Balaruc les Bains

Conseil de développement de l'OMC le 8 octobre

En préambule, Maurice Bouchard a rappelé les objectifs de l’OMC, reprécisés depuis deux ans en plein accord avec la Ville de Balaruc-les-Bains: susciter de nouvelles activités culturelles, soit au sein d’associations existantes, soit par la création de nouvelles associations, et encourager les coopérations entre associations et organisations (culturelles ou autres). Il a tenu à rappeler que l’intérêt, pour lui, était essentiellement de participer à l’amélioration du « vivre ensemble » dont l’animation culturelle associative peut être un élément fort. Le Conseil de développement est l’organe (non statutaire) permettant les échanges au sujet des projets.

Plusieurs nouvelles activités culturelles, ou projets, ont été présentés. Au préalable a été évoquée la situation du groupe « Peintres » de l’amicale de l’Age d’Or qui pourrait se constituer en association autonome tout en reconnaissant n’avoir pas les capacités pour le faire. Iréné Cathala va provoquer une réunion au cours de laquelle l’aide de l’OMC sera proposée pour surmonter ces difficultés d’ordre administratif (rédaction des statuts, aide à la constitution d’un CA, d’un bureau, animation, etc…).

Puis James Mathé a présenté la nouvelle association « Multimédia-Création-Balaruc » (MCB) dans ses deux dimensions : un atelier informatique destiné à donner des conseils à des personnes en difficulté d’apprentissage des fonctions informatiques (utilisation de logiciels simples, Internet, etc.) et atelier d’initiation au montage vidéo ou montage photos (voyages, évènements familiaux, évènements culturels, etc.). L’intérêt de cette initiative réside dans les développements qu’elle peut avoir, notamment auprès d’un public jeune : constitution d’une activité « jeunes reporters » par exemple.

L’OMC peut apporter une aide financière pour l’achat de matériel adéquat (ordinateur, caméscope, logiciels) dans le cadre de conventions entre l’association et l’Office, ainsi que pour l’apport de professionnels en cas de besoin). Madame Blondeau a présenté le Comité du Souvenir Français qui, si son statut ne peut lui permettre d’adhérer formellement à l’OMC, sera néanmoins considéré comme adhérent, ainsi que l’Union Héraultaise des Associations d’Anciens Combattants (UHAAC) qui, lui, vient d’adhérer officiellement. La dimension culturelle de ces deux organisations ne peut être ignorée dans la mesure où elles sont actuellement très impliquées dans la préparation des commémorations de la fin de la guerre de 1914-18 organisées par la Ville, et par le travail de mémoire qui est un des axes de réflexion de l’OMC.

Yves Juarez a présenté ensuite l’ALSEO (Association Le Sable Et l’Océan) organisant des voyages culturels au Maroc selon quatre formules : pêche, circuit Ouest, circuit Est, randonnée et treck. Prévus pour des groupes de 10 à 15 personnes, à des prix très abordables, ils privilégient le contact avec la nature et avec l’habitant. La coopération avec l’association MCB peut donner des résultats très intéressants.

Marie-Joëlle Bouchard a expliqué une orientation nouvelle de l’association Ani-Mot-Lire (AML) en direction des adultes avec des actions visant au développement de la poésie et de la littérature : en étant associée à des initiatives municipales (vernissage de l’exposition 14-18, inauguration de l’espace culturel Piano Tiroir, opération « Carte blanche aux associations » dans le cadre des Ecrans du Sud) ou en organisant des événements comme un « moment poésie-musique » au restaurant Le Belouga le 15 novembre prochain à 17 h. 30. Un atelier d’écriture est en projet. Par ailleurs, Ani-Mot-Lire poursuit des actions en direction des enfants (et des parents) pour favoriser le développement de la lecture. La Médiathèque sera associée à ces initiatives, ainsi que le service Culture et Festivités et d’autres associations (APCP, Acte Culture…). André Moraldi a évoqué un projet de sensibilisation des jeunes enfants aux langues étrangères. L’OMC propose d’organiser une réunion afin d’examiner sous quelles conditions il peut soutenir et aider à l’aboutissement de ce projet dont l’intérêt est reconnu.

L’action de l’OMC en direction des publics empêchés (personnes âgées, ou à mobilité réduite ou handicapées, ou en difficulté financière) doit être étudiée (à la suite d’une rencontre avec la directrice du CCAS). L’OMC va poser la question aux associations adhérentes et recueillir leurs éventuelles propositions et se déclare disposé à participer à la réflexion que mène le CCAS au sujet d’un projet d’Epicerie Solidaire qui serait également un lieu de rencontre et d’animation.

