Bouzigues

18 juin : triathlon de Bouzigues

Le Triathlon nature de Bouzigues, organisée par LOUPIAN TRI NATURE aura lieu cette année 2017 le 18 juin à Bouzigues.

départs

  • format S : 9h15
    seul ou en équipe de 2 ou 3
    700m Nat + 18Kms VTT + 4.7Kms CAP

  • format M : 9H45
    épreuve de Triathlon, duathlon,  age minimum de 18 ans
    1400m Nat + 31Kms VTT+9.5Kms CAP

  • format XS :  12h
    seul, 300m Nat + 6Kms VTT + 2.5Kms CAP

 

» pour en savoir plus

Une nouvelle vie pour vos vieux films

A Bouzigues, pour la Nuit des Musées, une manifestation était organisée en partenariat avec la Communauté d’Agglomération du Bassin de Thau, la DRAC, le Conseil Départemental, la ville de Bouzigues, l’Institut National Audiovisuel, l’Institut Jean Vigo, les Amis du musée, Voile Latine de Bouzigues et Yacht Club de Bouzigues autour du Musée de l’étang de Thau.

En début d'après-midi avaient lieu des activités nautiques avec navigation sur optimists, planches à voile, paddles… Défis à la rame et la possibilité de participer à l'atelier "Je me souviens…" avec collecte d’histoires vécues autour de l’étang de Thau.

A partir de 18 h, au Musée vous pouviez visiter l’exposition "Zostères, des prairies sous la mer" et plus tard assister à la présentation du projet "Vivre avec l’étang, images et témoignages".

Car le Musée de l'étang de Thau donne une nouvelle vie à vos vieux films (8mm, super 8mm, VHS) tournés sur son territoire.
Chaque habitant peut partager son histoire en déposant ses films amateurs et contribuer à l'enrichissement du projet :

"Vivre avec l'étang"
Images et témoignages

Comment ça marche?

Apportez vos films oubliés ou vos pellicules restées au grenier, l'Institut Jean Vigo, cinémathèque eurorégionale, les numérisera et vous offrira en retour un DVD.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Musée de l'étang : 04 67 78 33 57

Réhabilitation et rénovation de l'habitat privé

La Communauté d’agglomération du Bassin de Thau poursuit son action en faveur de la réhabilitation des parcs anciens dégradés. Depuis 2015, en sa qualité de délégataire des aides à la pierre, elle décide de l’attribution des aides publiques en faveur de la réhabilitation et de la rénovation de l’habitat privé.

Résultat de recherche d'images pour "images libres habitat logement"

Les priorités d’intervention définies par l’Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat (ANAH) sont les suivantes : le traitement de l'habitat dégradé, l’adaptation du logement à la perte d’autonomie et au handicap, la rénovation énergétique, les copropriétés en difficulté (secteur OPAH Ru) ou fragiles.

Une aide financière peut être accordée sur la base d’un projet présenté par le demandeur et qui respecte les conditions d’éligibilité précisées dans le Règlement de l’ANAH. Un bureau d’études peut accompagner gratuitement les propriétaires dans leurs démarches (conseils sur la faisabilité de leur projet, aide au montage du dossier, assistance, visite de conformité…..).

En complément des aides de l’ANAH, une subvention sur fonds propres de la Communauté d’agglomération du Bassin de Thau peut être attribuée sous conditions. A cet effet, vous pouvez rencontrer gratuitement les opérateurs suivants : -

Pour les habitants de Bouzigues, Loupian, Mèze, Montbazin, Poussan, Villeveyrac
  • URBANIS : Mme Violaine SEILER
  • Accueil téléphonique : 04.67.64.64.94 Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • PACT HABITAT : M. Fateh TEBBAKHA
  • Accueil téléphonique : 04.67.70.31.10 Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 Le service Habitat de la CABT reste à votre disposition pour plus d’informations sur ces dispositifs : 04.67.46.47.82

Une journée bien animée à Bouzigues

Ce lundi de Pâques, nouvelle édition de la Brocante de Pâques sous un soleil radieux : de 8 h à 18 h le long de la promenade des Beauces vous pouviez vous faire plaisir et négocier avec les exposants pour obtenir des objets ou des éléments que vous désiriez acheter.  "Chiner" est pour certain un besoin, pour d'autres c'est toujours l'occasion d'obtenir à moindre prix une perle rare ou une pièce précise qui n'est plus en vente dans les autres circuits. Et puis, pourquoi ne pas se laisser tenter, et par un petit restaurant aussi.

