Bessan

Le volet commercial de la Capucière se précise avec l’aboutissement d’Héliopôle

Après de nombreuses péripéties judiciaires au cours des dix dernières années, le volet commercial de la zone d’aménagement concerté de la Capucière, appelé dorénavant Héliopôle par son propriétaire la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée, est sur le point d’aboutir. Un récent permis de construire signé par le maire vient favoriser la concrétisation définitive de cet espace commercial tant attendu depuis des années.

Dès sa mise en œuvre, cet emblématique dossier aura pour conséquence le déplacement et l’agrandissement du supermarché existant face à Gigamed.

En plus d’un espace hôtelier en cours d’instruction, des modules commerciaux y seront associés. Avec la réalisation de ce vieux et long projet, Bessan affirmera encore plus son attractivité économique au sein du territoire. Une source d’emplois et d’entrées fiscales pour la ville et pour l’agglomération.

=> Toutes les entreprises et les commerces qui le souhaitent peuvent se renseigner auprès du service économique de la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée au 04 99 47 48 61.

Un nouveau chantier estival de fouilles archéologiques et des portes ouvertes

Quelque peu perturbées par la crise sanitaire de 2020, les fouilles archéologiques à la Monédière ont repris leur format habituel cet été.

En effet, une équipe de trente archéologues et étudiants-archéologues ont été réunis autour d’Alexandre Beylier, responsable de l’association « Archéologie des sociétés méditerranéennes » qui pilote les campagnes de fouilles programmées depuis 2017. La jeune et dynamique équipe a investi le site pour quelques semaines jusqu’au 14 août précisément.

L’ambition est toujours la même : récolter le plus grand nombre de données pour comprendre ce site majeur de l’âge du Fer de la basse vallée de l’Hérault. Après une courte intervention en mai dernier sur une parcelle située au nord de celle fouillée habituellement, Alexandre Beylier a souhaité étendre la zone de fouille en direction du Sud sur des terrains mitoyens afin de mettre à jour entièrement un bâtiment quadrangulaire aux dimensions importantes.

Pour les Bessanais et toutes les personnes souhaitant découvrir l’avancée de ces recherches et le travail des archéologues in situ, des portes ouvertes sont programmées ce vendredi 6 août, de 9h à 12h, avec plusieurs séances successives. 

Trois visites commentées seront proposées à 9h, 10h et 11h.

Pour y participer, merci de s’inscrire auprès d’Emilie Féliu,

adjointe au maire chargée de la culture et du patrimoine, au 06 47 60 64 77.

La Guinguette rythme la saison estivale sur les bords du fleuve Hérault

La Guinguette rythme la saison estivale sur les bords du fleuve Hérault

Quel plaisir pour les Bessanais de voir la Guinguette de Bessan réouvrir à la fin du printemps, malgré le contexte sanitaire. La municipalité a profité des mois de fermeture pour consacrer du temps à l’entretien de cet espace si cher localement. Après les peintures l’an dernier, les services techniques ont, cette fois-ci, créé des sanitaires accessibles afin de permettre aux personnes à mobilité réduite de profiter pleinement du lieu.

Une magnifique fresque a été réalisée par l’artiste Agathois Paco pour rendre l’entrée encore plus accueillante et joyeuse.

Les visiteurs peuvent profiter de ces transformations depuis l’ouverture du restaurant, lequel rythme les lieux jusqu’à la fin du mois de septembre. C’est un grand bonheur de retrouver l’ambiance bucolique de cette bonne table en plein air située en bord d’Hérault. Pierre Valette vous accueille avec son équipe et une carte renouvelée.

En raison du contexte sanitaire, des animations ne peuvent être organisées sur place.

Si la soirée d’ouverture n’a pu avoir lieu dans les conditions habituelles, il est envisagé une fin de saison marquée par une soirée de clôture dont la date sera communiquée ultérieurement.

D’ici là, la Guinguette propose ses services avec des réservations conseillées en contactant le 04 67 77 43 93.

Plus d’infos : Facebook La-guinguette-de-Bessan-officiel.

La sécheresse impose encore plus le débroussaillement des terrains

 

Le feu est une préoccupation omniprésente dans la région méditerranéenne. Bessan n’échappe pas à la règle et il convient de se prémunir contre les incendies qui viendraient menacer les habitations ou ceux induits par les habitants eux-mêmes.

La mairie tient à rappeler que pour limiter les dommages que pourrait causer le feu, le code forestier oblige les propriétaires situés en zone exposée ou en zone urbaine à débroussailler et à maintenir en état aux abords des constructions de toute nature sur un rayon de 50 mètres.

Cet entretien consiste à couper régulièrement les herbes présentes sur les terrains concernés. Débroussailler, c’est sécuriser votre lieu de vie. D’autant que les indicateurs de la situation hydrologique dans l’Hérault sont défavorables.

La sécheresse est bien là. Le déficit de pluie constaté, particulièrement marqué sur les plaines et le littoral, est bien réel. Compte tenu des indicateurs, de l’état de sécheresse relativement avancé des sols et des faibles signaux de pluie, le département est en vigilance permanente.

=> Les décisions du comité sécheresse du département sont à suivre en consultant le site internet de la préfecture : www.herault.gouv.fr, rubrique sécheresse.

Des aides pour rénover entièrement un logement très dégradé et les façades

 

La lutte contre l’habitat indigne et dégradé est une préoccupation majeure. Plusieurs actions, portées par l’agglo Hérault Méditerranée, sont en place pour améliorer ce genre de situation.

Grâce à divers dispositifs, les propriétaires peuvent bénéficier d’aides importantes. Si vous achetez un logement dégradé nécessitant une rénovation complète pour y faire votre résidence principale, vous pouvez prétendre à des aides allant jusqu’à 33.000 € d’aides publiques sur un plafond de dépenses maximum de 50.000 €.

Si le logement se trouve dans le centre-ville, vous pouvez bénéficier d’une prime à l’accession à la propriété de 3.000 € cofinancée par la ville et l’agglo et des aides à la mise en valeur des façades. Vous occupez un logement nécessitant de très gros travaux (toiture, électricité, plomberie, fenêtres, chauffage…), les aides sont là-aussi importantes : jusqu’à 45.500 € pour un plafond de dépenses maximum de 50.000 €. Ces aides existent aussi si vous achetez un bien à rénover pour le mettre en location.

Côté façades, les aides financières, déjà connues, pour rénover la façade d’un immeuble sont importantes. L’agglo, la région et la ville apportent déjà 25 % si l’immeuble est situé dans le périmètre du centre ancien et 75 % s'il se situe dans l’axe prioritaire Grand’rue et Promenade. A ces aides peut désormais s’ajouter une participation de l’Anah : 25 % avec un plafond de travaux de 5.000 euros hors taxes. C’est donc bien le moment de rénover vos façades, ce qui qualifiera notre patrimoine et notre cœur de ville.

=> Pour tous renseignements complémentaires et avant de commencer des travaux,

contactez la Maison de l’Habitat au 04 67 21 31 30 ou par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

 

La fête nationale très populaire à Bessan malgré un temps maussade et le contexte sanitaire

  

La période sanitaire et le mauvais temps, en particulier le fort vent, n’auront pas aidé la bonne organisation de la fête nationale à Bessan.

Malgré ce contexte inédit à la mi-juillet, la mairie et le comité des fêtes ont proposé et réussi l’ensemble des animations prévues et le public est venu en nombre. A nouveau, l’esprit très villageois de toutes les réjouissances a permis d’allier traditions et convivialité.

Côté traditions, la danse du soufflet a rassemblé toutes les générations avec une quarantaine d’enfants autour de Chrystelle, Jérôme et de la peña bessanaise dont c’était la première participation à la « boufasie ».

Le feu d’artifice en musique a pu être tiré, le vent se calmant au bon moment.