Iréné Cathala se réjouit de la progression du nombre d’associations culturelles (8 en 2014, 14 en 2016, peut-être près de 20 en 2019) et demande à l’OMC de faire un « recensement quantitatif » auprès des associations adhérentes. Le temps n’a pas permis de parler de projets comme, par exemple, l’installation de boîtes à livres porté par Cédric Leclerc (CQARU). Ce sera pour la prochaine réunion du Conseil de développement de l’OMC. Le Conseil d’administration, initialement prévu à la suite du Conseil de développement, est reporté, faute d’éléments propres à des prises de décisions. La séance est levée à 20 h 15.

La secrétaire Marinette Grellet, la trésorière Michèle Jégat, le vice-président Paul Soulat et le président Maurice Bouchard.

André-Jules Robert, historien-conteur fait salle comble à Balaruc les Bains

« SI on en parlait ». Histoire d’un poilu au lendemain du 11 novembre 1918.

 Il fallait être ponctuel, salle des conférences, à 18H30, vendredi 12 octobre à Balaruc les Bains.

L’Association Pour une Culture Partagée accueillait André-Jules Robert « Historien- Conteur » dans le cadre de ses conférences « Culture autour de… » qui invite des personnes compétentes en ressources locales sur un thème culturel de référence.

apcp3-IMG_7055-001-1

 Cette conférence se plaçait dans le cadre de la commémoration de la fin de la Première Guerre Mondiale et participait à la saison culturelle 2018/2019 de la ville de Balaruc les Bains.

 La commune était représentée par Iréné Cathala adjoint à la culture et Cécile Louis responsable du service culturel.

 André- Jules Robert, intervenant bénévole comme l’a souligné Alain Baudot, président de l’APCP, a mis en scène la vie d’Henri Thibault, héros imaginaire, après l’euphorie de l’annonce de la fin de la Première guerre mondiale, proclamée à la onzième heure du onzième mois de l’année 1918.

 Le récit théâtralisé du conférencier a tenu en haleine l’assistance qui a vécu, pendant une heure, le récit palpitant d’Henri Thibaut qui voit son retour à la vie civile semé de déception en déception :

le chômage, le manque de reconnaissance, une épouse émancipée par la force des choses , les copains, l’alcool et s’entendre dire qu’il est une bouche inutile à nourrir. Son désenchantement ira jusqu’à lui faire regretter la guerre avec les copains. Un jour, à 27 ans, terrassé par la grippe espagnole, comme 200 000 autres poilus rescapés du conflit, il rejoint ceux de «  là haut ».

apcp1-IMG_7052

 La communication avec le public tout proche, le talent de l’orateur furent salués par de longues minutes d’applaudissements.

 Henri Thibault était parmi nous et, en son nom, à travers l’orateur, l’assistance rendait hommage à l’un de nos aînés qui a partagé, dans un contexte difficile, des moments de vrai bonheur et de joie , menant parfois au drame final, victime indirectement de la guerre des hommes.

Fantastiques dernières journées de la Semaine Bleue

Gérard Canovas a dit lors de la présentation de la Semaine Bleue "Les personnes âgées disposent d'une ressource renouvelable pour ne pas dire inépuisable : LE TEMPS... Le temps... qui peut être facilement redéployé pour échanger, transmettre, partager entre générations et explorer ensemble de nouvelles conditions de vie qui prennent en compte et respectent l'environnement. La Semaine Bleue, dans laquelle la Ville de Balaruc-les-Bains s'inscrit cette année encore, est comme un point d'orgue de la politique publique en faveur des seniors ".

  

Et les seniors en ont encore bien profité en cette fin de semaine avec la visite des chais de Noilly Prat à Marseillan, puis un succulent repas au Domaine de l'Argentière à Montblanc, un ancien Domaine Viticole superbement bien arrangé pour une réception "princière"... Dimanche après-midi, un "Thé Dansant" a été proposé pour clôturer cette "Semaine Bleue". Les seniors balarucois ont dansé sur la musique de "Jeannot et Gérald" à la Maison du Peuple. Geneviève Feuillassier, vice-présidente du CCAS de Balaruc-les-Bains était présente pour remercier les aînés d'avoir été fidèles à toutes les activités et leur dire "à l'année prochaine". 

A.P.

   

Semaine Bleue organisée par le C.C.A.S.

« Depuis plusieurs années la Ville de Balaruc-les-Bains multiplie les projets et les actions pour que les aînés bénéficient d’un accompagnement adapté à leur âge et à leur santé et aussi qu’ils puissent profiter au maximum d’animations et d’activités », estime Geneviève Feuillassier, adjointe déléguée aux Personnes âgées et vice-présidente du CCAS.

