Balaruc le Vieux

Charmante Candice Renoir…


 

 

Ce jeudi, toute l’équipe de « Candice Renoir » était en tournage à Balaruc le Vieux, rue de la République dans une maison du village, et aux alentours.

C’est la saison 5 avec les épisodes 45 et 46 dont le titre devrait être "La curiosité est un vilain défaut ". Sa diffusion devrait intervenir sur France 2 après les élections en mai et juin 2017.

Une demi-douzaine de camions, et une soixantaine de personnes ça se remarque dans les rues de Balaruc le vieux. Il faut dire que la municipalité a tout fait pour faciliter le tournage malgré les travaux de voirie en cours.

Cette série dont le début du tournage à commencé à Sète le 20 septembre 2012 est passée également par Montpellier, Nîmes, Bouzigues, et Balaruc le vieux. Son audience moyenne est de plus de 4 millions de téléspectateurs et elle est en constante progression.
Diffusée également en Suisse, Belgique, Allemagne, Autriche, Italie, Portugal et Québec, son succès en fait l’une des premières séries télévisées Française avec Plus belle la vie.

Il est bon de souligner que pressée par ses nombreux admirateurs et admiratrices, c’est avec une très grande gentillesse que Cécile Bois alias Candice Renoir, c’est prêtée généreusement aux séances d’autographes.

Georges Cantin

Les bons résultats des minimes filles de Soizic Navarro

Deux minimes filles étaient engagées par leur entraîneur Soizic Navarro à la Coupe Régionale Occitanie : Ciel Mounier (1ère année, - 44kg), et Cléa Pellegrin (- 63kg). Toutes deux, sérieuses aux entraînements, ont réalisé un excellent parcours et démontré une bonne progression technique dans leurs combats.

Ciel, s'imposant très nettement sur ses adversaires par sa combativité sur différentes techniques debout et au sol, a remporté la finale en gagnant 6 combats par Ippon avant la limite. Cléa a fait un aussi un parcours très satisfaisant et remporté 5 combats avant la limite, mais échouait en finale.

Toutes deux ont également participé à la Coupe Nationale. Ciel s’y est d’abord largement imposée, en battant ses adversaires avant la limite, mais s’est inclinée en 1/2 finale (Waza-ari) contre la future médaille d'or, et termina 5e. Cléa, face à des adversaires plus expérimentées, malgré sa combativité, a perdu ses 2 combats de poule et n'a pu accéder aux 1/16 de finale. Félicitations à ces jeunes sportives !

Cérémonie du 11 novembre à Balaruc-le-vieux

Rassemblés sur le parvis de la mairie à 10 h 45, la cérémonie marquant l'anniversaire de l'armistice de la première guerre mondiale a eu lieu ce vendredi 11 novembre 2016. Le dépôt de gerbe à eu lieu à 11 h au pied du monument aux morts dont la réfection est maintenant terminée. Sur deux des quatre piliers entourant le monument on peut lire le texte du général de Gaulle « La France a perdu une bataille mais la France n’a pas perdue la guerre » et sur l’autre « en mémoire aux victimes des conflits d’Indochine, de Tunisie, du Maroc et d’Algérie ».

Depuis le changement de lieu du monument aux morts on note un plus grand nombre de participants à ces cérémonies. Il faut dire que le stationnement y est plus aisé, et le lieu plus calme. On note aussi la participation de jeunes, ce qui prouve que le devoir de mémoire est toujours présent pour les jeunes générations. La cérémonie c’est clôturée par un « pot » offert par la municipalité.

G.C.

Halloween à Balaruc

Samedi 29 on fêtait Halloween dans les rues de Balaruc le vieux. La fête avait été avancée pour permettre aux plus grand nombre d'être présent. A 14 h 30 rassemblement devant l'école maternelle, 15 h défilé costumé dans les rues du village malgré les travaux en cours, beaucoup de parents et de nombreux élus y participaient puis un spectacle de Magie dans la salle du restaurant scolaire était proposé pour le plus grand bonheur des petits mais aussi des "grands".
Un goûter clôturait cette charmante manifestation offerte par la municipalité et qui a bénéficié d'une température particulièrement douce et d'un soleil très généreux.

