Balaruc les Bains

Le Jardin antique méditerranéen vous invite au voyage

Au cœur de Balaruc-les-Bains, sur un site de 1,7 ha dominant l'étang de Thau, le Jardin antique méditerranéen propose une initiation à l'archéologie botanique des mondes grec et gallo-romain.

JARDIN ANTIQUE MEDITERRANEEN BALARUC LES BAINSMagnifiée par la richesse de ses points de vue, cette visite est une invitation à un voyage marqué par des temps de contemplation et de repos. Entre allées fleuries et espaces boisés, le parcours révèle l'évolution et la diversité des jardins de l'antiquité, la richesse des compositions ornementales et des ambiances paysagères. Conçu selon les différents archétypes de l'Antiquité, ce jardin est dédié à la connaissance des essences végétales méditerranéennes et à leurs usages au travers de sept créations originales. Le long d'un cheminement, elles font découvrir l'agriculture et l'horticulture, le sacré, la médecine, la magie, la cuisine ou la cosmétique.

A la fois vitrine des essences méditerranéennes entretenues selon des techniques traditionnelles, ce jardin constitue un équipement unique en France et sur le bassin méditerranéen.

A travers 7 créations originales (jardins et bois thématiques), les visiteurs découvrent la flore méditerranéenne et ses subtils usages que nos ancêtres nous ont transmis en héritage.

Ouvert : du mardi 21 mars au vendredi 30 juin 2017. Mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi, dimanche. Ouvert de 9h30 à 12h et de 14h à 18h30. Fermé le 1er mai. Dernières entrées acceptées 1h avant la fermeture. Visite commentée tous les mercredis à 10h et 15h30 (uniquement sur réservation)

en savoir plus

Une après-midi rien que pour les enfants

Ce 18 mars, pour une seconde édition, c’est à la salle Alain Colas que le Comité des Fêtes de Balaruc les Bains, avec l'aide de la Mairie, accueillait les petits Balarucois pour une après-midi carnavalesque qui s'annonçait bien animée.

Ils sont arrivés motivés, avant l'heure, ce samedi,  avec un imaginaire qui avait beaucoup travaillé et des costumes prêts depuis longtemps. Déguisés et bigarrés, accompagnés de leurs parents ou grands-parents, ils ont rapidement rempli la salle où tout était prêt pour bien s'amuser. Et ils n'ont pas attendu : c'était leur fête, une référence, l'amusement et le droit de dépasser quelques limites même avec les adultes présents.

Les fils serpentins envahissaient la salle, les confettis pleuvaient, entre jeux et fous rires presque tout était permis. Des princesses et des Andalouses à la jeune disco, du cow-boy au cosmonaute, du pirate au Jedi, des Cendrillons et du lion aux tortues, rien ne pouvait arrêter l'envie de bouger, de danser, de "s'éclater" et de partager la fête sans contraintes apparentes. Pourtant les parents veillaient. Et quand “Olaf” et la Reine des Neiges ont offert par la suite un spectacle aux enfants autour de “La Malle Magique”, ce fut un ravissement pour tous , entre rêve et humour, dans le Monde de Walt-Disney. Des belles voix, des couleurs et du rythme qui ont permis aux enfants de poursuivre la fête jusqu'à ce que le goûter offert par le Comité des Fêtes et la séance "photos" ne permettent à ceux-ci de reprendre des forces.

Paco, le magicien et son acolyte, Jojo, allaient assurer une belle transition , avant que des surprises agrémentent le spectacle et que la danse et les jeux ne reprennent le dessus. En compagnie des peluches géantes, sur les standards musicaux du moment, certains n'ont pas hésité à rester sur la piste jusqu'à 18 h. Une très belle après-midi de fête.

L.A.E.P. Balaronde, un Lieu d'Accueil Enfants-Parents

Résultat de recherche d'images pour "photos de crèches pour enfants" En 2015, le Lieu d’Accueil Enfants-Parents (LAEP) Balaronde ouvrait ses portes à l’espace Louise Michel. La Ville de Balaruc-les-Bains renforçait ainsi sa politique en direction de la Petite Enfance. A partir du 20 mars, les horaires du LAEP Balaronde changent. Désormais, c’est le lundi matin de 9 h. à 12 h. que les tout-petits et leurs parents pourront se retrouver dans cet espace convivial et chaleureux. Depuis deux ans maintenant, deux professionnelles de la Petite Enfance animent cet espace d’échange, d’information et de rencontre.

Lieu de socialisation, les tout-petits de 0 à 6 ans pourront y jouer, se détendre, expérimenter, rencontrer d’autres enfants. Cet accueil, réservé aux enfants accompagnés d’un parent, est anonyme, gratuit et confidentiel... Parce qu’il n’est pas toujours facile d’être parent, beaucoup de questions se posent, les incertitudes se bousculent… Les parents qui le souhaitent pourront rencontrer au LAEP Balaronde, un professionnel de la petite enfance.

Le Lieu d’Accueil Enfants–Parents Balaronde est ouvert tous les lundis (hors période de vacances scolaires) de 9 h. à 12 h. à l"Espace Louise Michel à Balaruc-les-Bains - renseignements : 04 67 80 71 50

Un écran de nature en garrigue

   

     

 

 

Le massif de la Gardiole, ce contrefort bordant les villes de Balaruc, Frontignan, Gigean et Vic-la-Gardiole, riche de chemins et de sentiers étroits sillonnant des ravines et planté de pins est un émerveillement depuis quelques jours. Toute la "garrigue" est en fleurs et c'est magique !

Cet environnement exceptionnel est une invitation constante à se promener, à prendre l'air, à se mettre au vert tout simplement ; ce massif de la Gardiole offre des panoramas uniques devant un horizon méditerranéen sans limite et des vues époustouflantes sur l'Etang et le Bassin de Thau. Entre bleu et vert, comment ne pas profiter de ces instants de détente absolue dans cette garrigue si proche de notre ville de Balaruc-les-Bains.

Découvrez quelques photos faites par des promeneurs ravis de découvrir ces paysages et ces fleurs dans cette garrigue surprenante à toutes saisons...

Annick Pratlong



 

           

Une femme de "mots" à Balaruc-les-Bains

Marie-Joëlle Bouchard habite Balaruc-les-Bains depuis quelques années, venant de la région Lyonnaise. Elle se dit disposée à initier toutes personnes intéressées par ANI-MOT-LIREanimations à titre bénévole depuis quatre ans.

*Durant toute sa carrière de directrice d’école, Marie-Joëlle Bouchard a effectué des recherches, dans le cadre universitaire, afin de mieux préparer les jeunes enfants à la lecture. Titulaire d’un Diplôme de Hautes Etudes de Pratiques Sociales (Université Lumière Lyon 2), elle a publié «L’apprentissage de la lecture, une nécessité constante, une recherche permanente» (Centre Régional de Documentation Pédagogique de Lyon), et «Apprendre à lire comme on apprend à parler» (Ed. HACHETTE Education - Coll. Pédagogies pour demain).

Ani-Mot-Lire est l’appellation donnée aux Animations autour des Livres et des Mots que Marie-Joëlle Bouchard* pratique à Balaruc-les-Bains depuis quelques années dans le cadre du périscolaire ou dans celui du centre de loisirs pour enfants.

Ces animations s’adressent à de petits groupes d’enfants de 4 à 6 ans (non lecteurs) et de 7 à 10 ans (lecteurs). Le but est de donner aux uns l’envie d’apprendre à lire et aux autres l’envie de lire plus et mieux, et surtout de leur donner les moyens de comprendre ce qui leur est lu ou de comprendre ce qu’ils lisent par eux-mêmes. 

La participation active de tous les enfants est sollicitée en permanence, avec bienveillance. L’originalité de cette démarche réside dans quatre mots : plaisir, découverte, échanges et compréhension.

Les enfants découvrent de manière ludique toutes les richesses d’albums illustrés bien choisis. En reconstruisant ensemble les histoires à partir des images et des textes, ils sont à même de mieux en comprendre le déroulement, les thèmes traités, les relations entre les personnages, mais aussi les textes et les mots, en se posant des questions et en cherchant ensemble à y répondre.

Au cours de discussions guidées par l’adulte, chacun peut s’exprimer, expliquer, argumenter, donner son avis, chacun peut exposer ses hypothèses en toute liberté, sans jugement de valeur, dans le respect de la parole des autres, tous étant à égalité devant cette activité.

Trois temps rythment  ces animations  1°) Le temps du livre, autour des images et du texte (l’analyse que les enfants en font et les discussions qui naissent leur permettent de développer et d’enrichir leur langage oral et de mieux comprendre le langage écrit, celui des livres). 2°) Le temps des jeux , les jeux sur les mots de l’histoire (sur le sens ou sur les sons) et les jeux de société en fonction du lieu et des personnages. 3°) Le temps des références culturelles : les références artistiques (poésie, conte, chanson, musique, peinture, sculpture…), mais aussi les références historiques, géographiques, voire scientifiques, en rapport avec le thème de l’histoire. Car lire ne doit pas être une fin en soi, mais l’occasion d’établir des liens, de susciter des prolongements possibles, de rechercher des compléments d’informations et de s’ouvrir ainsi à d’autres découvertes. 

C’est sans doute pour toutes ces raisons que les enfants prennent plaisir à ces échanges riches et constructifs. Alors qu’on pense qu’ils préfèrent jouer en plein air ou se concentrer sur des jeux vidéo, le taux de leur participation et leur assiduité démontrent que les albums et les livres peuvent encore les passionner. 

Tout cela peut se dérouler, en bibliothèque par exemple, et en présence des parents qui prennent ainsi connaissance de toutes les utilisations possibles des albums de littérature enfantine. Les animations se font à titre bénévole depuis quatre ans..

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Repas des seniors à Balaruc-les-Bains

Gérard Canovas, Maire de Balaruc-les-Bains, et son conseil municipal ont reçu les samedi 4 et dimanche 5 mars, à la Salle Alain Colas, les seniors invités au traditionnel repas annuel.




 

 

 Ils étaient 640 présents dans cet espace municipal sur les deux jours où la Municipalité offrait à une dizaine de couples fêtant leurs 50 ème et 60 ème anniversaires de mariage un magnifique bouquet de fleurs aux dames et une corbeille de victuailles aux messieurs.

Les seniors qui, pour différentes raisons, n'ont pu se déplacer recevront un colis gourmand distribué par le C.C.A.S.

Cette année le gâteau était une surprise confectionnée et préparée par l'Equipe du Traiteur, une cascade trépidante et crépitante, illuminée, au son d'une musique de fête.

Un magnifique feu d'artifice !!!

 Séquence émotion : devant un public attentif et attendri, la chorale des seniors a interprété un chant composé spécialement en l'honneur d'une de leurs choristes fêtant ses 50 ans de mariage.

Tous les participants ont partagé cette excellente journée dans la joie et la bonne humeur ; ils ont dansé, chanté et ri, ils se sont beaucoup amusés durant ces deux journées animées par un orchestre dynamique se prêtant à accompagner des chanteurs amateurs diffusant quelques airs de Belcanto et autres pour le plus grand plaisir de l'assistance.

Des journées toujours très appréciées par les convives qui répondent avec plaisir à cette invitation annuelle. Tous sont repartis heureux en prenant rendez-vous pour l'année prochaine !                                                      

A.P.

Aménagement des avenues du Bassin de Thau et du Serpentin

 

 

 

Comme le Maire, Gérard Canovas, l'avait annoncé lors de sa présentation des voeux, l'aménagement des avenues du Serpentin et du Bassin de Thau va commencer et, mardi 28 février une réunion d'information, en présence de nombreux riverains, s'est tenue à la Maison du Peuple à Balaruc-les-Bains pour présenter, avec les services techniques de la ville, les travaux à venir et leur calendrier. 

