERRANÉEN
Rue des Pioch – 34540 BALARUC-LES-BAINS
Accès par avenue de la gare, à côté des serres municipales.
Coordonnées GPS Pech d’Ay (Lat. : 43.44 33 58 – Long. : 3.68 38 96)

Accès bus : Thau agglo transport n°10 – Arrêt « Le Port »

Infos pratiques
Accueil : 04 67 46 47 92
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Ouvert du 1er mars au 30 novembre.

Mars à Juin : de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00
Juillet et Août : de 10h00 à 13h00 et de 15h00 à 19h00
Septembre à Octobre : de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00
Novembre : de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00
Fermé les lundis et le 1er mai.

Transition énergétique : l’agglo lance un grand « Plan Climat Air Énergie »

energieCaptureÉtabli à l’échelle des 14 communes, le Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET) comprend :

  • un volet atténuation au changement climatique : réduire les émissions de gaz à effet de serre, réduire les consommations énergétiques (sobriété et efficacité) et promouvoir le développement des énergies renouvelables et de récupération ;
  • un volet adaptation au changement climatique : réduire la vulnérabilité du territoire et l’adapter à l’évolution du climat ;
  • un nouveau volet qualité de l’air : identifier les sources majeures de pollution atmosphérique,  les prévenir et les réduire.

La démarche de PCAET permet de donner de la cohérence, de l’ambition et de la visibilité au projet territorial.  Elle s’inscrit dans le cadre des dispositions de la loi du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte, selon lesquelles les EPCI de plus de 20 000 habitants, sont désignés  coordinateurs de la transition énergétique sur leur territoire.

La construction du PCAET fera l’objet dès 2019 d’une large concertation avec les acteurs du territoire.  Une fois adopté, il sera mis en œuvre pour une durée de 6 ans.

Quinzaine du western : "aux frontières du genre "

Un autre regard sur le western est privilégié cette année pour cette troisième quinzaine. "Aux frontières du genre" se propose d'approfondir le western par sa périphérie à travers la présentation de douze westerns délocalisés, transposés, décalés... En partenariat avec l'association Fiest'A Sète.
Entrée libre

Du 5 au 16 mars


Médiathèque Mitterrand - Médiathèque Montaigne

Voir le programme :
https://www.calameo.com/read/004119568405463378499

L’image contient peut-être : chapeau

La construction d’un 3e casier d’enfouissement à Oïkos

trouP1190568 François Commeinhes, Président de Sète agglopôle méditerranée,  Lucien Labit, Vice-Président délégué à la gestion des Déchet  et Michel Garcia, Vice-président délégué aux activités agricoles et viticoles et à l’agro-écologie se sont rendus ce jeudi 21 février, à 14h, au centre de tri Oikos de Villeveyrac, pour visiter les travaux en cours du nouveau casier d’enfouissement. 

Les techniciens du centre ainsi que Philippe Cottour, Directeur Général Adj des services étaient de la partie pour donner toutes les informations utiles sur le déroulement des travaux.

planiCapture

Il faut savoir qu'il s'agit d'un 3ème casier prévu pour prendre la relève du second casier arrivant à saturation. Ce changement devrait être effectué en juin.
"Sète Agglopôle privilégie la valorisation énergétique à l'UVE de Sète, mais compte tenu des tonnages, cela nécessite un autre exutoire, d'où la décharge d'OÏKOS".

Ce nouveau casier sera opérationnel en juin 2019 et sera autorisé pour 27 ans, à raison de 14 000 tonnes/an.

 Sète agglopôle Méditerranée a démarré en novembre 2018 les travaux de construction de ce nouveau casier (3e) de l’Installation de Stockage de déchets Non dangereux d’Oïkos sur des terrains achetés par SAM qui étaient principalement en friches et un peu marécageux. La géométrie du nouveau casier a été pensée de manière à épargner les rayons de protection des espèces protégées sur le secteur (pie grièche, lézards...).

Des mesures compensatoires sont et ont été prises pour respecter l'environnement et les animaux avec par exemple avec  le déplacement de nids, et surtout l'évitement de zones définies par les naturalistes.

plani22Capture

En 2017-2018, sur le site, les tonnages enfouis étaient de l’ordre de 10 000 t, répartis principalement entre ordures ménagères et encombrants du nord bassin de Thau. L’arrêté préfectoral d’autorisation de réaliser et d’exploiter ce 3e casier date du 28 sept. 2018.

Ce 3ème casier aura une capacité journalière max. autorisée : 90 tonnes/jour pour un  volume total net (déchets) : 381 000 m3. Le volume total brut (déchets + terres de recouvrement) sera lui de  420 000 m3 et le tonnage total déchets (densité 1,03 t/m3), hors terres de recouvrement : 392 000 tonnes

- Le tonnage autorisé annuel sera de16 000 t/an jusqu’en 2025, de 14 000 t/an au-delà pour une durée de vie de 27 ans.

la cote du fond de casier (sur barrière passive) :sera de 6 m NGF pour un profondeur d'environ 8m.