Avec près de 80 brocanteurs il y avait de quoi faire et en même temps profiter dun magnifique étang de Thau.

D'ailleurs, profitant de la présence de nombreux visiteurs, durant toute la journée, les Gardiens de l'Eau étaient eux-aussit à Bouzigues. Ils étaient de retour sur le territoire de Thau pour une mission spéciale : "préserver la ressource en eau. Halte au gaspi ! Chasse aux fuites ! Thau dispose de ressources fragiles pour son approvisionnement en eau potable. 80% d’entre elles proviennent de nappes extérieures au territoire. Les économies d’eau sont un des moyens les plus efficaces pour préserver celles-ci. Economiser l’eau, c’est simple."

A l’occasion d’animations sur les marchés et événements du territoire, la Fabrik des économies d’eau présentait au public les solutions simples et efficaces pour réduire sa consommation :

Côté chasse aux oeufs, à partir de 10 h au jardin de la mairie, avec un panier, petits et grands avaient pu profiter de cette matinée ensoleillée pour rechercher les oeufs déposés par les cloches. Un bien beau lundi de Pâques.

Poésies à Bouzigues

 

Les passeurs de poèmes vous invitent à découvrir et partager la poésie d'Alain Borne et autres coups de cœur.

Alain borne est né le 12 janvier 1915 à St Pont (Allier) et meurt dans un accident de voiture le 21 décembre 1962 à Lapalud (Vaucluse). Il était avocat à Montélimar (Drôme). Très lié au poète Pierre Seghers, il a publié 18 recueils de poésies. Une œuvre dense et singulière placée sous le signe de l'amour et de la mort.

"Je m'endors et je meurs. Quand je serai mort vous ne penserez plus à moi avec moi mourra ma musique. et si des lèvres vives la chantent encore ce seront elles que vous aimerez "

• le samedi 13 mai 2017, à 15 h 00 à la Bibliothèque,
• Le vendredi 16 juin 2017 à 18 h 30, au Bar du Globe.

Possibilité de prolonger la soirée par une salade-repas.
Participation et inscription au 04 67 78 32 69.
Accompagnement à la guitare d'Alain Benet.

Entrée gratuite.

Exposition "Zostères, des prairies sous la mer"

L'exposition "Zostères, des prairies sous la mer" vous accueille à partir du 20 mai et jusqu'au 30 novembre dans la zone d'exposition temporaire du musée de l'étang de Thau, à Bouzigues. Petits et grands, venez découvrir ces plantes à fleurs aquatiques, les zostères, qui peuplent les fonds de l'étang de Thau ! Convient aux enfants.

L’image contient peut-être : plein air, eau et texte






 

 Qu’est-ce qu’une zostère ? Où pouvons-nous les observer ? À quoi servent-elles ? Sont-elles menacées ? Comment les protéger ? Voilà les questionnements auxquelles tentera de répondre l’exposition «Zostères, des prairies sous la mer ».

Cette exposition a pour but de sensibiliser les citoyens et les décideurs au rôle crucial que jouent ces écosystèmes et leur biodiversité dans le fonctionnement des milieux aquatiques et de toutes les activités qui s’y rattachent (pêche, conchyliculture, tourisme…). Ces herbiers, reconnus comme majeurs par les scientifiques, sont en effet menacés partout dans le monde et nous espérons que l’exposition induira chez le visiteur une prise de conscience et des changements de comportements qui augmenteront le succès des actions de conservation des herbiers engagés depuis quelques années.

 Comment est née cette d’exposition ?

Ce projet a pris naissance au laboratoire MARBEC à Montpellier sous l’impulsion de deux chercheuses : Francesca Rossi, chercheuse CNRS, qui travaille depuis deux ans sur des questions de diversité, fonctionnement et conservation des herbiers de zostères, grâce au financement d'un projet scientifique par la fondation TOTAL (projet DIVGRASS) et à sa participation au réseau international ZEN, Zostera experimental Network (www.zenscience.org) et Frédérique Carcaillet, enseignante-chercheuse, qui s’intéresse depuis plusieurs années au transfert des connaissances issues de la recherche vers le grand public et à la formation des étudiants à la médiation scientifique.