Loto, jeux pour enfant avec la Contrefaçon Rugby, bal et manège ont complété l’offre festive.

Côté officiel, le maire et la municipalité ont présidé la cérémonie de la fête nationale regroupant beaucoup de monde, masqués et respectant les consignes.

Les pompiers locaux ont été mis à l’honneur lors d’un moment solennel regroupant porte-drapeaux, batterie fanfare, véhicules militaires…

Au final, le comité des fêtes a pleinement réussi son pari proposant une soirée dansante en respect des règles sanitaires.

La cérémonie du 14 juillet rend hommage aux sapeurs-pompiers bessanais

C’est devenu une tradition dans la tradition. A l’occasion de la cérémonie municipale du 14 juillet, les sapeurs-pompiers sont mis à l’honneur.

Présidée par le maire, Stéphane Pépin-Bonet, elle a été suivie par de nombreux habitants en présence des anciens combattants, porte-drapeaux, véhicules militaires, batterie fanfare… En respect des règles sanitaires du moment, le dépôt de gerbe aux pieds de la statue de la République a ouvert le moment solennel.

Après l’intervention du premier magistrat, mêlant origines de la fête nationale et contexte sanitaire, des remises de médailles et de grades ont été effectuées aux hommes du feu de la caserne de Bessan. Une médaille d’argent a été décernée à Alain Araguas pour vingt années de service et de bronze à Daniel Luna pour quinze années. Ensuite, le grade d’adjudant a été remis à Christophe Manceau, celui de sergent à Max Roques et celui de caporal à Victor Pauillac, Martial Maurel et Julien Roth.

Sous les applaudissements, ils ont été chaleureusement félicités avant que le public ne partage le verre de l’amitié sur la place de la Promenade adaptée à la distanciation. C’est toujours sous le signe des hommes du feu que la cérémonie s’est terminée devant l’hôtel de ville, puisque la batterie fanfare des sapeurs-pompiers de l’Hérault, toujours fidèle, a joué plusieurs morceaux. Et une occasion pour le maire de rappeler que la première pierre de la nouvelle caserne serait posée à la rentrée.

La cave coopérative et son fameux rosé de Bessan toujours fidèles à Vinocap

 


Pour la seconde année en raison du contexte sanitaire, Vinocap, le plus grand salon des vins du Sud, s’est tenu sur les quais du Cap d’Agde à l’occasion de la fête nationale. Sous l’égide de la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée, et durant trois jours, les vins du Languedoc ont été au centre de l’actualité.

Il y a eu foule pour l’inauguration officielle, moment privilégié pour les vignerons pour proposer leurs vins aux Agathois, aux habitants du territoire et aux touristes.

Comme à l’habitude, c’est le président de l’agglo, Gilles D’Ettore, qui a ouvert cet événement, en présence de nombreuses personnalités dont le sous-préfet et le maire de Bessan. Le terroir bessanais était bien présent lors de ce rendez-vous, véritable vitrine du territoire intercommunal. Dès l’ouverture, le stand de la cave coopérative « Le Rosé de Bessan » a séduit le plus grand nombre, vu l’affluence auprès des responsables de la cave coopérative, tous mobilisés autour de David Civale et Delphine Berruezo.

Les officiels n’ont pas manqué d’y faire une halte appréciée (et conviviale !).

Sur place, les élus dont le maire, le président de l’agglo, le sous-préfet, les représentants de la région et du département et les maires ont eu l’occasion de partager les vins du terroir local.

Ce rendez-vous a été l’occasion de mettre en valeur le travail des viticulteurs bessanais, qui méritent amplement les médailles obtenues chaque année, d’autant plus dans un contexte compliqué entre crise sanitaire et conséquences du gel d’avril.

Nouvelle séance du conseil municipal avec le retour des élus en l’hôtel de ville de Bessan


Sous la présidence du maire, Stéphane Pépin-Bonet, les élus du conseil municipal se réuniront en séance ordinaire le mardi 20 juillet, à 18h30, en l’hôtel de ville.