Ces travaux concernent l’enfouissement des réseaux secs (téléphone, éclairage public etc.), le renforcement des lignes électriques, le renforcement des réseaux de distribution d’eau potable et d’assainissement et le renouvellement de branchements anciens lorsque nécessaire et, pour terminer, l’aménagement de la voirie.

Les travaux d'aménagement de l'avenue du Bassin de Thau et de l'avenue du Serpentin s'effectueront en plusieurs étapes répartis entre les travaux qui seront réalisés par les concessionnaires de réseaux en fonction des besoins et les travaux qui seront conduits par la ville selon le "planning prévisionnel" donné par Monsieur le maire :

  • D'avril à fin juin 2017 : travaux de réseau Haute Tension (HTA) et travaux sur le réseau d'eau potable, (Maitrise d'ouvrage Enedis) et travaux sur le réseau d'eau potable, (Maitrise d'ouvrage SAEP Frontignan)
  • En mars et avril 2017 : travaux sur le réseau d'assainissement, (Maitrise d'ouvrage Thau-Agglo)
  • D'avril à fin juin 2017 : enfouissement réseaux secs et éclairage public, (Maitrise d'ouvrage Hérault Energies)
  • Suivra le pluvial, les trottoirs et la voirie - début des travaux septembre 2017 - fin des travaux novembre 2017 (Maitrise d'ouvrage la ville de Balaruc-les-Bains).

    La Ville réalisera la réfection des trottoirs, la création de places de stationnement, la réfection des enrobés de la chaussée, le nouvel éclairage public et la réfection routière adaptée à ces aménagements.

Puis, ce fut le temps des questions sur ces futurs travaux concernant la route, le «devant de porte» et la sécurité de ces avenues du Serpentin et du Bassin de Thau devenues, avec la circulation de plus en plus dense et dangereuse puisque desservant les écoles, les commerces et l'accès à la ville de Frontignan et à l'autoroute... Certaines personnes ont insisté sur la question des arrrêts de bus pour les adolescents et autres descendant dangereusement sur les chaussées, d'autres se sont posés la question de l'environnement et du «pratique» de ces nouveaux travaux qui, et cela est certain, embellira et sécurisera ces deux avenues devenues obsolètes avec le temps...

Une soirée très riche en informations pour les riverains ; ceux-ci sont invités à donner leur avis sur ces transformations aux services techniques de la Mairie de Balaruc-les-Bains avant la fin du mois de mars, date de la décision des travaux définitifs.

A.P.

Le port Central change de Look

"Communiqué de l'A.P.J.B."

«A l'initiative de l'Amicale du Port de la Jetée (APJB), les adhérents de cette toute nouvelle Association de Balaruc-les-Bains se sont réunis pour engager une série de travaux ayant pour objectif la sécurisation des bateaux, la propreté et l'embellissement du port central.  

Financés par l'APJB, et avec l'aide logistique de la municipalité, ces investissements donneront une image positive dans un lieu de promenade très fréquenté par les visiteurs de la ville.

La première étape fut le ramassage des algues mortes stagnant dans les eaux du port avant qu'elles ne pourrissent et diffusent des odeurs nauséabondes ; de plus, les nombreuses peintures inscrites sur le quai de la jetée ont été effacées.

 

 

Les bénévoles se sont donnés rendez-vous prochainement pour la suite des opérations c'est-à-dire la pose de plaques numérotées indiquant la place de chaque embarcation, de nouveaux anneaux et amortisseurs de quai installés et tous les cordages d'amarrage changés uniformément : tous ces éléments «en inox» pour durer dans le temps.  

C'est une première étape déclarent les dirigeants de l'APJB, il y aura, ensuite, le changement des bouées et des cordages d'amarrage arrière des bateaux. Désireuse de donner à la station thermale et balnéaire une image parfaite de propreté, l'APJB continuera d'oeuvrer dans ce sens».

 

Inauguration du Skate Park à Balaruc-les-Bains

source vidéo : Sabir 347






Le temps de la démonstration, une fresque sur le thème de Balaruc-les-Bains était réalisée.    

