Bessan

Les conseillers départementaux sont venus présenter leur bilan aux élus

Très présents à Bessan au fil de leur mandat qui s’achève, les conseillers départementaux du canton d’Agde étaient presque chez eux lorsqu’ils sont allés récemment à la rencontre des élus du conseil municipal.

Accueilli par le maire, Stéphane Pépin-Bonet, et la quasi-totalité de son équipe, Sébastien Frey et Marie-Christine Fabre de Roussac ont pu détailler leur bilan depuis leur élection en 2015.

Tour à tour, ils ont expliqué leur positionnement particulièrement pragmatique et insisté sur leurs rôles de facilitateurs afin que les élus locaux puissent obtenir le soutien du conseil départemental dans l’aboutissement de leurs projets. Et le bilan bessanais n’est pas en reste dans les différents domaines d’intervention du département.

Ils ont notamment souligné la réalisation d’équipements routiers (giratoire Fournier, route de Béziers…), la réhabilitation de la place de la Promenade et de l’espace Baldy, le soutien au collège ou encore les aides obtenues pour l’extension de la maison de retraite, la rue des Caves ou la construction de la nouvelle école maternelle.

Un tour d’horizon clôturé par les questions très diverses des élus.

Des nocturnes régulières sur la Promenade pour égayer la saison estivale de Bessan

 

L’idée germe depuis quelques mois et la levée des principales contraintes sanitaires et du couvre-feu ont favorisé l’éclosion du projet en mairie.

L’équipe municipale souhaite faire vivre la nouvelle place de la Promenade avec des rendez-vous à la fois simple et populaire. Pourquoi ne pas proposer des marchés nocturnes réguliers entre l’hôtel de ville et la salle des fêtes, en plein cœur de la Promenade ?

Dès le vendredi 4 juin, et cela tous les quinze jours, les élues Marie-Laure Lledos, Micheline Izquierdo et Annie Laguna vont proposer des nocturnes sur différents thèmes.

Ainsi, le 4 juin sera consacré à un marché du terroir ;

le 18 juin marché artisanal ;

le 2 juillet noctambules du bien-être ;

le 16 juillet livres et vieux papiers ;

le 30 juillet livres

et le 20 août puces et brocantes.

Dès 17h et jusqu’à 23h (à l’exception du 4 juin où le couvre-feu sera encore à 21h), les étals seront installés sur la nouvelle place de la Promenade.

Dans l’attente des décisions préfectorales, des animations pourront se greffer à ces événements dont l’objectif majeur et de proposer des produits de qualité en centre-ville en profitant d’un bon moment de détente.

L’esprit bessanais… tout simplement !

Des tablettes numériques à vingt seniors pour une meilleure autonomie digitale

 

Il y a quelques jours, la salle des fêtes Aimé Péret a été le lieu d’une rencontre avec l’association intercommunale « Ensemble pour nos seniors ».

Bien connue dans le monde solidaire du territoire Agathois, cette association présidée par le Bessanais Albert Lécot, voue son action aux personnes les plus âgées et les plus fragiles. Les membres de l’association rayonnant à Bessan, Pomérols, Pinet et Florensac ont pour objectif d’accompagner le réseau des acteurs œuvrant auprès des personnes âgées.

Ils poursuivent une dynamique de coopération locale amorcée depuis plusieurs années. De nombreuses initiatives et ateliers sont engagés en partenariat avec l’ensemble des centres communaux d’action sociale.

La Carsat du Languedoc-Roussillon est venue accompagner ces missions avec l’attribution d’une subvention de 7.540 euros. Elle a permis l’acquisition d’équipements numériques pour des retraités de la Carsat et adhérents de l’association.

Les tablettes vont permettre à vingt seniors (cinq de chaque commune adhérente) de ne pas être déconnectés au quotidien tant l’inclusion numérique et l’autonomie digitale sont aujourd’hui indispensables.

En plus du financement de l’équipement, la Carsat offre également une formation de six heures pour l’utilisation des tablettes avec l’Apibus de l’Admr Hérault.

Grâce à ces ateliers d’initiation, les retraités pourront réaliser leurs démarches en ligne ou mieux communiquer avec leurs proches.

 

Bessan. Une conciliatrice de justice tient désormais des permanences en mairie

 

La conciliation est un moyen simple, rapide et gratuit pour régler un conflit en obtenant un accord amiable sans procès. Vous avez un conflit et vous souhaitez être conseillé, Marie-Paule Laloux, conciliatrice de justice, assure désormais bénévolement une permanence régulière dans les services administratifs de l’hôtel de ville.