Sunrise, splendide réalisation d'Un toit pour Tous

Après l'inauguration officielle de la Résidence des Cigales, dernièrement, à Frontignan-La Peyrade, ce jeudi 6 septembre, en fin de matinée, c'était au tour de " Sunrise", à Balaruc le Vieux. " Sunrise", un très joli nom pour une des très belles réalisations d'Un toit pour tous, le premier opérateur HLM privé de la Région Languedoc-Roussillon.

 





Un Toit pour tous

Un Toit pour Tous est membre d’Habitat en Région, le réseau d’opérateurs de logement social des Caisses d’Epargne (groupe BPCE). Le réseau fédère les vingt ESH, sept coopératives HLM filiales des Caisses d’Epargne et une entreprise publique locale.
Un Groupe à taille humaine, bien impliqué dans le développement social et respectant la territorialité des sociétés, facteur clé de succès.
Un Toit pour Tous se distingue par la qualité de vie qu’il offre aux occupants de ses réalisations. Sa filiale, Maison pour tous, société coopérative de production d’HLM, dédiée à l’accession sociale à la propriété, s’adresse par ailleurs à des ménages sous plafonds de ressources.
Un Toit pour Tous propose aujourd’hui des programmes immobiliers extrêmement variés : du lotissement à l’immeuble collectif, en centre ville ou en périphérie.

 

   

Un Toit pour Tous est membre d’Habitat en Région, le réseau HLM des Caisses d’épargne (groupe BPCE) et gère en effet près de 8000 logements, principalement en Région Languedoc-Roussillon, et forte de son savoir-faire "Un toit pour Tous" propose aujourd'hui des programmes extrêmement variés : du lotissement à l'immeuble collectif, en centre-ville ou en périphérie.

La résidence Sunrise, située 1 rue de la coopérative, qui a été livrée en avril 2016 compte 27 logements collectifs qui ont été loués très rapidement. Ce jeudi pour fêter son inauguration tous les locataires présents étaient invités à participer à une cérémonie qui se voulait bien conviviale.

En présence de François Commeinhes, Président de la Communauté d’Agglomération
du Bassin de Thau, Sénateur Maire de Sète, de Norbert Chaplin, Maire de Balaruc le Vieux , de Bernard Lasserre et Jean-Paul Giral, respectivement Président et Directeur général d'Un Toit pour Tous ainsi que de représentants de l'Entreprise Maître d’ouvrage, Angelotti, la Résidence a été inaugurée devant un nombreux public auquel s'étaient joints plusieurs membres du Conseil municipal de Balaruc le Vieux, très fiers d'une aussi belle réalisation sur leur commune.
Car la Résidence Sunrise est un bel exemple de logement social qui n'a rien à envier aux autres réalisations, étant à la pointe des normes de qualité, avec par exemple ses menuiseries PVC avec volets roulants électriques et des terrasses ou jardins privatifs pour chacun des logements.



Jean-Paul Giral, après avoir remercié les élus présents ainsi que tous les locataires réunis, se félicitait du grand succès rencontré par cette réalisation. Avec 27 logements collectifs elle offre une architecture qui s’insère en douceur dans l’environnement bâti et végétal et parfaitement dans un nouveau quartier résidentiel de Balaruc le Vieux.
 Les logements sont disposés dans un seul bâtiment positionnés en partie ouest du terrain, ce qui permet de préserver une zone pour le stationnement des véhicules avec même des petits jardins privatifs. Le style, de caractère contemporain avec des toitures de tuiles, est en harmonie avec le bâti environnant et s’intègre visuellement dans le paysage urbain. 
Les moindres détails ont été pris en compte pour satisfaire les locataires. Une attention particulière a été portée sur leur bien-être et sur l'esthétisme général de leur résidence.

Jean-Paul Giral ajoutait qu'Un Toit pour Tous pouvait être fier de cette réalisation : "Avec une qualité maximale, prévu pour y vivre très bien en harmonie entre résidents, Sunrise, ouverte sur l'extérieur est une belle réussite qui satisfait pleinement les locataires. Elle doit permettre aux résidents d'y vivre heureux" avec des loyers allant de 250€ à 337€ suivant la taille de leur logement. (Respectivement T2 ou T3).

