Bessan

Les écoliers de Bessan découvrent les richesses patrimoniales du moulin bladier

 

A l’initiative de Céline Sanchez, adjointe au maire chargée de l’éducation, accompagnée d’Emilie Féliu, adjointe au maire chargée de la culture, une journée de sensibilisation à la découverte du moulin bladier a été programmé avec la classe de Ce2 de Corinne Vernière, juste avant la fermeture des établissements scolaires en raison du contexte sanitaire. 

L’originale découverte s’est déroulée en deux temps : le matin, une présentation en classe sur l’histoire du moulin et son fonctionnement à l’aide de films et de photos ; l’après-midi, les écoliers ont pu se rendre sur place afin d’appréhender l’édifice, de mesurer l’importance et la qualité architecturale de ce moulin fortifié du XIIIe siècle.

Grâce à un atelier de production écrite, les enfants ont été invités à imaginer le moulin tel qu’il devait être à l’origine et d’en rappeler les reconstructions possibles.

A cette journée, s’est greffé un volet intergénérationnel, puisque quatre ainés ont pris part à cette initiative. Celle-ci ayant soulevé un bel enthousiasme, elle sera reprogrammée avec d’autres classes dès le retour de conditions sanitaires adaptées.

Dans les vignes bessanaises pour constater les dégâts considérables du gel

David Civale, président de la cave coopérative « Le Rosé de Bessan », ne peut que constater les dégâts considérables après le récent épisode de gel survenu dans le vignoble bessanais. Marie-Christine Fabre de Roussac et Sébastien Frey, conseillers départementaux, Stéphane Pépin-Bonet, maire de Bessan, et ses élus Marie-Laure Lledos et Joan Soliva, ce dernier étant lui-même viticulteur bio, se sont rendus au chevet des vignes fortement impactées.

Selon les premières estimations, 80 à 100 % de la plaine et 50 à 70 % des côteaux ont été impactés sur les différents tènements de la commune, tous cépages confondus.

La situation est véritablement catastrophique et laisse présager des difficultés à venir pour les coopérateurs. Si chaque année, la cave coopérative produit environ 60.000 hectolitres de différents produits, la récolte 2021 devrait avoisiner au mieux 20.000 hectolitres. Pas suffisant pour le seul caveau de vente.

La solidarité nationale est désormais attendue et les élus locaux et départementaux présents n’ont pas manqué de souligner qu’ils avaient déjà engagé des actions visant à soutenir la filière viticole, et au-delà les maraichers et autres producteurs agricoles du territoire. Au même titre que les parlementaires, ils sollicitent avec insistance le gouvernement pour que des mesures adaptées soient prises sans délai face à cette situation à la fois désastreuse et inédite.

Le service social municipal de Bessan mobilisé pour la vaccination des plus fragiles

 

Au-delà des sessions réussies de vaccination des pensionnaires et des personnels de la maison de retraite déjà évoquées dans ces colonnes, le centre communal d’action sociale est pleinement mobilisé pour accompagner les habitants concernés par les différentes campagnes de vaccinations, entièrement organisées par l’État.

En effet, la mairie ou le centre communal d’action sociale ne sont pas les décideurs dans ce domaine.

Ils restent toutefois très présents pour guider au quotidien les personnes concernées, actuellement celles de 55 ans et plus, et notamment les plus âgés et fragiles. Il faut dire que le calendrier des vaccinations et les personnes prioritaires évoluent au fil des jours.

Les procédures mises en place au niveau national sont souvent difficiles à comprendre, aussi certaines personnes ont besoin de conseils.

La municipalité indique qu’il ne faut pas hésiter à se renseigner pour soi-même ou pour une personne âgée de son entourage.

Le centre communal d’action sociale est là pour vous, pour eux, pour tous.

Le numéro de téléphone de contact est unique : tel. 04 67 00 81 85.

Bessan. S’inscrire et donner procuration pour les élections régionales et départementales

 

Les élections départementales et régionales doivent se dérouler les dimanches 20 et 27 juin prochains, sous réserve des décisions gouvernementales à venir.

Pour participer à ces deux scrutins, il est avant tout nécessaire d’être inscrits sur les listes électorales de la commune. Chaque citoyen a jusqu’au 7 mai pour s’inscrire.

Sont concernés : ceux qui n’ont jamais été inscrits à Bessan, les nouveaux arrivants et les électeurs ayant changé de domicile à l’intérieur de la commune.

En effet, afin d’éviter toute radiation, il est impératif de signaler tout changement d’adresse au sein même de la commune, même si on est déjà inscrit. Ces opérations peuvent se faire en mairie ou en ligne via service-public.fr.

Pour cela, il suffit de se munir d’un titre d’identité en cours de validité et d’un justificatif de domicile de moins de 3 mois (facture d’eau, d’électricité, avis d’imposition…).