Annick Pratlong

 

Par un bel après-midi ensoleillé, les spectateurs sont venus nombreux ce 18 février, curieux de découvrir ce nouvel espace de proximité et de Loisirs mis à la disposition des Balarucois et qui réjouit les pratiquants de skateboard, roller, BMX, trottinettes, patins à roulettes et un "city stade" pour les jeux de ballons (handball, basket et Volley).
"Etait-il utile de réaliser cet Espace pour remplacer l'équipement obsolète ? Oui si l'on tient compte de  la démonstration que l'on vient de voir" dit Gérard Canovas, maire de Balaruc-les-Bains, après avoir inauguré ce terrain de 600 m2 aménagé pour le loisirs, ouvert de 8 h. à 22 h. et restant sous la vigilance des parents afin de garder ce "grand stade" dans son état actuel.
Venue du "Roll'School" de Montpellier, Précilia Verdier, Championne de France de Roller, animait avec passion cet après-midi. Par ailleurs Corentin, Vincent, Tom, Mathis venant de Sète, Montpellier et Balaruc ainsi que le petit Jean de Balaruc-les-Bains de 9 ans, ont fait une démonstration époustouflante de leurs sports.

 

L'Association Roll'School

Née en Mars 2011, l’association Roll’School est une association sportive loi 1901 dont le but est de promouvoir et de développer la pratique du roller et de la trottinette Freestyle. Elle a pour objectif l’accès de tous à la pratique et utilise l’apprentissage des sports urbains comme un moyen d’éducation, de culture, d’intégration et de participation à la vie sociale.
Elle accompagne sportivement, culturellement et artistiquement tout individu ayant un projet dans le domaine des sports extrêmes sur Montpellier, l’Hérault et la région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée.
Roll’School est affiliée à la fédération Française de Roller Sports, à la Ligue Languedoc Roussillon de roller skating et au comité départemental de l’Hérault de roller sports.
L'Association Roll'School publie : «Forts de notre expérience de terrain, nous menons des actions auprès de différents publics, petits, grands, débutants ou experts afin de permettre à tous de pratiquer le roller et la trottinette Freestyle.
Nous souhaitons sensibiliser au respect des sites de pratiques nommés «Skate Park» et faire découvrir au plus grand nombre notre passion, sans aucunes discriminations. Nos actions s'illustrent par la mise en place d'une vie et d'une culture associative auprés des jeunes, le développement des pratiques de glisse, la lutte contre toute forme de discrimination, la promotion de la pratique féminine, la mixité intergénérationelle, culturelle et sociale».

 

                    

Mémoires Vives - les thermes de Balaruc-les-Bains



w
 

Le Personnel des Etablissements Thermaux était convié à la publication d'un livre fait "à deux mains " par Agnès Jeanjean, Ethnologue, pour les textes et Sylvie Goussopoulos pour les photographies, édité par PhotoSensible à Montpellier. Ce livre a été commandé par la Ville de Balaruc-les-Bains et un exemplaire a été distribué à chacun des anciens et nouveaux employés.

 

"Balaruc-les-Bains et le Thermalisme sont étroitement liés, et ce depuis l'Antiquité ; une histoire qui a, au fil des siècles, fortement marqué la commune et façonné son identité. Que serait notre ville sans ses Thermes ? Je n'ose l'imaginer. La mémoire collective balarucoise est identifiée à cette mémoire thermale.

Bien que largement tournée vers l'avenir avec l'ouverture en 2015 des nouvelles installations thermales, Balaruc-les-Bains, première station thermale de France, n'en oublie pas pour autant son passé. Si nous devons vivre avec notre temps, il est primordial de savoir d'où nous venons pour comprendre les enjeux du futur et rendre hommage aux savoir-faire d'antan.

Une volonté qui a, dans un premier temps, donné lieu à deux expositions, deux regards croisés sur la mémoire thermale balarucoise. Aujourd'hui ce travail se poursuit avec la publication de cet ouvrage, résultat d'une immersion dans l'univers thermal. Agnès Jeanjean, ethnologue et Sylvie Goussopoulos, photographe, sont allées au devant des curistes et des agents pendant près de deux saisons. Elles ont partagé leur quotidien, écouté leurs histoires de plusieurs décennies de travail au sein des thermes pour certains.

