Balaruc les Bains

Forum Sport et Santé intéressant au Casino de Balaruc-les-Bains

La pratique du sport chez les enfants et les adolescents est en déclin. Quant à l’apprentissage de la natation, il montre ses limites avec l’augmentation des noyades en France. Les Jeux de Paris 2024 peuvent-ils contribuer concrètement à relancer l’activité physique chez les Français ?

Le Forum Sport & Santé, organisé par le journal Le Monde, ce jeudi 6 Février, en partenariat avec Sète Agglopôle Méditerranée, se penche sur ces questions de santé publique, ainsi que sur la réathlétisation, cette étape longtemps négligée entre la blessure et la reprise de l’entraînement. 

C'est devenu une évidence : une activité physique régulière est le seul véritable antidote aux maux de la sédentarité. Elle constitue une réponse à l'épidémie d'obésité à laquelle nous assistons au niveau mondial, notamment chez les plus jeunes, elle permet de vieillir en bonne santé, elle contribue à prévenir les maladies ou à mieux guérir de celles-ci.

Participation exceptionnelle, en tant que grands témoins, de Stéphane Diagana, champion du monde d'Athlétisme et de Guilhem Guirado, ancien capitaine du XV de France. 

 

 

 

 

 

 

 

Comment lutter contre l’inactivité ?.

Les jeunes sont les plus exposés. Les nouvelles générations ont tendance à se laisser captiver par les écrans. Les spécialistes présents au  forum Sport & Santé à Balaruc-les-Bains tirent la sonnette d’alarme. François Carré, cardiologue du sport, remarque un constat inquiétant. "En France le niveau d’activité baisse alors que d’autres pays comme les Etats-Unis augmentent le leur. Si cela ne progresse pas, l’espérance de vie de la nouvelle génération sera moindre que la nôtre, çà à l’air de rien mais cela veut dire que c’est une bombe à retardement"... 

Durant ce forum, les spécialistes se sont alors efforcés de faire passer des messages simples et des recommandations face à cette sédentarité ; autant pour les jeunes que pour l’entourage familial avec un mot à faire entrer dans les esprits « BOUGER » comme le précise le David Thivel, chercheur, qui est membredu Comité Scientifique de l’Observatoire National de l’Activité Physique et de la Sédentarité - ONAPS. Les enfants de moins de 6 ans doivent avoir 3 heures par jour de sollicitation motrice, on ne parle pas de sport mais juste de les faire bouger, ce qui nécessite, bien sûr, l’implication des parents 

Pour les enfants de 6 ans et jusqu’à 18 ans, ils doivent avoir une heure par jour d’activité modérée ; l'augmenter de 10 minutes réduit d’environ 12% les risques de morbi-mortalité  Plusieurs débats ont été menés pour mettre en avant l'activité physique chez les jeunes sachant que lécole a un rôle essentiel.

Il faut réconcilier les jeunes avec l’activité physique. L’Education Nationale joue d’ailleurs un rôle essentiel dans l’apprentissage ; mais il est important de bien coordonner cette pédagogie selon Stéphane Arias, directeur régional de l’Union nationale du sport scolaire (UNSS) :

La pratique sportive doit se répartir harmonieusement sur toute la semaine - 30 minutes par jour - ceci correspondant bien à ce souci de santé pour notre jeunesse  En revanche les spécialistes précisent qu'il ne faut pas confondre sport et activité physique ; le but n'étant pas de passer directement à un sport intensif. Le message est plus porté vers une activité physique. Marcher, monter des marches peuvent suffirent pour entrer dans le cadre de l'activité physique. L'objectif étant avant tout de bouger et donc d'éliminer l'inactivité.

L’enjeu est donc de taille ; les sportifs et les spécialistes de la santé ont donc entamé une course contre la montre sachant que plus vite le message passera plus les résultats seront probants selon le cardiologue François Carré.

Le point positif c’est qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire... Si un enfant décide de bouger, il pourra alors rattraper très vite son retard.

