L'avap à Bouzigues réunion publique de présentation

avapP1240324  Dans le cadre de la mise en place de l'Aire de Valorisation de l'Architecture et du Patrimoine, la commune de Bouzigues vous conviait à une réunion de présentation du projet, le mardi 25 juin à 18h00 en salle des Mariages.

 Voir ce qu'est l'AVAP /

http://www.bouzigues.fr/pdf/cctp.pdf


L'AVAP, par son diagnostic, permet une définition des grandes entités patrimoniales du territoire.
Elle définit, pour chaque secteur du village, les ambiances et l'entité que l'on souhaite mettre en valeur en vue d'en préserver les caractéristiques.Ce mercredi 26 à la Bibliothèque municipale de Bouzigues avait lieu, en présence d'Eliane Rosay, Maire de Bouzigues et d'élus du Conseil Municipal, la présentation du projet patrimonial  de Bouzigues par des membres du Cabinet Skala en lien avec l'UDAP. (Unité départementale de l'architecture et du patrimoine de l'Hérault. 5 rue Salle l'Evêque CS 49 020 . 34 967 MONTPELLIER cedex 2).

Il faut savoir que l'UDAP dépend de la DRAC

Les services de la Drac Occitanie sont répartis sur deux sites, Montpellier et Toulouse, et trois "pôles"  :

Dans un souci de proximité avec les institutions, les acteurs culturels et les collectivités, l'ensemble des compétences de la Drac continue d'être exercé sur ses deux sites d'implantation : Montpellier et Toulouse.

La Drac comprend en outre, dans chacun des treize départements, une unité départementale de l'architecture et du patrimoine (Udap, ex-Stap).

L'Unité départementale de l'architecture et du patrimoine (Udap, ex-Stap) est une unité territoriale de la Drac. Il en existe une dans chacun des 13 départements de la région Occitanie.

 

La mission de l'Udap est de promouvoir la qualité architecturale et urbaine et la valorisation du territoire et de son patrimoine bâti et paysager, à la fois auprès des particuliers et des collectivités territoriales (conseil général, communautés de communes, EPCI, communes, …)
Dans ces domaines, l'Udap a un rôle à la fois de contrôle et de conseil. Elle délivre des avis sur tous les projets (de constructions, de réhabilitations, d’aménagements,…) qui ont pour effet de modifier les espaces protégés (bâtis ou naturels, urbains ou ruraux), avec pour ambition d’en maintenir, voire d’en améliorer la qualité.

L'Udap joue aussi un rôle de premier plan pour le conseil en amont et la promotion d’une architecture et d’un urbanisme de qualité, notamment en portant une attention particulière à l’insertion des constructions et des aménagements dans leur contexte.

L'architecte des bâtiments de France (ABF), au sein de l'Udap, possède des missions propres, en tant que garant du patrimoine. Il assure la veille sanitaire sur l'ensemble du patrimoine inscrit et classé, il assiste et conseille les propriétaires de monuments dans leurs travaux de conservation et participe à la programmation annuelle des subventions attribuées pour ces travaux.

A Bouzigues, IL Y AVAIT EU une 1ère réunion, dans le cadre des journées de l'Eco-mobilité liées à la valorisation du Site.

Il faut savoir qu'en France 6% du territoire sont des espaces protégés. En général un architecte accompagne toute personne qui a un projet ou une modification sur un bâtiment (Code Urbanisme et Environnement.)

A Bouzigues, pas de monuments historiques mais un site remarquable, un lieu de vie.

Des lois comme celles de 1913 et 1943 protègent l'écrin qui entoure un site, et un site matériel (loi de 1930)

Hors Bouzigues est un site pittoresque. Il est référencié sur le géoportail du Patrimoine.

http://atlas.patrimoines.culture.fr/atlas/trunk/

A Bouzigues la mise en place d'un site patrimonial a donc été retenu : le Patrimoine pouvant avoir plusieurs sens celui qui est le plus à même de définir ce projet sera plutôt "ce qui est considéré comme l'héritage commun d'un groupe avec le patrimoine culturel bien-sûr."

