agglo bassin de Thau

Conseil d'Agglo au centre Léo Malet de Mireval

A 18 heures sonnantes, ce jeudi 19 juillet au centre Léo Malet de Mireval, le Président François Commeinhes fait l'appel et commence à aborder tambour battant les 18 points à l'ordre du jour.
Les élus présents, les employés de l'agglo et la presse disposent d'un dossier avec l'ordre du jour et le contenu de chaque intervention.
Le travail du conseil pourrait sembler bien expéditif à un observateur novice, mais chaque participant a pu étudier à loisir les décisions à prendre.
En fait peu de questions seront posées: trois seulement, et sur des points secondaires.
Tous les votes sont adoptés à l'unanimité, ce qui montre un vrai consensus au niveau des élus de l'Agglo. 



Une fois n'est pas coutume, mais pour des raisons d'intendance, on commençait par le dernier point: celui du Conseil de Développement. Les conseils de développement sont des instances de démocratie participative, composée de bénévoles. Ce sont des lieux d'échange sur le devenir du territoire, en partenariat avec les élus, les professionnels et le milieu associatif. C'est un relai entre citoyen et instances élues.
les conseils de développement sont structurés au sein de la région. Il existe même des instance nationales des conseils nationaux ... dont le congrès devrait se tenir en octobre au théâtre Molière de Sète.
Le président  nous adressé un tableau optimiste de l'action du conseil de développement, qui s'articule sur trois points:

  •  Innover comme levier du développement de l'économie créative
  • mieux vivre ensemble sur le territoire
  • la lagune de Thau et la Garrigue au coeur de l'agglomération

Le premier point consistait à l'étude des actions mises en place par l'Agglo pour répondre à un certain nombre de recommandations faites par la cour des comptes, en particulier concernant le respect de la durée légale de travail.

Les actions de SAM suite aux préconisations de la CRC

La Chambre régionale des comptes Occitanie a exercé un contrôle des comptes et de la gestion de l’ex-Thau agglo pour les exercices 2010 à 2016. Son rapport avait été communiqué au Conseil communautaire du 20 juillet 2017, date à partir de laquelle la collectivité avait un délai d’1 an pour présenter devant cette même assemblée un rapport précisant les actions entreprises à la suite des observations et des recommandations formulées par la CRC. Sam a mis en place les actions nécessaires suivantes :

  • La constitution de provisions pour risques conformément au CGCT.

  • L’ajustement du prélèvement de la TEOM aux besoins du service.

  • Le respect de la durée légale de temps de travail fixée à 1607 heures.

L’agglopôle s’engage pour le Label Ecomobilité 2018

Sète agglopôle méditerranée poursuit des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre, d'économie d'énergie et de promotion des énergies renouvelables. Elle est engagée dans un Plan Climat Energie Territorial et est, à ce titre, reconnue "Territoire à énergie positive pour la croissance verte" par le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer. L’implication de l’agglopôle se traduit dans sa politique globale de mobilité durable par la mise en œuvre d’actions en lien avec l’écomobilité. Considérant que l’Agence de Maîtrise de l’Energie (ADEME) propose un label de l’écomobilité pour les collectivités qui œuvre dans ce secteur, l’agglopôle a déposé un dossier (validé en mars dernier) avec un plan contenant les trois actions suivantes : la mise en place d’un dispositif d’auto stop organisé, la mise en place pour ses agents d’une Indemnité Kilométrique Vélo (IKV) et le remboursement des abonnements transport en commun (TC) à 100%. Les élus communautaires ont voté l’adhésion de l’agglopôle à la charte d’engagement Label « Écomobilité 2018 », à travers lequel SAM s'engage à mettre en œuvre le plan d'actions tel que défini dans son dossier de candidature, et en assurer le suivi, et transmettre à l'ADEME en fin d’année 2018, une fiche d’évaluation des actions réalisées.


Ensuite étaient examinées les modifications de fonctionnement de l'aéroport de Béziers-Cap d'Agde.


Puis la mise à disposition des équipements de la commune, en location, ou en prêts à des associations.


Le point 3 concernait l'aide à certains projets des communes (en particulier 287 000 € pour la requalification de la station balnéaire de Marseillan-plage).

L’agglo soutient les projets structurants pour ses communes

Dans le cadre des subventions d’équipement que l’agglopôle attribue aux communes, SAM participera à hauteur de 287.700 € à la requalification de la station balnéaire de Marseillan-Plage et le développement des modes doux de mobilité sur l’avenue des Campings, ainsi que la création d’espaces publics de convivialité. L’agglo soutient également la réalisation d’une maison de loisirs créatifs à Frontignan (50.000 €), ainsi que des travaux de rénovation et l’acquisition de nouveaux équipements indispensables pour la cantine scolaire à Mireval (53.867 €).


