Jean Bastard à 100 ans !

C’est un ancien marin pêcheur breton.

Né le 9 avril 1918 s’est engagé, après son service militaire, dans la marine nationale ce qui lui a donné l’occasion de beaucoup voyager. En regard de son âge, il a également connu plusieurs guerres, dont celle d’Indochine.

blv2IMG_7601

C’est en 1944 à l’occasion d’une permission à Sète qu’il va rencontrer sa future épouse Alzir Bonardi professeure de piano et avec qui il se mariera un an plus tard. Ils vont s’installer tous deux dans le quartier de la corniche à Sète. En 2011 suite au décès de son épouse, il s’installera au « Grand Chai » à Balaruc le Vieux.

Et ce lundi à midi quelle surprise pour lui, de découvrir tous le personnel directrice de l’Ehpad en tête, habillés avec une marinière, et un bonnet de marin sur la tête ! Et c’est sous une haie d’honneur et des applaudissements fournis que Jean Bastard sera accueilli dans la salle à manger de l’établissement, décorée pour l’occasion aux couleurs de la Bretagne sa région de naissance.

Norbert Chaplin le maire de Balaruc le Vieux et Fabienne Batinelli adjointe au maire sont là, pour le féliciter et lui remettre un cadeau de la part de la municipalité ainsi qu’un cadeau remis par le personnel du Grand Chai.

Une ambiance joyeuse pour fêter ce sympathique centenaire, avec ses neveux venus spécialement de l’Aveyron pour cette occasion unique

Georges Cantin

Si vous croisez un chien ou un chat errant, ne détournez pas le regard

CHIENCapture

"Alors la mort dans l’âme, sur les conseils du vétérinaire et en concertation avec la famille d’accueil, nous avons pris la décision d’abréger ses souffrances. Véronique et son fils Ange ont décidé que cette petite misère aurait quand même un nom, Glimm car « glimmer of hope » signifie lueur d'espoir… Alors voilà maintenant Glimm est au paradis des chiens.Mais que de souffrances. Cette petite chienne a été vue errante des semaines auparavant par des habitants du village, elle était à ce moment là sur ses 4 pattes, courant la campagne, mais personne ne s’en est inquiété. Un chien comme elle tout le monde s’en fout. Cela n’émeut et ne touche personne. Ce n’est qu’un chien de chasse. Personne ne lui a donné à boire, ni même de quoi manger. Glimm est morte lentement mais sûrement. Elle est morte de faim, de soif, de fatigue. Glimm est morte de notre indifférence à tous. Enfin presque tous...

» associations