Un an de navigation pour Luna blu, cela se fête

Le 17 septembre 2018, Gabriel, Sandrine et Jean-Luc quittaient, à bord du voilier Luna Blu, le port de Sète, pour une grande navigation qui doit les conduire en décembre prochain à Ushuaia, Patagonie. Ils n'en sont pas loin puisqu'ils sont actuellement au Chili.

Avec l'association Planète en Commun créée en juin 2017, ils ont voulu partager cette aventure nautique et humaine.

La préparation puis le voyage ont été depuis 2 ans, les supports d'actions de sensibilisation à l'environnement menées avec des jeunes du lycée Jean Monnet de Montpellier et de l'école de Bouzigues, de missions réalisées à certaines escales et de témoignages sur la planète et ceux qui y vivent.

Pour en savoir plus sur Planète en commun : http://planetenco.blogspot.com/   et https://www.facebook.com/planeteencommun/

Grâce à l'équipe du Centre de loisirs de Bouzigues, les petits bouzigauds sont régulièrement en contact avec l'équipage, ont été intéressés à la cause environnementale tout au long de l'année dernière et comme l'on pouvait l'observer dans la Maison des Gens de l'étang, ils ont chacun à leur niveau réalisés différents dessins, schémas, des cartes et des organigrammes qui à côté des photos reçues et provenant de l'équipage, donnent une bonne idée du vécu de l'équipage et des expériences vécues en un an..

Car Planète en commun avec la Mairie de Bouzigues avaient choisi le 17 septembre 2019, de mettre à l'honneur leurs productions.

  Ala Maison des Gens de l'Etang, Gabriel, Sandrine et Jean-Luc en images étaient dans le coeur des enfants qui partageaient un goûter bien convivial puis ce fut l''heure de goûter aux plaisirs de la mer avec une petite sortie en bateau sur la lagune de Thau.

L’image contient peut-être : océan, ciel, nuage, plein air, eau et nature

Une bien belle fête qui saura donner du courage aux navigateurs qui ont presque atteint leur objectif .https://www.facebook.com/planeteencommun/photos/a.410998125989759/ après un beau parcours : http://thau-infos.fr/index.php/commune/bouzigues/48184-166e-jour-de-navigation-pour-luna-blu-parti-de-bouzigues
Nombreux, comme au départ étaient les enfants !

 

Bouzigues au cours des siècles

Le fait « d'être à l'écart de la grand-route » a longtemps valu à Bouzigues la réputation d'être « un village sans histoire » : les voyageurs pressés ayant trop souvent confondu la quiétude ambiante et la pérennité du cachet pittoresque de la localité avec un isolement, envié et idyllique, par rapport à la marche du monde. Cet ouvrage est le déni absolu de cette opinion hâtive et superficielle. Le portrait que François Baqué et Antoine Rouquette brossent, en effet, de ce village du littoral au cours des siècles ne permet aucun doute à ce sujet. L'habitat fut très ancien sur le terroir et « la situation exceptionnelle » de la petite cité méditerranéenne, face à l'étang de Thau qui, « par les belles journées ensoleillées, brille de mille feux » ne doit pas faire oublier que Bouzigues (et toute sa région) fut une terre de passage (les Grecs, les colons de Marseille, les armées d'Annibal) et d'invasions (Romains, Wisigoths, Sarrasins, Normands) et que le nom de Bouzigues (Polygium) apparaît dès le IVe siècle sous la plume de Festus Avienus. Ensuite, c'est le destin de la seigneurie (mentionnée comme vassale de la seigneurie de Loupian au début du XIIe siècle) et celui de la communauté (administration des consuls) que les auteurs font revivre pendant plus de six siècles jusqu'à la Révolution au cours de laquelle les biens des « ci-devant privilégiés » sont étroitement surveillés (un voleur de raisins de douze ans est emprisonné), le...» suite chez Amazon