Le point 10 concernait la mutualisation de Sète Agglo et de la ville de Sète pour optimiser les achats concernant des travaux de voirie. La Ville de Sète et Sète agglopôle méditerranée grouperont leurs commandes dans le cadre de travaux d’extension du réseau de collecte des eaux usées (assainissement) et de celui du renouvellement de la conduite d’eau potable du chemin du Glacis. Et ce afin d’optimiser les coûts, mais aussi l’organisation des travaux et la gêne aux usagers. Le montant estimé est de 340.000 € HT (200.000 € pour l’assainissement, financés par l’agglo et 140.000 € pour le réseau potable financés par la ville de Sète).


Le point 12 fixe la taxe de séjour, et précise ceux qui y sont assujettis.


Taxe de séjour

Instaurée en janvier 2017, la taxe de séjour est applicable sur les communes de Balaruc-le-Vieux, Bouzigues, Gigean, Loupian, Mèze, Mireval, Montbazin, Poussan Vic-la-Gardiole et Villeveyrac. Les 4 autres communes de l’agglopôle (Sète, Marseillan, Frontignan et Balaruc-les-Bains) ayant institué la taxe pour leur propre compte. Un reglement d’application de cette taxe est mis en place afin de fixer les modalités de déclaration et de paiement selon les natures d’hébergement assujetties. A compter du 1er janvier 2019, les tarifs sont ainsi fixés : pour les terrains de camping et de caravanage classés en 3, 4 et 5 étoiles, les emplacements des aires de camping-cars et les parcs de stationnement touristiques par tranche de 24h , le tarif est relevé de 0,06 €. Pour les hôtels, résidences ou meublés, de tourisme 4 étoiles, le tarif est ramené de 2,48 à 2,20 €. Pour les hôtels, résidences ou meublés, de tourisme 1 étoile, villages de vacances 1, 2 et 3 étoiles, chambres d’hôtes étoiles, le tarif passe de 0,83 € à 0,88 €. Pour les hébergements en attente de classement ou sans classement (sauf hébergements de plein air, chambre d’hôtes, aires de camping-car), il s’appliquera désormais un pourcentage de 5% -hors taxe additionnelle- sur la nuitée/loyer HT par adulte. Pour les ports de plaisance, la taxe au forfait passe au réel.

 


Le point 13 concerne Initiative Thau, une plateforme formé de professionnels bénévoles pour soutenir la création d'entreprise, la reprise, par l'octroi de prêts sur l'honneur, sans intérêts. Ainsi Initiative Thau a soutenu depuis sa création 485 projets pour un montant de 6,7 millions d'€, permettant la création ou le maintien de 1425 emplois. L'Agglo a décidé de soutenir Intiative Thau à hauteur de 62 500 €.Initiative Thau (association Loi 1901 créée en 1998) est une plateforme d’initiative locale qui soutient le créateur ou le repreneur d’entreprise par l’octroi d’un prêt d’honneur sans garantie et sans intérêt, à titre personnel. SAM participe au Fonds d’intervention de l’association, ainsi qu’à son fonctionnement, sur la base de 0,50 € par habitant. Le montant alloué à l’association est réparti à 40% sur le fonds d’intervention et à 60% sur le fonctionnement de la structure.

Sur l’année 2018, Initiative Thau a effectué 224 nouveaux contacts dans la filière générale ; 66 dossiers ont été instruits par les comités d’agrément ; 41 projets ont été financés dans le cadre du prêt d’honneur Initiative représentant 584 500 €. Au vu des bons résultats de cette structure, les élus communautaires ont voté l’attribution d’une subvention de 62 500 € à Initiative Thau, au titre de l’exercice 2018, répartie comme suit : 60% sur le fonctionnement (soit 37 500 €) et 40% sur le fonds de prêt (soit 25 000 €) ; ce dernier s’auto-alimentant par les remboursements des entreprises. Depuis sa création, Initiative Thau, avec plus de 6,7 M€ de prêts accordés, a soutenu 485 créations ou développements d’entreprises, permettant la création ou le maintien de 1425 emplois.

Le point 16 concerne l'adhésion de Sète Agglopôle Méditerrannée au label "EcoMobilité", proposé par l'ADEME, en particulier en mettant en place un dispositif d'auto-stop organisé, en remboursant les agents utilisant les transports en commun, et en attribuant à ceux qui viennent au travail à vélo une indemnité kilométrique.
Pour les lecteurs intéressés, voir notre article sur la concertation préalable au Plan de Déplacement Urbain de l'agglo.