Forte de ce constat, la Ville de Balaruc-les-Bains s'est inscrite, cette année encore, dans la dynamique de la manifestation nationale « La Semaine Bleue » qui se déroule jusqu’au 14 octobre. Comme pour les éditions précédentes, c’est la richesse et la diversité qui sont de mise. « La Ville et son CCAS, en coordination avec les associations locales, proposent un programme d’activités qui, j’en suis sûre, attirera un grand nombre de seniors balarucois » poursuit la vice-présidente du CCAS. Celui-ci oscillera entre activités ludiques, journées découverte et atelier santé – bien-être. 

La semaine a commencé le lundi 8 octobre avec un atelier pratique " Gym douce + relaxation " proposée par l'Association Gymnastique Volontaire de Balaruc-les-Bains

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le mardi 9 octobre, après une initiation à l'Informatique avec l'Amicale de l'Age d'or le matin, l'après-midi était prévue une "marche nature aux Salins de Frontignan" qui, en raison des intempéries n'a pas pu malheureusement avoir lieu. Les 40 personnes inscrites à cette sortie ont été bien déçues... Même annulation pour la "journée intergénérationnelle" avec les enfants du Centre de Loisirs pour la visite de l'Aquarium "Mare Nostrum" prévue le mercredi 10 octobre... Une très bonne décision vient d'être prise par le C.C.A.S., cette sortie à l'Aquarium de Montpellier est reportée au mercredi 7 novembre !

En ce jeudi 11 octobre, un loto avec l'Amicale de l'Age d'Or a bien eu lieu avec plus d'une centaine de personnes présentes. Ce fut donc la fête...

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 12 et samedi 13 octobre une sortie est organisée sur 2 jours où 2 bus chaque jour amèneront les aînés à une journée culturelle et gourmande dans la région. Thau Infos se fera un plaisir de vous offrir un reportage sur ces journées.

Enfin un Thé dansant avec "Jeannot et Gérald" sera offert à la Maison du Peuple le dimanche 14 octobre pour clôturer cette "semaine bleue".   A.P.

Présentation de l'Equipe ARAGO de Sète

Aucun texte alternatif disponible.

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 5 octobre, Gérard Canovas, Maire de Balaruc-les-Bains et Sylvain Bonnet, Directeur de l'Etablissement Thermal, recevaient les personnalités régionales et sportives dans le hall des Thermes afin de présenter l'Equipe de volleyeurs de l'Arago de Sète pour la saison 2018/2019 devant les familles des joueurs, les élus de la ville de Balaruc-les-Bains et les nombreux invités heureux de participer à cette "Fête du Sport".

Saison culturelle 2018/19 à Balaruc-les-Bains

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 4 octobre à la Maison du Peuple, l'équipe Culturelle de la ville de Balaruc-les-Bains présentait la saison culturelle 2018/19.

Une nouveauté cette année, la programmation est faite jusqu'à fin juin 2019.

Une saison proposée avec plus de 20 spectacles et concerts, des expositions, du cinéma chaque dimanche et les habituels "Ecrans du Sud" le premier vendredi du mois.

Une programmation où se rencontrent le cirque, l'humour, le rock, la chanson engagée, le traditionnel et l'électro.

Le Grande Guerre sera à l'honneur en octobre et novembre 2018. Une semaine sera dédiée à l'Argentine et les jeunes amis québécois reviennent pour le plus grand plaisir des spectateurs. Des chants serons présentés passant de l'Occitanie à la Réunion...

Iréné Cathala a informé l'assistance que l'inauguration du nouveau complexe culturel "le piano tiroir" aura lieu les 8 et 9 décembre 2018 avec de nombreuses activités présentées sur les 2 jours. Des précisions seront données ultérieurement.

Les nouveaux balarucois ont été reçus par la municipalité

L’image contient peut-être : une personne ou plus, foule, arbre et plein air

En ce samedi 6 octobre, les personnes nouvellement installées à Balaruc-les-Bains ont pu découvrir la ville et ses différents quartiers, son histoire, ses traditions mais aussi ses nombreux services, ses différents équipements actuels et à venir, guidés par Monsieur le Maire et une partie des élus du Conseil Municipal. A la suite de cette visite ils étaient conviés à une réception organisés pour eux.

"Extension, Résurgeance et S'insinuer" en exposition

À découvrir sur la F.L.A.C. (Façade locale d’art contemporain) de l’Espace o25rjj à Loupian, l’étonnante « Extension » de l’artiste plasticienne Karine Debouzie et au Jardin Antique Méditerranéen à Balaruc-les-Bans jusqu'au 30 novembre 2018.

Karine a créé cette installation artistique, entre la sculpture et le dessin et cette œuvre déborde allègrement le cadre habituel de la FLAC, pour se développer sur toute la façade.
L’artiste a laissé libre cours à son imaginaire pour libérer ces sortes de tuyaux, coupés en deux. À vous d’interpréter ce que vous voyez ou de vous laisser porter par la poésie de ces courbes inattendues.
Cette proposition fait partie d’une exposition-parcours « S'insinuer » qui se déploie aussi au Musée de la Villa gallo-romaine à Loupian et au Jardin antique méditerranéen à Balaruc-les-Bains.

