C.R. de l'Assemblée Générale Ordinaire de l'U.H.A.A.C.

 

 

 

 

 

 

L’UHAAC (Union Héraultaise d’Associations d’Anciens Combattants), section de Balaruc- les-Bains a tenu son Assemblée Générale Ordinaire le 8 février, en présence de M. Francis Pigeaud, Vice-Président de l’UHAAC et de Mme Jacqueline Pigeaud, Secrétaire Départementale. Le Président, M. Jean-Pierre Poulain, ouvre la séance par un mot d’accueil et de bienvenue suivi d’une minute de recueillement en hommage aux disparus. Le bureau étant à renouveler, les adhérents sont invités à voter au fur et à mesure de leur arrivée.

M. Bernard Blondeau, Secrétaire de la section, présente le rapport d’activités pour l’exercice écoulé ; puis la Trésorière, Mme Renée Piolet, présente le rapport financier en parfait équilibre. Les rapports sont adoptés par l’assemblée à l’unanimité et le quitus est donné à la Trésorière. M. Francis Pigeaud et Mme Jacqueline Pigeaud prennent successivement la parole et rappellent entre autres le rôle social des associations d’Anciens Combattants. Ils insistent sur l’importance de leurs rôles pour le maintien et la transmission de la mémoire.

Une remise de décoration est faite à deux adhérents : M. Jean Tellier, porte-drapeau de la section reçoit la médaille d’argent de l’Union Fédérale et M. Jean-Marie Pesce, la médaille de bronze. Les résultats du dépouillement du vote sont annoncés : l’équipe actuelle est entièrement reconduite avec 38 voix pour, 0 contre et 2 votes nuls.

La séance est close et les participants se réunissent autour d’un apéritif convivial avant de se retrouver pour prendre un repas en commun.

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations