Bessan

La nouvelle caserne des sapeurs-pompiers de Bessan sera pratique et écologique

 

 

Le permis de construire ayant été signé par le maire de Bessan, le Service départemental d’incendie et de secours de l’Hérault (Sdis 34) travaille actuellement à la mise en œuvre d’un projet majeur pour Bessan et pour le territoire de la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée : la construction de la nouvelle caserne de pompiers.

Le nouvel équipement se situera à proximité de la caserne actuelle, entre les zones d’activités économiques de la Grange Basse et Héliopôle, nom désormais donné à la Capucière. Moderne et surtout pratique, le Service départemental d’incendie et de secours de l’Hérault a également l’intention d’en faire une de ses premières casernes signées « développement durable » du département.

En effet, panneaux photovoltaïques et autres installations écologiques y seront intégrés. La maquette en trois dimensions du nouveau casernement a été dévoilé durant l’été.

La pose de la première pierre ne devrait pas tarder, d’ici la fin de l’année, pour enfin permettre un meilleur confort des hommes du feu, toujours présents pour participer à la meilleure sécurité de tous.

Les amis belges de Barvaux remerciés pour leur accueil à l’âne totémique

 

En mars 2020, juste avant la crise sanitaire, une délégation bessanaise a eu le plaisir de participer au carnaval de Barvaux, en Belgique.

Un déplacement ayant permis d’emmener l’âne totémique, des représentants de la mairie, du comité des fêtes, des amis de l’âne, des musiciens de la peña… Une initiative née de l’imagination de deux Bessanais d’origine belge, Renaud Lebrun et Nancy Carpentier.

Pour les remercier ainsi que pour saluer ceux ayant assuré un accueil convivial et amical sur place, le maire, Stéphane Pépin-Bonet, et son équipe municipale ont récemment reçu les artisans de cet accueil en mairie.

A cette occasion, les deux princes du carnaval, Thierry et Fernand, ont été au centre de toutes les attentions. Sans eux, la participation de l’âne au carnaval belge n’aurait pas eu la même dimension.

Après un intermède musical de la peña et un échange de cadeaux, tous ont pu se rappeler les liens créés entre Français et Belges à l’occasion de ce carnaval ancré dans toutes les mémoires des participants.

Les deux princes, présents à Bessan pour leurs congés annuels, ont lancé une nouvelle invitation.

Le maire et l’âne sont invités pour le 20e anniversaire du carnaval en 2022. Invitation acceptée. A suivre.

Récolte inédite et difficile période pour les viticulteurs touchés mais debout


Ils sont touchés mais bien debout ! Les viticulteurs de la cave coopérative « Le Rosé de Bessan » sont actuellement en pleine période de vendanges.

Une cuvée 2021 assurément inédite à la suite de l’épisode de gel d’avril dernier et en pleine crise sanitaire perturbant le marché viticole. Au final, plus de la moitié des vignes bessanaises a été impacté par le gel. Moins de 30.000 hectolitres devraient être récoltés contre 60.000 hectolitres l’année précédente.

Il y a quelques jours, les conseillers départementaux, Marie-Christine Fabre de Roussac et Sébastien Frey, accompagnés du maire de Bessan, Stéphane Pépin-Bonet et de quelques élus municipaux, sont allés à la rencontre du président et de la directrice de la structure, respectivement David Civale et Delphine Berruezo. Une occasion de mieux appréhender la situation particulièrement difficile de ces vendanges et ses conséquences à venir.

Malgré ce contexte, les viticulteurs ne baissent pas les bras. Ils n’en ont ni l’envie ni les moyens. Le travail de la terre ne le permet pas. La cave se doit de rester dynamique, portée par ses derniers investissements et initiatives.

Le succès du caveau devrait se poursuivre, surtout si les Bessanais restent fidèles à la production.

Côté commercial, le site internet marchand de la cave permet aussi d’acheter du rosé de Bessan à l’autre bout de la France ou de la planète : www.lerosedebessan.shop.

 

Après la rentrée, travaux et effectifs en hausse au collège Victor Hugo

C’est Sylvie Macaux, principale du collège Victor Hugo, entourée de son équipe qui a accueilli les élus de la ville et du département au sein de son établissement.

La venue des conseillers départementaux du canton d’Agde, Marie-Christine Fabre de Roussac et Sébastien Frey, a permis de dresser un premier bilan de la récente rentrée scolaire. Ils étaient accompagnés pour l’occasion par Stéphane Pépin-Bonet, maire et Marie-Laure Lledos, première adjointe.

La rencontre, puis la visite des locaux, ont favorisé la découverte des travaux récemment réalisés par le conseil départemental au sein de l’établissement scolaire.

De nombreuses classes et des sanitaires ont été entièrement rénovés, permettant d’assurer un meilleur confort pour les professeurs comme pour les collégiens. Une extension, avec des structures modulaires, est également en cours car les effectifs sont en hausse. Pas moins de 507 élèves fréquentent le collège, originaires principalement de Vias et Bessan.

Au cours de leur visite, les conseillers départementaux ont rappelé leur plein soutien à l’établissement.