Car l'intérêt général est en principe plus fort que celui privé. Des zonages peuvent donc être réalisés autour de monuments ou de sites avec la notion de co-visibilité et aussi de secteurs sauvegardés depuis 1962.

A un degré supérieur, il pourrait y avoir un classement mais ce n'est pas le cas pour Bouzigues. Par contre depuis 2016, il y a la possibilité de modifier les abords pour les communes.

A Bouzigues avec l'UDAP un périmètre devrait être délimitée pour ensuite inscrire les surfaces retenues comme remarquables et patrimoniales. Cela signifie aussi que dans la continuité les projets inclus dans ce périmètre devront en tenir compte.

Il faut savoir que dans l'Hérault 14% des sites sont classés en sites remarquables.

(Voir le travail sur Loupian : http://thau-infos.fr/index.php/commune/loupian/35821-retour-surla-residence-le-patrimoine-a-loupian  )

C'est donc un choix à plusieurs niveaux architectural, économique, environnemental... Pour que les futurs projets en fonction de différentes typologies du site s'inscrivent dans une certaine continuité et dans le paysage sans briser l'unité du site.avapP1240316

 

Et ce ce mardi 25 juin avait lieu à Bouzigues une réunion publique de présentation du projet de l'AVAP :

 Le contenu du dossier de l’AVAP de Bouzigues ?

Il sera constitué d'un diagnostic : Synthèse portant sur les différents patrimoines du Territoire et comprenant une approche environnementale. Un rapport de présentation : Il présente les objectifs de préservation et de mise en valeur découlant du diagnostic, et la justification des dispositions retenues.  Puis d'

  • Un rapport de présentation :
    Il présente les objectifs de préservation et de mise en valeur découlant du diagnostic, et la justification des dispositions retenues.
  • Un règlement :
    Il traduit les enjeux mis en lumière dans le diagnostic et contient des prescriptions relatives à la qualité architecturale des constructions nouvelles ou des constructions existantes, ainsi qu’au traitement des espaces et éléments de paysages sensibles d’un point de vue patrimonial.
  • Une carte du plan des typologies :
    C’est une carte de repérage précis au bâti et à la parcelle, permettant la localisation des éléments, faisant l’objet d’une protection ou de prescriptions complémentaires.avapP1240321

Ce mardi 25 le diagnostic a été présenté afin de pouvoir à partir de celui-ci établir un règlement :

6 zones ont été définies pour lesquelles ont été et seront étudiées les caractéristiques qui leur sont propres :

Secteur centre, secteur littoral, secteur seuil, secteur vitrine, secteur conchylicole et celui des rives naturelles à l'est de la commune.

Il va falloir maintenant réfléchir afin d'établir un règlement qui contiendra donc des prescriptions relatives à la qualité architecturale des constructions nouvelles ou des constructions existantes, ainsi qu’au traitement des espaces et éléments de paysages sensibles d’un point de vue patrimonial...

L'objectif étant de "Conserver, valoriser, améliorer".

Le public pouvait alors se renseigner et poser des questions . Ce fut le cas, surtout sur le déroulement des opérations....avapttCapture

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Téléchargez le diagnostic

Inclus dans la documentation :

  • PRÉSENTATION DE LA COMMUNE
  • L’APPROCHE PAYSAGÈRE GLOBALE
  • LA VILLE A TRAVERS SON HISTOIRE
  • L’ANALYSE URBAINE ET ARCHITECTURALE
  • DYNAMIQUES PAYSAGÈRES, ARCHITECTURALES ET URBAINES
  • LES ENJEUX DE PROTECTION

Téléchargez le rapport de présentation

Inclus dans le rapport de présentation :

