Les Pompiers de Bouzigues aident des associations au grand coeur

L’amicale des sapeurs pompiers de Bouzigues, aidée par de nombreux bénévoles a une nouvelle fois organisé en 2018, le 24 mars, le Trail de Bouzigues, qui avait rencontré un énorme succès avec près de 700 participants.

trailP1160761

Ce vendredi 30 novembre, de nombreux pompiers de la caserne étaient rassemblés autour d’Olivier Archimbeau, chef de Centre, avec des membres de l’Amicale, pour remettre à 2 associations un chèque de 1200€ pour chacune, correspondants aux bénéfices de la journées Trail.

Il s'agissait des Blouses roses et de Génération SED déjà gâtées l'an dernier mais qui retiennent toujours l'attention de l'Amicale de part leur engagement sans faille.

Chacune des associations remerciait les pompiers pour leur dévouement et l'énergie qu'ils mettent à organiser des événements pour récolter de l'argent, en précisant quelle était la motivation qui les guidait dans leur bénévolat afin de venir en aide à certaines personnes qui en ont un grand besoin.

 

Pour les Blouses Roses il s’agit de distraire les malades de tous les âges, du bébé à la personne âgée, par des activités ludiques, créatives dans de multiples sites du bassin de Thau, que ce soit dans des structures hospitalières ou d'autres adaptées aux plus jeunes ou au plus âgés... Pour Génération SED, l’objectif est de mener des projets innovants pour sortir les ados qui souffrent du (syndrome d’ehlers-danlos) de la solitude et de l’exclusion. Leur permettre d’avoir une vie « normale ». Les représentants de l’Amicale et les Sapeurs Pompiers étaient heureux que des associations qui œuvrent dans le même esprit que le leur puissent profiter de leurs actions. "Nous allons dans le même sens ! Et nous souhaitons par ces gestes vous assurer de notre soutien."

trailP1160753

L’an prochain le Trail se déroulera le Samedi 20 avril. Depuis début novembre le »Staff » qui s'étoffe peu à peu avec de nouveaux bénévoles comme Marie-Christine  (hors pompiers), lors d’une première réunion, s'est mis au travail pour parfaire cette nouvelle édition et par la suite se réunira régulièrement jusqu’au jour J pour échanger sur les avancées de cette manifestation.

L'on sait déjà qu'il y aura une course enfant de 1 km, 3 courses de 6, 12 et 24 km pour les plus grands, mais nouveauté, viendra s'y ajouter certainement un Trail-paddle, avec 6 km de course et 3 km environ de paddle.

Et pour finir en beauté les pompiers offraient à des représentants de l'association Stardust poussière d'étoiles des jeux de maillots inutilisés qui seront donnés à des enfants de Madagascar qui en ont bien besoin.

Pour en savoir plus sur les associations vous pouvez consulter leurs pages Facebook… Elles sont présentes sur le Réseau Social…

Stardust poussière d'étoiles : https://www.facebook.com/search/str/stardust+poussi%C3%A8re+d'%C3%A9toiles/keywords_search?epa=SEARCH_BOX

 Blouses roses : https://www.facebook.com/Les-blouses-roses-de-S%C3%A8te-et-du-Bassin-de-Thau-335014219972137/

SED : https://www.facebook.com/Generation-SED-Syndrome-Ehlers-Danlos-123834907809103/

Il ne restait plus qu'à partager le verre de l'amitié.

trailP1160765

trailP1160774

Bouzigues au cours des siècles

Le fait « d'être à l'écart de la grand-route » a longtemps valu à Bouzigues la réputation d'être « un village sans histoire » : les voyageurs pressés ayant trop souvent confondu la quiétude ambiante et la pérennité du cachet pittoresque de la localité avec un isolement, envié et idyllique, par rapport à la marche du monde. Cet ouvrage est le déni absolu de cette opinion hâtive et superficielle. Le portrait que François Baqué et Antoine Rouquette brossent, en effet, de ce village du littoral au cours des siècles ne permet aucun doute à ce sujet. L'habitat fut très ancien sur le terroir et « la situation exceptionnelle » de la petite cité méditerranéenne, face à l'étang de Thau qui, « par les belles journées ensoleillées, brille de mille feux » ne doit pas faire oublier que Bouzigues (et toute sa région) fut une terre de passage (les Grecs, les colons de Marseille, les armées d'Annibal) et d'invasions (Romains, Wisigoths, Sarrasins, Normands) et que le nom de Bouzigues (Polygium) apparaît dès le IVe siècle sous la plume de Festus Avienus. Ensuite, c'est le destin de la seigneurie (mentionnée comme vassale de la seigneurie de Loupian au début du XIIe siècle) et celui de la communauté (administration des consuls) que les auteurs font revivre pendant plus de six siècles jusqu'à la Révolution au cours de laquelle les biens des « ci-devant privilégiés » sont étroitement surveillés (un voleur de raisins de douze ans est emprisonné), le...» suite chez Amazon