Une séance a été proposée le matin et l'après-midi par Caroline à tous les participants présents au Forum, détente physique assurée et bonne humeur avec une nouvelle méthode le "YOGIST" :

C'est une méthode de "yoga corporate" pour l’hygiène de travail, sur chaise, sans se changer, sans matériel...  sur le lieu de travail. 

YOGIST intervient aujourd’hui en France, au UK, au Brésil et à Singapour et développe des outils digitaux pour permettre à tous ceux qui travaillent sur écrans et dans des positions assises, de sauver leur dos… et leur santé !

Entretien avec Guilhem Guirado, ancien capitaine du XV de France et le Dr.Jacques Teissier, chirurgien orthopédiste et traumatologue, suivi de : 

Après la blessure, le temps de la réathlétisation :

Entre le coup d’arrêt constitué par la blessure et la reprise de l’entraînement et de la compétition, la phase de la réathlétisation, longtemps négligée, est cruciale. Elle pose notamment la question de la relation entre l'encadrement sportif et le staff médical. 

Avec Guilhem Escudier, médecin du MHSC Foot, Guilhem Guirado, ancien capitaine du XV de France, Anne-Laure Morigny, préparatrice physique en charge de la réathlétisation et de la prévention des blessures à l'Insep (INSEP), Marine Tanguy, chargée de projet à la mairie de Balaruc-les-Bains, Pierre Vaultier, double champion olympique de snowboardcross qui ont échangé avec le public.

Intervention de Marine Tanguy, chargée de projet dans le sport, à la Mairie de Balaruc-les-Bains, déclarant que cette station thermale répond aux besoins et aux attentes des sportifs de haut niveau et des médecins en créant un centre de préparation physique et réathlétisation à base d’eau thermale à Balaruc-les-Bains - prévention des blessures qui rentre dans la préparation des sportifs de haut niveau, lien avec les besoins du haut niveau qui sont les mêmes que pour les sportifs de moyen niveau et loisirs à qui le centre de préparation physique et réathlétisation sera également ouvert. 

Faire de Paris 2024 un tremplin pour le sport santé ?

Avec le lancement de sa stratégie Bouger Plus, le comité d’organisation Paris 2024 montre son intérêt pour le sport santé. Mais au-delà des déclarations d’intention, comment faire pour que les Jeux olympiques contribuent concrètement à développer l’activité physique chez les Français ?

Avec Marie Barsacq, directrice "Impact & Héritage de Paris 2024", Jackie Benoist, médecin CROS Occitanie, Stéphane Diagana, champion du monde d'Athlétisme, Christèle Gautier, cheffe de projet Stratégie Sport Santé au Ministère des sports, Joana Ungureanu, Manager du programme "Bouger plus Paris 2024".

Conclusion de ce Forum avec Stéphane Diagana et  Magali Ferrier, vice-présidente déléguée au sport de Sète Agglopôle Méditerranée.    A.P.

Vendredi 7 février "les Ecrans du Sud" au Piano-Tiroir

Vendredi 7 Février à 19 h. au Centre Culturel "Le Piano Tiroir" - Les Écrans du Sud – Rendez-vous mensuel du documentaire à Balaruc-les-Bains - Entrée : 5 € - Prévente  à l'Office de Tourisme de Balaruc-les-Bains

" DEPUIS MEDIAPART " - Un film de Naruna Kaplan de Macedo.

En installant sa caméra au cœur des locaux de la rédaction du journal en ligne Mediapart, avant, pendant et après l’élection présidentielle française de 2017, Naruna Kaplan de Macedo a pu suivre le quotidien de celles et ceux qui y travaillent.