Les thèmes sur lesquels elle peut venir en aide sont nombreux : relations entre bailleurs et locataires, litiges de la consommation ou entre commerçants, problèmes de copropriété, troubles de voisinage…

Pour prendre un rendez-vous, il suffit de contacter le 06 69 77 09 22.

Première permanence le lundi 31 mai.

Après l’interdiction sanitaire, les puces du dimanche vont reprendre

 


Depuis plus d’un an, la crise sanitaire a perturbé l’organisation des marchés de plein air.

Le marché aux puces, organisé depuis de nombreuses années en période estivale sur le site ombragé des Peupliers, n’a malheureusement pas failli à cette règle. La nouvelle équipe gestionnaire depuis l’an dernier va reprendre du service à compter du dimanche 30 mai.

Malgré les travaux en cours de l’espace Louis Baldy et les modifications effectuées dans les parkings du centre-ville, Laetitia Planchand accueillera à nouveau les vendeurs et les chineurs toujours à l’espace des Peupliers, route de Marseillan, dans une configuration différente pour s’adapter aux contraintes techniques.

Dès le 30 mai et tous les dimanches, ce rendez-vous très prisé permet de compléter les marchés traditionnels et bio du centre-ville.

Dès 6h45 et jusqu’à 13h30, les personnes intéressées proposeront leur vide grenier.

Une participation de 10 euros est demandée pour une voiture et 15 euros pour un camion.

Les réservations se font à tout moment en contactant Laetitia au 06 16 04 00 64.

Le rallye des associations prévu au printemps est reporté à l’automne

 

La date approche mais la Covid-19 est toujours présente et les règles sanitaires qui vont avec !

Comment organiser alors une balade conviviale favorisant la rencontre et le regroupement des associations locales ? Avec des masques et de la distanciation ? Pas vraiment heureux pour un rallye qui se veut une première.

Aussi, dans le contexte sanitaire actuel de ce troisième confinement, il n’apparait pas opportun d’organiser cet événement annoncé lors du précédent forum des associations en septembre dernier. Il sera donc reporté à l’automne en espérant des temps meilleurs. Joël Roux, élu municipal concepteur de ce projet, ne manquera pas d’informer les associations en temps voulu.

Dès que le contexte sanitaire le permettra, une réunion des associations bessanaises sera organisée afin de mettre au point le carnet des « questions - réponses » permettant aux randonneurs d’une matinée d’aller à la rencontre des participants au cœur d’un parcours pédestre en cours de préparation.

Pour tous renseignements, contacter le 06 68 54 79 96.

Une enquête de l’Insee sur l’emploi, le chômage et l’inactivité

 

L’institut national de la statistique et des études économiques (Insee) effectue depuis de nombreuses années une importante enquête statistique sur l’emploi, le chômage et l’inactivité.

Cette enquête permet de déterminer combien de personnes ont un emploi, sont au chômage ou ne travaillent pas (étudiants, retraités…).

Elle est la seule source permettant de se comparer avec nos voisins européens. Elle fournit également des données originales sur les professions, l’activité des femmes ou des jeunes, les conditions d’emploi ou la formation continue.

A cet effet, tous les trimestres, un large échantillon de logements est tiré au hasard.

Sauf exceptions, les personnes de ces logements sont interrogées six trimestres de suite. La première interrogation se fait généralement par la visite d’un enquêteur de l’Insee au domicile, les suivantes se sont par téléphone ou sur internet.

La participation de tous, quelle que soit la situation du foyer, est fondamentale car elle détermine la qualité des résultats.

Un enquêteur de l’Insee est susceptible de prendre contact avec des Bessanais sélectionnés entre le 26 avril et le 16 mai 2021.

Cet enquêteur ou enquêtrice sera muni(e) d’une carte officielle l’accréditant.

Les réponses restent strictement confidentielles. Elles serviront à l’établissement des statistiques comme la loi en fait la plus stricte

Des zones protégées pour les parcelles destinées aux semences de tournesol


Les semences produites en France sont réputées pour leur qualité qui résulte de l’application d’un règlement technique officiel et d’un grand savoir-faire de tous les acteurs de la filière.

L’Association nationale des agriculteurs producteurs de semences oléagineuses (Anamso) accompagne les producteurs dans l’exercice de leur métier.

Lorsqu’une parcelle de tournesol est destinée à produire des semences, elle est soumise à des exigences techniques officielles.

L’une des plus importantes est le respect absolu d’une distance minimum d’isolement vis-à-vis des autres tournesols ou plantes de la même espèce. Pour prévenir l’altération des semences ou des plants, des zones protégées de multiplication de semences ont été créées.