De son côté, le maire s’est réjoui de la parfaite entente entre les services municipaux et le collège principalement au sujet des équipements sportifs, et plus particulièrement de celle de la halle départementale de sport toute proche.

Une rentrée positive au même titre que celle constatée au sein des écoles maternelle et élémentaire.

 

Ernest Calatayud, un nouveau centenaire au sein de la maison de retraite de Bessan

Les centenaires sont de plus en plus nombreux à Bessan. Signe d’une bonne qualité de vie mais aussi des effets positifs du vieillissement et de la longévité de la population.

Au sein de la maison de retraite communale « Les Jardins des Tuileries », un nouveau pensionnaire vient rejoindre le club très fermé des centenaires, dignement fêté par sa famille réunie et les autorités locales.

Ernest Calatayud a été au centre de toutes les attentions en présence de ses proches, du maire, Stéphane Pépin-Bonet, de Laurence Thomas, vice-présidente du Ccas, de Ninou Chelala, directrice de l’établissement et des représentants de la gendarmerie. En effet, Ernest Calatayud, ancien membre de la batterie-fanfare, était un ancien marin puis gendarme, et la profession a aussi souhaité le saluer.

Ainsi, un représentant de la brigade de Marseillan ainsi que Bernard Fischer, délégué de la caisse nationale du gendarme (mutuelle de la gendarmerie), étaient présents pour la sympathique remise de présents et le verre de l’amitié.

Le centenaire a lui-même tenu à remercier toutes les personnes présentes pour ce symbolique hommage, en rappelant quelques souvenirs de sa vie bien remplie.

Nouvelle matinée citoyenne de collecte de déchets sauvages autour du village de Bessan

 

La municipalité bessanaise dit stop aux dépôts sauvages de déchets dans la nature. Actuellement, ce cri est entendu dans la plupart des communes. Il est malheureusement inacceptable de retrouver des dépôts sauvages de déchets dans les espaces naturels autour de Bessan.

Des pratiques intolérables d’autant que des déchetteries sont présentes, la plus proche en limite de la commune, côté Saint-Thibéry.

Promeneurs et viticulteurs découvrent de plus en plus souvent en premier, avec indignation et regret, ces lieux de dépôts.

Pour y remédier, pour agir collectivement et surtout pour rendre la nature plus propre, une nouvelle matinée de nettoyage est organisée le samedi 25 septembre, avec le soutien de nombreux partenaires, dont le Sictom d’Agde-Pézenas et l’association Project Rescue Ocean.

Le rendez-vous municipal, ouvert à toutes les bonnes volontés, est donné à 8h30 devant la mairie pour permettre la création de petits groupes d’intervention.

Pour y participer et permettre à la mairie d’organiser les déplacements, il est conseillé de se signaler auprès de Christophe Hyché, conseiller municipal aux espaces naturels : tel. 06 31 26 35 39 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Bessan. Un ancien blason en pierre rénové va retrouver sa place en centre-ville

 

Il y a quelques mois, un blason de la ville en pierre avait été remis à l’association locale « La Guilde 2 Bessan, Patrimoine et Traditions » par la famille Record-Martinez. Après une étude historique, ce blason fut très probablement jadis l’ornement de la pièce maîtresse de la voute qui constituait une des portes d’entrée de la ville, au niveau de l’hôtel de ville.

La municipalité, en lien avec la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée, a souhaité procéder à une restauration de cet pièce remarquable. En répondant à l’appel à projet « petit patrimoine », elle a ainsi pu obtenir une partie des financements. Des membres de l’association ont acheminé le blason en direction de l’atelier de restauration du patrimoine bâti et tailleur de pierre Muzzarelli de Lodève.

Dans quelques jours, il sera de retour pour une réintégration urbaine à l’occasion des journées européennes du patrimoine.

Le rendez-vous est donné ce dimanche 19 septembre, à 10h30, place de la Promenade. Rappelons que ces journées se tiennent les 18 et 19 septembre avec une exposition à la salle des fêtes, un concert en l’église et une visite guidée.

=> Le détail du programme des journées du patrimoine est disponible sur le site internet de la ville (www.bessan.fr) et sur la page Facebook de la Guilde 2 Bessan.

Quatre mariages pour une lune de miel autour de Guillaume et Jennifer

Dernièrement, il y a eu une animation toute inhabituelle autour de l’hôtel de ville et, plus précisément, autour de la salle des mariages. Le maire, qui attend généralement seul les futurs époux et leurs invités, était cette fois-ci entouré de bon nombre de personnes. Une dizaine de caméramans et de techniciens étaient présents dans le cadre de l’émission « Quatre mariages pour une lune de miel ».

L’émission de télé-réalité diffusée sur TF1 et TFX consiste à suivre le mariage de quatre couples, lesquels se mettent en compétition le plus beau jour de leurs vies afin de remporter leur lune de miel. Les mariés sont jugés sur des critères bien précis : la robe de mariée, la décoration, le repas et enfin l’ambiance du mariage. Les Bessanais Guillaume et Jennifer y participaient.

