Un véhicule électrique disponible pour tous les conducteurs Bouzigauds

Le véhicule électrique de la commune de Bouzigues  est à votre dispoosition sur la place de la Golette.


Il y a aussi une borne pour recharger les batteries des véhicules électriques qui est à la disposition de ceux qui souhaitent s'en servir en utilisant les procédés relatifs au branchement.

Madame Rosay et le Conseil Municipal de la ville, soucieux du respect de l'environnement mais aussi de la démocratisation participative au sein de la commune avaient souhaité poursuivre cette incitation vers l'utilisation de véhicules électriques propres et avaient désiré que les Bouzigauds détenteurs d'un permis de conduire puissent partager cette dernière acquisition : Une Zoé, dernier modèle, 100% électrique.

zoeP1190351 (1)

  Après une inscription en ligne en quelques clics sur le site modulauto.net, toutes les démarches s’opèrant auprès de Modulauto, vous aurez une voiture électrique à disposition 24h/24 et 7j/7

 Il peut être utilisé pour l'instant par des Bouzigauds, par des abonnés de Modulauto, par des personnes des services municipaux et par la Mairie.

Son autonomie est d'environ 300Km et le véhicule sear loué pour 4€ de l'heure TTC avec un plafond de 10h par 24 heures.

"De tels véhicules sont en général utilisés pour des sorties de 3 à 4 heures... Précise le responsable."

zoeP1190362 (1)

Il est équipé de tout ce qu'il faut pour pouvoir recharger les batteries soit avec une prise standard soit sur une borne électrique

Depuis sa mise à service, pour le véhicule de Bouzigues :

  • Nombre de réservations : 81
  • La réservation moyenne dure 8h30 pour 56 kilomètres
  • Il y a 11 abonnés résidant à Bouzigues (cela ne veut pas dire que ce sont les seuls utilisateurs, les abonnés MODULAUTO ont accès à tout le parc MODULAUTO

L'autopartage avec MODULAUTO c'est une solution FLEXIBLE

 Réservez votre Modulauto à l’avance ou même au dernier moment par internet, sur votre mobile ou par téléphone. Sur l’emplacement choisi, ouvrez le véhicule que vous avez réservé avec votre carte magnétique Modulauto et démarrez.Tous les véhicules peuvent être réservés pour une durée d’une heure à plusieurs jours.

En ville avec Modulauto, vous êtes mobiles à un prix avantageux.

Vous allégez votre porte-monnaie des coûts fixes (assurance, stationnement, mensualités crédit voiture, réparations) et vous réalisez une économie annuelle de 2 000 à 3 000 € par rapport à une voiture particulière.

 Une Modulauto peut remplacer 9 voitures personnelles, libère 8 places de stationnement et limite le nombre de voitures en circulation.

 Et vous verrez, la pratique de l’autopartage incite davantage à l’utilisation d’autres modes de déplacement (marche à pied, vélo, transports en commun, covoiturage).

En passant à l’autopartage, vous diminuez généralement votre utilisation de la voiture et le nombre de kilomètres parcourus.

En cas d’urgence une centrale d’appel est à votre écoute 24h/24 & 7j/7.

Assistance en cas de panne ou d’accident.

 L'autopartage, c’est donc une manière moderne et intelligente de disposer d’une voiture, sans les contraintes qu’impliquent le fait de posséder sa propre voiture. C'est une alternative pour les citadins qui n’utilisent pas leur voiture tous les jours, adopter le service, c’est profiter d’une multitude d’avantages.

zoeIMG_20190215_114015_resized_20190215_053815131

Bouzigues au cours des siècles

Le fait « d'être à l'écart de la grand-route » a longtemps valu à Bouzigues la réputation d'être « un village sans histoire » : les voyageurs pressés ayant trop souvent confondu la quiétude ambiante et la pérennité du cachet pittoresque de la localité avec un isolement, envié et idyllique, par rapport à la marche du monde. Cet ouvrage est le déni absolu de cette opinion hâtive et superficielle. Le portrait que François Baqué et Antoine Rouquette brossent, en effet, de ce village du littoral au cours des siècles ne permet aucun doute à ce sujet. L'habitat fut très ancien sur le terroir et « la situation exceptionnelle » de la petite cité méditerranéenne, face à l'étang de Thau qui, « par les belles journées ensoleillées, brille de mille feux » ne doit pas faire oublier que Bouzigues (et toute sa région) fut une terre de passage (les Grecs, les colons de Marseille, les armées d'Annibal) et d'invasions (Romains, Wisigoths, Sarrasins, Normands) et que le nom de Bouzigues (Polygium) apparaît dès le IVe siècle sous la plume de Festus Avienus. Ensuite, c'est le destin de la seigneurie (mentionnée comme vassale de la seigneurie de Loupian au début du XIIe siècle) et celui de la communauté (administration des consuls) que les auteurs font revivre pendant plus de six siècles jusqu'à la Révolution au cours de laquelle les biens des « ci-devant privilégiés » sont étroitement surveillés (un voleur de raisins de douze ans est emprisonné), le...» suite chez Amazon