Pour tous renseignements complémentaires, le service des élections de l’hôtel de ville est à disposition

de tous les administrés au 04 67 00 81 80.

Du côté des procurations, il est désormais possible d’établir une demande de procuration de façon partiellement dématérialisée, avec à la clé un gain de temps important aussi bien pour les électeurs que pour les services municipaux.

Toutes les informations sur ce nouveau dispositif national sont disponibles sur le site de la préfecture de l’Hérault ou sur le site spécialisé : maprocuration.gouv.fr.

La Gemapi de l’agglomération soigne les cours d’eau du territoire

Depuis 2018, la loi a attribué le bloc de compétences relatif à la Gestion des milieux aquatiques et la prévention des inondations (Gemapi) à la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée.

Le territoire de l’agglo, dont Bessan, est exposé à un double risque : d’inondation avec un riche réseau hydrographique dont le fleuve Hérault et son bassin versant et de submersion marine.

L’agglo a mis en œuvre des programmes importants d’études, de travaux et d’entretien. Il faut dire que depuis de nombreuses années, l’intercommunalité intervient déjà sur la gestion de nombreux ruisseaux.

Désormais, les actions s’étendent à des linéaires bien plus conséquents. Au fur et à mesure du déploiement de la compétence, l’ensemble des cours d’eau à enjeux environnementaux et de protection des biens et personnes font l’objet de plans de gestion.

C’est ainsi que l’équipe du service Gemapi est intervenue avec efficacité à Bessan sur les cours d’eaux suivants : Négacots, Laval, Tuileries, Cros… Enlèvement des éventuels blocages de branchages et autres coupes sont réalisés en sécurité et efficacité.

Cette action d’entretien participe pleinement à la lutte contre les inondations.

Une troisième vague de vaccinations à la maison de retraite


Pour la troisième fois, une série de vaccinations des pensionnaires et des personnels de la maison de retraite « Les Jardins des Tuileries » vient d’avoir lieu avec succès.

Durant deux jours, de nouvelles personnes consentantes ont été vaccinées, sous la responsabilité de Ninou Chelala, directrice de l’établissement, avec l’appui de tous les personnels médicaux et paramédicaux de la structure.

Comme pour les précédentes séances, les protocoles de l’Agence régionale de santé ont été pleinement respectés.

Au-delà des vaccinations à l’Ehpad, le centre communal d’action sociale est pleinement mobilisé pour accompagner les habitants concernés par les campagnes de vaccinations, organisées par l’État.

En effet, si la mairie et le Ccas ne sont pas les décideurs en la matière, ils sont présents au quotidien pour guider les personnes âgées concernées, actuellement celles de 70 ans et plus.  Il faut dire que le calendrier des vaccinations évolue au fil des jours et les procédures sont souvent complexes.

Toutes les personnes ayant des interrogations sur le sujet ou des difficultés pour se faire vacciner peuvent entrer en contact avec le centre communal d’action sociale en composant le 04 67 00 81 85.

A noter que les services sociaux de la mairie ont pris l’initiative de ne pas jeter des doses de vaccins restant à l’issue de la campagne de vaccination de l’Ehpad. Des habitants à la santé fragile ou de plus de 90 ans ont pu en profiter, évitant de se déplacer dans un centre de vaccinations.

Des centaines de masques pour enfants offerts à la ville par Groupama

Il y a quelques jours, Serge Thomas, administrateur représentant de la caisse locale Groupama d’Agde regroupant huit communes sur l’Agathois (Agde, Bessan, Florensac, Marseillan, Pinet, Pomerols, Saint-Thibéry et Vias) s’est rendu en mairie à la rencontre de Stéphane Pépin-Bonet, maire, pour remettre un lot de 500 masques à destination des enfants du primaire.

En effet, depuis quelques semaines, Groupama Agde parcourt le territoire pour distribuer pas moins de 4.000 masques au total. La caisse locale est l’organisation territoriale du système mutualiste. Elle assure les sociétaires, soutient le rayonnement de Groupama à travers des actions de prévention, des réunions d’information ou encore, comme aujourd’hui, des dons pour venir en aide aux populations.

En présence de Laurence Thomas, adjointe au maire chargée des affaires sociales et de Chérazade Cerutti de la caisse locale, le maire a été heureux de recevoir ces masques homologués.

Stéphane Pépin-Bonet a remercié les généreux donateurs car ces équipements permettront de soutenir les familles et les enfants qui, quelquefois, abiment leurs masques les rendant, de fait, inefficaces.

Contribuables associés donne une excellente note à la gestion municipale

L’association nationale « Contribuables associés » évalue chaque année les communes de France sur le critère de la dépense publique.

Les municipalités sont-elles économes ou dépensières ?

Pour cela, depuis 2013, elle a créé un argus, consultable sur internet, où chaque citoyen – contribuable peut se faire une idée sur la manière dont leurs édiles gèrent le budget communal.