Sur fond de dossiers comme l’affaire Baupin, les Football Leaks et les financements libyens, le film nous donne à voir comme jamais les coulisses d’un certain journalisme d’investigation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 



En première partie Carte blanche offerte à Multimédia Création, Association de Balaruc-les-Bains

La folle histoire de Michel Montana au Piano-Tiroir

 La folle histoire de Michel Montana

Jeudi 6 février à 20 h.30 au Centre Culturel “Le Piano-Tiroir” à Balaruc-les-Bains :

Entre musique et humour, Oldelaf et son acolyte Alain Berthier à la contrebasse présentent leur spectacle “La Folle Histoire de Michel Montana”. Ce personnage fictif donne l’occasion au duo de revisiter les titres phares des années 1970. Dans ce spectacle, Olivier Delafosse, alias Oldelaf et Alain Berthier invitent leur public à découvrir les aventures de Michel Montana, un chanteur français des années 70 qui a traversé le paysage musical pendant quarante ans sans jamais trouver le succès.

Selon sa biographie créée de A à Z par le duo, Michel Montana est né en 1946 “de mère française mais rasée et de père stérile”. Lorsqu’il se lance dans la musique, le chanteur n’arrive pas à se faire accepter par ses confrères. Sans rencontrer le succès, Michel Montana va suivre l’apogée des années 70.

Les deux seuls membres du FCMM (Fan Club Michel Montana), Oldelaf et Alain Berthier décident de rendre hommage à l’artiste incompris. Ils racontent en chansons les aventures du chanteur au travers d’un colloque festif.

Tarifs : 15 €/ 20 €. Prévente : 15 €. / Office de Tourisme, Digitick, France Billet.

Conseils sur les Economies d'Energie

L’image contient peut-être : texte

Profitez de conseils gratuits le 7 février et le 3 avril à Balaruc-les-Bains

L’agglopôle offre à la population un service de conseil gratuit dédié aux économies d’énergie avec GEFOSAT, association spécialisée dans la maîtrise des charges en énergies et la promotion des énergies renouvelables.

Vous souhaitez construire une maison ? Rénover votre logement ? Passer aux énergies renouvelables ? Changer votre système de chauffage ?…

Des permanences sur prise de rendez-vous au 04 67 13 80 90 se dérouleront à l'Espace Louise Michel, rue des écoles, à Balaruc-les-Bains, en matinée, les vendredis 7 février et 3 avril.

 

Coupe Zone Sud Qwan Ki Do à Hyères

Encore une belle récolte de médailles lors de la Coupe Zone Sud des petits pratiquants Balarucois ce samedi 1er février à Hyères.

L’image contient peut-être : une personne ou plus et terrain de basketball

De l'Or, de l'Argent et du Bronze, il y en a eu pour tout le monde puisque tous les pratiquants sont revenus médaillés et TOUS sans exception qualifiés pour la Coupe de France ! Un grand Bravo à tous pour le travail et les efforts accomplis.

Loto du Comité des Fêtes au Boulodrome

Première soirée de l'année pour le Comité des Fêtes avec une nouveauté en cette saison : UN LOTO. Soirée organisée en partenariat avec la Boule d'Azur et le succès était au rendez-vous ce samedi 1er février au Boulodrome de Balaruc-les-Bains.

L’image contient peut-être : une personne ou plus

Appel à Projet - Anaïs Armelle Guiraud au Piano Tiroir

APPEL A PROJET - Inscription - Anaïs Armelle Guiraud – photographe et plasticienne – « L’institut Skolios »

Depuis son ouverture, le Piano-Tiroir, centre culturel de la ville de Balaruc-les-Bains, a vocation à accompagner la création artistique.

La jeune photographe originaire de Frontignan, Anaïs Armelle Guiraud sera accueillie dans l'établissement en résidence artistique de février jusqu'à fin mai 2020.

Formée à l'école des Beaux-Arts de Montpellier, l'artiste se présente comme "une femme photographe et plasticienne, porteuse d'un travail photographique singulier et affirmé. Mais aussi porteuse de valeurs et de projets sociaux, culturels et féministes".

En sus de sa résidence, les photographies de l'exposition Le Petit cabinet d'Anaïs Armelle Guiraud seront visibles au Piano-Tiroir du 28 mars au 14 juin.