En visitant deux des logements occupés, il était clair que les prestations offertes aux locataires étaient elles-aussi de très haut niveau. D'ailleurs, deux locataires, Mesdames Petit et Agnesta se faisaient un plaisir de montrer les différentes pièces et espaces extérieurs dont elles disposent. Avec de vastes terrasses ou petits jardins, des Portes de placard coulissantes avec aménagements et même un système interphonie qui permet aux résidents de communiquer et ouvrir via les téléphones fixes ou mobiles, rien n'a été oublié d'autant qu'un Toit pour tous assure rapidement le suivi en cas de petits soucis.

Bernard Lasserre, remerciait ensuite les structures institutionnelles qui ont permis le financement de la Résidence, avec l’État, le Conseil Régional, Thau Agglo, ainsi que le Maître d'ouvrage, Angelotti, et l'architecte concerné, Christophe Clair. Il rajoutait que c'était un plaisir de travailler dans ce secteur qu’il affectionne particulièrement en élargissant d'autre part le champ d'action d'un Toit pour Tous : " C'est une réalisation exemplaire, une de nos très belles résidences avec des dimensions qui lui donnent un caractère spacieux. Un très bon travail qui me permet d'affirmer : Oui au logement social quand il est harmonieux. Nous sommes prêts pour d'autres travaux dans ce genre. "
D'ailleurs, Norbert Chaplin et François Commeinhes, tenait à préciser qu'avec sa taille humaine, en respectant une échelle convenable, la Résidence Sunrise donnait de par sa structure et sa situation, envie d'y vivre, en étant bien fonctionnelle et labellisée THPE (Très Haute Performance Energétique).
Ils félicitaient donc tous les partenaires de cette opération et particulièrement Un toit pour Tous. Pour un coût de 2 759 000€, cette splendide résidence donne une très belle image du logement dit social qui ne va cesser de s'accroître sur le territoire de Thau Agglo : "Il est nécessaire que le taux actuel de 14,5% passe en quelques années à 25%. Thau Agglo aura donc l'occasion, à nouveau, de faire appel à Un Toit pour Tous.
Tandis que Jean-Paul Giral concluait en précisant que les locataires devaient s'approprier la Résidence en la partageant dans un même plaisir il invitait les élus et l'assemblée à partager un moment convivial autour d'un buffet dînatoire.

Semaine bleue à Balaruc

 

La semaine bleue avait bien commencé, mais le ciel laissait entrevoir quelques nuages d'orage. Qu'importe, la cinquantaine de participants a démarré des Écuries Aubin à Poussan pour remonter la voie verte jusqu'à Balaruc le vieux, très exactement jusqu'à la maison des associations ou après un déluge de pluie tous les "marcheurs" était heureux de profiter du goûter offert par l'Ehpad du grand chai.
 Norbert Chaplin maire de la commune est venu saluer les courageux participants, tout en rappelant les principes de cette semaine bleue, qui est la semaine Nationale des Retraités et Personnes âgées.

» programme de cette semaine bleue sur Thau info :

Balaruc le vieux vu du ciel

photo: © Benjamin Cantin

 

Les origines

l
es premières traces d’habitations remontent  à environ 3000 ans.

Les plus anciennes traces d’occupation de la colline de Balaruc ont été repérées à proximité du Restaurant les Remparts. Il s’agit d’un dépotoir domestique indiquant la proximité immédiate d’un habitat datant du premier âge du fer.
Le second âge du fer est mieux documenté. Les découvertes fortuites évoquent, en premier lieu, des échanges commerciaux entre tribus indigènes et commerçants méditerranéens.
Il s’agit d’un col d’amphore étrusque retrouvé dans la Crique de l’Angle, de monnaies de Syracuse, de nombreux fragments d’amphore massaliette et de céramique campanienne sur la terrasse bordant l’étang.
C’est dans ce secteur que les fouilles de 1983 ont permis l’étude d’un silo, abandonné au IIe siècle avant J.-C. Enfin, un sondage pratiqué en 1994 au coeur du village, à l’emplacement de l’ancien château, a livré les restes d’un habitat de la même période.
Il est donc probable qu’au premier et surtout second Age de Fer, la colline de Balaruc-le-Vieux fut occupée par un oppidum dont la localisation, au creux d’une rade naturelle sur l’Etang de Thau, évoque une vocation commerciale.

