Carte postale de Balaruc le Vieux

Sur cette vieille carte postale on aperçoit (en haut à droite) dominant le village, le château d'eau que Lucien Assié maire de l'époque avait fait ériger dans les années 60 pour mieux approvisionner le village en eau potable. C'était un temps ou l'on se souciait moins de l’esthétique que de l’efficacité. On pouvait même y camper librement au bord de l’étang de Thau jusque dans le début des années 90…Balaruc le Vieux années 60

Au bout de l’étang de Thau, tout contre le Massif de la Gardiole, Balaruc Le Vieux domine de son « Truc » (sommet en occitan), les miroitements du Bassin de Thau.

D’origine gauloise si l’on en croit les historiens, le village ancien, blotti au cœur de ses remparts restaurés, conserve, à travers ses venelles tortueuses et étroites, quelques « beaux restes » des temps anciens, entre autre une portes Louis XIII et quelques vestiges du château moyenâgeux, ainsi qu’une superbe église du XIVème siècle de tradition romane et gothique. A l’intérieur, une magnifique vierge à l’enfant en albâtre, d’époque renaissance Italienne et un vitrail central. A voir également, la fontaine lointe (fontaine romaine) au bout de la rue font Romain, et la fontaine Bacchus, les maisons du XVIIème siècle, le pont muletier sur l’Agau daté de 1292sans oublier le murier tricentenaire place Lucien Assié.

La forme typique, circulaire spécifique du village lui confère le nom de « Circulade » tout comme de nombreux bourgs de l’Hérault, du Gard, ou de l’Aude.

D’autres informations sur le site de la mairie :

https://www.ville-balaruclevieux.fr/decouvrir-balaruc-le-vieux/les-plans/plan-visite-centre-ancien

Georges Cantin