Entouré de leurs proches, le jeune couple a été chaleureusement accueilli par Stéphane Pépin-Bonet dans une salle où un tapis rouge donnait le ton. Avec simplicité et humour, le premier magistrat a uni Guillaume et Jennifer, lesquels étaient très émus.

Tous attendent désormais la diffusion de l’émission, dans quelques mois, afin de savoir si le couple remporte la lune de miel. A suivre.

Le permis de louer entre en vigueur pour lutter contre l’habitat indigne

 

Après Agde et Pézenas, cinq communes de l’agglomération Hérault Méditerranée, dont Bessan, rejoignent le dispositif du permis de louer ce 1er septembre.

Un dispositif réglementaire qui a fait ses preuves, permettant de lutter contre l’habitat indigne et les marchands de sommeil. Dans un périmètre défini, pour les propriétaires de logements mis à la location ou pour les agences immobilières qui ont leur gestion en charge, il faut désormais déposer une demande de permis avant de mettre un bien en location.

Ce permis sera délivré sous un délai d’un mois après une visite du logement par un agent du service habitat de l’agglo. Celui-ci devra ensuite indiquer si le bien peut être loué ou pas en fonction de son état. Si le bilan est négatif, le propriétaire devra obligatoirement faire des travaux pour le rendre digne et conforme aux règles d’habitabilité.

Dans le cas d’un défaut de demande du permis, d’une mise en location malgré un refus, le propriétaire pourra être sanctionné d’une amende pouvant aller jusqu’à 15.000 €.

Les deux communes centrales du territoire (Agde et Pézenas) ont essuyé les plâtres depuis près de deux ans.

Elles vont désormais partager leur expérience avec les communes de Bessan, Florensac, Montagnac, Saint-Thibéry et Vias qui emboîtent le pas. Pour les propriétaires bessanais, une réunion publique aura lieu le lundi 13 septembre, à 18h, à la salle des fêtes.

Les bailleurs concernés recevront une invitation en ce sens dans les prochains jours.

Stage de yoga dans le Tarn

Stages de yoga du vendredi 17 au dimanche 19 septembre au Chat'O, lieu-dit Cabot, à Nages.

C'est l'histoire d'un professeur de yoga de Bessan, tombée amoureuse du Tarn. En effet, Satya Granet, qui enseigne le Yoga depuis plus de 25 ans à Bessan, est venue à plusieurs reprises visiter Nages, près du lac du Laouzas. Elle a souhaité organiser ce stage qui vient à point nommé après cette longue période stressante, et faire découvrir ce lieu qu'elle aime tant à Cabot.

Elle transmet son savoir riche d’outils qu’elle a au fil des années acquises, se formant à divers enseignements thérapeutiques. Elle vous propose différentes séances de pur Yoga à travers postures, respiration, méditation, relaxation, mantra, matin et soir lors de ce week-end. Des ateliers créatifs l’après-midi pour éveiller son enfant intérieur, des balades méditatives silencieuses pour une écoute intérieure connectée à la nature.

Réservation obligatoire au 063 204 7946. Les places sont limitées à 10 personnes. Yoga 120€ pour le week-end pour ceux qui logent dans le Tarn, et 350€ en pension complète, cours compris pour les visiteurs des autres départements. Du 17 au 19 septembre au Chat'O, Nages, Tarn. www.lechatonagestarn.com

La cérémonie des bouquets toujours autant fédératrice et porteuse d’espoir

 

C’est le rendez-vous à ne pas manquer pour les amoureux des traditions bessanaises : la cérémonie des bouquets sur la place de la Promenade où la jeunesse et la municipalité s’échangent hommage et reconnaissance autour de l’âne et du petit âne.

Malgré le contexte sanitaire et des conditions exceptionnelles, tous les acteurs de la fête locale étaient présents pour ce moment fédérateur sur la place de la Promenade, après l’office en l’église Saint-Pierre.

Dans ses propos, le maire, Stéphane Pépin-Bonet, n’a pas souhaité s’appesantir sur la pandémie, voulant avant tout mettre les traditions en avant, « celles qui unissent, qui permettent à tous de se retrouver une fois l’an sans distinction aucune ».

Entouré de personnalités toujours fidèles, il a tenté de semer l’espoir en vue de jours meilleurs en exhortant bien évidemment les habitants à se protéger de ce satané virus. Au-delà de cette période inédite, l’esprit de la fête était bien présent.

Danse de l’âne et du petit âne, remise des bouquets, chanson de Bessan et hymne national ont rythmé la cérémonie avec une salve d’applaudissements mérités pour les chefs de jeunesse et les demoiselles d’honneur.

Privés de fête l’an dernier, ils ont tenu bon et ont été à la hauteur avec envie et détermination. C’est autour du verre de l’amitié que chacun s’est ensuite retrouvé espérant une configuration habituelle dès l’année prochaine.

 => Plusieurs distinctions ont été remises lors de la cérémonie à Serge Maurin, Morgan Vieu, la ville de Remich, celle de Bessans et à une délégation d’amis belges ayant accueillis l’âne l’an dernier au carnaval de Barvaux.