Une soirée festive et ludique

CaptureCe dimanche 13 août, sur la place du Belvédère, à partir de 17 h 30, les Bouzigauds et les visiteurs pourront participer à une soirée récréative et ludique organisée par l’association des amis de la place Georges-Clemenceau petite, place située au centre du village.

Julie Lang, qui y tient une épicerie avait créé cette association pour animer cette petite place,un peu éloignée des Beauces.

Vous pourrez participer à un loto qui financera les animations de l'association qui regroupe une centaine de personnes Jean Jacques Hueso, le nouveau président a ensuite prévu une paella géante à 20 h 30, et une soirée animée par Gérald & Co.

Bouzigues au cours des siècles

Le fait « d'être à l'écart de la grand-route » a longtemps valu à Bouzigues la réputation d'être « un village sans histoire » : les voyageurs pressés ayant trop souvent confondu la quiétude ambiante et la pérennité du cachet pittoresque de la localité avec un isolement, envié et idyllique, par rapport à la marche du monde. Cet ouvrage est le déni absolu de cette opinion hâtive et superficielle. Le portrait que François Baqué et Antoine Rouquette brossent, en effet, de ce village du littoral au cours des siècles ne permet aucun doute à ce sujet. L'habitat fut très ancien sur le terroir et « la situation exceptionnelle » de la petite cité méditerranéenne, face à l'étang de Thau qui, « par les belles journées ensoleillées, brille de mille feux » ne doit pas faire oublier que Bouzigues (et toute sa région) fut une terre de passage (les Grecs, les colons de Marseille, les armées d'Annibal) et d'invasions (Romains, Wisigoths, Sarrasins, Normands) et que le nom de Bouzigues (Polygium) apparaît dès le IVe siècle sous la plume de Festus Avienus. Ensuite, c'est le destin de la seigneurie (mentionnée comme vassale de la seigneurie de Loupian au début du XIIe siècle) et celui de la communauté (administration des consuls) que les auteurs font revivre pendant plus de six siècles jusqu'à la Révolution au cours de laquelle les biens des « ci-devant privilégiés » sont étroitement surveillés (un voleur de raisins de douze ans est emprisonné), le...» suite chez Amazon

Avec l'APAVH, les belles LALIE et DIARRA sont à l'adoption

pepit2229683346_1645563212187152_5084249881548282965_nSi le physique est à prendre en considération , on imagine que ce qui compte le plus ce sont nos caractères... A propos de Lalie, la jolie grisette : "j'ai un caractère calme. J'apprécie passer du temps couchée dans le salon de jardin de ma famille d'accueil. Je suis demandeuse de jeux et de câlins."pepit29571372_1645563708853769_1155069375934100749_nPour Diarra, l'arlequine : "je suis un peu plus speed, j'aime chasser, eh oui suis une chipie , j'embête les petits animaux. Je suis curieuse, j'explore tout ce que je peux, intérieur comme extérieur. J'aime aussi les câlins et parfois même, lorsque je l'ai décidé, je monte sur les genoux"...Nous avons toutes deux impérativement besoin d'un extérieur, nous sommes certes des minettes faites par avoir une vraie vie de famille mais aussi des minettes de la nature. Nous en priver serait très difficile pour nous. Pour nos adoptions, on vous demandera le remboursement de nos frais d'identification et de stérilisation...

» associations