La surface totale de la zone d’exploitation sera de 25 000 m² pour une surface totale du projet de 57 500 m².trouP1190577

Toutes les dispositions de protection de l'environnement sont prises, notamment son confinement par les couches argileuses sous-jacentes, qui présentent l'imperméabilité requise, avec en plus des géomembranes et géotextiles.  Le fond de casier présentant une perméabilité inférieure à 10-9 m/s sur épaisseur >1m une barrière de sécurité active composée de bas en haut de géotextile anti-poinçonnant <800 g/m², géomembrane PEHD épaisseur 2 mm, géotextile anti-poinçonnant >800 g/m², et en fond de casier, couche de drainage de 50 cm constituée d’un réseau de drains complété de matériaux roulés 20/40 mm viendra s'ajouter à une couche d'argile de 1 m d'épaisseur et compactée au fond du casier.

Ce dernier sera équipé de pompes pour absorber les lixiviats et les eaux de pluie.

plani33Capture

  • Pour ce 3e casier, le projet comprend donc  un bassin lixiviats de 5000 m3, un bassin pluvial de 5400 m3, et une plateforme d’exploitation de 900 m².

 Par rapport au plan initial, quelques modifications de géométrie ont donc été apportées : la fin des travaux du 3e casier est évaluée à fin juin 2019, réhabilitation du casier actuel comprise.

Une fois recouvert avec de la terre sauvage  récupérée lors du creusement actuel  (avec toutes les mesures requises) le 2ème casier sera enherber. La terre et l'argile récupérées durant les travaux restent sur le site pour être réutilisées ensuite.

C'est l'entreprise SPIE Batignolles qui s'occupe des travaux qui vont bon train en ce moment.

En fin d'exploitation le futur casier devrait être recouvert d'argile et de terre végétale avec peut-être des panneaux photovoltaïques.

  D'ailleurs Sète Agglopôle  y pense déjà pour traiter les 2 premiers casiers.trouP1190581

 

Le montant global de l’opération avoisine 4.6 M€TTC (montant actualisé fév. 2019, en attente accostage avenant travaux) :

 

Le marché actuel comprenant 50 % de la réhabilitation du casier actuel, un avenant est à prévoir pour les 50 % restants et les aléas rencontrés sur le chantier (débordement déchets du 1er casier réhabilité, nature des matériaux impliquant une modification de profil en travers,…).trouP1190599

 

La visite se poursuivait ensuite par le centre de tri où est réalisée la première étape de la chaîne de valorisation des déchets recyclables. Les casiers de l’Installation de Stockage de Déchets Non Dangereux n'accueillant que les déchets ultimes

  • On y trouve la plateforme de compostage accueillant les déchets verts valorisés en compost 100% naturels et revendus aux particuliers et aux professionnels.

  • Le centre de tri est aussi une usine entièrement automatisée qui pour la mise en place du tri sélectif domestique, a été construit en 1997.

 Le centre de tri réceptionne les déchets ménagers recyclables. Transportés sur une bande automatisée, ils font l’objet d’un tri automatique puis manuel, et sont compactés avant d’être expédiés aux industriels du recyclage.

 

L’usine, qui traite chaque jour plusieurs tonnes d’emballages ménagers recyclables triées par les habitants du pourtour de l’Etang de Thau s’adapte peu à peu à la montée en puissance du tri sélectif.

Son procédé de traitement repose sur un tri automatisé (avec des machines  comme le tri optique), et manuelles dans des conditions de travail beaucoup plus ergonomiques (cabines climatisées, insonorisées, dépoussiérées).

 Et pour les déchets non recyclables, ils sont compactés sur place.

Il faut savoir que le verre récupéré sur le territoire part directement vers Béziers pour être recyclé tandis que les meubles sont transportés à une usine de Pignan pour être traités.

 Quant au siège administratif c'est un éco-bâtiment.

 Pour voir la vidéo de 2011 du temps de la CCNBT : http://www.youtube.com/watch?v=3DMQ3JN1lM8

 



 

 

 






Le recyclage, ça marche aussi pour les meubles

Le tri et la valorisation se développent et concernent avec le temps de plus en plus de  produits. Dernier exemple en date, le mobilier qui a désormais sa filière de traitement spécifique avec priorité donnée à la récupération et à la réutilisation des matériaux. On fabrique ainsi des panneaux de particules à partir de broyats ou des panneaux isolants à partir du rembourrage des matelas.

meubCapture

Les quantités en jeu ne sont pas négligeables puisqu’on estime que chaque français jette l’équivalent de 26 kg de meubles par an, ce qui représente plus de 2 500 tonnes sur notre territoire. La récupération et le recyclage de ce mobilier permettent d’économiser des ressources naturelles et de réduire les coûts de traitement des ordures ménagères.

Dans le cadre de sa politique en faveur de la valorisation de nos déchets, l’agglopôle est pleinement engagée dans cette démarche. Des conteneurs réservés au mobilier ont ainsi été installés dans les déchetteries du territoire (sauf celle de Bouzigues) et peuvent recevoir tous types de meubles…y compris la literie ou le mobilier de jardin !

Depuis 2014, près de 800 tonnes ont ainsi été collectées sans compter le mobilier déposé dans le conteneur « réemploi »  au bénéfice d’ Emmaüs. Alors pour tous vos meubles démodés, endommagés, ou difficiles à vendre, adoptez le réflexe déchetterie !

  • Complexe Oïkos Chemin Départemental 5E

    34560 Villeveyrac
  • 04 67 46 47 20