19 heures sonnantes, la séance est levée et les membres du conseil vont aller se divertir à la joyeuse Festivale proposée ce soir là à Mireval : musiques, dégustation de produit du terroir, ambiance festive...

Trains intercités : Sète agglopôle méditerranée veut mettre le Bassin de Thau sur les bons rails

De la gare 



Dans le sillage des conclusions de la commission parlementaire Duron, François Commeinhes, président de Sète agglopôle méditerranée a déjà pu obtenir, l’an passé, grâce à différentes démarches engagées en ce sens, le maintien d’arrêts de trains d’équilibres du territoire (TET) dits trains intercités, alors que ces derniers étaient menacés.

Dans le cadre du 2ème comité de concertation pour un schéma directeur de la ligne ferroviaire Bordeaux-Toulouse-Montpellier-Marseille, conduit par la Préfecture de Région, Sète agglopole méditerranée, a également apporté les commentaires et contributions de l’intercommunalité.

Parmi 3 scenarii proposés, c’est le A bis qui ressort comme le plus respectueux des attentes des élus et des usagers dans le souci d’une optimisation de l’utilisation de la ligne, fret compris. Mais il implique en contre partie des adaptations.

Ainsi, en ce qui concerne Sète et son Bassin de vie et d’emplois : l’EPCI demande toutefois le maintien de 3 arrêts pour ne pas dégrader la desserte. En effet, si, selon le SNCF, en moyenne les montées par train sont de 20 à Béziers, 9 à Sète, 14 à Arles (20 à 23 l'été), 12 à Marmande, 25 à Agen , celle-ci « oublie » de dire qu’en saison ce nombre est porté à 9 à 17 en saison de juin à septembre.

A noter : La SNCF veut en effet des suppressions d’arrêts pour ramener de 6 h 10 min à 5 h 50 min le temps de trajet Bordeaux – Marseille. Motif officiel : rendre le train compétitif par rapport à l’avion.

« Cet argument n’a pas de sens : dans les 2 cas l’avion est nettement plus rapide sur Bordeaux – Marseille et le trafic, essentiellement lié à du cabotage entre villes intermédiaires, est insensible à ce faible gain de temps. » commente ainsi François Commeinhes.

Argument réel : au-delà de 6 h, la SNCF a besoin d’une 2ème équipe  compte tenu de sa règlementation sur les temps de travail.

« Quoi qu’il en soit, la réduction du nombre d’arrêts ne correspond pas à un besoin commercial, surtout pour des trains d’équilibre du territoire, mais à un souci d’économie, certes recevable à condition que ce ne soit pas au détriment de la qualité de service. » comment François Commeinhes qui poursuit :

 

« La SNCF annonçant des pertes de recettes en alternant certains arrêts, cet argument n’est pas acceptable car elle réalise en face des économies. Il s’agit pour elle de se concentrer sur ses activités les plus rentables ; ce n’est pas une critique en soi, mais ce souci doit plus que jamais être tempéré par la mission d’aménagement du territoire des trains intercités. »

 

Il appartient maintenant à M. le Préfet de la Région Occitanie de soumettre à Mme la Ministre des Transports les résultats de la concertation, en vue de l’approbation du schéma de service pour 2020. «  Cet horizon, pour important qu’il soit, ne marque pas la fin des travaux engagés, car il nécessaire de définir une vision de plus en plus long terme, notamment avec l’impact de la mise en service du TGV Nîmes-Montpellier associée à ses deux nouvelles gares. »

A conclu François Commeinhes.

Les Augustales : 2 jours pour découvrir l’Antiquité

La manifestation, organisée par Sète agglopôle méditerranée, se tiendra les samedi 28 (dès 14h) et dimanche 29 juillet (dès 10h) au Musée Villa-Loupian (RD 158 E4 à Loupian).

Gratuite, elle est destinée à un public familial, mais aussi aux passionnés d’histoire et d’archéologie gallo-romaine. De nombreuses animations sont prévues durant tout le week-end pour petits et grands, autour des civilisations grecque, celte et romaine (jeux, ateliers, démonstrations, initiations, dégustations…).

augusCapture

Le dimanche matin à 10h30, un défilé militaire et civil est prévu dans le village de Loupian accompagné des troupes de reconstitution, civils, artisans, musiciens. Départ du Centre Nelson Mandela, rue des Horts.