Un regard rare sur ces hommes, ces femmes qui font la "mémoire vive" du thermalisme balarucois" 

(extrait de la préface du livre écrite par Gérard Canovas - Maire de Balaruc-les-Bains).

 

Deux souriantes retraitées feuillettent "Mémoires vives" avec grand intérêt et des souvenirs jaillissent sur leur période de travail à l'Etablissement des Hespérides (qui s'apprête à être transformé) et à l'Etablissement Athéna au centre de Balaruc, détruit, qui sera remplacé par des logements et des bâtiments administratifs.

Le centre de la ville sera entièrement repensé et modernisé mais le Nouvel Etablissement s'élance, majestueux, tel un bateau en bordure de l'Etang accueillant chaleureusement des curistes heureux de ce modernisme. Les Balarucois ont une certaine tristesse d'avoir perdu les "Thermes Athéna", ils avaient "fière allure" ; une belle consolation, le dôme de cet Etablissement a été récupéré et "trônera" au milieu du rond-point de la Despensière...

Madame Cuq, retraitée de l'Etablissement Thermal et son petit-fils sont heureux de poser pour "Thau-Infos" lors de cette mémorable soirée.

Le livre "Mémoires Vives les thermes de Balaruc-les-Bains" est mis en vente à l'Office du Tourisme et à l'Etablissement Thermal"

Annick Pratlong

La bonne direction au cœur du débat

Cap sur l'innovation touristique

Ce mardi 21 février, à Balaruc les bains, première station thermale de France, avait lieu une  concertation départementale autour du Schéma Régional de Développement du Tourisme et des Loisirs Occitanie/Pyrénées-Méditerranée. Plus d’une centaine de professionnels du secteur du tourisme y participait.  Des débats de haut niveau auxquels prirent part, entre autres,  Jean-Louis Guilhaumon, Vice-président de la Région, délégué au tourisme et au thermalisme, Virginie Rozière, députée européenne, conseillère régionale et Présidente du Comité Régional du Tourisme et Claude Barral, Vice-président du Conseil départemental de l'Hérault, Délégué au développement économique

 

Virginie Rozière
Présidente du Comité Régional du Tourisme

Virginie Rozière est née à Montpellier, issue d'une famille d'enseignants chercheurs.
Après sa scolarité effectuée à Montpellier, elle intègre l'École polytechnique puis travaille au ministère de la Défense où elle est chargée de la réalisation de l’Espace partenaires du portail de l’armement.
De 2010 à 2012 elle travaille en tant qu’administratrice auprès du secrétariat de la commission IMCO du Parlement européen. Ensuite, elle revient en France et devient directrice adjointe de cabinet de Sylvia Pinel au ministère de l’Artisanat, du Commerce et du tourisme.
Membre du Parti radical de gauche, elle est élue députée européenne en 2013. A Bruxelles elle produira pour le parlement européen un rapport remarqué sur l’extension de la protection des indications géographiques aux produits non agricoles.
Attachée à sa région d’origine, elle se présente en 2015 aux elections régionales sur la liste de Carole Delga. Elue conseillère régionale, elle est nommée à la tête du comité régional du tourisme (CRT) de la nouvelle région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées.

Battante en politique, Virginie Rozière l'est également dans la vie civile où elle est ceinture noire 3ème dan de judo.

Virginie Rozière et Annick Pratlong (Thau-infos)

Le Comité Régional du Tourisme, après la fusion des régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées, est pour l’heure co-dirigé par Philippe Berto à Montpellier et Igor Knibiehly à Toulouse.
Cette organisation doit évoluer afin d’utiliser les points forts et les spécificités complémentaires des deux régions pour que le nouveau CRT soit davantage que la somme des deux structures existantes. Cette évolution se fera progressivement dans le dialogue et la concertation avec les personnels et les professionnels du Tourisme pour mobiliser toutes les énergies en faveur du tourisme régional. 