C’est en unissant leurs connaissances et leurs compétences que ces chercheuses ont proposé à la Fondation de France la création d'une exposition itinérante pour faire connaître les herbiers zostères et promouvoir la conservation de ces écosystèmes sur les côtes du Languedoc-Roussillon, notamment dans les communes qui bordent l’étang de Thau dont 15% des fonds sont recouverts par des herbiers de zostères. À Bouzigues, le Musée de l’étang de Thau, est d’ailleurs devenu un partenaire dans la conception de l’exposition.

Depuis 2015, de nombreux étudiants ont participé à la réalisation de ce projet grâce à leurs stages de fin d’année, soit par leur contribution scientifique soit par leurs travaux de vulgarisation et d’expographie; cette expérience concrète a été majeure dans leur formation et a permis de faire vivre et de mener à bien ce projet.

 Que va-t-on y voir ?

L’exposition se compose d’un ensemble de panneaux illustrés et interactifs, de spécimens à observer, de dispositifs ludiques et de plusieurs courts métrages. Plongé dans une ambiance sonore et lumineuse, le visiteur partira à la découverte de la plante, de ses conditions de vie, de sa répartition et de la biodiversité qu’abritent les herbiers…les organismes marins qui y vivent n’auront plus de secret pour lui. Il comprendra l’importance de ces espèces dans l’environnement marin et sera ainsi en mesure de contribuer à leur protection.
Une zone d’immersion avec des zostères géantes sera également installée, ainsi qu’une reconstitution d’un laboratoire de recherche où il sera possible de s’initier au quotidien des scientifiques. Pour les enfants, une chasse au trésor, en relation avec l’exposition, aura pour vocation de leur faire découvrir les herbiers de zostères en s’amusant. Et le trésor pourra être ramené à la maison !
Un animateur, financé par la Direction Régionale des Affaires Culturelles d'Occitanie, sera également présent dans l’exposition durant les mois de juin et de juillet 2017 pour guider le visiteur et répondre aux questions des plus curieux. Le Syndicat Mixte du Bassin de Thau, lui, assurera une campagne de sensibilisation sur les plages de l’étang et notamment sur la plage de Bouzigues à côté du musée en allant à la rencontre des touristes. Les écoles recevront également un livret pédagogique pour les aider à mener des actions avant, pendant et après leur visite.

 Pour en savoir plus : https://www.facebook.com/herbierszosteres/

Les pompiers de Bouzigues-Poussan recrutent

Si vous souhaitez donner de vous-même et servir la société, vous pouvez contacter le centre d'incendie et de secours de Bouzigues-Poussan par téléphone au 04.67.18.45.15 ou par mail avant le 15 juin 2017.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Présidentielle 2017 à Bouzigues : résultats du premier tour

 

Résultats France entière (estimation)

   
Nombre

% Inscrits  % Votants
  Inscrits  1449      
  Abstentions  259  17,87    
  Votants  1190  52,13    
  Blancs ou nuls  27  1,45  2,27  
  Exprimés  1163  80,26  97,73  

 

 
Candidats

  Nombre de Voix %  Exprimés
 
           
  Arthaud    12  1,03  
  Asselineau    8  0,69  
  Cheminade    2  0,17  
  Dupont-Aignan    45 3,87  
  Fillon    261  22,44  
  Hamon    37  3,18  
  Lassalle    15  1,29  
  Lepen    373 32,07  
  Macron    231 19,86  
  Mélenchon    174  14,96  
  Poutou    5 0,43  

Tous unis à Bouzigues, pour "Un combat, une vie"

« UN COMBAT, UNE VIE »

C'était la Soirée-Spectacle organisée à Bouzigues par Patricia David pour soutenir la recherche contre cette maladie qui concerne de nombreux foyers, pour une avancée en faveur de nouveaux traitements de chimiothérapie, pour le financement d'appareil de radiothérapie de pointe , ou pour l'accompagnement des malades et des familles.

   C'est aussi le combat pour ces malades, de cette maman enfant du village touchée elle même par la disparition de son fils Bertrand en 2012. Ce spectacle se déroulait, le 24 septembre 2016 à l'Espace Fringadelle , avec la participation de l' Association du Carnaval (responsable Natacha Camboulas), du Foyer Rural (Responsable Jean-Christophe Pezerat), de l'Animation Danse (responsable Nataly Brun-Rocchetti), du Club 40 de Frontignan, de Gérard NAUDAN (Trompettiste) et du Coro Aficion de Balaruc le Vieux ainsi qu'avec des partenaires locaux, en majorité.