Restauration rapide et buvette sur place. Prêt de costumes adultes et enfants au point accueil.

TÉLÉCHARGEZ LE PROGRAMME DES AUGUSTALES 

Collecte des déchets le 14 juillet

Voici les dispositions prises en matière de collecte des déchets à l’occasion du 14 juillet, sur l’ensemble du territoire.

Aucune collecte ne sera assurée pour les bacs individuels (ordures ménagères et tri sélectif). La collecte est assurée pour les bacs collectifs en centre-ville ou zone touristique. Elle est également maintenue dans les conditions habituelles en coeur de villages pour ce qui est des sacs. Les déchetteries seront quant à elles fermées et la déchetterie mobile suspendue.

Les professionnels soumis à la redevance spéciale qui souhaiteraient une collecte exceptionnelle doivent contacter le service déchets. Le service reprendra normalement dès le dimanche 15 juillet.

Pour tout renseignement complémentaire, contacter Sète agglopôle méditerranée au 04 67 46 47 20 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Gardiole : un sentier botanique

Sète agglopôle méditerranée a réhabilité un sentier botanique au départ de l’Abbaye Saint Félix de Montceau, à Gigean. Elle a pour cela travaillé en partenariat avec les services de l’État, l’ONF, les Écologistes de l’Euzière et l’association Salicornes et Asphodèles. 

botCapture

Ce parcours de 400 mètres qui chemine au milieu des capitelles, vient compléter l’offre de randonnée pédestre pour des pratiques plus sportives également. Des plots en bois y présentent une quinzaine d’espèces végétales typiques des milieux de garrigues forestières. Et dès le mois de septembre, une application mobile sur smartphone viendra compléter le circuit et proposera photos, informations et quiz sur chaque espèce du sentier.

A parcourir seul, en famille ou avec des amis pour profiter des richesses de la nature et de la sérénité du paysage pendant ces prochains week-ends ou semaines de vacances estivales. 

L'agglopôle installe de nouveaux conteneurs enterrés à Frontignan

Lundi 9 juillet, un nouveau site de conteneurs enterrés a été mis en service dans le centre ville de Frontignan.

tainCapture

Situé à l'angle de l'avenue V.Hugo et de la rue des Airolles, ce point de collecte de nouvelle génération offre une double amélioration aux riverains, avec la disparition d'une demi douzaine de poubelles peu esthétiques et la possibilité de trier l'ensemble des déchets.

Avec cette réalisation avoisinant  les 30 000 €, l'agglopôle poursuit plus que jamais son action en faveur d'un  environnement préservé et d'un cadre de vie plus agréable pour les habitants du territoire.

Envie de vous rafraîchir ?

L’image contient peut-être : 1 personne, texte

 

L’agglopôle a déclaré d’intérêt communautaire au 1er janvier 2016 le centre aquatique Raoul Fonquerne à Sète et la piscine Joseph Di Stefano à Frontignan. Centre balnéaire Raoul Fonquerne 1 chemin des poules d’eau 34200 Sète

04 99 04 76 50 ou au  04 67 53 95 00

Lieu idéal pour le sport et les loisirs aquatiques, la piscine bénéficie d’ores et déjà d’une dimension intercommunale et attire des pratiquants de l’ensemble de l’aire urbaine sétoise. Ambitieux dans sa conception, cet espace lumineux en forme de vague permet de satisfaire un public nombreux et varié allant de la clientèle familiale au sport de haut niveau notamment en matière de water-polo et de natation synchronisée.*

Il s’agrémente d’une piscine à vagues, d’un bassin sportif de 25 mètres, d’un bassin aventure avec un toboggan, d’une pataugeoire, d’un solarium et d’une salle de remise en forme pour la musculation, le fitness et le cardio-fitness, d’un espace détente ...


https://bit.ly/2u91XiR

Dématérialisation : deux conférences à l'agglopôle

Lundi 9 juillet 2018, deux conférences à l'agglopôle : 

- de 14h30 à 16h30 à destination des collaborateurs
- de 18h à 20h à destination des chefs d’entreprise.

Marchés publics : vers le 100% dématérialisation

La dématérialisation va bousculer les habitudes en propulsant la commande publique dans l’ère du 3.0. en s’imposant à toutes les étapes de la passation des marchés publics et des concessions.

En pratique, et dès le 1er octobre 2018, tout change au-dessus du seuil de 25 000 € HT : plus d’offre papier, des échanges 100% numériques tout au long de la procédure, la généralisation de la signature électronique et l’obligation, pour l’acheteur, d’accepter le Dume et de publier les données essentielles.