  • INTRODUCTION
  • SYNTHÈSE DU DIAGNOSTIC
  • OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE L’AVAP
  • PRÉSENTATION DU PÉRIMÈTRE DE L’AVAP ET CARACTÉRISTIQUE  PAR SECTEURS
  • ORIENTATION RÉGLEMENTAIRES
  • COMPATIBILITÉ DE L’AVAP AVEC LE PADD DU PLU

RETROUVEZ PLUS D’INFORMATIONS SUR LA PAGE URBANISME / http://www.loupian.fr/urbanisme/

Ce lundi soir peu de Loupianais pour cette présentation mais des personnes très concentrées sur le sujet:  Monsieur le Maire et Claude BIBAL, adjoint, délégué à l’urbanisme et aux travaux entouraient Caroline, une urbaniste qui fait partie de l'équipe ceux qui travaille sur le sujet tandis que ce travail a été initié par la commune et par les architectes de France.

Cela vise à passer de la ZPPAUP à une avap pour devenir un site patrimonial remarquable. Cela signifie travailler sur différents territoires, plus petits que pour la ZPPAUP dans le village mais aussi pour la commune sur des secteurs comme celui conchylicole.

La ZPPAUP  avait besoin d'être actualisée datant des années 2000.

Elle a donc différents volets, géologique, avec l'approche des unités de paysage, avec le patrimoine bien sûr, la topographie, la typographie, les plantes, l'architecture, l'urbanisation et le côté historique...

Le centre ancien de Loupian est particulièrement pris en compte pour donner un regain de motivation sur les espaces et sur le bâti.

5 secteurs ont été traités : centre ancien, abords sud du village, plaine...)  Les lotissements récents n'étant pas concernés.avapP1220040

Pour eux et pour les autres secteurs ( en blanc) ils seront gérés par le PLU.

A priori, en juin, passage en commission régionale d'architecture, puis enquête publique vers septembre et vers novembre délibérations.Les questions étaient posées alors que se poursuivait cette présentation : liens entre PLU et AVAP, retour à la ZPPAUP ? et surtout les contraintes ou possibilités relatives à ces modifications.

"L'AVAP émet des recommandations. Cela va impliquer quelques changements pour les zones concernées mais pas nécessairement plus contraignantes, quelquefois moins. A priori, quand il y aura un règlement les architectes du Bâtiment de France devront s'y tenir".

La réunion se poursuivait pour aller au plus près des différentes caractéristiques de l'AVAP.

 

 

 

 

Bouzigues au cours des siècles

Le fait « d'être à l'écart de la grand-route » a longtemps valu à Bouzigues la réputation d'être « un village sans histoire » : les voyageurs pressés ayant trop souvent confondu la quiétude ambiante et la pérennité du cachet pittoresque de la localité avec un isolement, envié et idyllique, par rapport à la marche du monde. Cet ouvrage est le déni absolu de cette opinion hâtive et superficielle. Le portrait que François Baqué et Antoine Rouquette brossent, en effet, de ce village du littoral au cours des siècles ne permet aucun doute à ce sujet. L'habitat fut très ancien sur le terroir et « la situation exceptionnelle » de la petite cité méditerranéenne, face à l'étang de Thau qui, « par les belles journées ensoleillées, brille de mille feux » ne doit pas faire oublier que Bouzigues (et toute sa région) fut une terre de passage (les Grecs, les colons de Marseille, les armées d'Annibal) et d'invasions (Romains, Wisigoths, Sarrasins, Normands) et que le nom de Bouzigues (Polygium) apparaît dès le IVe siècle sous la plume de Festus Avienus. Ensuite, c'est le destin de la seigneurie (mentionnée comme vassale de la seigneurie de Loupian au début du XIIe siècle) et celui de la communauté (administration des consuls) que les auteurs font revivre pendant plus de six siècles jusqu'à la Révolution au cours de laquelle les biens des « ci-devant privilégiés » sont étroitement surveillés (un voleur de raisins de douze ans est emprisonné), le...» suite chez Amazon