La foire aux huîtres et autres produits du terroir se prépare.

L’équipe de la foire travaille depuis le mois de septembre à l’organisation de la Foire 2019.La date est fixée au weekend des 10 et 11 août 2019.
Cette nouvelle édition se concentre sur la qualité et les produits de l’étang en soutien à nos ostréiculteurs et en accord avec le comité régional de la conchyliculture ( CRCM), SAM Agglopôle, la Région et bien sur la Mairie de Bouzigues et ses équipes.
Un partenariat s’établit pour les animations musicales avec « Le Festival de Thau ».Le champ de la foire se concentre sur les ports , de la mairie au musée.


Les artisans, producteurs et spécialistes de la foire de Bouzigues seront disposés autour de la place du Belvédère renommée pour l’occasion Place de l’Huître.
  Il est proposé de laisser libre la promenade des Beauces et la vue sur l’étang pour que les restaurateurs y installent leurs belles terrasses.
Des animations nautiques ( joutes, jeux etc…)seront proposées tout au long de ces deux jours et évidemment un grand feu d’artifice dimanche soir. De nombreuses surprises vous attendent.


Ce début d’année 2019 qui suit la malaïgue de 2018 est rude pour nos ostréiculteurs et sera particulière quant au soutien vis-à-vis de la profession : Une tombola, avec de nombreux et beaux lots, sera organisée et une partie de sa recette sera proposée pour aider au financement d’études scientifiques pour les ostréiculteurs de l’étang.

De plus, il sera offert au gagnant du concours de l’Huître de Bouzigues, son déplacement au concours général agricole 2020 pour présenter son produit : inscrivez vous nombreux !


Si vous souhaitez, vous aussi aider à la réussite et vous investir, ou tout simplement apporter vos idées nous vous rappelons nos coordonnées, n’hésitez pas à nous laisser un message : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
04 67 43 66 40 le mercredi après-midi de 14 h à 17 h.

Bouzigues au cours des siècles

Le fait « d'être à l'écart de la grand-route » a longtemps valu à Bouzigues la réputation d'être « un village sans histoire » : les voyageurs pressés ayant trop souvent confondu la quiétude ambiante et la pérennité du cachet pittoresque de la localité avec un isolement, envié et idyllique, par rapport à la marche du monde. Cet ouvrage est le déni absolu de cette opinion hâtive et superficielle. Le portrait que François Baqué et Antoine Rouquette brossent, en effet, de ce village du littoral au cours des siècles ne permet aucun doute à ce sujet. L'habitat fut très ancien sur le terroir et « la situation exceptionnelle » de la petite cité méditerranéenne, face à l'étang de Thau qui, « par les belles journées ensoleillées, brille de mille feux » ne doit pas faire oublier que Bouzigues (et toute sa région) fut une terre de passage (les Grecs, les colons de Marseille, les armées d'Annibal) et d'invasions (Romains, Wisigoths, Sarrasins, Normands) et que le nom de Bouzigues (Polygium) apparaît dès le IVe siècle sous la plume de Festus Avienus. Ensuite, c'est le destin de la seigneurie (mentionnée comme vassale de la seigneurie de Loupian au début du XIIe siècle) et celui de la communauté (administration des consuls) que les auteurs font revivre pendant plus de six siècles jusqu'à la Révolution au cours de laquelle les biens des « ci-devant privilégiés » sont étroitement surveillés (un voleur de raisins de douze ans est emprisonné), le...» suite chez Amazon