Le territoire de la commune de Bessan se trouve dans le périmètre de l’une d’elles. Conscients que l’existence de cette zone protégée est souvent méconnue des habitants, l’Anamso a créé un dépliant permettant à un public non professionnel de comprendre la multiplication de semences et les obligations qui incombent à ceux qui se trouvent dans un périmètre protégé.

 

=> Le dépliant de l’Anamso est téléchargeable à l’adresse mail suivante : zonesprotegees-tournesol.fr, rubrique ressources.

Restreinte mais émouvante cérémonie de fin de la seconde guerre mondiale

Malgré le déconfinement progressif, c’est encore une cérémonie en comité restreint qui a été organisée par la municipalité à l’occasion de la commémoration de la fin de la seconde guerre mondiale. Aux pieds du monument du Souvenir, avenue de la Victoire, Stéphane Pépin-Bonet, maire, a accueilli les participants en respect du protocole sanitaire : seulement des élus et représentants patriotiques.

Après les traditionnels dépôts de gerbes et allocutions, le maire a tenu à remercier les représentants des associations patriotiques locales (Fnaca, Unc et Souvenir Français) pour leur engagement en faveur du souvenir et du nécessaire devoir de mémoire. Malgré les difficultés liées au contexte sanitaire, ces derniers ont été toujours fidèles lors des différentes commémorations.

Les représentants de la fédération nationale des déportés, internés, résistants et patriotes ont eux-aussi été salués, notamment pour la récente exposition présentée en mairie sur l’enfer de la déportation.

Des événements tragiques de l’histoire du deuxième conflit mondial qui ont pris tout leur sens au cours de cette cérémonie très émouvante.

Bruno-Victor et son Garde-Manger alimentent le commerce du centre-ville

Le commerce du centre-ville bessanais se renouvelle régulièrement au fil du temps, avec un certain dynamisme et des initiatives particulièrement prometteuses. Un exemple de plus vient de voir le jour avec l’ouverture, il y a quelques jours à peine, du Garde-Manger, sous l’impulsion de Bruno-Victor Vidal, jeune Bessanais bien connu dans la localité.

En lieu et place de l’ancienne supérette Chez Marie, au cœur de la place de la Mairie, Bruno-Victor Vidal propose un commerce à la fois innovant et assurément savoureux. On peut toujours y trouver les produits habituels d’une supérette et d’une épicerie traditionnelle, désormais associés à un nouvel espace entièrement consacré aux saveurs du terroir.

Le Garde-Manger a vocation de devenir un acteur commercial majeur en termes de produits locaux et régionaux.

Vins, bières artisanales, fromages affinés, charcuteries et rôtisserie y sont agréablement mis en valeur, aux côtés d’un indispensable étal de fruits et de légumes.

Le commerce est ouvert du mardi au samedi de 7h30 à 12h30 et de 16h30 à 19h30.

Le dimanche de 7h30 à 12h30. Tel : 09 83 06 55 09.

La ville s’attaque aux branchements illicites d’électricité en zone agricole

La municipalité a récemment sollicité une rencontre avec la société Enedis et le syndicat public Hérault Energies face aux problématiques de branchements illicites d’électricité rencontrées en zone agricole et naturelle, notamment Natura 2000.

Dans ces secteurs, le phénomène de cabanisation est accentué par des branchements effectués illégalement, au-delà de toutes les normes de sécurité.

Stéphane Pépin-Bonet, maire de Bessan, accompagné de ses élus respectivement chargés de l’environnement et des espaces naturels, Philippe Marin et Christophe Hyché, ont tenu à alerter Enedis sur ces situations à la fois préjudiciables aux paysages mais aussi aux dangers et aux responsabilités en cas d’une défaillance électrique.

Des actions vont être prochainement mises en œuvre, en respect de la légalité, pour assurer une désactivation électrique de ces branchements. Il faut dire que la commune amplifie son action dans la lutte de la cabanisation, renforcée par la mise en place d’une application informatique de l’Etat, expérimentée par Bessan et six autres communes de l’Hérault depuis le début de cette année.

Les efforts municipaux dans ce domaine sont significatifs ces derniers temps. Un jugement du tribunal de Béziers vient conforter la municipalité. Engagée en 2013, une procédure pour construction sans permis et stationnement illégal de caravanes en zone agricole a été jugée mi- avril.

La justice a condamné les contrevenants à 2.000 euros d’amende, à la destruction des bâtiments et des dommages et intérêts.