La période gallo-romaine est moins bien connue malgré la fréquence des découvertes fortuites sur la terrasse en bordure de l’Etang et sur la colline elle-même. Le mobilier le plus spectaculaire provient des nécropoles repérées sur la route de Poussan, sur le chemin de Balaruc les Bains ou sur celui d’Issanka.
Les objets découverts évoquent la prospérité économique de ce secteur qui s’explique en partie par la proximité de l’agglomération antique construite autour de la source thermale de Balaruc-les-Bains..

   

Balaruc le vieux est en plein essor avec son centre commercial le plus important du bassin de Thau, sa zone hôtelière et ses nouveaux quartiers mais le cœur de la commune en fait un village de caractère.

Une cité circulaire 

La formation de l’agglomération médiévale est traditionnellement rattachée au mouvement de l’« incastellamento » du XIIe siècle.
La structure urbaine, parfaitement circulaire est d’un modèle très fréquent en Languedoc. Plus originale est la levée de terre qui aménage le relief naturel.
Aujourd’hui habillé d’un mur de pierre, le talus était encore visible il y a 60 ans. Sur le cadastre de 1819, il apparaît nettement. L’enceinte collective qui couronne ce talus, elle est en partie masquée.
Le plan « napoléonien » montre quelques irrégularités dans le dessin du rempart. Elles peuvent correspondre à des tours (au Nord et à l’Est), près des portes de la ville.
Sur un plan du XVIIIe siècle, on reconnaît quatre entrées, correspondant aux principaux axes de communication. Au nord, la porte de Montpellier, à l’Est celle de Frontignan, à l’Ouest celle de Poussan (appelée dans les textes : « porte de l’Aiguière »), au sud celles des « Bains ». Ce dernier chemin existe depuis l’époque romaine.
L’agglomération fortifiée fut complétée, peut-être dès le XIVe s., par un faubourg (les Barrys) installé à l’Est de la butte, près du rivage de l’Etang. La demeure seigneuriale, mentionnée en 1082, est placée au centre du village. Aujourd’hui, on ne retrouve que quelques pans de murs pris dans les immeubles qui entourent son négatif. Le plan est grossièrement carré et peut être comparé à celui des châteaux de Poussan, Loupian ou Montbazin. Mais celui de Balaruc présente, dans son angle nord un massif faisant saillie sur la façade, peut-être la base du donjon. L’appareil des murs est fait de gros blocs de calcaire coquiller que l’on retrouve d’ailleurs à Montbazin et Poussan.

 

balaruc-le-vieux-de-nuit

 

Un insigne honneur

C’est entouré de son épouse avec qui il partage 70 ans de mariage, de sa famille, de ses nombreux amis et des représentants associatifs des 3 armes (Terre - Air - Mer) qu’a eu lieu à la résidence « Le Grand chai » de Balaruc le vieux, la remise de la légion d’honneur à François Hernandez né en 1923. Beaucoup d’émotion lors du discours de Claude Savry et le champagne servi par Eric Jamet directeur de l’établissement on clôturé cette émouvante cérémonie.

 

Discours de Claude Savry,
Capitaine de Frégate

Monsieur François Hernandez, vous êtes un combattant des guerres de 1939 à 1945, vous avez obtenu le titre de reconnaissance de la nation puis la commémoration de la guerre de 1939 à 1945 et la médaille des blessés, bien qu’une fois vous avez été blessé et vous n’avez pas voulu être rapatrié, vous êtes resté en place avec vos compagnons d’armes.
Vous avez obtenu la médaille militaire avec citation à l’ordre de votre régiment et le titre de reconnaissance de la nation et la commémoration de la guerre d’Algérie.
Pour tous ces faits d’armes vous étiez en attente de décoration des guerres de 1939 – 1945 comme chevalier de la légion d’honneur au titre de militaire des guerres 1939 – 1945 et vous allez être décoré dans les minutes qui suivront au titre du "grand chai". Je vous adresse mes plus vives félicitations
Vive la France

Claude Savry
Capitaine de Frégate

   

 La grande famille des Anciens Combattants ( président départemental  de l’UNC et celui de la section UNC  SETE) les Médaillés Militaires , le Souvenir Français et autres  associations patriotiques , les porte-drapeaux , famille , amis et résidents  étaient réunis dans un  salon , mis gracieusement à disposition par la Direction et le personnel du GRAND CHAI à Balaruc-le-vieux.

