Hommage au Bombardement du 25 juin 1944

Après un discours de Monsieur le Maire de Balaruc-les-Bains et ses adjoints, l'UHAAC, le Souvenir Français, dont les responsables étaient présents, et la municipalité ont déposé une gerbe en hommage aux personnes disparues en ce jour de bombardement.

Le 25 juin 1944, alors que le débarquement allié a eu lieu en Normandie et que la fin des hostilités approche, souhaitant détruire les industries pétrolières de Sète – Frontignan – Balaruc alors très importantes, les Forces Alliées bombardent ce secteur, tuant dix-neuf Balarucois et faisant de nombreux blessés.

A l'endroit où a été érigée une stèle commémorative près de la Maison du Peuple, la Ville a souhaité que cette funeste journée qui fait partie de l'histoire de Balaruc-les-Bains ne puisse jamais être oubliée et qu'elle soit fêtée, comme il se doit, chaque année. Une minute de silence a été respectée ; les chants des personnes disparues et la Marseillaise ont sonné devant ce monument entonnée par les participants à cette manifestation.

Avec l'APAVH, la douce Molly est à l'adoption

CHIENimage5C’est une drôle d’histoire que celle de Molly… Sa maîtresse est décédée il y a quelques semaines et elle n’avait rien prévu pour ses animaux : 4 chiens et 2 chats. Sa voisine, qui a adopté un chien à l’association, nous a contactés pour la prise en charge de tous ces poilus ! Elle ne voulait pas que les 2 Yorks, l’autre femelle Labrador de couleur sable et Molly, partent en fourrière. A la veile de l’été, 4 chiens d’un coup c’était beaucoup, sans compter que nous étions déjà engagés pour d’autres chiens en détresse. Nous avons fait appel à Catherine du refuge des 4 pattes qui a accepté de prendre les York mais aussi à Valérie de JSMC qui a choisi la labrador sable. Restait Molly. Ces 4 chiens ont toujours vécu en compagnie de leur maîtresse, dans une maison avec un jardin dont ils ne sont jamais sortis, ne côtoyant que  très peu de monde… Si tous les 4 sont un peu craintifs, Molly est de loin la plus mal à l’aise avec les personnes qu’elle ne connaît pas. Nous avons eu du mal à la faire monter dans la voiture, puis à l’en faire descendre une fois arrivés!...

» associations