Balaruc-les-bains
le dynamisme en action


Gérard Canovas,
Maire de Balaruc-les-bains

Il est loin le temps de la petite ville balnéaire, vieillissante et  en perte de vitesse. Balaruc-les-bains est devenue en quelques années la première ville thermale de France avec plus de 51.000 curistes l'an dernier. (voir aussi article ci-dessous : "les thermes du temps jadis")

Profitant de cette journée, Gérard Canovas, maire de Balaruc-les-bains et président de la Société Publique Locale d'Exploitation des Thermes, a expliqué que les curistes ont vocation  à faire du tourisme et donc participent aussi  à l’essor  des villes voisines et à la bonne réputation  des produits de la région.

Au-delà de l’accueil de clients pour des cures médicales de longues durées, la station développe une offre de séjours plus courts orientés vers le bien-être. C'est donc avec une certaine satisfaction que le maire bâtisseur a également annoncé ce mardi de sérieux et très lourds investissements comme un centre dédié au bien être, un hôtel cinq étoiles ou encore un centre de rééducation pour les sportifs.

Enfin,  la ville soutient  le projet Thermaliv qui propose des produits de soins innovants associant l’eau thermale à des extraits végétaux et  dont un échantillon fut  offert aux chanceux auditeurs présents mardi.


stand de la gamme Thermaliv

 

   

Le tourisme un secteur incontournable pour l'économie régionale

Les chiffres clés du tourisme le confirment : la Région Occitanie / Pyrénées - Méditerranée est la plus fréquentée de l’Hexagone par les touristes français et la quatrième pour la fréquentation touristique des étrangers. Le tourisme est le deuxième secteur d'activité de l’économie régionale, juste derrière celui de l’agriculture/agroalimentaire et devant ceux du BTP et de l’aéronautique.

 

Les chiffres clés du tourisme régional

Le tourisme représente un secteur extrêmement important pour la Région. Les enjeux sont considérables pour l'activité économique et pour l'emploi.

  • 14 milliards de consommation touristique, soit 10 % du PIB régional,
  • 110 000 emplois. 
  • 154 millions de nuitées de la clientèle française (1ère région de séjour de cette clientèle) et 58 millions de nuitées de la clientèle étrangère (4ème région de séjour de cette clientèle),
  • 1ère région thermale (166 000 curistes environ),
  • 1ère région en hôtellerie de plein air,
  • une région positionnée sur la qualité
    • 1 094 établissements labellisés Qualité Tourisme (1ère région). 
    • 7 308 meublés, 3 375 chambres d’hôtes labellisées Gîtes de France
    • 5 467 meublés, 1 040 chambres d’hôtes labellisés Clévacances
    • 45 chefs étoilés (deux établissements 3* et cinq établissements 2*)
 

A la rencontre des partenaires et acteurs du tourisme régional 

Au terme de la concertation lancée avec l’ensemble des acteurs régionaux du tourisme, la Région adoptera dans quelques mois son Schéma Régional de Développement Touristique et des Loisirs. Il donnera lieu à la mise en place de nouveaux dispositifs régionaux d’interventions et de conventionnements avec les territoires, puis sera décliné en un plan stratégique de marketing pluriannuel.
La démarche ne répond pas à une quelconque injonction mais à un désir :  mettre en œuvre une politique touristique performante et cohérente d'une part pour accroître l'attractivité de la destination Occitanie/Pyrénées-Méditerranée, d'autre part pour favoriser le développement des entreprises et de l'économie régionale.
"Le SRDTL permettra de définir le positionnement de la Région en coordination avec les politiques touristiques des partenaires et acteurs du tourisme agissant sur le territoire de la région" précisera Virginie Rozière.

Dans ce contexte, cette journée à Balaruc-les-bains de concertation autour du SRDTL a permis un vrai échange avec les professionnels du tourisme présents. S'ils se sont montrés timides au début, ceux-ci n’ont pas tardé à faire part de leurs réflexions et de leurs interrogations sur les trois axes proposés pour structurer les discussions : agir pour la compétitivité de l’offre, agir pour la professionnalisation des acteurs touristiques et agir pour un marketing performant et coordonné.

