Compétitivité sur la qualité de l'accueil à Balaruc-les-Bains


Une stratégie de compétitivité pour parfaire la qualité de l’accueil à Balaruc-les-Bains : une initiative atypique pour le leader du thermalisme en France.

Il y avait du monde le 13 avril dernier pour le lancement de la stratégie de compétitivité touristique de Balaruc-les-Bains : des représentants du Conseil Départemental, de la Région, d’Hérault Tourisme, de Sète Agglopôle Méditerranée, d’Atout France, mais également de nombreux acteurs économiques balarucois étaient présents. 

Une présence importante qui démontre, si besoin en était, de l’importance de ce projet pour la station de Balaruc, mais, également plus largement, «L’accompagnement financier de l’agence touristique nationale Atout France et d’Hérault Tourisme n’est pas anodin. Il montre bien l’intérêt qu’elle porte au projet balarucois qui n’est pas si fréquent en France» explique Pierre Lary, directeur de l’Office de Tourisme.

Il faut dire que cette démarche n’est pas commune, surtout au regard de la situation économique de la station thermale ces dernières années. Balaruc-les-Bains est la première station thermale de France et a vu la fréquentation de ses thermes progresser de près de 50 % en 11 saisons. Pourtant, comme le maire, Gérard Canovas, le précisait en introduction de la réunion du 13 avril dernier, «la concurrence s’organise, investit, se diversifie». Et de poursuivre «les bons résultats de la station en termes de fréquentation ne favorisent pas une prise de conscience collective sur la nécessité d’améliorer la qualité d’accueil pour rester compétitif. Malgré les efforts de chacun, celle-ci reste un point de faiblesse de la station ». Une faiblesse qu’il convient de corriger à un moment où les attentes et les comportements des clientèles évoluent et que la station thermale amorce, quant à elle, une évolution de son positionnement avec un développement souhaité des activités santé/bien-être.

«L’évolution des attentes et comportements des clientèles obligent, dans un contexte de concurrence exacerbée, les destinations touristiques cherchent à se différencier et à tendre vers une haute qualité d’expérience à toutes les étapes d’un séjour (accueil, parcours - client, gestion des disfonctionnements, personnalisation...) » poursuit le directeur de Balaruc Tourisme.

Consciente des enjeux économiques, la station de Balaruc a donc lancé une démarche visant à améliorer la chaîne de satisfaction touristique, et ce à tous les niveaux et pour tous les acteurs économiques. Elle doit être élaborée par et pour les acteurs dans une logique de projet collectif organisant la mobilisation de tous dans un objectif commun : structures d’hébergement, restaurants, commerces ... ainsi que les thermes, l’office de tourisme, et la Ville.

Après un diagnostic réalisé par le cabinet d’études EY (Ernst & Young), ce dernier proposera à la station de Balaruc-les-Bains, des orientations stratégiques prioritaires et un plan d’actions pour le développement de la compétitivité touristique de Balaruc-les-Bains sur la période 2018-2022...

Pierre Lary, Directeur du « Tourisme Balaruc-les-Bains » - 04 67 46 81 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Avec l'APAVH, les belles LALIE et DIARRA sont à l'adoption

pepit2229683346_1645563212187152_5084249881548282965_nSi le physique est à prendre en considération , on imagine que ce qui compte le plus ce sont nos caractères... A propos de Lalie, la jolie grisette : "j'ai un caractère calme. J'apprécie passer du temps couchée dans le salon de jardin de ma famille d'accueil. Je suis demandeuse de jeux et de câlins."pepit29571372_1645563708853769_1155069375934100749_nPour Diarra, l'arlequine : "je suis un peu plus speed, j'aime chasser, eh oui suis une chipie , j'embête les petits animaux. Je suis curieuse, j'explore tout ce que je peux, intérieur comme extérieur. J'aime aussi les câlins et parfois même, lorsque je l'ai décidé, je monte sur les genoux"...Nous avons toutes deux impérativement besoin d'un extérieur, nous sommes certes des minettes faites par avoir une vraie vie de famille mais aussi des minettes de la nature. Nous en priver serait très difficile pour nous. Pour nos adoptions, on vous demandera le remboursement de nos frais d'identification et de stérilisation...

» associations