A l’ordre du jour, seront traitées les délibérations suivantes : rapport du délégataire de la fourrière automobile, tarification sociale de la cantine scolaire, appel à projet pour la mise à disposition du domaine public pour un projet photovoltaïque, adhésion à l’opération « 8.000 arbres » du département de l’Hérault.

Par ailleurs, la signature de deux conventions avec la gendarmerie et le ministère des Armées pour la mise à disposition temporaire du site Ricard, la consultation sur le projet de création d’un centre de tri de déchets propres et secs à Saint-Thibéry, l’approbation du Projet éducatif territorial (Pedt) labellisé « plan mercredi », la lutte contre le gaspillage alimentaire en restauration scolaire avec la signature d’une convention avec la société Cirklat Conseil.

Miss Bessan a renoué avec sa soirée d’élection sur la place de la Promenade

Pour la huitième fois, la ville de Bessan a proposé l’élection de Miss Bessan.

La dernière élection datait de 2019 et avait été organisée à la salle des fêtes. Le retour de l’organisation sur la nouvelle place de la Promenade a été du plus bel effet grâce à l’intendance toujours parfaite du comité Miss Languedoc-Roussillon, avec le soutien logistique de la municipalité.

Comme de tradition, les défilés en tenue de soirée et en tenue balnéaire ont permis de mieux découvrir les neuf candidates, lors d’un spectacle magnifique, grâce à un programme de grande qualité avec les tableaux des différentes Miss Régionales présentes, le chanteur Sébastien Lorca et une revue parisienne avec leurs strass et paillettes « Diamant noir ».

Le jury a eu grand mal à départager les candidates. Composé des présidentes du comité des fêtes, d’élus et de la déléguée régionale Miss Languedoc-Roussillon, la bessanaise Brigitte Juana, il a désigné Célia Pouget, originaire de Pézenas.

A noter la belle place de deuxième dauphine à la bessanaise Léa Lacointe. Désormais, Célia Pouget participera à l’élection de Miss Languedoc-Roussillon.

Une nouvelle fois, la soirée d’élection bessanaise a eu un incroyable succès avec une volonté de la ville d’offrir un spectacle de qualité, entièrement gratuit, d’autant plus cette année dans le cadre d’un contexte sanitaire particulier.

Les organisateurs ont d’ailleurs tenu à remercier l’ensemble des partenaires de la soirée, pleinement mobilisés pour ce qui fut une réussite.

BESSAN : les marchés nocturnes autour de la Promenade séduisent de plus en plus


Depuis le début du mois de juin, les Bessanais sont habitués de voir la nouvelle promenade animée tous les quinze jours environ avec un marché nocturne. Si cette initiative municipale a pris forme dans la précipitation au moment du déconfinement, elle séduit de plus en plus au fil du temps. Il faut dire qu’il s’agit d’un marché différent à chaque fois.

Produits du terroir, artisanat et bien-être ont déjà eu lieu, rencontrant un public à la fois curieux et fidèle.

Vendredi dernier, ce sont les livres et les vieux papiers qui étaient à l’honneur aux côtés de la croustade de Bessan et du vin rosé.

La confrérie locale du même nom était bien entendu présente aux côtés de l’élue organisatrice, Micheline Izquierdo.

D’ici la fin du mois d’août, trois autres éditions sont programmées en espérant que le contexte sanitaire puisse permettre leur tenue.

Le 30 juillet, le rendez-vous sera consacré aux livres, images et son ;

le 20 août puces et brocantes envahiront la place;

le 27 août, la tournée Hérault Vacances fera une halte avec ses animations, stands et autres événements sportifs et culturels. 

Les marchés débutent à 17h30 jusqu’à 22h30.

Pour tous renseignements, contacter Annie Laguna au 06 11 20 24 35 ou Micheline Izquierdo au 06 11 47 70 19.