Ça n'est pas par hasard si Pascale Ciapp de l’Espace o25rjj a présenté le travail de l’artiste Karine Debouzie à ses partenaires de Sète Agglopôle Méditerranée pour ce projet d'exposition-parcours, sur des sites aussi différents que le Jardin Antique Méditerranéen, le musée de la Villa Loupian et la façade de l'Espace o25rjj. Elle connaît et suis le travail de Karine Debouzie depuis plusieurs années maintenant. « J'ai toujours été saisie par la force de son trait dans l'espace et la liberté qu'elle donne aux formes qu'elle crée. Et quand elle travaille "in situ", Karine travaille pour que l'espace et l’œuvre fassent corps et c’est la raison pour laquelle ses œuvres font sens avec le lieu : « sens » dans tous les sens du terme.  Je tiens aussi à préciser que dans le cadre de ce projet, pour que Karine puisse créer et produire au fur et à mesure avec les sites, elle a été accueillie en résidence à l'espace o25rjj depuis le 14 août, résidence soutenue par la Région Occitanie. »

« Une Exposition, Trois lieux » L'exposition « S'insinuer » tisse un lien entre trois lieux grâce à des installations artistiques créées in situ.

Que ce soit au Jardin antique méditerranéen à Balaruc-les -Bains, au Musée gallo romain Villa-Loupian ou sur la Façade locale d'Art contemporain (Flac) de l'Espace O25rjj à Loupian, ces tuyaux aux formes organiques, sorte de résurgences jaunes, convoquent l'imaginaire des visiteurs et viennent entrer en résonance entre elles à distance. Les installations de « S'insinuer » font surtout écho aux lieux qui les accueillent et révèlent la notion de flux présente dans chaque endroit. Par le détournement et la transformation de la matière ces créations évoquent la relation ambivalente que l'Homme entretient avec la nature, entre appropriation, maîtrise et imitation. Ici et là, le drain agricole jaune va perdre son usage utilitaire pour nous emporter en volutes de pensées. De la réflexion à ce qui ne se réfléchit pas, il s'agira parfois d'un parcours tissé de l'autre côté du miroir.

A voir absolument : dans Loupian  : EXTENSION - œuvre sur la F.L.A.C. à voir 24h/24h. - RESURGEANCE : œuvre au musée de la Villa Loupian à voir jusqu’au 30 novembre aux horaires d’ouverture.du Musée. et S’INSINUER : Exposition de plusieurs œuvres au Jardin Antique Méditerranéen à Balaruc-les-Bains  à voir jusqu’au 30 novembre aux horaires d’ouverture du Jardin.

Présentation de la saison culturelle 2018/2019 le jeudi 4 octobre

Présentation de la saison culturelle 2018 /2019 à la Maison du Peuple à 19 h.30 le jeudi 4 octobre 2018- entrée libre

Afin de découvrir toute la programmation de la saison culturelle à venir, le Service de la Culture de Balaruc-les-Bains vous proposera ce soir-là toutes les activités culturelles prévues jusqu'en juin 2019.

Venez nombreux... 

Les Ecrans du Sud reprennent le 5 octobre

Ce vendredi 5 octobre 2018 à 19 h.00 à la Maison du Peuple à Balaruc-les-Bains, la 6ème Edition des Ecrans du Sud reprend.

Au programme "Correspondances de Mariette Gutherz" - projection de son nouveau film "Correspondances". Mariette Gutherz aura le plaisir d'être présente à cette projection. 

 

Le film "Correspondances" raconte le cheminement d’une longue amitié qui prend racine dans les années soixante, époque de grandes remises en question du fonctionnement du monde.

Les deux personnages sont adolescentes, elles auront 20 ans en 1975. Nous traverserons, en France et en Allemagne, le maoïsme, le féminisme, la vie en communauté, le mouvement alternatif et écologiste. C’est aussi l’histoire de deux jeunes filles qui ont eu la chance de se rencontrer, dans les premières années de la grande réconciliation franco-allemande, à la suite du traité de l’Élysée signé en 1963 par Konrad Adenauer et Charles de Gaulle...

Notre histoire, ainsi mise bout à bout des années après, a pris une autre dimension car il a semblé qu’Ulrike et moi avons vécu, chacune portée par des engagements militants très proches, des vies qui ne se sont pas vraiment ressemblées. Ulrike m’a un jour appris une expression allemande "durch unsere Brille gesehen" qui se traduit littéralement par "vu à travers nos lunettes".

Nos petites histoires dressent néanmoins un portrait vivant d’une époque, à la façon d’un documentaire anthropologique.