Dans le cadre de sa résidence portant sur un projet intitulé « L’institut Skolios », Anaïs Armelle Guiraud travaillera en collaboration avec les Balarucois qui souhaitent débattre des thèmes de l'apparence et de la norme sociale, de la parole contrainte et contrariée, de la liberté et de ses privations par l'objet.

Une réunion d'information s'est tenue mercredi 29 janvier à 18 h.30 au Piano-Tiroir à Balaruc-les-Bains
Vous êtes intéressé(e)s ? - Renvoyez le bulletin de participation ci-joint ou contactez Maud au 04.67.46.81.32 ou à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.<mailto:Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.> .

Pour plus d'information sur l'artiste: https://www.anaisarmelleguiraud.fr/

Inscription sur les listes électorales il est encore temps !!

En 2020, se dérouleront les élections municipales les 15 et 22 mars. La date du 31 décembre n’est plus impérative : si vous ne l’avez pas encore fait vous avez jusqu’au 7 février 2020 pour vous inscrire sur les listes électorales, il faut être au minimum âgé de 18 ans, avoir la nationalité française ou être citoyen européen résidant en France et jouir de ses droits civils et politiques.

L’inscription est automatique pour les jeunes de 18 ans (s’ils ont bien accompli les formalités de recensement à l’âge de 16 ans), ainsi que pour toute personne ayant obtenu la nationalité française après 2018.

Où s’inscrire ?

Vous pouvez vous inscrire auprès du service Élections de la Ville, mais aussi en ligne sur www.service-public.fr, où vous pouvez vérifier votre situation électorale. Dans tous les cas, vous devez remplir le formulaire cerfa n°12669*02, disponible en mairie et en ligne.

Formalités

Les pièces à fournir sont : une pièce d’identité en cours de validité ou périmée depuis moins de 5 ans (carte nationale d’identité ou passeport) et un justificatif de domicile dans la commune de moins de 3 mois (quittance de loyer, facture d’électricité,…).

Cas particuliers

Certaines personnes peuvent s’inscrire sur les listes en dehors des périodes de révision et voter dans l’année, notamment : les jeunes qui deviennent majeurs au plus tard la veille du scrutin ou la veille du second tour, les personnes qui ont déménagé pour le travail ou suite à un départ à la retraite (agents publics).

Les ressortissants européens peuvent voter

Un citoyen de l’Union européenne qui réside en France peut participer aux élections municipales dans les mêmes conditions qu’un électeur français. Pour exercer ce droit de vote, il doit être inscrit sur les listes électorales et remplir les conditions d’âge et de capacité juridique.

Pour vous renseigner comme pour vous inscrire :

Service Elections : 04 67 46 81 00

Hôtel de Ville / Avenue de Montpellier

Dynamisation des coeurs de Ville par S.A.M.

Dans le cadre de sa politique locale du commerce et soutien aux activités commerciales d’intérêt communautaire, Sète Agglopôle Méditerranée a mis en place un dispositif de soutien aux commerçants, artisans et professionnels de services, qui souhaitent moderniser leurs locaux et les mettre en accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Cette modernisation, indispensable pour rendre plus attractive les différentes activités, contribue efficacement à la dynamisation des coeurs de ville.

Ce dispositif a été souhaité par les élus de Sète Agglopôle Méditerranée pour s’inscrire dans la continuité des aides directes accordées de 2008 à 2016 dans le cadre des programmes FISAC (désormais terminés).

Ce jeudi 30 janvier, François Commeinhes, Président de l’agglopôle et Maire de Sète, Yves Michel, Vice-président délégué au développement économique, et Gérard Canovas, Maire de Balaruc-les-Bains, ont remis un chèque de subvention à deux commerces : Coiff’Hom, rue Paul Valery, à Sète, et « La cabane à jus », avenue du Port, à Balaruc-les-Bains.

En 2019, 10 commerces de proximité du territoire ont été accompagnés par ce dispositif, ci-dessous la remise du chèque à " la Cabane à jus " à Balaruc-les-Bains.      

.hornbalaruc les bains la cababe à jus