A Balaruc Le Vieux : le Plan de déplacements Urbains (PDU), présenté et discuté

 liteIMG_2502_resultat

Norbert Chaplin maire de Balaruc le vieux et vice-président délégué aux politiques de mobilité de Sète Agglopôle et quelques conseillers municipaux, accueillaient Laura Jourdan (chef de projet) chargée de mission PDU et transition énergétique service mobilité et développement durable Eric Vandeputte appui au projet, chef du service mobilité et développement durable et Marco Di Benedetto du bureau d’études Horizon

 La réunion publique était ainsi organisée sur le projet de Plan de déplacements urbains de Sète Agglopôle méditerranée ce lundi 3 décembre, à 18h30 à la salle polyvalente. Une heure et demie pour questionner le maire et les chargés du projet sur les différentes questions touchant à la mobilité.

La mobilité, c’est l’affaire de tous ! Vélo, train, bus, voiture, navettes maritimes… Autant de moyens de transport de notre quotidien, en lien direct avec l’environnement, la sécurité, l’accessibilité, la qualité de l’air, le stationnement. Une quarantaine de personnes sont venues échanger et donner leur avis sur les nouvelles solutions de mobilité pour les 10 prochaines années.

liteIMG_2511_resultat

Le maitre mot était « il faut changer nos habitudes et nos comportements » et abandonner le plus possible nos « bagnoles ». Nous sommes d’ailleurs en pleine actualité !

Soit, mais si comme c’est le cas à Sète, on réduit la circulation en réduisant les stationnements et en installant des caméras verbalisatrices, c’est sûr les habitants iront plutôt acheter dans les supermarchés où le stationnement et l’accueil est facilité !

Et une ville sans commerce est une ville morte. En ce moment me confiait un directeur de galerie marchande, du fait des barrages et de l’inquiétude la clientèle se fait plus rare !

Qu’on ne se voile pas la face, le client lui à trouvé la solution… Il achète de plus en plus sur internet (+14% en un an) ! Et un client qui prend des habitudes…Je sais, ce n’est pas facile il faut l’admettre mais il faudra pourtant faire un choix. Et pourquoi pas des transports en commun gratuits ? C’est peut être ça la solution pour véritablement abandonner la voiture, une trentaine de communes en France ont déjà passé le cap du tout gratuit. Une grande majorité de ces municipalités ont moins de 20.000 habitants et leur réseau ne se compose que de bus: elles sont loin des coûts supportés par les grandes villes.

 

Georges Cantin

 

Donnez votre avis sur les déplacements de demain :

 http://pdu.agglopole.fr/sam-pdu-3.html

Par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 Par courrier : Sète Agglopole mediterranée concertation PDU

4, avenue d’ Aigues

BP 600 – 34110 FONTIGNAN