A  11H00 , ce 20 juillet ,  une cérémonie était organisée , en l’honneur de M.  François Hernandez (adhérent UNC Sète), nommé Chevalier de la Légion d’Honneur par décret Présidentiel du 15 avril 2016  (promotion spéciale du Débarquement 1944 ).

 En introduction , le Directeur de l’EHPAD , M. Jammet  a prononcé une allocution de bienvenue ,  de même  que M. Savary , capitaine de corvette honoraire au nom des résidents

Le parrain , M. Hyacinthe  Lopez ( adhérent UNC Sète), ancien d’Indochine et d’Algérie ,  Chevalier de la Légion d’Honneur , Médaille Militaire et Croix de Guerre TOE  a relaté  les mérites éminents du récipiendaire , engagé pour la durée de la Guerre 39/45 ,blessé lors du débarquement d’Aout 1944 , obtenant la Croix de Guerre  accompagnée d’une citation élogieuse et la Médaille Militaire. Il  lui a épinglé  l’insigne de cette prestigieuse décoration au nom du Président de la République en lui faisant l’accolade.

Le nouveau  Chevalier , dans une réponse empreinte d’une forte émotion  a remercié son parrain , sa famille et tous les participants  avant de les inviter  au «  verre de l’Amitié ».

  La présidente  du   Comité de Sète  du Souvenir français a  remis à l’impétrant un  assortiment de macarons et de chocolats , tandis que le Président Valat  offrait un bouquet à l’épouse Mme  Hernandez.

 C’est  UNIS COMME AU FRONT  que tous  ont partagé un excellent champagne et des succulents petits fourset , dans un joyeux brouhaha , chacun  a pu féliciter  François Hernandez  avant de se retirer .

H. Sabatier
photos : N. Grandmougin et G. Cantin


Fête Nationale à Balaruc-le-vieux


Les festivités ont commencé ce jeudi 14 juillet à 11 h par une cérémonie et la dépose d’une gerbe au monument aux morts par Marcel Bosc adjoint au maire, et Licia Pichegru, conseillère municipale déléguée aux festivités avec le concours des associations d’anciens combattants.
Puis de 17 h à 20 h la municipalité avait installé des jeux pour enfants et pour les plus grands sur la place de la mairie.
C’est à 20 h qu’était servi un menu, composé d’une Brasucade de moules avec des frites du fromage et un dessert. Diner animé et servi par les bénévoles du foyer rural
Vers 21 h et pour clôturer la soirée c’est un bal populaire avec le célèbre Orchestre CALICOBA qui à assuré une très belle ambiance malgré un vent plutôt fort, qui n’a pas arrêté la soirée.

G.C.

 

Venez chercher votre costume…

 Les Médiévales de Balaruc-le-Vieux sont un moment fort des festivités estivales de la commune et du Bassin de Thau. Pour l'édition 2016 l'association de couture Au fil d’étang place Marcel Pradel vous invite  à venir choisir et chercher votre tenue médiévale

Cavaliers, gentes dames et damoiseaux, chevaliers et écuyers, bienvenue dans les rues de notre cité, habitants, visiteurs, touristes, venez et revivez le Moyen âge, costumez-vous et festoyons ensemble les 23 et 24 juillet 2016 et venez choisir et chercher votre tenue médiévale. Prêt gratuit de costumes médiévaux Hommes – Femmes – Enfants, toutes tailles, plus de 300 costumes, étendards, fanions, bannières.

 

C’est un grand coup de chapeau, qu’il faut donner à ces deux bénévoles, Licia, une élue de Balaruc le vieux et Nicole simple citoyenne.

En effet elles font vivre  l’atelier couture « Au fil d’étang » une association dédiée aux costumes des médiévales. Mais plusieurs bénévoles leurs donnent un sérieux coup de main au moment de la distribution. Ce n’est pas rien de gérer plus de 300 costumes pour hommes, femmes et enfants, les tenir dans un état impeccable, quelques fois les réparer, les classer, un boulot formidable qui se prolonge dans l’année. Il faut dire aussi que ces médiévales 2016 arrivent à leur 19ème édition. Initiées en 1997 par Jean Montagu élu de Balaruc et délégué à la culture, à cette époque Balaruc empruntait tous les costumes nécessaires à ses médiévales à Monflanquin, petit village du lot et Garonne. Les médiévales de Balaruc le vieux un rendez vous annuel incontournable…