Balaruc le Vieux a fêté ses ainés

 Samedi 24 février au restaurant scolaire de l’école maternelle de Balaruc le Vieux, Norbert Chaplin, président du CCAS et Fabienne Battinelli maire adjointe et vice présidente recevaient les 175 personnes inscrites et invitées pour le traditionnel repas des ainés. Ils en ont profité pour décerner un diplôme à chacun des quatre couples totalisant 50 ans de mariage (Noces d’or) et même un couple fêtant ses 70 ans de mariage (Noces de platine).

Ainsi ont été distingués :

  •  Liliane et Pierre RESSEGUIER 50 ans de mariage
  • Monique et Jean-Pierre FOURNY 50 ans de mariage
  • Josette et Georges CANTIN 50 ans de mariage qui sont également nos correspondants pour Thau Infos

-       Et Josette et Yves CICCONE pour 70 ans de mariage

 A tous nos plus sincères félicitations pour cette longévité…

Après les remises de diplômes, et de bouquets fleuris place à la fête…

Et en premier lieu un excellent repas servi par le traiteur des Esparières à Loupian. Et la cuisine du chef Christophe Fauconnier fut très appréciée des convives avec son Foie gras, son mille-feuille à l’Armoricaine, (Saumon frais, sèches, gambas et noix de Saint Jacques) Mignon de veau flambé au Calvados et en dessert un excellent dôme au chocolat et son cœur de crème brulée.

Le déjeuner alternant avec « EXTRAVADANCE » qui présentait un spectacle de cabaret, danses et musique, et un « Claude François » et ses « Claudette » plus vrai que nature. 

Cette journée c’est aussi l’occasion de rencontrer et côtoyer les élus venus partager avec les anciens ce moment de fête. Pour clore ces agapes la fin d’après midi s’est terminé en musique au son des tangos, paso-doble, slows, valses, de quoi garder un excellent souvenir de cette merveilleuse journée.

Georges Cantin

Si vous croisez un chien ou un chat errant, ne détournez pas le regard

CHIENCapture

"Alors la mort dans l’âme, sur les conseils du vétérinaire et en concertation avec la famille d’accueil, nous avons pris la décision d’abréger ses souffrances. Véronique et son fils Ange ont décidé que cette petite misère aurait quand même un nom, Glimm car « glimmer of hope » signifie lueur d'espoir… Alors voilà maintenant Glimm est au paradis des chiens.Mais que de souffrances. Cette petite chienne a été vue errante des semaines auparavant par des habitants du village, elle était à ce moment là sur ses 4 pattes, courant la campagne, mais personne ne s’en est inquiété. Un chien comme elle tout le monde s’en fout. Cela n’émeut et ne touche personne. Ce n’est qu’un chien de chasse. Personne ne lui a donné à boire, ni même de quoi manger. Glimm est morte lentement mais sûrement. Elle est morte de faim, de soif, de fatigue. Glimm est morte de notre indifférence à tous. Enfin presque tous...

» associations