La commune de Bouzigues recrute pour la saison un agent portuaire

RECRUTEMENT URGENT
polyvalent à 35h.
Poste à pourvoir à partir du 1er juin jusqu’ au 31 août 2019.
Conditions d’exercice :
Week-end et jours fériés possibles
Brevet de natation 25 mètres recommandé
Port d’une tenue de travail identifiée

Savoirs professionnels :
Spécialisation Grutier souhaitée
Langage Marin, connaissance des types de bateaux
Techniques et langage radios appréciés
Anglais, bon niveau

Missions :
- Accueil et information des usagers du Port
- Placement et amarrage des bateaux
- Indiquer les branchements (fluides eau et électricité)
- Rappeler les principales règles de sécurité et d’environnement du port
- Entretien des locaux et des abords du Port
- Gestion des déchets
- Encaissement des Escales

Adressez vos CV en mairie de Bouzigues- 1 rue du Port- 34140 BOUZIGUES

Bouzigues au cours des siècles

Le fait « d'être à l'écart de la grand-route » a longtemps valu à Bouzigues la réputation d'être « un village sans histoire » : les voyageurs pressés ayant trop souvent confondu la quiétude ambiante et la pérennité du cachet pittoresque de la localité avec un isolement, envié et idyllique, par rapport à la marche du monde. Cet ouvrage est le déni absolu de cette opinion hâtive et superficielle. Le portrait que François Baqué et Antoine Rouquette brossent, en effet, de ce village du littoral au cours des siècles ne permet aucun doute à ce sujet. L'habitat fut très ancien sur le terroir et « la situation exceptionnelle » de la petite cité méditerranéenne, face à l'étang de Thau qui, « par les belles journées ensoleillées, brille de mille feux » ne doit pas faire oublier que Bouzigues (et toute sa région) fut une terre de passage (les Grecs, les colons de Marseille, les armées d'Annibal) et d'invasions (Romains, Wisigoths, Sarrasins, Normands) et que le nom de Bouzigues (Polygium) apparaît dès le IVe siècle sous la plume de Festus Avienus. Ensuite, c'est le destin de la seigneurie (mentionnée comme vassale de la seigneurie de Loupian au début du XIIe siècle) et celui de la communauté (administration des consuls) que les auteurs font revivre pendant plus de six siècles jusqu'à la Révolution au cours de laquelle les biens des « ci-devant privilégiés » sont étroitement surveillés (un voleur de raisins de douze ans est emprisonné), le...» suite chez Amazon