Une soirée qui grâce à la participation de nombreux bénévoles qui ont tout donné, à celle de la Mairie de Bouzigues, des commerçants et des restaurateurs de la commune, a pu atteindre son objectif.

  Plus de 7000 euros recueillis grâce aux spectateurs, à leur participation et aux dons qui sont parvenus. aaaap1540832Avec une telle participation, Patricia David était heureuse de pouvoir annoncer qu'elle remettrait une somme supérieure à 7 000 euros (avec tombola, dons et ventes)le 8 octobre, au professeur Pujol de la Ligue contre le cancer, à Bessan.

En attendant tout en ayant des pensées pour ceux qui souffrent de cette maladie, pour son fils particulièrement mais aussi pour bien d'autres partis trop tôt, Patricia félicitait tous ceux qui étaient montés sur scène bénévolement, ceux qui assuraient l'organisation de la soirée, et bien-sûr le nombreux public.

Pour voir : https://www.facebook.com/marilyn.alemany/videos/1466049256754886/

Foire aux huîtres de Bouzigues.

Mireille Cousinier présidente de la foire aux huîtres de Bouzigues nous rappelle que "la première foire a été inaugurée en 1986. Ses trente ans seront fêtés l'an prochain. La volonté à l'époque était de promouvoir les coquillages de l'étang de Thau et de promouvoir également le village. A Bouzigues, en 1986 il y avait 5 restaurants, on en compte aujourd'hui 25..." A cette époque l'appellation « huître de Bouzigues » n'était pas encore promulguée.

Cette année, les conditions météorologiques ont été particulièrement défavorable, surtout avec l'orage du samedi, mais néanmoins "la fréquentation est satisfaisante compte-tenu du contexte, nous confie Mireille Cousinier, car le public a répondu présent. Certes, il y a une certaine déception due à l'annulation du spectacle du chanteur Dave.  4 à 5000 personnes en moins pour la soirée, donc un gros manque à gagner, mais, globalement, on estime qu'il y a eu environ 25.000 personnes sur les deux jours".  Chiffre à mettre en regard des 30.000 personnes venues en 2014 qui fut une très bonne année.
Autre petit bémol en 2015, avec la conjoncture économique actuelle, beaucoup de visiteurs ont fait attention à leurs dépenses malgré les prix attractifs offerts sur la foire..

Hommage à Rémy Goudard

Mireille Cousinier a tenu dans son discours à rendre un hommage à cet ancien conchyliculteur de Bouzigues : "qui avait eu l'idée de cette fête  et qui en avait parlé à Louis Higounet, à cette époque adjoint au Maire. Ce dernier, après s'être documenté, trouvant l'idée intéressante en avait lancé le principe. En concertation avec la profession et les habitants de Bouzigues, la foire était née".
Le pari fut largement tenu dès la première année et la réussite est toujours d'actualité pour cette trentième édition.

Jean-Marc Roger

cliquez sur une image pour l'agrandir

No images found.

Foire aux huîtres de Bouzigues - 8 et 9 août 2015
Outre, bien sûr, Eliane Rosay, maire de Bouzigues, on notait la présence d'Yves Michel, vice-président de Thau agglo,
d'André Lubrano, conseiller régional et président du CEPRALMAR ainsi que de nombreuses autres personnalités.

"Zone conchylicole"

Une exposition photographique de Stephan VEGA au Musée de l'étang de Thau à Bouzigues

 


Stéphan VEGA
 

"La photographie est une brève complicité entre la prévoyance et le hasard". John Stuart Mill.

Pour Stéphan Vega, ancien élève de l'ETPA, cette citation du philosophe anglais illustre parfaitement son loisir préféré. Né en 1972 à Toulouse, géomètre topographe de métier, Stéphan rencontre la photo dans les années 2000. L'ETPA (école de photographie) à Toulouse va le guider dans ses premières pratiques. Stages photos (Photon, TLT), toujours dans la ville rose, complètent son initiation. Parallèlement, il produit : "Tirage limité, Toulouse insolite…". Influencé par Doisneau, Cartier-Bresson, Salgado… il expose également et on le retrouve, tout près de chez nous, en 2013, à Explorathau. C'est aux Baux-de-Provence qu'arrive la notoriété avec "Arborescence" (2015). Les olivades et les vendanges lui offrent la matière pour s'exprimer. Il en profite pour publier un ouvrage du même titre (Généprovence).