Cet argus prend en compte la dépense publique par habitant et par année. Plus la commune est dépensière par rapport à la médiane des communes de même taille, plus sa note est faible. A l’inverse, plus elle économise par rapport à cette médiane, plus sa note est élevée. Ces performances de gestion peuvent ensuite être comparées.

Contribuables associés vient d’attribuer la note de 17 sur 20 à Bessan, basée sur les chiffres officiels de l’année 2019, les derniers connus et communiqués par la direction générale des collectivités locales et du ministère de l’économie et des finances.

Un résultat qui sera sans aucun doute évoqué lors de la prochaine séance du conseil municipal, chargée d’adopter les budgets 2021.

Les Bessanais invités à participer à l’enquête publique sur le passage à niveau

Une enquête publique départementale débute le mardi 6 avril en mairie d’Agde, procédure administrative à laquelle les Bessanais sont invités à participer.

En effet, elle concerne la suppression du passage à niveau n°288 sur la commune d’Agde, situé à l’entrée de la localité agathoise côté Bessan. L’enquête va durer 18 jours, jusqu’au vendredi 23 avril prochain.

Le dossier et le registre sont consultables en mairie d’Agde, du lundi au vendredi de 8h à 12h30 et de 13h30 à 17h30. Les personnes intéressées peuvent y prendre connaissance du dossier et consigner leurs observations et propositions à l’attention du commissaire enquêteur, Jean-Pierre Debuire, ingénieur architecte retraité.

Le commissaire enquêteur recevra également le public en marie d’Agde les mardi 6 avril, de 9h à 12h30 ; mardi 12 avril, de 14h30 à 17h30 et vendredi 23 avril, de 14h30 à 17h30.

Pour plus d’informations, il est possible de retrouver tous les éléments de ce dossier en consultant le site internet de la préfecture de l’Hérault, rubrique des enquêtes publiques.

Les services publics rapidement adaptés à la nouvelle période de confinement

Décidé par le président de la République le 31 mars, un nouveau confinement est désormais en place jusqu’au 3 mai inclus.

Dès cette annonce, la municipalité s’est adaptée aux nouvelles dispositions sanitaires avec pour objectif d’assurer le meilleur service au public pendant cette période. Du côté de ce qui ne change pas, malgré de nombreux agents en télétravail, la ville a décidé de maintenir les horaires d’accès de ses services et notamment celui de l’hôtel de ville.

Du côté scolaire, si la crèche, les écoles et le collège ont fermé leurs portes, un service de garde a été rapidement mis en place par le service jeunesse. Les enfants de soignants et des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire sont pris en charge au centre de loisirs par des agents municipaux et des enseignants. La crèche des Bambins s’est aussi mobilisée pour trouver des solutions similaires aux foyers concernés.

Désormais, les marchés de plein vent du mardi et du dimanche n’accueillent plus de que des étals alimentaires ou de fleurs. Les commerçants non alimentaires ne peuvent plus exercer leur activité pour une durée d’un mois.

Si les salles associatives restent fermées, les activités sportives en plein air pour les mineurs peuvent se poursuivre. Le port du masque et le couvre-feu restent en place avec des contrôles accrus par les forces de police.

 

=> Le service accueil de la mairie reste un interlocuteur privilégié pour répondre à toutes les interrogations en contactant le 04 67 00 81 81.

De même, des attestations de déplacement dérogatoire sont à la disposition de tout habitant en mairie.

Trois bénévoles méritants médaillés pour leur engagement associatif en mairie

Le comité départemental des médaillés de la jeunesse, des sports et de l’engagement associatif a choisi Bessan pour remettre dernièrement trois distinctions à des bénévoles associatifs du secteur agathois et bessanais.

Monique Agugliaro, nouvelle présidente du comité héraultais, a présidé la sympathique cérémonie tenue dans la salle Paul Salvy de l’hôtel de ville. Elle y a été reçue par Stéphane Pépin-Bonet, maire et Lucie Glomot, conseillère municipale chargée de la vie associative.

Sous la houlette d’Emmanuel Garcia, représentant local de la fédération, trois bénévoles ont été récompensés pour des années de bénévolat, car cet insigne ministériel récompense les actions en faveur de la jeunesse, des sports mais aussi de l’engagement associatif, quelquefois oublié. Le maire a notamment rappelé que la vie bessanaise était rythmée par près d’une centaine d’associations actives, importantes pour leurs missions fédératrices et d’unité sociale.

Les parcours de Rosemarie Bertrand, Geneviève Vaguer et Manuel Rodriguez ont été présentés, respectivement pour des années d’actions à l’élan pétanqueur agathois, à la bibliothèque de Bessan et à l’association des retraités de la basse vallée de l’Hérault.

Tous les trois ont reçu l’échelon bronze de la médaille, non sans avoir été chaleureusement félicités. Pour des raisons sanitaires, pas de moment convivial mais le comité départemental a promis de revenir en terres bessanaises.