Le carrefour de la Despensière

Aménagement du rond-point de la Despensière

Le grand rond-point d'entrée de ville de Balaruc-les-Bains change de physionomie. Plus de Gazon et de fleurs régulièrement renouvelées. Ce giratoire se met au "Vert Demain", une démarche qui vise à éliminer l'utilisation des produits phytosanitaires dans l'entretien des espaces publics et à privilégier les essences méditerranéennes pour l'embellissement des espaces publics. Le Service Municipal des espaces verts profite de la période hivernale pour aménager le ronde-point de la Despensière.

Après avoir fait disparaitre l'ancien décor, les engins motorisés sont entrés en action afin de préparer le terrain à accueillir le prochain décor du giratoire. Il rappellera l'histoire de notre cité à travers sont passé romain. Un clin d'oeil sera également fait à un bâtiment de la ville aujourd'hui disparu, "les thermes Athéna".

Deux bassins symbolisant une source thermale, des jeux d'eau et d'éclairage surmontés par la coiffe de l'ancien site thermal Athéna ; une colonnade en demi-cercle donnant au décor un aspect de ruines antiques. Quatre allées seront dessinées et diviseront le rond-point ainsi que l'espace central qui accueillera les deux bassins et la "coiffe" de l'ancien Etablissement Thermal "Athéna".

Prochainement, dans les clairières créées, des essences méditerranéennes feront leur apparition : caroubiers et camphriers pour les grands sujets, essences endémiques pour les petits végétaux ; des plantes qui bénéficieront, dans un premier temps, d'un arrosage pour soutenir leur croissance. L'entretien deviendra ensuite beaucoup plus rare laissant une nature contrôlée, mélangeant minéral et végétal.

Une très belle réalisation qui valorisera cette entrée de Balaruc-les-Bains.

Morts d’été

Entre Béziers et Montpellier, il n’est pas de jour où on est à déplorer un accident grave en période d’été. Alors que les accidents de sortie de boite ont presque disparu grâce à l’action de la prévention routière et à la collaboration des patrons de discothèques, on déplore quotidiennement des chocs entre voitures. L’alcool n’est plus en cause mais on constate chaque fois un manque de vigilance des conducteurs. L’insouciance des vacances a de bien terribles conséquences.
Autre fléau d’été : les noyades. Dans notre région, on en comptabilise une dizaine  depuis le début de l’été. Cela malgré la présence des secouristes et autres garde-plages nombreux sur notre littoral, de Palavas à Valras. Souvent, ce sont des hommes âgés qui en sont les victimes car ils préjugent de leurs forces et ne comprennent pas que le poids des ans ne leur permet plus les performances de leur jeunesse. Alors...

» suite de l'édito
de Bernard Barraillé