C.R. de l'Assemblée Générale Ordinaire de l'U.H.A.A.C.

 

 

 

 

 

 

L’UHAAC (Union Héraultaise d’Associations d’Anciens Combattants), section de Balaruc- les-Bains a tenu son Assemblée Générale Ordinaire le 8 février, en présence de M. Francis Pigeaud, Vice-Président de l’UHAAC et de Mme Jacqueline Pigeaud, Secrétaire Départementale. Le Président, M. Jean-Pierre Poulain, ouvre la séance par un mot d’accueil et de bienvenue suivi d’une minute de recueillement en hommage aux disparus. Le bureau étant à renouveler, les adhérents sont invités à voter au fur et à mesure de leur arrivée.

M. Bernard Blondeau, Secrétaire de la section, présente le rapport d’activités pour l’exercice écoulé ; puis la Trésorière, Mme Renée Piolet, présente le rapport financier en parfait équilibre. Les rapports sont adoptés par l’assemblée à l’unanimité et le quitus est donné à la Trésorière. M. Francis Pigeaud et Mme Jacqueline Pigeaud prennent successivement la parole et rappellent entre autres le rôle social des associations d’Anciens Combattants. Ils insistent sur l’importance de leurs rôles pour le maintien et la transmission de la mémoire.

Une remise de décoration est faite à deux adhérents : M. Jean Tellier, porte-drapeau de la section reçoit la médaille d’argent de l’Union Fédérale et M. Jean-Marie Pesce, la médaille de bronze. Les résultats du dépouillement du vote sont annoncés : l’équipe actuelle est entièrement reconduite avec 38 voix pour, 0 contre et 2 votes nuls.

La séance est close et les participants se réunissent autour d’un apéritif convivial avant de se retrouver pour prendre un repas en commun.

Si vous croisez un chien ou un chat errant, ne détournez pas le regard

CHIENCapture

"Alors la mort dans l’âme, sur les conseils du vétérinaire et en concertation avec la famille d’accueil, nous avons pris la décision d’abréger ses souffrances. Véronique et son fils Ange ont décidé que cette petite misère aurait quand même un nom, Glimm car « glimmer of hope » signifie lueur d'espoir… Alors voilà maintenant Glimm est au paradis des chiens.Mais que de souffrances. Cette petite chienne a été vue errante des semaines auparavant par des habitants du village, elle était à ce moment là sur ses 4 pattes, courant la campagne, mais personne ne s’en est inquiété. Un chien comme elle tout le monde s’en fout. Cela n’émeut et ne touche personne. Ce n’est qu’un chien de chasse. Personne ne lui a donné à boire, ni même de quoi manger. Glimm est morte lentement mais sûrement. Elle est morte de faim, de soif, de fatigue. Glimm est morte de notre indifférence à tous. Enfin presque tous...

» associations