Les féminines de la Boule d'Azur championnes d'Occitanie

Ce week-end, à Sigean, l'équipe Féminine de Balaruc-les-Bains, menée par Gyslaine Charbonnel, s'impose en finale face à l'équipe d'Argelès-sur-Mer sur le score de 27 à 13.

L'équipe devient Championne Régionale de la catégorie des AS Féminines. Bravo Mesdames !

Elles auraient pu porter les couleurs de la Boule d'Azur au niveau national mais la compétition s'arrêtera à ce stade ; le Club espère que la Fédération permettra de délivrer un titre pour les AS Féminines.

Le club soutient ses filles notamment dans leur projet de création d'une équipe "Club Sportif Féminin" à Balaruc-les-Bains, qui démarrera en Nationale 2 l'an prochain. L'équipe est composée de Gyslaine Charbonnel, Madeleine Cazes, Larie Garcia, Chantal Cadilhac, Patricia Segura, Christiane Fovez, Marie Delmaire, Sylvie Mebarki et Gallou Valérie.

Il est à souligner que Mesdames Fovez Christiane et Delmaire Marie sont devenues championnes départementales en double et accèdent aux qualificatifs pour le championnat de France les 2 et 3 Juin prochain. Décidément, les filles brillent autant que les garçons ! La Boule d'Azur et son président, Claude Belle, sont très fiers.

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations