Souvenir Français de Balaruc

 

A 18 h ce mercredi 7 mars un certain nombre d’adhérents de l’ancien comité de Balaruc le Vieux se sont rassemblés à l’invitation de la présidente du Comité du Souvenir Français de Balaruc et ses environs.

Après avoir invité Armand Canizarès, ancien président, à venir s’asseoir  à ses côtés pour cette réunion de présentation qui était aussi une passation de pouvoirs, Mme Marie-Eve Blondeau l’a remercié pour toutes ces années passées –que ce soit à Annemasse ou à Balaruc le Vieux, au service de la Mémoire et du Souvenir de ceux qui ont donnés leur vie pour la France.

La présidente et le Trésorier se sont ensuite présentés à l’assistance et ont demandé  à chacun de bien vouloir en faire autant.

Après avoir rappelé ce qu’est le Souvenir Français, Association Nationale régie par la loi de 1901, déclarée d’Utilité Publique depuis le 1er février 1906, et placée sous le Haut patronage du Président de la République, et rappelé sa triple mission : Se Souvenir, Entretenir, Transmettre, ainsi que sa devise « A nous le Souvenir, à Eux l’immortalité », elle en a précisé le fonctionnement.

En effet, il n’y a qu’une seule Association, et les délégations départementales ainsi que les présidents de Comité sont des relais de cette seule Association.

Le trésorier a pris la parole pour préciser le fonctionnement financier des comités.

La Présidente a ensuite remis à chaque participants le calendrier des activités à venir jusqu’à la fin de l’année et a insisté sur l’importance de la participation aux commémorations et cérémonies.

Elle a mis l’accent sur 3 évènements importants : l’organisation d’un grand loto pour le financement des missions  le lundi 11 juin au Théâtre de verdure de Balaruc les Bains, le déplacement mémoriel le dimanche 7 octobre pour visiter le Mémorial du Camp de Rivesaltes, enfin la venue –sur invitation du Comité – du Général IRASTORZA, ancien CEMAT, Président de la Mission du Centenaire, pour une conférence assortie de projections dans le futur auditorium de Balaruc les Bains.

Un échange cordial et fructueux a ensuite eu lieu entre les participants qui se sont quittés après avoir partagé le pot de l’amitié.

Si vous croisez un chien ou un chat errant, ne détournez pas le regard

CHIENCapture

"Alors la mort dans l’âme, sur les conseils du vétérinaire et en concertation avec la famille d’accueil, nous avons pris la décision d’abréger ses souffrances. Véronique et son fils Ange ont décidé que cette petite misère aurait quand même un nom, Glimm car « glimmer of hope » signifie lueur d'espoir… Alors voilà maintenant Glimm est au paradis des chiens.Mais que de souffrances. Cette petite chienne a été vue errante des semaines auparavant par des habitants du village, elle était à ce moment là sur ses 4 pattes, courant la campagne, mais personne ne s’en est inquiété. Un chien comme elle tout le monde s’en fout. Cela n’émeut et ne touche personne. Ce n’est qu’un chien de chasse. Personne ne lui a donné à boire, ni même de quoi manger. Glimm est morte lentement mais sûrement. Elle est morte de faim, de soif, de fatigue. Glimm est morte de notre indifférence à tous. Enfin presque tous...

» associations