Bouzigues : les travaux dans la commune

 Les travaux vont reprendre dans le village. Les marquages au sol vont être faits ou refaits suivant les zones du village.

Bouzigues en peinture

La propreté sera remise à son bon niveau dans le village même si les services n’ont pas arrêté de s’occuper de tout cela pendant l’été.

Mais le nombre de touristes reçus, les manifestations et leur intendance entraînent un surcroît de travail, qui malgré le recrutement de jeunes étudiants vaillants engagés aux services techniques en renfort de l’équipe statutaire n’arrive pas toujours à bout de certaines incivilités persistantes (papiers, détritus, déjections canines...) 

La bibliothèque et la poste vont être en travaux à partir de la mi- septembre pour permettre l’ouverture d’une Agence Postale communale et d’un nouvel espace pour la bibliothèque à la fin d’année 2017.

Durant les travaux, la bibliothèque sera installée provisoirement dans la salle des mariages et un service de navette sera mis à la disposition des personnes qui n’ont pas de moyens de locomotion pour se rendre à la poste de Mèze.

Nous avons fait appel à l’association Concordia pendant quelques semaines en septembre pour entamer la rénovation des murets en pierres sèches dans le chemin des Aiguilles sur quelques mètres. C’est un début de rénovation et une volonté des élus de reconstituer petit à petit ce chemin que nous avons rendu piéton depuis plusieurs années et qu’il nous semble nécessaire de préserver car c’est une belle pénétrante au cœur du village.

Bouzigues au cours des siècles

Le fait « d'être à l'écart de la grand-route » a longtemps valu à Bouzigues la réputation d'être « un village sans histoire » : les voyageurs pressés ayant trop souvent confondu la quiétude ambiante et la pérennité du cachet pittoresque de la localité avec un isolement, envié et idyllique, par rapport à la marche du monde. Cet ouvrage est le déni absolu de cette opinion hâtive et superficielle. Le portrait que François Baqué et Antoine Rouquette brossent, en effet, de ce village du littoral au cours des siècles ne permet aucun doute à ce sujet. L'habitat fut très ancien sur le terroir et « la situation exceptionnelle » de la petite cité méditerranéenne, face à l'étang de Thau qui, « par les belles journées ensoleillées, brille de mille feux » ne doit pas faire oublier que Bouzigues (et toute sa région) fut une terre de passage (les Grecs, les colons de Marseille, les armées d'Annibal) et d'invasions (Romains, Wisigoths, Sarrasins, Normands) et que le nom de Bouzigues (Polygium) apparaît dès le IVe siècle sous la plume de Festus Avienus. Ensuite, c'est le destin de la seigneurie (mentionnée comme vassale de la seigneurie de Loupian au début du XIIe siècle) et celui de la communauté (administration des consuls) que les auteurs font revivre pendant plus de six siècles jusqu'à la Révolution au cours de laquelle les biens des « ci-devant privilégiés » sont étroitement surveillés (un voleur de raisins de douze ans est emprisonné), le...» suite chez Amazon