Sète agglopôle méditerranée organise, en partenariat avec l’APOH, 2 conférences-débats le lundi 9 juillet 2018, une de 14h30 à 16h30 à destination des collaborateurs, une de 18h à 20h à destination des chefs d’entreprise.

Inscription auprès de Florence SANCHEZ : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser._body" class="adr black-to-orange contextEntry" href="https://webmail1n.orange.fr/webmail/fr_FR/read.html?FOLDER=SF_INBOX&IDMSG=105210&check=&SORTBY=1" target="_blank">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser._body" class="adr black-to-orange contextEntry" href="https://webmail1n.orange.fr/webmail/fr_FR/read.html?FOLDER=SF_INBOX&IDMSG=105210&check=&SORTBY=1" target="_blank">
o
u 04 34 85 01 00. 

 

Picpoul : un ouvrage pour un cépage !

L'Agglo Méditerranée et Sète Agglopôle Méditerranée étaient réunies ce mercredi au Domaine de Creyssels, à Mèze, pour la consécration du Picpoul de Pinet, l'appellation emblématique du vin blanc languedocien. Le Conseil Supérieur de l'Œnotourisme a officiellement attribué le label "Vignobles & Découvertes" (29 mai 2018) à la destination THAU EN MÉDITERRANÉE : une juste récompense pour le cépage "du triangle d'or" (Agde-Pézenas-Sète) à cheval sur les deux agglos unanimes dans cette démarche collective œnotouristique.

Depuis 2012 et les premières démarches "Pays de Thau", les différents acteurs professionnels inter-filières (touristique, viticole, conchylicole et halieutique) se sont fédérés autour de l'alliance des vins et coquillages à travers un travail d'animation et de formation : faire, c'est bien mais il faut également faire connaître.

THAU EN MÉDITERRANÉE, c'est : 82 partenaires éligibles (30 caves ou domaines viticoles, 4 établissements conchylicoles, 14 structures d'hébergements, 11 restaurants, 6 activités patrimoniales, 9 activités de bien-être ou de loisirs, 6 offices de tourisme et 4 agences réceptives). 34 communes sont concernées donc 200 000 habitants. La nouvelle destination couvre 5 AOP et 7 IGP de territoire… le label n'est plus un simple dispositif d'animation mais un véritable outil de performance pour les professionnels.

Gilles D'ETTORE, président de la Communauté d'Agglomération Hérault Méditerranée, maire d'Agde et François COMMEINHES, président de Sète Agglopôle Méditerranée, maire de Sète, ont donc répondu à l'invitation de Frédéric SUMIEN, président d'AOC Picpoul de Pinet.

 Les autorités locales, départementales, régionales réunies au Domaine de Creyssels

Après les discours d'usage, l'Ensemble Vocal de Pézenas a interprété la chanson du Picpoul devant une assemblée conséquente, tout ouïe et fière d'assister à cette première fort réussie et de grande qualité musicale. Nul doute que ce chant d'hommage aux "piquepouliers" va faire le tour de la planète viticole et devenir le tube d'un été fort bien commencé.

Un ouvrage qui tombe "à pic" !

"Picpoul de Pinet, une Odyssée viticole en Languedoc" est vraiment le document qu'il fallait à cet étonnant cépage.

Marc MÉDEVIELLE, autrefois journaliste spécialisé dans les vins de la France méridionale et Emmanuel PERRIN, photographe indépendant en publicité et communication institutionnelle se sont associés pour un ouvrage initié par Guy BASCOU, "mémoire vivante" du précieux "trésor".

Guy BASCOU, mémoire du Picpoul Marc MÉDEVIELLE, écrivain

L'A.O.P. Picpoul de Pinet est intimement liée à son cépage autochtone : le piquepoul. Terroir directement sous influence maritime, Picpoul de Pinet se situe sur les bords de la Méditerranée, au nord de l'étang de Thau. Son vignoble comprend 24 caves particulières et 4 caves coopératives, s'étend sur 2000 ha. Son vin est reconnu et vendu à travers le monde. Ce cépage "rescapé" au destin mouvementé à travers les siècles est maintenant "la production emblématique du bassin de Thau, le vignoble de la marine…"

L'ouvrage de Marc Médevielle et Emmanuel Perrin, réalisé à l'initiative du Syndicat des Vignerons de Picpoul de Pinet et du Conseil Interprofessionnel des Vins du Languedoc, traite une multitude de sujets : les spécificités du terroir, la viticulture durable, une bouteille emblématique, les portraits des femmes vigneronnes, le fameux Festival de Thau… Éditions de La Martinière.