Domicilié à Ganges, l'attirance vers le terroir du sud-est grandit. Sa démarche, graphique pour la forme, poétique sur le fond le conduit aux mas conchylicoles (David et Dupuy). Pendant trois semaines, il vit avec "ces gens de l'Étang de Thau" et plus particulièrement du beau village de Bouzigues. Il délaisse le pinceau coloré provençal et s'agrippe au noir et blanc de ses premières amours.

"C'est une question d'ambiance… L'action y est intemporelle et séculaire…". La poésie visuelle qui se dégage de cette exposition présentée dans le cadre sympathique du Musée de l'Étang de Thau est très intime. "Zone conchylicole" ne pouvait trouver meilleur accueil.

   
     Le discours inaugural du vernissage   Vue partielle de l'assistance.

Monsieur Alain Vidal, vice-président de la CCNBT, délégué au patrimoine, à l'archéologie et aux musées, maire de Loupian, a reçu l'artiste et donné le coup d'envoi d'un vernissage simple mais remarqué.

Quelle magnifique entrée en matière de la Nuit des Musées pour Bérénice Goni, présidente des "Amis du Musée de l'Étang de Thau" !

 

 
 Stéphan Vega situe son travail photographique

Bouzigues au cours des siècles

Le fait « d'être à l'écart de la grand-route » a longtemps valu à Bouzigues la réputation d'être « un village sans histoire » : les voyageurs pressés ayant trop souvent confondu la quiétude ambiante et la pérennité du cachet pittoresque de la localité avec un isolement, envié et idyllique, par rapport à la marche du monde. Cet ouvrage est le déni absolu de cette opinion hâtive et superficielle. Le portrait que François Baqué et Antoine Rouquette brossent, en effet, de ce village du littoral au cours des siècles ne permet aucun doute à ce sujet. L'habitat fut très ancien sur le terroir et « la situation exceptionnelle » de la petite cité méditerranéenne, face à l'étang de Thau qui, « par les belles journées ensoleillées, brille de mille feux » ne doit pas faire oublier que Bouzigues (et toute sa région) fut une terre de passage (les Grecs, les colons de Marseille, les armées d'Annibal) et d'invasions (Romains, Wisigoths, Sarrasins, Normands) et que le nom de Bouzigues (Polygium) apparaît dès le IVe siècle sous la plume de Festus Avienus. Ensuite, c'est le destin de la seigneurie (mentionnée comme vassale de la seigneurie de Loupian au début du XIIe siècle) et celui de la communauté (administration des consuls) que les auteurs font revivre pendant plus de six siècles jusqu'à la Révolution au cours de laquelle les biens des « ci-devant privilégiés » sont étroitement surveillés (un voleur de raisins de douze ans est emprisonné), le...» suite chez Amazon

Avec l'APAVH, la douce Molly est à l'adoption

CHIENimage5C’est une drôle d’histoire que celle de Molly… Sa maîtresse est décédée il y a quelques semaines et elle n’avait rien prévu pour ses animaux : 4 chiens et 2 chats. Sa voisine, qui a adopté un chien à l’association, nous a contactés pour la prise en charge de tous ces poilus ! Elle ne voulait pas que les 2 Yorks, l’autre femelle Labrador de couleur sable et Molly, partent en fourrière. A la veile de l’été, 4 chiens d’un coup c’était beaucoup, sans compter que nous étions déjà engagés pour d’autres chiens en détresse. Nous avons fait appel à Catherine du refuge des 4 pattes qui a accepté de prendre les York mais aussi à Valérie de JSMC qui a choisi la labrador sable. Restait Molly. Ces 4 chiens ont toujours vécu en compagnie de leur maîtresse, dans une maison avec un jardin dont ils ne sont jamais sortis, ne côtoyant que  très peu de monde… Si tous les 4 sont un peu craintifs, Molly est de loin la plus mal à l’aise avec les personnes qu’elle ne connaît pas. Nous avons eu du mal à la faire monter dans la voiture, puis à l’en faire descendre une fois arrivés!...

» associations