Les divers représentants de la Région et du département ont pris le temps de répondre au très nombreuses questions posées par les professionnels présents dans la grande salle Alain Colas. Comment assouplir certaines règles qui empêchent la dégustation des produits ? Que devient le label de qualité Sud De France ? Comment avoir des infrastructures adaptées aux normes le plus rapidement possible et sans essuyer des refus presque toujours catégoriques ? Comment rendre accessibles les big data (*) au niveau régional ? 

Un débat de haute tenue mais souvent technique tel celui concernant par exemple la législation, où les niveaux de décisions peuvent être difficiles à appréhendés entre la région, le national et l'Europe. Sur ce sujet, tous les intervenants ont d'ailleurs souhaité plus de clarté et une simplification de la réglementation et des procédures.
Les "labels" ont également fait l'objet de discussions d'où il ressort que seuls devraient être conservés les labels "réellement efficaces"  et qu'il convient d'éviter les "redondances".  Les divers acteurs concernés par les labels doivent aussi se fédérer et aligner leurs efforts dans le même sens pour mieux peser sur les décisions.

Cap sur l’innovation

Thème central de la concertation, l'innovation est apparue comme un levier essentiel de la politique touristique régionale. Un thème qui ne pouvait que ravir le Maire de Balaruc-les-bains, dont la politique d'innovation et de diversification autour du thermalisme a fait ses preuves.

Au-delà du "tourisme d'affaires" qui compte par exemple jusqu'à 50% des nuits d'hôtels à Montpellier, il été beaucoup question du "tourisme des jeunes", du "tourisme des handicapés", du "tourisme des seniors" et du "tourisme durable" : veiller aux équilibres socioculturels et écologiques tout en favorisant le développement économique du territoire et des entreprises touristiques.

La formation, enfin, n' a pas été oubliée car c'est aussi un domaine où l'innovation doit être prise en compte, avec l'émergence de nouveaux métiers comme, par exemple, celui d’animateur numérique du territoire. Cette volonté d'innovation doit compléter la nécessaire formation professionnelle des étudiants dans les filières du tourisme. Elle doit également être présente dans les actions pour mieux qualifier les adultes dans les différentes professions du tourisme.

 

"L’innovation devra constituer la colonne vertébrale du Schéma régional de développement touristique et des loisirs pour s’adapter aux nouvelles attentes et faire face à une concurrence mondiale de plus en plus forte.
Il convient même d’anticiper la mutation structurelle de l’économie touristique en faisant de l’innovation un levier de croissance et un élément différenciateur. J’ai toute confiance dans la capacité des professionnels du tourisme à faire émerger des projets innovants et tournés vers un développement durable.
Pilote de la politique touristique régionale, la Région, s’attachera à stimuler l’innovation et à accompagner les meilleures initiatives".

Carole Delga
Présidente de la Région Occitanie /Pyrénées-Méditerranée

 

 Objectif : faire entrer l'Occitanie/Pyrénées-Méditerranée dans « le top 10 » des destinations européennes.

Pour Claude Barral, Vice-président du Conseil départemental de l'Hérault, Délégué au développement économique, il faudra être à la hauteur de  «ce formidable terrain de jeu» qu'est la région qui compte 8 sites classés au patrimoine de l’UNESCO comme le pont du Gard, la cité de Carcassonne ou le canal du midi, 4 grands sites de France, 2 parcs nationaux et 1 parc marin. Le Vice-président du Conseil départemental estime que la région a les atouts pour réussir son développement touristique, conforter son rayonnement international et installer l’Occitanie, des Pyrénées à la Méditerranée, dans «le top 10» des destinations touristiques en Europe.

 Annick Pratlong et  Jordi Blain-Soubrier

  (*)Les Big Data permettent de mieux appréhender la masse et la diversité de l’info numérique centrée sur les comportements des clientèles touristiques.